Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 06:35

Blagues entendues au réveillon… 

 

Un homme arrive au commissariat et demande à parler au cambrioleur arrêté qui s’est introduit chez lui la semaine précédente.

Lire la suite : ->

Repost 0
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 07:09

Lues, vues, entendues et vécues pour vous !

 

 

À ma boulangère, tôt le matin :

« – Tiens, vous êtes ouverte à cette heure-ci !

 

Lire la suite : ->

Repost 0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 07:31

Rien que pour vos yeux

 

Marcel se présente à une animalerie (mais ça aurait pu être Jean-Marc).

Le commerçant l'aborde :

« – Que puis-je pour vous, monsieur ?

 

Lire la suite : ->

Repost 0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 06:40

Collectées pour vous !

Tard en fin d'après-midi, un gynécologue attend une dernière patiente qui n'arrive pas...

Lire la suite ->

Repost 0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 07:10

Et une « anti-antisémite » pour commencer

 

Enrico Macias visite le Japon et est très surpris d'y découvrir une synagogue.

Il entre.

 

Lire la suite : ->

 

Bon week-end à toutes et à tous !

 

I3

Repost 0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 12:00

Et on commence par deux « contrepêts »

 

Paru dans la presse à propos de Florange : « Le redressement productif de Montebourg, c’est un travail de long-cours ! »

 

Dans la même mécanique, entendu pour vous : « Que Sainte-Beuve vous abrite ! »

 

Lire la suite -> …

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 04:05

À envoyer à tous vos créanciers publics (et/ou privés)…

 

N’oubliez pas de faire tamponner le formulaire ci-joint (téléchargeable : clic droit !) par un toubib assermenté !

 

declaration-phobie-administrative-copie-2.jpg

 

Merci à Basanix !

 

Notez qu’aucun « psy » n’acceptera de signer une telle attestation… en l’état actuelle de leur science.

 

De mon côté, j’ai pourtant trouvé plusieurs professions qui soignent ce genre de problème :

 

– Les pharmaciens, toubibs, dentistes et paramédicaux qui remplissent à votre place les formulaires de remboursements quand ils ne pratiquent pas carrément le tiers-payant intégral à votre place ;

– Les notaires, géomètres, architectes, huissiers, avocats, experts comptables qui s’occupent de vos démarches au cas par cas ;

– Même des entreprises de domiciliation ou de formalités d’entreprises qui en vivent pour l’essentiel…

 

Vous me direz que dans un élan généreux et somptueux de « libéralisme-débridé », sous les hospices de « François III » et quelques-uns de ses ministres présents ou passés, toux ceux-là (et quelques autres) sont appelés à être « déréglementés » et ouverts à la concurrence-sauvage…

 

Sauf les taxis et les buralistes, naturellement !

 

Bonne journée à toutes et à tous.

 

I3

 

http://flibustier20260.blogspot.fr/2014/09/ma-rentree-et-mon-pauvre-pays.html

Repost 0
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 05:02

Lundi prochain, version 2014 !

 

Et ils ont eu une rude année !

Jugez-en par vous-même :

 

« Je vous rappelle que les leçons c'est pas comme les antibiotiques, c'est automatique. »

Et ça vaccine contre l’ignorance…

 

« Retenez tout ce qui est écrit en blanc clair. »

Voilà qui est limpide…

 

« Vous êtes la promotion Jean Moulin ou quoi ? Personne ne parle. »

Il préférerait les tambours du Bronx, peut-être ?

 

« Bon écoutez, moi aussi j'ai des amis qui le jour du bac de philosophie m'ont dit qu'ils avaient fumé un joint avant d'aller à l'épreuve et qu’ils avaient réussi. Mais cherchez pas c'est pas vrai. J'ai essayé ça n’a pas marché. »

Tout dépend de la qualité du tabac…

 

« Avant de partir mettez les tables sur les chaises. »

Et la tête dans le kul ?

 

« Le point commun entre le Titanic et toi, c'est que vous êtes tous deux à l'eau… »

Et il coule aussi ?

 

« Arrêtez de commenter mes commentaires ! »

Bé… ?

