Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 04:05

Mes « cousins-Corsi » !

 

Un vrai feu d’artifice de konneries, plus fort que ceux de tous les 15 août réunis de l’année !

Vous rendez-vous compte, à peine arrivé avec mon « tas de boue à roulette » tout crotté, encore fumant d’avoir dû affronter une journée « classée verte » dans le sens des départs, chargée de ses 400 kilomètres de bouchon, que déjà j’ai les retours des journées internationales indépendantistes auxquelles je pensais avoir échappées…

 

Après les promesses, les actes, qu’ils y disaient !

Je résume, naturellement, parce que c’est plus compliqué que ça…

Beaucoup plus compliqué.

Voilà donc que tous leurs frangins-trois-points sont au pouvoir, à se pavaner comme des fats outrecuidants sous les ors des palais de la République des « pinzuti », à énoncer projets délirants sur projets délirants.

Je n’en fais pas la liste, elle déborderait des capacités de la plate-forme Overblog.com.

Vous vous rendez-compte que ceux-là, ils ne voient pas encore arriver les lendemains qui déchantent, rendus « tout chose » par des indicateurs moins mauvais que prévu, que déjà ils travaillent sur 2025 !

Enfin passons, nous auront l’occasion d’y revenir…

En attendant, mes cousins se rappellent à leur bon souvenir.

La lingua-Corsa, un incontournable.

Et « le must », le statut de résident indispensable pour devenir l’heureux propriétaire d’un lopin de terre où crécher à tous les « divagants » qui tombent sous le charme du pays.

 

Jusque-là, rien de vraiment nouveau, même pas la promesse d’action émouvante et explosive pour la libération des « prisonniers politiques ».

D’abord, il n’y en a plus sous les verrous, ou alors on les déplace sans leur consentement. Ensuite il ne reste que des mafieux-criminels encore enfermés, et encore, ce kon de « François III » discutaillant toujours de sa loi d’amnistie, aucun lâcher de voyous n’est prévisible : La « garde-des-sots », la bien nommée, préfère les virer au motif qu’il n’y a plus de place.

Ça c’est pour aujourd’hui, et pour demain, on les remettra dehors sitôt jugés, avec des peines de substitution…

Au lieu de rouvrir le bagne de Cayenne : Trop cher pour la « Gauloisie-failliteuse ».

Si c’est une idée qu’elle devait être la bonne, depuis la haute antiquité on aurait déjà compris…

Mais non, pas eux !

 

Pour l’heure, c’est mise en liberté même pas conditionnelle, là comme ça, sans même une mesure d’accompagnement, une petite obligation de mise en résidence surveillée avec pointage quotidien au commissariat du coin, ou quelques bracelets électroniques à la cheville, ou encore le moindre gage de réinsertion social en main, histoire d’aller emmerder leurs victimes dans leur quotidien.

Comme encouragements donnés à la délinquance, y’a pas mieux.

Tout va bien madame la Marquise : Ce pays ne peut même plus garder au frais sa lie de l’humanité, qu’on se demande même à quoi servent les tribunaux correctionnels, finalement.

Passons aussi, nous aurons l’occasion d’y revenir, parce que ce n’est pas le sujet de mes cousins « natio ».

 

Les « journées de Corti », c’est la messe annuelle : Rien de traumatisant.

En revanche, là où ça devient très drôle, c’est quand le Président de l’Assemblée Territoriale locale, de gôche naturellement, bon teint bon genre, bien dans la perspective des municipales, se met dans leur sillage et d’enfoncer le clou du « statut de résident ».

Attention pépère, il décoiffe avec un argument béton : les princes arabes, avec 250 millions de dollars, ils pourraient se payer toute l’île rien qu’en claquant dans les doigts, là, du jour au lendemain.

Une invasion mauresque qu’il faut empêcher à tout prix, naturellement !

Imaginez donc un peu le flot de dollars et hop, tout plein d’enrubannés qui viendraient profiter des si beaux paysages à la place des autochtones pour y planter des minarets…

De quoi faire frémir, non, sur une terre chrétienne depuis les premiers siècles de notre ère, puisque les romains y expédiaient les leurs ?

 

Comme argutie stupide, marquée au fer rouge de la konnerie humaine, on ne peut pas faire mieux, trouve-je.

Le plus drôle, c’est que ça a pris dans l’esprit des locaux, figurez-vous.

Ce en quoi ça confirme mon dire, à savoir que face aux exodes économiques des siècles passés, finalement, ce sont les plus kons qui sont restés sur place !

Et ils sont nombreux, parce que tout le mois durant, ils ont glosé à pleines pages et pleins tubes sur le « je suis pour, mais… », « je suis contre si… », chacun y rajoutant sa pierre à l’édifice du sectarisme façon « Marinella-bella-tchi-tchi », qu’on n’a d’ailleurs pas entendue sur le sujet.

