Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 05:08

La collecte de la semaine…

 

Jean-Marc est dans une boîte de nuit, quand soudain il a une envie de satisfaire quelques besoins intestinaux.

Il se dirige donc vers les toilettes, ouvre la porte, pénètre dans l’endroit, referme la porte à clef, baisse son pantalon et s'assoit sur le trône de Neptune.

Laissant traîner son regard, il voit affichée en grand sur la porte en face de lui une énorme photo de femme nue, avec plein de petites étiquettes collées partout, mais avec une extraordinaire précision anatomique : Pieds, genoux, seins, etc..., et une tout près du sexe.

Mais là, il ne voit pas ce qui est écrit sur l'étiquette tellement c'est petit.

Il se penche en avant afin de lire, mais ne voit toujours rien tellement c’est écrit petit.

Il s'approche encore et finalement parvient à lire :

« Arrête de te pencher comme ça, si tu continues, tu vas chier à côté du trou... »

 

Un neutron est passé en jugement

... mais aucune charge n'a pu être retenue contre lui.

 

Un beau jour, Jean-Marc va s'acheter une moto super puissante. Il en est super fier et il décide de faire un petit tour.

Il s'arrête à un feu rouge et qu'est-ce qu'il voit à côté de lui ?

Un ridicule et minuscule petit scooter !

Il se dit : Tu vas voir la puissance de ma moto !

Le feu devient vert et vvvvvvvvvvrrrrouooouu ! Il est parti.

Il regarde à coté … ttthhhteuu le scooter parvient à le suivre de près !

Et le rattrape au feu rouge suivant.

Le feu devient vert et la moto :

vvvvvvvvvvvvrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrroooooooooouuuuuuummmmmmm !

Il décolle !

À côté de lui : tttttttttttthhhhhhhhhhhhhhheeeeeeeeeeeeuuu…

Le scooter le suit encore !

Un autre feu rouge, le feu devient vert la moto :

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwrrrrrrrrrrrrrrroooooooooooooooouuuuummm !

Le scooter:

Tttttttttttttttttttttttttttthhhhhhhhhhhhhhhhhhhhheeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuu…

Jean-Marc à la moto finit par demander à l'autre :

« – Dis donc, qu'est-ce que t'as mis dans ta bécane ?

– Arrête, j'ai ma bretelle coincée dans ton rétroviseur ! »

 

Dans un endroit reculé, à la campagne, un couple vit péniblement avec ses huit enfants. Un jour, la femme dit à son mari :

« Jean-Marc, dis-moi, j'ai deux mois de retard.

– Deux mois d'retard ! T'en es bien sûre ?

– Oui, j'en suis sûre !

– Faut pas qu'on en parle, faut pas qu'on en parle, OK ?

– Pas d'problème, j'en parle à personne, je t'y promets. »

Un peu plus tard, dans la matinée en l’absence de Jean-Marc parti travailler, un employé du gaz et de l'électricité sonne à la porte. La femme lui ouvre.

« – Bonjour madame, c'est l'employé du gaz et de l'électricité,

– Bonjour monsieur,

– Je viens pour relever les compteurs.

– C'est par ici ! »

Après avoir regardé ses papiers, l’employé du gaz et de l’électricité déclare :

« – Mais dites-moi, vous avez 2 mois de retard ! »

– Mais comment qu'vous le savez ? C'est mon mari qui vous en a parlé ?

– C'est inscrit sur mon papier, faudra dire à votre mari qu'il passe nous voir au bureau à la ville le plus tôt possible.

– Ok, j'lui dirai », répond-elle très inquiète.

Le soir, quand Jean-Marc rentre, sa femme lui raconte la visite de l'employé du gaz et son mari lui assure qu'il n'en a parlé à personne.

Le lendemain matin, il prend la route de la ville et se rend au bureau du gaz et de l'électricité.

« – Bonjour madame !

– Bonjour monsieur », lui répond une jeune femme derrière un bureau.

« – J'viens ici car y paraît que j'ai deux mois de retard !

– Quel est votre nom ? »

Jean-Marc donne son nom. La jeune femme lui répond :

« – Ah oui, effectivement, vous avez deux mois de retard.

– Mais comment qu'vous le savez ?

– C'est l'ordinateur qui me le confirme !

– Mais qu'est-ce que je dois faire ?

– Il faut l'acquitter » répond la jeune femme impassible.

« – Mais j'veux pas la quitter, c'est impossible

– Si vous ne l'acquittez pas, on vous la coupe !

– Mais c'est impossible », répond Jean-Marc de plus en plus inquiet. « Vous pouvez pas m'la couper !

– Si, si », répond la jeune femme. « Ça arrive souvent vous savez !

– Mais si vous m'la coupez, comment que j'vais faire ?

