Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 05:04

La suite,

 

Du billet de l’autre jour… Parce qu’il faut remettre le dire dans son contexte.

D’abord, dans ma précipitation, je ne vous ai rien dit de la brochette de notables-notaires ventripotents que j’ai imposée à « ma nichée » et leurs divers « game-boys » …

Rien que de très classiques pontifiants.

Dans le tas, il y avait quand même cette blonde aux yeux bleus, travailleuse migrante d’origine russe, ayant épousé un ukrainien, migrés direct de Kiev, la capitale bientôt martyre de voir partir en lambeaux et par grandes plaques sous les coups des russes son unité nationale (très surfaite m’a-t-on assuré), ses propres compatriotes, en réplique aux « républicains-fachots-simili-putschistes » qui ne voient d’avenir pour leurs enfants que tourné vers l’Europe et plus loin encore, la lointaine Amérique, l’Otan et tout ça.

Nous y reviendrons quand j’aurai un peu compris ses propos : Je sens que je pourrai bénéficier de cours de rattrapage du soir, ne sait-on jamais !

Elle a migré jusque dans le val-de-seine pour y faire notaire-parigot dans le civil depuis plus de 20 ans (c’est dire si elle n’est pas de la première-fraîcheur… même si elle m’empêchait de marcher droit, un double décimètre dressé-coincé dans le pantalon quand elle me laissait glisser le regard dans son double bonnet double-D) et se désole, noyant son spleen dans la vodka-glacée.

Elle aussi a une opinion sur l’immobilier dont elle fait métier, maltraité par « Sicile-de-la-flotte-verte ».

 

Mais celui qui reste avoir de la répartie, c’est le notaire « cow-boy » du quarteron local.

On l’appelle le « cow-boy », parce qu’il est aussi éleveur de pouliches, qu’il « drive » régulièrement en trot-attelé à défaut de les « monter » ;

Parce qu’il a un Stetson du meilleur effet vissé sur le crâne, juste assez crasseux pour faire « plus vrai » ;

Parce qu’à la place de la cravate sur chemise à frou-frou, il a une sorte de ficelle noire nouée avec de larges boucles qui retombent sur les frous-frous en dentelle ;

Parce qu’il ne mâche pas ses mots pour ne pas savoir faire une phrase sans un juron, ou l’équivalent ;

Et bien sûr parce qu’il a un avis arrêté sur tout…

La loi ALUR ? Il vous énonce une suite de poncifs éculés et répétés jusqu’à l’écœurement, tellement tout le monde partage le même diagnostic depuis des années et propose à peu-près la même chose, sauf… justement les autistes du ministère.

C’est dire si ce pays va mal…

 

Bon, lui fait un peu original… Et il commence par affirmer qu’en 2013, les produits d'entrée de gamme ont connu une hausse incongrue de 10,6 % sur le marché immobilier.

Je ne savais pas, mais je me méfie toujours des « moyennes » et des statistiques globales dans ce domaine.

Il faut être clair, un bien immobilier, ce n’est pas un camembert : Il est toujours différent du même, jusqu’à l’identique et construit en même temps, de celui juste à côté.

Donc son prix n’est jamais le même…

Mais le « cow-boy », il va plus loin.

 

Pour lui, face à une demande accrue, à des prix en hausse et un pouvoir d'achat qui ne suit pas, il faudrait négocier avec des promoteurs des prix plafonnés et d'exempter les primo-accédant de tout taxe et droit de mutation lors de l'achat d'un logement neuf.

Favoriser l’accession à la propriété pour les particuliers comme en Grande-Bretagne.

Un programme baptisée « Help to buy », y prévoit la garantie de l’État à hauteur de 15 % du montant du prêt afin de permettre aux acquéreurs à faible apport d’accéder à la propriété.

 

D’ailleurs, une « jeunette » britannique, rivalisant de sensualité avec mon Ukrainienne, de nous raconter avec son délicieux accent « so british » qu’elle s’est endettée sur 30 ans (ce doit être son âge putatif au doigt « non-mouillé ») pour acheter une maison qu’elle loue en attendant de retourner en Angleterre et un studio pour sa môman à elle.

Si c’est le portrait de sa fille, je ferai bien des heures supplémentaires : Passons, le propos n’est pas là !

Avec ce qu’elle gagne en « Gauloisie-notariale » elle peut payer sans se fatiguer et entretenir deux chiens d’une meute de « pockets-toys » et peut-être même bientôt un mari qui lui fera des gosses…

Pas moi, j’ai déjà donné l’ai-je prévenu poliment.

Une fois, ça va, deux fois, bonjour les dégâts : Je l’ai toujours dit, si on ne comprend pas la première fois, ce n’est pas la peine de tenter une deuxième voire plus comme « Bling-bling » et les autres… On en restera « crétin-autiste » toute sa vie quand même.

Appel aux volontaires : Elle en veut deux, des mouflets, et de préférence bilingue de naissance !

 

La loi ALUR, c’est la mauvaise solution dans un marché tendu et tordu, avec une demande qui dépasse l’offre, et des prix qui ont connu une forte hausse l’année dernière, sans que le pouvoir d’achat des ménages ne progresse !

