Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 05:02

Celle-là, il faut que je vous la raconte…

 

Donc, c’est « l’autre jour », en sortant au bras de la blonde de chez « François III » où je n’étais pas, que je me retrouve à croiser mon pote « franc-mak », qui tient absolument à m’offrir un verre au bar du coin.

En fait, il visait le numéro de téléphone de mon ex-étudiante…

« Tu ne vois pas que je suis occupé, là, Du-Parchemin ? »

Je l’appelle comme ça, parce que quand il ne fait pas « grand-maître » d’une des loges du grand-orient, il fait éditeur… dans le civil.

 

Bon, on se revoit du côté de la place de la République (que c'est devenu casse-gueule, vue que les voitures elles ne tournent plus autour comme d'habitude) avant la fin de la semaine, pour qu’il m’explique comment il a plaqué sa femelle du moment… Je vous jure, il se met dans des situations pas possibles. La « minette-plaquée », elle aurait pu être sa petite-fille, la fille de son fils, celui qui s’est fait « auto-suicider » pour avoir couché avec une ex-cachée de « Bling-bling »… Il n’aimait pas être cocu, celui-là, même de ses ex : La valise ou le cercueil, à la Corse, quoi !

Enfin bref, c’est une autre histoire.

Donc, la « minette-plaquée », elle va pour marier mon pote (il doit en être à son sixième ou huitième, je ne compte plus depuis un bout de temps), et c’est en publiant les bans qu’il s’aperçoit que la dénommée « Angélique » est né André Machin-chose… Trans-opéré et hormoné, mais que lui, l’ancien officier para, il n’allait pas pouvoir se marier devant tous ses potes de caserne avec une trany…

Pensez bien que j’en rigole, mais que bien-élevé, je n’en laisse rien paraître devant l’état de tristesse de « mon pote franc-mak ».

 

Et donc, je l’emmène sur le terrain politique, un « truc » qui le branche systématiquement et, de transe en trans, on s’en retrouve à parler de son frangin « Xav’ », maçon, certainement, mais franc… pas si sûr en disait un autre pote à « Bling-bling »…

Et lui de me rapporter les derniers délires des « tables » actuelles sur lesquelles « planchent » les « loges ».

 

Eux aussi, ils bossent sur de véritable politique de baisse des dépenses qu’il faut engager au plus vite, pas comme « François III » qui ne fait qu’en causer sans savoir comment faire !

Et les économies, pour reprendre les propos de l’UMPéiste que je n’aime pas trop croiser quand je vais au siège (que je demande toujours à la gardienne de prison du hall d’accueil s’il est là, avant de m’annoncer pour mon vrai RDV…) doivent être faites à trois niveaux : Les dépenses de l’État, celles des collectivités locales et celles de la sphère sociale.

 

« Concernant l’État, il faut se poser la question de l’efficacité des crédits d’intervention. Aujourd’hui, l’État verse plus de 20 milliards d’euros aux entreprises. Est-ce que ces dépenses sont toutes efficaces ? Comme pour la politique du logement – entre 23 et 25 milliards versés par an –, la rentabilité de la dépense de l’État n’est pas prouvée, loin de là. Nous vivons d’ailleurs la crise du logement la plus aiguë en Europe. De même, il faut passer au peigne fin toutes les niches fiscales et ne conserver que celles qui ont un impact bénéfique sur l’emploi. »

Oui, bon, tout ça, je le dis depuis bien longtemps à les suspendre toutes dans leurs effets, quitte à faire vivre les meilleures.

Et il faudrait aussi adapter la fonction pue-blique à ces priorités d’action, c’est une évidence…

 

Mais eux vont encore plus loin, ce qui m’en laisse coi…

« Pour les recrutements à venir, il y a des fonctions pour lesquelles le statut de la fonction publique doit être préservé. Ce n’est pas seulement une question d’attractivité. Je pense que le statut a un sens quand il s’agit des missions régaliennes de l’État : police, justice, éducation. »

Pas d’accord pour l’éducation, mais il oublie la diplomatie, la défense, la coopération, la francophonie et les grands équipements « structurant ».

 

« Est-ce qu’un agent administratif doit nécessairement bénéficier d’un emploi à vie et du statut ? Que les règles de droit privé s’appliquent à la fonction publique en dehors du cœur régalien ne pose aucun problème. »

On dirait du « moi » tout craché… Que je n’en reviens pas.

« Laisser le libre choix aux agents publics. Pour certains métiers, il faut proposer non pas l’emploi à vie mais, pour ceux qui le souhaitent, un contrat de droit privé en échange d’un meilleur salaire. C’est possible notamment pour les futures infirmières », les plombiers, les personnels civils, les profs’.