 

« J'ai l'impression d’être sous un chêne tellement il y a de glands dans cette salle ! »

Pas d’allusion graveleuse, SVP !

 

« Bon, j'aimerais sincèrement que vous arrêtiez de bavarder, sinon je vais m'énerver, et quand je m'énerve, j'ai des problèmes d'intestins… Je veux pas vous faire peur, mais, j'ai qu'une pince à linge, il fait trop froid pour ouvrir les fenêtres, je ne suis même pas sûr qu'il y ait une ventilation et vous êtes là encore une heure et demi. »

Message reçu…

 

« Il y a 2 règles dans mon cours.

Règle numéro 1 : Le prof a toujours raison,

Règle numéro 2 : Si le prof a tort se référer à la règle numéro 1 »

Un bon principe.

 

« C'est la seule victoire que nous avons gagné ! »

Toutes les autres ont été des fêtes perdues…

 

« Quelle tristesse ! 3 milliards d'années d’évolution pour en arriver à … toi ! »

Quand je me rase le matin… je pense pareil !

 

« Une courbe c'est comme une femme ; ça a des rondeurs… »

Et les triques sont réputées droites ?

 

« Vos copies sont à ma vie ce que le pétrole est à la mer… »

Visqueuses ? Noires ? Puantes ?

 

« Et donc, vous voyez, Balzac n'a à l'époque pas encore écrit les livres qu'il écrira ensuite… »

Comme quoi, avant le commencement, il peut y avoir un début…

 

« Non, je n'ai pas corrigé vos copies. Je suis actuellement en affaires avec une blonde platinée, ça me corrode mes temps de correction. »

Et les temps d’érection ?

 

« L'eau est mouillée à 20° C. »

Le vin aussi !

 

« Aux yeux du regard de Vichy… »

C’est les Stains ?

 

« Ce n'est pas un poil que vous avez dans la main mais une queue de vache qui s'est allongée tout au long de l'année pour pouvoir aujourd'hui vous servir de cane ».

Il en est resté bancal ?

 

« On va faire comme ça, parce que moi j'aime bien quand les choses sont organisées, mais j'aime bien aussi quand les choses sont un peu désordonnées. »

L’ordre désorganisé, serait-ce le mouvement Brownien ?

 

« Pour ce trimestre, je vous ai mis à tous 14. Parce que 14 c'est pas une mauvaise note, c'est pas une très bonne note non plus. C'est une note neutre. »

C’est déjà assez…

 

« Ne pas prendre le cours d'arts plastiques pour un simple moment de rencontres sympathiques ! »

La plastique des unes les rend parfois attractives…

 

« Attention ! Si vous mettez les doigts dans la prise, vous serez vite au courant ! »

D’où jaillit la lumière !

 

« Quand vous serez grands, vous serez adultes. »

Ça, c’est bien présomptueux !

 

« Dans les camps d'extermination, les conditions de vie étaient très difficiles. »

Invivables, même !

 

« En fait il est mort, mais physiquement ! »

Oui, parce que son ombre plane toujours parmi nous !

 

« Certains ont un QI élevé. Toi, on pourrait dire que tu as le Q mais pas le I. »

Mais on ne nous dit pas s’il est ras du bitume…

 

« Écoutez bien le cours, vous aurez une interrogation surprise la semaine prochaine ! »

Les voilà prevénus…

 

« L'avantage des antisèches, c'est qu'elles vont font apprendre vos leçons. »

Ça, c’est bien vrai ! Les miennes je les collais sur le devant du bureau du prof !

 

« Et De Gaulle, sur le tour de France, il en connaissait un rayon … »

Évidemment !

 

« Vous savez les femmes aveugles, souvent, elles ne se voient pas dans le miroir ! »

Parfois alors ?

 

« Certains pays sont comme toi, le cul entre deux chaises ! »

Un pays assez petit pour n’avoir que deux chaises ?

 

« Vous prenez un verre d'eau, rempli de ce que vous voulez … »

Un peu de schnaps ?

 

« Ne parlez pas au voisin ! C'est moi qui lui parle ! »

Le voisin écoute de ses deux oreilles…

 

« Il n'y a pas que des gens normaux au monde : Il y a aussi des élèves. »

Bien dit !