Bon.

Afin d’accompagner les candidats à l’accession à la propriété, il faudrait un « Grenelle de l’Immobilier », (Qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir passer par la rue de Grenelle ?) qui rassemblerait tous les acteurs du secteur et permettrait de mettre en place des mesures simples et efficaces !

 

1 – Inverser la plus-value sur les terrains et les résidences locatives : Une mesure simple à mettre en œuvre serait une fiscalité incitative à la libération des terrains & biens : Aujourd’hui, plus un propriétaire garde longtemps son terrain ou son bien, moins il est taxé lors de la revente.

Si l’on inversait ce système de taxation de la plus-value, cela créerait un afflux d’offres important sur le marché et mécaniquement une baisse des prix significative.

Pas idiot, effectivement… mais bien la ruine des « petits-bourgeois ». Pas sûr que ça marcherait.

 

2 – Rétablir le prêt à taux 0 sur l’ancien : Le prêt à taux 0 n’est aujourd’hui accepté que sur des projets d’acquisition dans le neuf. Or, ces projets, plus coûteux que des achats dans l’ancien, ne sont pas accessibles aux primo-accédant.

Afin de donner plus de pouvoir d’achat à ceux-là, il serait judicieux de rétablir le prêt à taux 0 pour les achats dans l’ancien avec, comme dans le passé, un diagnostic sur les travaux à prévoir dans l’immeuble et une obligation de remettre aux normes ce logement. Cela permettrait, par la même occasion, de réhabiliter le parc ancien et de l’adapter aux normes actuelles.

Un peu complexe, cette histoire de diagnostic imposé… En général, c’est à la charge de l’acquéreur, qui en profite pour peindre les murs selon son humeur.

 

3 – Réduire les droits d’enregistrement des primo-accédant : Toujours dans le but d’accompagner les primo-accédant dans leur rêve d’accession à la propriété, une réduction des droits d’enregistrement, leur permettrait de débloquer plus de pouvoir d’achat.

Notez que c’est une idée de bon sens, mais pourquoi la cantonner qu’au primo-accédant, en tournant le dos à tous les autres qui placent leur épargne dans de la pierre à louer ?

 

4 – Encadrer les critères d’acceptation des crédits immobiliers : De la même manière que la loi Lagarde a défini un cadre face auquel les banques ne peuvent refuser une délégation d’assurance, il convient d’encadrer les critères d’acceptation des banques pour les attributions de prêts immobiliers. En d’autres termes, définir des critères « types » : Si le candidat à l’accession remplit tous ces critères, la banque ne pourra, pour des raisons de politique interne ou commerciale, refuser d’accorder le prêt.

D’accord : Plus de liberté n’a jamais fait de mal, bien au contraire.

Mais notez qu’on compte souvent en « net-net » et c’est ce qui fait faire le choix de leur banquier retenu aux investisseurs …

 

5 – Débloquer du foncier public sous conditions : Les pouvoirs publics, de l’État jusqu’aux municipalités, peuvent mettre en vente des terrains à bâtir à prix raisonnables à des promoteurs privés, en imposant un prix de vente des biens finis correspondant aux besoins des habitants et de la zone de chalandise.

Pourquoi pas, effectivement ?

Mais vous verrez que les promoteurs trouveront bien le moyen de surfacturer des prestations qui n’entrent pas dans le calcul du prix de vente…

Et puis si c’est pour faire de la promotion ou du lotissement, il n’y aurait aucune raison de fermer le dispositif aux particuliers pour eux-mêmes…

Enfin, passons !

 

6 – L’État devrait se porter garant pour les primo-accédant : Afin de faciliter l’acceptation par les établissements bancaires des dossiers des primo-accédant, l’État pourrait se porter caution de 15 % du montant emprunté (correspondant généralement aux frais), et apportant ainsi une solution aux jeunes n’ayant pas d’apport. Cette initiative a d’ores et déjà été mise en place en Grande Bretagne, justement sous le nom de « Help to buy ».

On vient d’en parler…

Pas kon et on pourrait pousser le système jusqu’au « crédit-bail » : Le primo-accédant, il fait construire par l’État ou un des acteurs-sociaux par délégation de service publique, il loue le bien pendant 15 ou 20 ans, location qui est aussi un achat, parce qu’au terme du bail, la propriété devient sienne pour l’euro final et symbolique…

Notez que plus la période de location dure, plus l’affaire est rentable pour le bailleur en cas de « panne » du locataire, puisque le premier récupère la totalité du bien qu’il peut remettre sur le marché de la location sociale ou de l’accession à la propriété pour un nouveau tour et donc avec ristourne importante.

En effet, le bien est déjà payé partiellement…

Et d’où une baisse mécanique du niveau des prix !

À moins de trouver un système de transmission du bail à construire à un tiers acquéreur…

 

7 – Regrouper les aides écologiques sous une seule enveloppe : Avec son plan de rénovation énergétique, le gouvernement propose une aide à guichet unique de la fiscalité-verte.