On l’a bien fait pour les agents ANPE, la téléphonie des PTT, les ramasseurs scolaires et autres poubelles…

 

Agir sur le « flux » de fonctionnaires et non plus seulement sur le « stock »…

« Il faut faire la différence entre les nouveaux agents publics et les fonctionnaires qui sont déjà en activité. Mais dans ce projet de réforme, les fonctionnaires en activité ne verraient plus leur retraite calculée sur les six derniers mois. Leur régime serait aligné sur le privé avec les 25 meilleures années mais en intégrant la totalité des primes dans le calcul des pensions, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

En voilà une bonne idée qu’elle est bonne.

« Dis, tu es sûr que Xavier n’écoutait pas aux portes quand j’en causais en réunion ? »

Il ne lit pas mon blog, au moins, espère-je…

 

Et il continue à me rapporter ce qui se dit en loge autour de « Xav’ » :

« Pour certains postes de hauts fonctionnaires, il faudrait prévoir l’instauration d’un vrai « spoil system » plutôt que de pratiquer l’hypocrisie comme aujourd’hui. Le gouvernement aurait la possibilité de demander à un fonctionnaire de laisser la place à un autre, exactement comme dans les collectivités locales. Par exemple, un directeur général des services suit, en général, son maire. »

Là, j’ai eu un doute : Ça se pratique déjà, les refoulés allant pantoufler au Conseil d’État ou dans leur corps d’origine jusqu’à la prochaine alternance…

 

Et l’intérêt budgétaire de la manœuvre ?

« On ne peut pas appliquer la règle du « un sur deux » indéfiniment. Il est préférable de sortir de cette logique, qui à l’avenir ne serait que comptable, et raisonner en termes de missions. La solution préconisée procure une économie immédiate car si vous ne recrutez plus avec le statut de la fonction publique, vous n’avez plus à provisionner les engagements de l’État pour les traitements et les retraites. Cela se chiffre chaque année en millions d’euros. »

Sauf que ce n’est jamais provisionné.

Et heureusement, sans ça, c’est 150 % du PIB qui se retrouve en dette pue-blique…

Le type, là, il me raconte des carabistouilles… encore choqué d’avoir baisé avec une « transe » pendant des mois et des mois…

 

« En réalité, le gouvernement est piégé par son conservatisme et son clientélisme. La gauche est persuadée que si elle perd la confiance des rares fonctionnaires qui l’écoutent encore, elle perdra les élections à venir. »

Pas faux et la faute aux Gracques…

 

« L’État doit se recentrer sur ses missions essentielles. S’occuper de moins de choses mais mieux. C’est pourquoi, par exemple contrairement au gouvernement actuel, il ne faut pas tuer les partenariats public-privé, mais au contraire les redessiner dans certains secteurs. »

Je vais finir par reprendre une carte à l’UMP, moi, s’ils continuent comme ça…

Mais je me rassure : Ce ne sont que les propos d’un « frère », même pas vraiment un « compagnon » !

Et comme je ne suis pas près d’entrer en maçonnerie…

 

« Plus largement aujourd’hui, l’État a besoin d’un vaste mouvement de déconcentration. Il ne faut plus que tout se décide à Paris, en administration centrale, comme c’est le cas par exemple pour le logement ou l’équipement.

L’État ne s’est assez pas investi dans les territoires.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui explique le cumul des mandats.

Face à un État centralisé, les élus locaux, qui n’ont aucun interlocuteur de poids réellement décideur sur place, ont été presque obligés d’ajouter un mandat de parlementaire à leur mandat local. Pour être enfin entendus !

La réforme du cumul des mandats rend donc plus urgente encore une déconcentration. »

Je n’avais pas pensé à ça, mais effectivement, ça reste logique…

 

« Sur la décentralisation, le gouvernement a une seule idée en tête : Favoriser les régions, parce qu’elles sont socialistes ».

Et après, on en viendra à m’expliquer que les « soces, ça n’est pas sectaire, mais alors pas du tout-pas du tout…

 

« Ce qui importe à certains notables de gauche, c’est d’être confortés au niveau local alors que le pouvoir socialiste au niveau national est impopulaire. De même que la réforme « Valse » sur le mode de scrutin a consisté à conforter les notables socialistes des départements. »

Eh oui…

 

La décentralisation peut-elle être porteuse d’économies ?

« Pour l’instant, c’est tout le contraire. La décentralisation a généré des dépenses sans pareilles et sans contrôle. D’où une part importante de la pression fiscale ressentie par nos concitoyens.

Par ailleurs, les élus locaux savent bien que la décentralisation ne marche pas bien sans un État fort au niveau local. Ils ont besoin d’un préfet fort, doté de plus de pouvoirs, qui s’engage au nom de l’État.

Le gouvernement a fait le choix des régions, quitte à piétiner les communes.

