Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 05:05

L'Élysée, le bordel présidentiel ?

 

Bé oui, tout le monde en parle de ses affaires de coucheries-présidentielles.

Comme si il n’y avait rien de plus urgent, la dette, les déficits, le naufrage du redressement-reproductif de notre économie, le chômage et les plans sociaux, les « quenelles-pas-lyonnaises » et rivalités d’egos surdimensionnés, les délires des uns et projets déments des autres…

 

C’est tout de même impressionnant : Aujourd’hui, il devait être question de la conférence de « François III » dont tout le monde annonçait que c’était un « tournant du quinquennat », un beau mouvement du « demi-tour-droâte » vers la « social-démocratie » après l’échec cuisant du « à gôche-toute » qui n’aura même pas fait dériver le paquebot-gaulois d’un iota, lancé qu'il est sur son erre !

Pensez donc, de cascades de mesures en 2012 et 2013, qui devaient gonfler les caisses « pue-blie-queues », l’une de 22 milliards de plus, l’autre de 33 milliards, qui finalement n’ont encaissées que 38 milliards sur les 55 espérés sans pour autant ne réduire les déficits de caisse que de 15 milliards…

La dette aura augmenté de 83 milliards, soit trois fois plus que la progression du PIB, et encore, si celui-ci n’aurait augmenté que de 28 milliards l’année dernière, c’est parce que 92,8 % viendrait seulement de l’activité de la puissance publique…

C’est dire si avec 5,5 million de fonctionnaires et assimilés, plus 5 millions de chômeurs, « la machine » est gravement en panne.

On devrait même se poser la question des « effets de levier keynésiens » qui se révèlent décidément négatifs, et non pas « multiplicateurs » comme exigés par la théorie ambiante.

 

Tout cela relève de la « crétine-attitude », conséquence de la « trisomie-autiste » dont sont atteints tous, en tout cas la plupart, de nos « sachants ».

On le prévoyait, un peu avec l’arrivée des « déclinistes » aux manettes du pouvoir, mais tout de même pas à ce point-là.

Passons : Il est des « erreurs historiques » qui semblent être des nécessités incontournables, c’est comme ça et pas autrement.

 

Mais alors bon, qu’on m’explique aussi comment le pouvoir (encore en place) est capable en urgence de censurer un « M’bala-bat-la » en deux trois mouvements (une circulaire ministérielle, un arrêté préfectoral, un jugement en référé, un appel en urgence), le tout en moins d’une semaine, et laisser dégouliner dans la presse mondiale des frasques présidentielles démesurées, d’autant qu’elles dateraient de mars 2013…

Expliquez-moi un peu, SVP !

 

Et tout ce qu’on veut bien m’en dire, c’est que prostate ou pas, le chef il tringle qui il veut, qui n’a rien pour elle que son sourire et n’aime que les tatoués ténébreux (c’est dire si elle a mauvais goût), aucun trait physique exceptionnel (c’est dire si elle doit savoir « faire des choses » que d’autres ne savent pas faire) pour ne serait-ce qu’attirer le regard d’un « homme normal »…

Bon et alors ?

 

Napoléon III ne s'est pas privé d'utiliser sa position forte pour séduire, lui non plus, mais il avait de belles moustaches. Entre Madame Gordon et Miss Howard qui lui financèrent ses coups d'État ratés et les nombreuses courtisanes, il n'a pas chômé et payé de sa personne.

Sa relation la plus célèbre reste celle qu'il a entretenue avec « La Castiglione ». Considérée comme l'une des plus belles femmes de l'époque elle au moins, Virginia Oldoïni était de 28 ans sa cadette.

 

Côté légende, nul ne dépassera Félix Faure. Président de 1895 à 1899, il fait défiler ses maîtresses et autres filles de joie pour soulager ses pulsions sexuelles. Son décès est d’ailleurs le plus célèbre de l'histoire de mon pays, dans les bras de sa maîtresse Marguerite Steinheil, juste après un dernier coït.

La rumeur populaire raconte même que la fellation prodiguée par cette dernière provoqua l'orgasme fatal, ce qui lui valut le surnom de « pompe funèbre », telle que Clemenceau en dira : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée. »

 

Avec l'affaire Markovic en 1968 (nous, « au village », on sait qui était le personnage…) salissant inutilement « Pompon-Pie-Doux » en l'impliquant dans des soirées échangistes et autres partouzes, son successeur se vante encore aujourd'hui de son pouvoir de séduction.

Il écrit notamment dans l'un de ses livres « Nathalie, la belle et superbe Nathalie, y mettait la même ardeur et y ajoutait à certains moments, un mystérieux besoin de soumission. Sa peau est tiède, sous la laine, et extraordinairement douce, presque fragile. »

On prétendra même qu’il ait eu une liaison avec Lady Diana qui ne semblait rien lui refuser. En 1974, au cours de son mandat, le Canard enchaîné le révèle aussi au bras d’une actrice célèbre, sans parler de sa relation avec la photographe « Marie-Laure D’équerre ».