 

« On compare les femmes aux pommes. Pas les hommes. Les hommes, vous pouvez les comparer à une banane, si vous voulez ! »

Bien vu !

 

« Sors ton cours ou sors tout court ! »

Out ?

 

« Putain ! Mais vous êtes un grossier personnage ! »

… si je ne m’abuse !

 

« Bon Eva ! Lis moi ce texte comme ça je ne t'entendrais plus ! »

C’est du braille ?

 

« Dans ce livre, les cochons ont le devoir de travailler et de se taire. Un peu comme vous en fait. »

Cochon, pas hallal !

 

« Je te mettrai bien dehors mais vu qu’il y a déjà ta copine, ça va pas être drôle donc tu me donnes ton carnet. »

Trop fort …

 

« Un schéma, ça doit être très schématique. »

Normal, me direz-vous !

 

« Prof : J'aime Victor Hugo…

Élève : Mais madame… Vous trompez Maupassant maintenant ? »

Trompe qui peut !

 

« Vous êtes issues des étoiles. Souvenez-vous de quand vous étiez dans l'étoile. »

Une lumière dans le cosmos ?

 

« Les sanctions vont commencer à sanctionner ! »

Logique.

 

« Vous n'allez pas mettre un enfant de 2 ans et demi et un enfant de 2 ans et 6 mois dans le même groupe ! »

Bé non évidemment !

 

« Une définition sert à définir. »

Et comment se définit une définition ?

 

« Maintenant que nous avons bien débattu sur le sujet, vous allez m'écrire ça à l'oral ! »

En langage des signes alors !

 

« Vous voyez le texte page 101 ? Il a l'air intéressant, non ? Hé bien nous, nous allons étudier celui de la page 100 ! »

Est-il mieux ?

 

« Les élèves qui participent se comptent sur la main des doigts ! »

Et pas des pieds…

 

« Ce qui est bien, c'est qu'on a dix doigts. On peut donc compter jusqu'à neuf ! »

Le dernier sert à se gratter le nez.

 

« Pour vous calmer, je vais devoir appeler un moine zen ! »

Le pauvre…

 

« Attention, jeune homme, tu vas tomber dans le gouffre de l’imbécillité et de l'ignorance. D'ailleurs, la plupart des élèves de cette classe y sont déjà tombés… »

Il rejoint ses copains, c’est tout. Pas la peine de l’affoler.

 

« Bon, soit tu craches ton chewing-gum, soit tu l'avales et tu t'étouffes avec. »

Dégueulasse de cracher…

 

« Faites des groupes de deux par trois ! »

Des paires de trois ou des trios de paires ?

 

« C'est pas l'effet Jules, c'est l'effet Joule ! »

Je me disais aussi…

 

« Et si vous ne m'écoutez pas, vous nagerez dans le yaourt ! »

Et pas dans le potage ?

 

« Et ben ! Vous n’êtes pas comme le fromage : vous ne vous améliorez pas en vieillissant ! »

Du vin, du pain et du Boursin…

 

« On ne va pas mettre des lunettes de soleil, ça ne brille pas beaucoup ici… »

Un vrai tunnel par une nuit sans Lune…

 

« Il paraît que le fluor est nocif pour le cerveau… Je crois bien que tu en as trop pris ! »

Mais ses dents sont si blanches…

 

« Mais depuis quand est ce que les études mènent-elles à un métier ? »

Depuis jamais ?

 

« Y'a pas à dire, les maîtresses blondes vous font apprendre n'importe quoi ! »

C’est parce que ce sont seulement « des blondes » ?

 

« Chaque langue a ses plaisirs… »

Ça se discute.

 

« Vous vous êtes comme les musiciens du Titanic : Vous coulez mais vous souriez quand même ! »

C’est une grimace perpétuelle.

 

« Le système solaire est composé de 9 planètes : Mercure, Venus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et le gros ventre du principal. »

Pluton n’est plus une planète, effectivement…

 

Le prof de math, parlant des formes indéterminées :

« Alors là, c'est simple, vous me les apprenez, vous vous les tatouez, vous faites ce que vous voulez mais vous devez les savoir. Parce que les formes indéterminées, c'est comme les 7 nains, il vous en manque toujours une ! »

Moi, je ne savais même pas que ça existait…

 

« On utilise que 5 % de notre cerveau donc ce n'est pas de votre faute si vous avez faux. »

L’erreur était donc dans les 5 % ? Pas de chance, hein !