Face à ce mouvement, l’État a le devoir de se renforcer en régions. Il faut aussi qu’il imagine une nouvelle présence départementale. »

Pas faux non plus…

 

« Il faut être favorable à une révolution du mode de gestion politico-administratif. C’est-à-dire à une fusion entre le conseil régional et le conseil général, avec moins d’élus et un interlocuteur unique, notamment pour les chefs d’entreprise, sans disparition de l’identité des départements.

En plus du couple commune-intercommunalité, nous aurions le couple département-région. Idéalement, cette réforme serait soumise à referendum national quatre mois après l’élection présidentielle », prévient mon pote qui rapporte les propos de « Xav’ ».

Voilà donc les axes-futurs à venir…

 

Et les coupes dans les dotations de l’État…

« Il s’agit d’une baisse uniforme des dotations qui sanctionne les communes et privilégie les régions. Attention à ce que ce système ne favorise par les mauvais élèves !

Pour bien faire, il faudrait ne pas pénaliser les petites communes qui ne sont pas les plus dépensières, et différencier les dépenses d’investissement et de fonctionnement. »

Pour sûr…

 

Et la « PLUI » de miss « Sicile-du-flot-vert » ?

« Les maires doivent garder un vrai pouvoir. Ils sont exaspérés parce que la gauche comme la droite ne se sont pas rendu compte qu’à force de faire reculer les services publics en milieu rural, à force d’augmenter les normes, toute nouvelle mesure, comme le PLU intercommunal ou la réforme des rythmes scolaires, devient insupportable !

Toujours de nouvelles responsabilités à la charge des communes, mais sans les financements qui permettraient de les mettre en œuvre dans de bonnes conditions. »

Dis donc, le chéri, il a été ministre non ?

Et il en a fait quoi au juste ?

 

« Pour sauvegarder l’esprit du pacte social issu du Conseil national de la Résistance, il faut dépenser moins et mieux en matière sociale.

À l’époque de ce pacte, la démographie était galopante, l’espérance de vie plus courte, le chômage inexistant. Aujourd’hui, il faut accepter de réformer ce système. Par exemple, sur les retraites, le passage à 65 ans doit être clairement assumé et programmé. À la clé, ce sont des milliards d’euros d’économies chaque année. Et un alignement du public sur le privé constitue également des milliards d’économies. Ce serait aussi une réforme de justice.

Pour l’assurance maladie, la branche la plus difficile à réformer car on touche à la santé et à des habitudes de santé, la question qui se pose est celle de l’efficience de la dépense. Car cette dépense va continuer structurellement d’augmenter.

L’arrivée de la médecine prédictive va poser des questions éthiques et économiques. Le progrès vaudra pour tous, mais pour cela, il faudra engager une réforme d’envergure. »

 

Et « Paul-en-ploie » ?

« Il joue son rôle d’indemnisation des demandeurs d’emploi. Mais pour leur permettre de retrouver un emploi, il n’est pas assez efficace. Il doit se concentrer sur l’indemnisation et l’accompagnement.

Déléguer une partie de la mission de placement aux opérateurs privés ne serait ni moins efficace ni plus cher, bien au contraire. À l’avenir, l’argent public manquera et tous les acteurs publics devront se concentrer sur ce qu’ils savent faire le mieux. »

Justement, ça se fait déjà depuis plusieurs années…

 

Je ressors de là un peu estomaqué que même « Xavier-Berre-transe » ait pu s’inspirer de mes propos, exprimées depuis tant d’année sur ce blog.

Et que ce soit mon pote « logé » qui me le rapporte.

Comme quoi… Il se pourrait que gueuler dans le désert finisse par faire progresser mon pays.

En tout cas, voilà des « axes de réformes » à venir qui me laisse encore espérer, puisqu’ils s’inspirent, plus ou moins, du discours que je tiens ici même par touches disparates depuis plus de 7 ans.

Vernis que vous êtes, vous saviez tout avant tout le monde !

 

Mais enfin quoi, pourquoi tant d’années à « être au pouvoir » et n’avoir de « bonnes idées » qu’une fois qu’ils l’aient perdu ?

La vie d’un « politique » ne se résumerait-elle donc vraiment qu’à claquer du pognon pas à lui et que personne n’a gagné ?

 

« Dis donc, tu ne m’apprends rien, là. En revanche, moi je vais te dire que tu aurais pu épouser Angélique depuis que tu peux te marier avec qui tu veux grâce à « Flanby » et sa loi « Tobie-ira ».

Mon pôve petit « franc-mac » qui ne suit l’actualité que par l’intermédiaire de ses potes de loge…

Mais quand je pense que c’est moi, le « profane » qui inspire « ces-gens-là », j’en suis tombé sur le kul en imaginant mes ancêtres faire des sauts de cabri dans leurs cercueils.

D’ici qu’il y en ait un qui réussisse à en sortir pour venir me tirer les oreilles jusqu’au pied de mon pieu, il n’y a pas loin…

Partager cet article

Repost 0

commentaires