Ne serait-il pas plus percutant de proposer cette aide sous forme d’enveloppe unique ?

En effet, cette prime est cumulable à l’aide écologique de l’ANAH, aux crédits d’impôts développement durable, à l’éco prêt à taux zéro…

On devrait pouvoir être lisibles, simples et efficaces !

Et je rappelle de mon côté que l’Europe via les régions finance déjà les constructions vertes…

Mais c’est très compliqué de monter un dossier, c’est vrai !

 

8 – Libérer du foncier et des logements vides : En augmentant les taxes foncières sur les terrains constructibles non vendus ou non mis en vente et sur les logements inoccupés, on stimulera l’offre.

Mécaniquement, on créerait une baisse de prix ou en tous cas on répondra à une demande.

Pas bien sûr…

C’est déjà une arme redoutable entre les mains des élus municipaux, qui classent et déclassent des terrains agricoles en fonction de leurs intérêts du moment…

Alors classer une terre agricole en constructible pour augmenter les taxes locales, c’est sûr qu’il va pousser des villes-nouvelles bétonnées là où elles étaient jusque-là improbables.

Quant aux logements inoccupés, les neufs, c’est parce qu’ils ne trouvent pas de preneur (sauf en bord de mer) et les anciens, c’est parce qu’il n’est pas possible de les mettre aux normes (notamment de surface qui oblige à « pousser les murs » ce qui n’est pas toujours possible).

 

9 – Créer le « chèque immo » ou étendre le prêt 1 % employeur : Dans la lignée des chèques restaurants ou autres avantages fiscaux pour les entreprises, l’État pourrait mettre en place un chèque immobilier qui permettrait aux entreprises d’accompagner leurs collaborateurs dans leur rêve d’accession à la propriété.

Il serait également un argument dans les recrutements, ou encore inciterait à la mobilité des talents au sein d’une même entreprise, le logement en étant un des principaux freins.

Le prêt 1 % employeur pourrait également être étendu aux entreprises de moins de 20 salariés.

Là, on y tourne le dos : L’épargne salariale « obligée », à travers la participation et facultative à travers l’intéressement et autres dispositifs, prévoient déjà des cas de déblocage anticipé pour l’acquisition d’un logement.

Pour tout vous dire, l’entreprise des « pastaga-Ricard » a ainsi payé toutes les résidences principales de son personnel depuis 30 ans de cette façon-là…

Mais depuis que « Bling-bling » a commencé à taxer à 3 %, puis à 5 % et maintenant 20 % ces sommes à travers le forfait social, bé ces dispositifs gaulliens sont victimes de « forfait…ture » et se resserrent aux seuls minima obligatoires.

Quant à l’idée de rajouter des charges sur les TPE, le « cow-boy », il n’a pas tout pigé de ce qui fait le malheur de la « Gauloisie-ruinée » de payer trop de charges et d’impôts…

Une idée qui va encore jeter des cohortes entières d’ex-salariés sur les routes encombrées du chômage…

 

10 – Inciter les bailleurs sociaux à construire : Avec quels sous ?

Il propose qu’on impose un nombre de constructions minimum à l’année aux bailleurs sociaux, suivant les zones géographiques et démographiques. Les bailleurs ne respectant pas les critères se verraient sanctionnés financièrement à l’image des municipalités qui ne respectent pas la loi SRU.

Doux rêveur, va !

De quoi les mettre sur la paille…

Et qui paiera l’addition, n’est-ce pas ?

À mon sens, il faudrait permettre aux bailleurs sociaux de vendre à leurs locataires les biens loués pour mieux se refinancer.

 

Mais jusque-là, il n’y a qu’en « Corsica-Bella-Tchi-tchi » qu’on met en œuvre cette mesure de bon sens !

C’est dire si les « pinzuti », ils auraient bien besoin qu’on revienne les coloniser utilement…

Et les notaires de redescendre sur terre avant que leur métier ne soit plus que champ de cendres.

Bref, je suis retourné voir mon Ukrainienne, poursuivi par mon anglaise…

Drôle de journée, finalement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 18/04/2014 19:19


Oui, curieux ! C'est pourtant le même thème !


Les mystères d'internet !

Momo 18/04/2014 18:28


.... ??? Et à, un seul "J'aime" !


Quand même très curieux ...

Jacques Heurtault 18/04/2014 10:37


Ah! Ah! Ah! Bingo!

I-Cube 18/04/2014 10:29


Les "enceintes" ai-je dit, pas toutes !


Et puis les gamins : Vous n'allez pas me taxer de pédophile si je prétends vouloir préserver les "plus-petits", quand même ?


Alors pourquoi "Macho" ?


Encore un raccourci de votre part, n'est-ce pas ...

Jacques Heurtault 18/04/2014 10:25


C'est bien ce que je dis : un brin "macho" ... Les femmes (toutes les femmes!), sont plus émotives que les hommes ...


La réalité est moins simple : certaines femmes sont bien moins émotives que certains hommes ... Dans quelle proportion? Voilà la question!