 

« Cette copie est exceptionnelle ! Il y a autant de fautes dedans que d'étoiles dans la voie lactée ! »

La plus belle de la série…

 

Bonne fin de semaine à toutes et à tous !

 

I3

Repost 0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 06:04

Sûrement pas aujourd’hui…

 

C’est même journée « règlement de comptes à OK-Corral » : Y’en a qui vont avoir leur matricule chauffé à blanc que j’espère qu’ils s’en souviendront un long moment et ça va se passer à partir de 10 heures.

 

Globalement, il suffit que j’ai le dos tourné et rentre à l’improviste pour me rendre compte qu’à « la boutique », c’est du grand n’importe quoi.

L’informaticien qui dékonne totalement ;

Les gusses qui font n’importe quoi : Vous ne vous rendez même pas compte, mais les comptes 2013 ne sont toujours pas clos et je découvre des factures restées impayées 5 mois après leurs échéances ! Et pas pour de petits montants, en plus ;

Le dossier de la boîte à la « comptabilité-quantique » n’avance pas : Il y a forcément fraude ou manœuvres frauduleuses, on est payé pour remettre de l’ordre, je me tire voir le pape trois jours avec des instructions précises et au retour, toujours rien 8 jours plus tard !

J’en ai ma claque…

 

Sur une autre boîte, on s’énerve depuis deux ans à mettre en place des procédures et process pour que ça tourne sur des roulettes, avec contrôle en amont et en aval, restitutions budgétaires hebdomadaires, contrôle de gestion quotidien serré de la trésorerie, et ça part en quenouille dès qu’on n’est plus sur place pour piloter le bidule…

Ils ont quoi dans la tête, ceux-là ?

Deux ans pour trouver le moyen de faire rentrer assez de fric pour éviter le dépôt de bilan, ça tourne comme il faut quand c’est moi qui m’en occupe avec mes équipiers et quand on les laisse la bride sur le cou, ils reprennent leurs mauvaises habitudes, n’en font qu’à leur tête et s’étonneraient presque que je sois colère !

 

Dans encore une autre structure, toujours en manque de financement, que je drive comme je peux au quotidien, tout le monde sait aussi qu’il faut serrer les boulons et les dents en attendant des jours meilleurs, et bien c’est tout juste si on ne vient pas dans mon bureau pleurer « ma mère » ou me faire des pipes pour honorer des dépenses engagées sans mon consentement.

Si encore c’était pour des choses utiles, genre le toit qui pisse dès qu’il pleut un peu, je veux bien, mais même pas, c’est pour des foirades de première !

Un jour un logiciel installé qui ne sert à rien pour être incompatible avec tous les autres, le lendemain le système d’alarme incendie dont j’avais dit que j’achèterai des cornes de brume, dans l’attente des financements, chez Décathlon à 3 boules et 2 balles, qui doit est refait dans l’urgence et dans mon dos suite à la  convocation impromptue des pompiers…

On n’a pas le pognon, mais faudrait claquer 75 K€ : J’ai exigé que le matos soit démonté puisque de toute façon il ne fonctionne pas (vu qu’il faut faire passer les électriciens et là, c’est fermeture obligatoire pour une ou deux semaines d’activté) et tant pis pour les pompiers !

S’ils veulent qu’on ferme, on met à pied tout le monde pour cause de force majeur.

À moins qu’un malin mette le feu : Au moins on a peut-être une chance que le bailleur nous foute dehors et qu’on touche une petite prime d’assurance pour payer mes honoraires !

Non mais.

 

Conclusion, dès que les chats ne sont plus là, les souris dansent, quelle que soit l’organisation qu’on y installe…

C’est à peine croyable l’insondable légèreté de tous ces animaux-humains-là.

Tous des irresponsables.