Globalement et localement, y’en a de gôche qui sont « pour » le statut de résident, parce que le chef, il est de « gôche ».

L’ultra-gôche, genre « PCF et ++ », sont contre, mais pas tous…

Pareil à droâte : Y’en a qui sont pour, mais pas beaucoup, histoire de se placer pour les prochaines élections municipales, et d’autres contre, pour les bonnes affaires à réaliser.

 

Et moi d’expliquer que tout cela n’empêchera rien : Si je ne peux pas vendre mes biens fonciers ancestraux à des impatriés-Corsi, ça ne m’empêchera pas de leur refourguer au prix fort pour leur céder l’usufruit via des contrats de location à très longue durée (emphytéose à 99 ans), avec ou sans option d’achat la 100ème année… même si 10 ans seraient alors suffisant.

Comme quoi, permettez-moi d’en rigoler fermement…

 

Donc voilà le président de l’Assemblée Territoriale Corsa justifiant ainsi de la création d’un statut de résident, de dix ans sans discontinuité, indispensable pour avoir le droit d’acquérir un bout de maquis.

Et de prétendre que ce n’est absolument pas contraire aux principes constitutionnels ni européens de la libre circulation des hommes et des capitaux.

 

Le pire c’est qu’au lieu de laisser passer le délire rejoignant ainsi les déchetteries de l’Histoire, je reste encore stupéfait de l’écho que l’hypothèse reçoit sur le continent.

Tous y ont été de leurs dires au regard de la vieille lune rancie.

Alors qu’aucun ne semble avoir compris qu’il s’agissait seulement d’une opération de communication locale, à l’avant-veille d’élections municipales qui auront un impact direct mais retardé sur la composition du futur Sénat (puisqu’on élit ainsi et aussi quelques-uns de nos « grands-électeurs »).

Y’a même eu des sondages nationaux sur le sujet, que j’ai vu quand je suis descendu en ville chez les marchands de journaux…

C’est dire que les gaulois, ils ont de la semoule dans la caboche quand ils glandent sous le soleil.

 

Perso, puisque nous avons eu « tempête » (toits envolés, arbres arrachés, épisodes de grêle, routes coupées, coupures de courant, pompiers dans les ravins, etc.) tout de suite après ces envolées lyriques, j’avais cru que ça calmerait, les idées fumeuses.

Bé pas trop, en fait.

Au contraire, y’a même eu l’épisode ou « Xav’ Berre-trans », l’ex-ministre de « Bling-bling », un « local » de Balagne pour avoir épousé une fille du pays qui glande à Monticello, tout contre Isola-Rossa la cité Pasqualienne, il est même venu jusqu’à Lumio (la cité de Lætizia Casta, qui accueille aussi Miss « Mumu-Rielle-Robe-hein » qui annonce son mariage pour tous avec « sa belle », Mister « Beu-d'os » qui râlent à unisson des « natios » sur le sort de Colonna et le premier Club Med’ de Sant-Ambroggio), qui a donné la réplique … au moins locale.

 

Comme j’étais invité et que les boissons et la climatisation étaient offertes au tout venant – à vrai dire je cherchais un plombier qui était supposé y être aussi – je suis allé saluer et j’ai fuis.

Ces meks-là, même quand ils font « has-been » dans le civil, ils causent à côté de la plaque.

C’est comme « Fifi-le-déchu » quand il faisait campagne pour sa députation dans le 5ème-6ème-7ème réunis-parigot : Incapable de parler des problèmes locaux (qu’il ne connaît pas) mais alors très fort sur les thèmes de la lutte contre le Sida au « Patou-Chistan-des-hauts-plateaux » et autres thèmes de la vie de la planète-mondiale, que tu ressors de là, tu n’as rien compris mais tu as l’impression d’être drôlement plus intelligent…

Sans intérêt, quoi.

 

Même pas eu à aborder la « Scie-Rit », j’y va ou j’y va pas…

En attendant, la légion du 2ème REP, elle soldait les permissions de ses pensionnaires. Que s’en est fort drôle aussi : Même en civil, ils sont en uniforme, mêmes chaussettes, même polo-kaki, même short beige, même ceinture en toile, même coupe de cheveu, même sac-à-dos, même accent russe qui s’essaye au francilien-natif !

 

Ce qui m’étonne de tous ces fats-qui-se-la-pètent, avec vos impôts d’ailleurs, même que « Gué-no », il dit qu’il n’est pas assez payé pour raconter les mêmes konneries sur le continent…, c’est qu’aucun ne dit la réalité des choses Corses.

Le foncier, c’est un gros tas de rochers plongé dans l’eau de deux mers qui baignent les côtes : La Tyrrhénienne et la Méditerranée.

Dedans, du maquis ou des ruines.