– Avec une bougie, comme tout le monde ! »

 

Au moment où le train ralentit pour entrer en gare, un voyageur bègue s'adresse à un monsieur et lui demande :

« Pa-pa-pa-pardon, Mon-monsieur. Est-Est-Est-ce-que-que-que c'est la ga-ga-gare de Bo-Bo-Bordeaux ? »

L'autre ne répond pas et continue à regarder par la fenêtre.

Le bègue réitère sa demande :

« Pa-pa-pardon, c'est Bo-Bo-Bordeaux ? »

L'autre ne répond toujours pas.

Finalement, le train s'arrête et on entend au haut-parleur : « Bordeaux, ici Bordeaux. Trois minutes d'arrêt. »

Le voyageur bègue attrape sa valise et descend en quatrième vitesse.

Jean-Marc resté dans le train n’était pas loin et avait assisté à toute la scène ; il s'adresse à celui qui n'avait pas répondu :  

« – Ce n'est pas très gentil. Pourquoi n'avez-vous pas répondu à ce monsieur ?

– J'a-j'a-j'avais pas-pas-pas le temps et en-en-en plus, il m'au-m'au-m'aurait su-su-su-re-ment ca-ca-cassé la gueu-gueule. »

 

Que se passe-t-il dans un bordel lorsqu'il y a le feu ?

Les femmes sont paniquées …

Et chez les hommes c'est la débandade !

 

Jean-Marc demande à un multimilliardaire comment il a fait pour en arriver là.

« – Facile, j'ai toujours respecté à la lettre deux principes absolus.

Le premier de ces deux principes est de ne jamais révéler tout ce que je sais.

Le second secret de la fortune », explique le multimillionnaire, « tient en un seul mot : Patience ! Avec de la patience, on peut tout faire.

– Tout ? » Ricane Jean-Marc.

« – Absolument !

– Vous pourriez, par exemple, transporter de l'eau dans une passoire ?

– Certainement ! ... En ayant la patience d'attendre qu'il gèle. »

 

Des croque-morts essaient de soulever un cercueil en présence de la famille éplorée. Ils s'y mettent à deux, ils s'y mettent à quatre. Ils s'y mettent à huit ... rien à faire ! C'est à croire que cette damnée boîte est vissée au sol.

Et voilà que Jean-Marc sort un petit sachet de sa poche et répand une poudre blanche sur le cercueil.

Et tout aussitôt, on peut soulever la caisse comme une plume !

Alors, tous les autres lui demandent :

« – C'est épatant, ça ! Qu’est-ce que c'est que cette poudre ?

– Oh ! C'est juste de la levure de bière... »

 

D’ailleurs, pour une exhumation, il utilise du déterre-gens !

 

Dans le même genre, c'est un curé de campagne qui se rend à bicyclette auprès de ces ouailles. La route est en forte pente et les freins de son vélo lâchent...

Le curé, pas inquiet, sort alors une boîte en carton de sous sa soutane, et en répand le contenu sur son vélo, qui s'arrête...

Une poudre à récurer, bien sûr…

 

Jean-Marc a toujours été le numéro 2, le Poulidor du catch.

Il a toujours rêvé de combattre le numéro 1, dit « Le Destructeur », mais son entraîneur s'y est toujours opposé.

Il faut dire que « Le Destructeur connaît une prise secrète imparable dont l'application a déjà abrégé la carrière de ses 9 challengers précédents.

Jean-Marc insiste tant et tant que finalement, son entraîneur lui arrange un combat avec « Le Destructeur ».

Le combat commence.

Rapidement « Le Destructeur » s'empare de Jean-Marc et s'applique à tenter sur lui sa prise secrète.

À ce moment précis, l'entraîneur de Jean-Marc détourne la tête, sachant très bien ce qui va se passer...

C'est au moment où l'entraîneur a la tête tournée qu'il entend un énorme rugissement, immédiatement suivi d’une folle clameur de la foule des spectateurs !

Il se retourne alors pour contempler le désastre... et voit que Jean-Marc est parvenu à balancer « Le Destructeur » par-dessus les cordes du ring !

Le combat est très vite terminé, au bénéfice de Jean-Marc bien sûr.

De retour aux vestiaires, l'entraîneur demande à Jean-Marc comment il a réussi ce prodige. Et celui-ci lui répond :

« – J'étais la tête en bas, la taille broyée dans les bras du destructeur. J'étais sur le point d'abandonner toute résistance, quand soudain j'ai vu une paire de couilles. Je savais que c'était ma seule chance de lui faire lâcher prise, alors comme les couilles étaient à portée de mes dents, j'ai mordu dedans à pleine dent !

– Wow ! » dit l'entraîneur. « Quelle présence d'esprit ! Je te félicite, même si ce n'est pas très fair-play, en tous cas, ça a été efficace !

– Oui, c'est incroyable ce qu'un homme parvient à faire quand il mord ses propres testicules… »

 

Bon week-end pascal, les jeunes !

 

I3

Partager cet article

Repost 0

commentaires