Alors pourquoi pas notre personnel politique et le grand amateurisme de nos « sachants » jamais coupables et à la responsabilité toujours diluée à l’extrême…

On en causait encore en début de semaine comme d’un gag avec les trains qui ne rentrent pas entre les quais ou qui ne passent pas sous les tunnels !

 

Ma boutique d’ingénierie a été vendue par hasard en fin d’année dernière, cher en plus pour ce que c’était et, bonne poire, j’ai reclassé le « petit personnel » dans mes autres « boutiques », y compris notre Jean-Marc national.

Mais là, c’est lui et ses glandus qui vont dégager ou qui me rachètent cette société-là (qui fait dans la télésurveillance).

Moi, je n’en peux plus : On a gagné à peine une quinzaine de clients sur deux ans, mais on en a perdu trois fois plus…

Et des qui payaient, en plus !

 

Sur six associations (mes « petites-crèches ») que je dirige de près ou de loin, je peux en vendre trois. Une, c’est déjà fait pour le 31 décembre prochain. Et je récupère l’immobilier que je vais pouvoir revendre par ailleurs.

600 K€ à partager en deux…

Pour deux autres c’est possible dans les mêmes délais, même si c’est encore à négocier : Je cantonnerai le prix du tout sur une quatrième qui les fédère et où je suis délégué général.

De quoi me payer encore quelques reliquats de salaire (lourdement exonéré de charges sociales) et, juste avant qu’il n’y ait plus assez de sous, je me licencierai avec indemnité avant dissolution, faute d’objet social.

Quant aux deux dernières, il me suffit de donner ma dém’ proprement, il n’y a rien à en tirer.

 

Quant à mes jurys, c’est fini, il n’y a plus que les soutenances de thèses et de mémoires à effectuer.

Soit je repasse par les facs et grandes ékoles, soit on fait ça par Skype interposé.

Et puis je dégage en passant par la Balagne cet été.

 

Car cet après-midi, je m’envole pour Berlin. Je serai peut-être de retour dans la semaine, je ne sais pas encore. Il s’agit d’une énième mission de redressement d’une boîte qui fait location d’engins de chantier et dont j’avais suggéré qu’elle étende son activité aux camions et autres utilitaires à la demande.

Un peu le « Leforestier » local.

Ça doit pouvoir être dans mes cordes, sauf que l’allemand et moi, ça fait deux, mon anglais, ça fait trois et il ne compensera pas, mais l’actionnaire principal reste un « cousin-Corsu » qui a suivi son épouse chez elle du temps du mur et qui souhaite, désormais et depuis qu’il est veuf, liquider dans de bonnes conditions pour retaper le palazzio familial dans le Cap-Corse et y finir ses jours.

Avec un peu de chance et si ça en vaut la peine, j’aurai réglé mes problèmes d’exil d’ici peu pour rester quelques années à Berlin, même si les allemands ont quand même réussi à envoyer un néo-nazi à Strasbourg, m’a-t-on dit !

Une étape probable de « 3 à 5 ans » avant de filer « par ailleurs »…

Je ne sais pas encore.

 

En bref, ça se dessine plutôt favorablement.

Là, je vais m’enfiler un « café-rhum » pour aborder l’étape « vous êtes tous virés » ou je veux un LMBO-maison à signer fin de semaine prochaine.

C’est dire si je ne suis vraiment pas d’humeur à plaisanter.

Veuillez m’en excuser toutes et tous !

 

I3

 

PS : Hier, de nouveau 175 « robots » venus visiter le site et ouvrir seulement 6 posts… et non plus 16 !

Comme d’un « adieu » qui ne veut pas encore accoucher, ce matin 8ème au classement des blogs politiques sur plus de 17.000 et 22ème sur plus de 37.000, catégorie « actualité » de la plate-forme over-blog…

Décidément !

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 05:05

Alors Jean-Marc n’a pas pu résister…

 

« Pourquoi les italiens portent des chaînes en or ?

Pour qu'ils sachent où s'arrêter de raser… »

(C’est complétement faux : Pas vu un seul rital poilu.)

 

C'est un jeune italien qui va émigrer aux États-Unis. Sa mère, la Mama, lui donne les derniers conseils :

« Tu vas en Amérique. C'est très bien mon fils. Mais tu dois me promettre de ne pas épouser une américaine ! D'abord elles ne valent rien au lit, ensuite elles ne savent pas faire la cuisine, et pour finir, elles nous insultent en nous traitant de ritals ».