Rien quoi.

 

N’empêche, c’est beau et ça sent bon et les « ruines-bâties », il y en a de toute époque depuis plusieurs millénaires. Certaines sont perdues à jamais, d’autres, il faut les entretenir pour qu’elles restent habitables et utilisables à l’usage pour lesquelles « les vieux » les ont montées.

Et le problème de l’entretien avait empiré avec les arrêtés Miot qui rendaient toutes « propriétés » inaccessibles au « pinzuti », tellement les indivisions séculaires pouvaient être nombreuses.

Résultat, le maquis est resté maquis et les ruines des ruines : Une vraie protection efficace contre la bétonisation.

Mais pas très écolo-durable : Le tout-à-l’égout n’est installé que dans quelques cités et le gaz-à-tous-les-étages, c’est en bouteille de butane ou bombonne de propane…  

 

Ces kons-là, ils ont voté pour « Tonton-Yoyo » qui a imaginé abroger lesdits arrêtés en les dissolvant dans un régime temporaire qui touche à sa fin…

Pas contents, ils ont voté pour « Bling-bling » … qui a persisté.

Alors ils votent pour « François III » et celui-là se fait retoquer la prolongation du régime spécial par le conseil constitutionnel : Un nul, je vous dis !

Que par ailleurs, ils sont comme le « cousin-Ange », qui n’a toujours pas reçu la balle qui doit mettre fin à sa carrière de façon anticipée (même qu’il en a retiré le gilet pare-balles, parce que ce seraient les deux genoux qui seraient visés, désormais…), et s’est arrangé pour ne pas avoir de successeur à la Mairie de Calvi tant qu’il ne pourra pas construire sous la pinède, dans son carré-camping, tellement il a fait le vide autour de lui…

Dans l’attente, il remblaie bout par bout, histoire de dire dans dix ans que ce n’est plus une zone inondable … à fleur de nappe phréatique !

Je sais, j’ai vu après le premier orage…

Là, il pourra enfin « revaloriser » et entretenir le reste de ses biens fonciers avec des moyens légaux.

 

Car voilà que les uns et les autres, une minorité, ils se rendent compte petit-à-petit que faute de moyens, tout part à vau-l’eau.

Et pour avoir « des moyens », il faut compter soit sur la puissance publique, qui les a de toute façon quasi-illimitése soit avoir des revenus conséquents.

Donc vendre ce qui peut l’être pour exploiter ce qui peut l’être par ailleurs.

À force de ne pas avoir compris cela, les Corsi s’enferment dans un choix diabolique : Se casser ou vivre pauvrement, alors qu’ils ont tout pour réussir à vivre « normalement » sur leurs terres !

Mers, soleil, paysages extraordinaires, riches cultures locales, culinaires, artistiques, et même, pour peu qu’ils en aient envie, des industries industrieuses.

D’accord pas de quoi installer des usines Dacia (personnes n’en voudraient), même si le statut fiscal est sans doute plus avantageux que d’aller au Maroc et de payer des droits à l’export et à l’importation, mais bien des industries électroniques, soft & hard, par exemple…

Les majors parviennent bien à envier les brasseurs locaux, qui te distillent en toute liberté de la Vodka-Corsa, du Whisky made-in-Corsica, sans parler des quelques liqueurs traditionnelles îliennes qui n’existent que là-bas, comme le Cap-Corse ou la Cédratine…

 

En bref, je me suis donc bien marrer à les écouter faire l’âne pour avoir du son à surenchérir tous pour rester invariablement pôvres et subventionnés.

Bien un idéal de gôche, ça, même s’il reste définitivement antihumaniste.

Mes vacances commençaient bien : J’ai même eu droit à « ma » méduse dès le premier bain. Trois « baisers-urticants » dans la même étreinte : Je lui manquais, n’est-ce pas !

Et puis ses copines se sont relayées : Y’a encore des « crocs » accrochés dans le derme, un mois après, que ça fait de jolis boutons noirs des plus sexy !

Que quand le beau temps est revenu, finalement, il y a comme d’habitude d’autres sujets de rigolades locales, qui me feront y revenir.

 

En attendant, c’est quand même kon d’être ainsi sectaire au plus haut point. Vous imaginez un peu d’obliger le quidam à résider-locataire ou SDF 10 ans sous les ponts de Paris-sur-Seine de Bastia pour accéder à un logement « à soi » et après avoir fait valoir son droit au « logement pour tous » aux frais du kontribuable local, ruiné faute de pouvoir faire fructifier son bien et son travail (la faute au manque de débouchés locaux, puisqu'il n'y a pas de financement locaux)…

Y’en a, décidément, qui n’ont rien dans la tête !

Ainsi va la vie des fats…

Partager cet article

Repost 0
Published by I-Cube - dans Corsitude
commenter cet article

commentaires