 

Quant à « Mythe-errant », outre sa relation avec « Âne Pain-jaune » de qui il eut une fille, « Ma-Zarine », il aurait cumulé les liaisons avec les journalistes et autres personnalités mondaines. Si certaines ont le statut de rumeur invérifiable, d'autres ont été révélées au grand jour comme ses ébats avec la chanteuse « Dadila » et la journaliste suédoise « Cri-cri Fort-ne ».

 

Le « Chi » n’est pas en reste. On peut dire qu'avec lui, « les femmes, ça galopait » pour ne citer que « Bernie-la-choucroute ».

Son ex-chauffeur, qui l'a accompagné voir de nombreuses députées, conseillères et autres politiciennes, disait de lui que l'affaire était pliée en « 5 minutes douche comprise ».

Parmi ses liaisons, on retrouve la journaliste de l'AFP « Élise-à-bête Frie-De-riche », ou encore l'ancienne ministre de la Santé « Michèle Bazar-arc ».

Quant à « bling-bling » entre ses divorces et ses assurances-vie au profit de telle ou telle, on en fera un jour un roman.

Parce que dans les miens, sa seconde épouse lui fait greffer un implant tellement il n’a plus 20 ans et qu’elle a la « cheminée » large de ses grossesses à répétition, et finalement il réussit à mettre en cloque sa troisième grâce à une orthèse fournie par « Charlotte », puisque la greffe d’un pénis neuf n’est plus possible avec la disparition de la fondation Risle qui se fournissait, notamment, dans les camps de travail chinois…

Mais c’est un roman, une « pure fiction intellectuelle » !

De quoi se plaint-on alors ?

De qui se moque-t-on au juste ?

 

De ce traitement médiatique délirant ?

Allez donc jeter un œil sur la revue de presse « régionale » qu’en a fait mon « conseiller-omnipotent » : C’est instructif, finalement.

Dès qu’on aura pu faire le même boulot « à l’international », je vous en ferai part.

 

Mais tout cela importe peu, finalement.

L’important, c’est de cacher la misère de la politique gouvernementale…

« Miss Julie » elle a déjà fait avec succès des procès à des « journaleux » à propos de sa liaison avec « François III ».

Pas cette fois-ci : Est-ce donc un hasard ?

Tu parles !

 

On va nous bassiner un grand moment avec les « débords » : L’état de santé de « Miss Valérie », la revanche de « Ségololo », les amitiés-supposées de « Miss-Julie » avec les « mafieux-Corsi » (après tout, l’immeuble, où logent à titre gratuit les copulations-présidentielles, est fréquenté par plus mafieux que lui).

Naturellement, c’est pour détourner notre regard « par ailleurs » : Ils ont tous toujours fait comme ça et quand ça les arrangeait.

Quitte une nouvelle fois à passer pour de sales petits-kons, commandés uniquement par leur bite.

C’est dire le caractère hautement probant de la consistance du bonhomme, de « Bal-Qu’a-nie » à « Déesse-khâ » en passant par bien d’autres.

Et on persiste à confier nos destinées collectives à des personnages pareils ?

Dites-vous bien que je marre…

 

Enfin quoi, est-ce bien sérieux ?

Il paraît qu’un mariage sur deux se termine en divorce, qu’un couple sur trois ne se marie même pas, que la « normalité », c’est comme dans « Jean-de-Jérusalem » (1099) :

5 – Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille

Chacun cherchera à jouir tout ce qu'il peut

L'Homme répudiera son épouse autant de fois qu'il se mariera

Et la femme ira par les chemins perdus (creux) prenant celui qui lui plaira

Enfantant sans donner le nom du Père

Personnellement j’aspire à autre chose que cette déchéance « pue-blie-queue ».

 

Supporter 30 ans, ou plus, la même vie de couple avec constance, avec ses aléas et z’humeurs, ses mômes infernaux qui vous gâchent jusqu’à votre sommeil, c’est autrement plus instructif sur le sens des responsabilités qui incombe aux adultes qui postulent aux responsabilités suprêmes, jusqu’au « bouton-nucléaire ».

Tous les autres, qui y aspirent, de près ou de loin, depuis le Maire (ou Mairesse) et jusqu’au sommet de l’État, en passant par tous les échelons des « décideurs » de la « vie-pue-bli-queue » devrait pouvoir montrer ces gages de probité, voire de fidélité à ce qu’ils sont.

Tous les autres devraient en être exclus ipso-facto.

 

J’y veillerai quand je « sera » votre président.

Parce que là, ce que j’en dis ou rien, n’est-ce pas…

Partager cet article

Repost 0

commentaires