Le fiston promet d'obéir et s'en va prendre son avion.

Cinq années passent.

Un beau jour, le fiston rentre en Italie.

Il dit à sa mère :

« Mama, je dois te dire que j'ai failli à ma promesse : Je me suis marié à une américaine, mais elle n'est pas du tout comme tu m'avais dit.

D'abord elle fait très bien la cuisine, ensuite je n'ai jamais connu de fille aussi douée qu'elle dans un lit. Et elle m'a juré qu'elle ne me traiterait jamais de « rital » si je ne la traitais jamais de « négro ». »

 

C'est Placido Domingo qui rencontre Luciano Pavarotti...

« – Alors, qué cé que tou déviens, maintenant ?

– Eh bé, pour moi, ça va très fort. J'ai fait uno souper concerto à Milano, 400.000 personnes, 42 rappels, lé poublic était fou !

Et tou sais, la vierge dé Milano, elle a pleuré !

Des larmes sont sorties dé la pierre !

Les gens criaient : Miracolo ! Miracolo !

Tout lé monde s'est mis à génoux dévant moi, le bonheur !… Et toi ?

– Eh bé, j'ai fait oun pétit concerto à Rio de Janeiro. Il y avait solément 800.000 personnes. J'ai fait 82 rappels, tou té rends compte !

Et puis là, Jésus, en haut dé la colline, est descendou mé voir, il m'a serré dans ses bras, il m'a dit : « Bravo ! Bravo ! Ton spettacolo, il est souper, pas comme l'autre encoulé à Milano qui a fait pleurer ma mère » … »

 

Il se raconte une histoire passée pour authentique :

Une unité de chasseurs alpins italiens devait se rendre à Kristiansand en Norvège pour y effectuer des manœuvres militaires dans le cadre de l'OTAN.

Seulement, les officiers chargés d'organiser le transport de la troupe ont confondu Kristiansand (Norvège) et Kristianstad (Suède).

Résultat : des douaniers suédois stupéfaits ont vu débarquer à l'aéroport de Kristianstad 116 militaires italiens armés jusqu'aux dents.

La presse italienne s'est montrée sans pitié pour cette regrettable erreur.

En particulier, le Corriere della Sera.

« Ce n'est pas parce que « Kristiansand » et « Kristianstad » se prononcent presque de la même façon que l'Italie doit envahir la Suède par erreur », a ironisé le grand quotidien.

Il faut dire que les deux villes sont situées à près de 500 km l'une de l'autre.

« Apparemment, aucun membre du commando n'a réalisé que la Suède ne fait même pas partie de l'OTAN », a ajouté le journaliste.

Cet incident est très embarrassant pour l'armée italienne qui présente souvent l'image d'être comique et désorganisée.

Cependant, les norvégiens et les suédois ont pris l'incident plutôt bien.

Ils ont fait remarquer qu'en plus de « Kristiansand » et de « Kristianstad », il y a un « Kristiansund » dans le centre de la Norvège.

Si la confusion avait eu lieu avec celui-là, l'affaire aurait été moins grave… ou moins ridicule.

Je confirme : C’était l’anniversaire de la bataille de Monte Cassino, où les marocains du général Juin et les polonais ont « brisé » les lignes en mai 1944, ouvrant aux alliés la route sur Rome.

J’y ai vu beaucoup de jeunes polonais, j’étais le seul « Gaulois » (sans être marocain… précise-je, « né so Corsu, né so fiéru ») et absolument aucun militaire italien…

En revanche, les gardes suisses étaient présents.

Pas très martiale non plus, la garde !

 

Qu'est-il inscrit à l'entrée des bus italiens ?

« Ne parlez pas au chauffeur, il a besoin de ses mains »

(Archi-faux ! Je n’ai rien vu de tel. En revanche, des types qui conduisent avec le ventre au volant, ça existe !)

 

« Comment reconnaît-on un italien dans un combat de coq ?

C'est celui qui parie sur le canard. 

Et comment reconnaît-on que le combat a été organisé par la mafia ?

C'est le canard qui gagne. »

 

Il y a quelques temps de cela en Italie, un petit garçon était en train de bricoler avec son papa. Regardant les mains de son père, le petit garçon demande :

« – Dis papa, on se sert tout le temps de nos mains ; raconte-moi ce qu'on peut faire avec les doigts…

– Tu vois ce doigt, Tonio ? C'est l'index. Tu l'utilises pour montrer quelque chose.

Celui-ci, c'est le pouce. Il sert à beaucoup de choses comme tenir le manche d'une pelle.

Ici, c'est l'annulaire : On l'appelle comme ça parce que c'est le doigt qui porte l'alliance quand on se marie.

Et celui-ci, c'est l'auriculaire ; lui te sers quand ton oreille te gratte.

Et puis enfin il y a le majeur : Celui-ci, je te dirai à quoi il sert uniquement quand tu seras marié ! »

Alors Tonio se satisfait de ces explications.

Le temps passe et, un beau jour, Tonio s'éprend d'une belle Italienne, et encore un peu plus tard, c'est le mariage.

Alors pendant le repas de mariage, avant de quitter l'assemblée pour sa nuit de noces avec son épouse, Tonio va voir son père et lui demande :  

« – Tu te souviens qu'un jour tu m'avais promis de m'expliquer à quoi sert le majeur une fois que je serais marié… Je pense qu'il est temps maintenant !

– Tonio, ce soir, tu vas faire l'amour à ta femme encore et encore. Tant et si bien qu'à un certain moment, tu seras fatigué… Mais ta femme aura probablement encore envie de sexe…

Alors, c'est à ce moment-là que tu vas te servir de ton majeur : Tu vas tendre ton doigt, … et tu vas le pointer sur son front en disant : « Femme, il est temps que tu dormes maintenant ». »

 

Pourquoi les Italiens ne font-il jamais l'amour dans leur baignoire ?

Parce qu'il est bien connu que l'eau chaude ramollit les spaghettis…

 

Quelle est la différence entre un éléphant et une grand-mère italienne ?

Environ 10 Kg…

 

Comment appelle-t-on un Italien sans mains ?

Un muet.

 

Et les recuites (ou revenues) :

 

Deux jeunes copains, un italien (papa est mafioso catholique) et un juif.

Ils ont leur anniversaire le même jour.

Ce jour-là, le papa du petit italien offre à son fils un beau petit pistolet.

Le papa du petit juif lui offre pour sa Bar Mitzvah une superbe Rolex.

Le lendemain à l'école, ils se montrent ce qu'ils ont obtenu la veille comme cadeau, et comme chacun d'entre eux trouve le cadeau de l'autre plus chouette, ils échangent.

Lorsque le papa italien rentre chez lui le soir, il voit la montre sur le poignet de son fils et demande :

« Où as-tu pris cette montre ? »

Le petit italien explique l'échange qui a été fait à son père.

Le mafioso lui fout une torgnole et lui crie :

« Espèce de petit con ! T'es vraiment débile ou tu le fais exprès ?

Un jour peut-être, tu vas te marier. Puis, un autre jour, peut-être, tu rentreras chez toi et tu trouveras ta femme dans le lit avec un autre homme.

Qu'est-ce que tu feras alors ? Tu regarderas ta montre et tu diras : Vous en avez encore pour longtemps ? »

 

Dans un restaurant Italien, un mafioso dit à son homme de main :

« – Hey Tony ! Vas te branler dans les toilettes !

– Mais Patron, je n'ai pas le goût de me branler…

– Tony… Tony… N'oublie pas que c'est moi le patron, je t'écrase quand je veux.

– D'accord patron ! ».

5 minutes plus tard Tony revient et son patron lui dit :

« – Tony ! Retourne te branler dans les toilettes.

– Mais patron j'en reviens !

– Tony…

– D'accord patron. »

5 minutes plus tard Tony revient :

« – Patron je ne suis vraiment plus capable de me branler.

– C'est bien Tony. Prends les clés et va reconduire ma femme. »

 

Sans rancune aucune : Bon week-end à toutes et tous !

 

I3

Repost 0