Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 05:08

Ils en deviennent même complétement hystériques

 

Pensez donc. Lui il écrit à « J’y-amie-Air-Haut » : « Je suis un être libre » !

Ouh-là, que n’a-t-il pas inventé là !!!

Imaginez que 63 millions de kouillons, tondus à mort, tendant désespérément la sébile pour survivre de la charité étatique et publique avec de l’argent qui n’existe pas, se mettent à penser à cette notion « idiote » de liberté ?

Où irions-nous ?

D’autant qu’il a le culot d’user de sa liberté pour rendre son passeport et tirer sa révérence jusque chez nos « cousins » belges.

Il va donc falloir faire exploser la « belgie » en « Belgie-flamande » et « Belgie-Wallonne » pour le récupérer par « nationalisation » : Une paille !

Perso, moi je n’en veux pas : Trop beauf’ pour mon neurone raffiné, éduqué uniquement « aux belles »… et à leurs orgasmes !

 

Et je ne vous dis pas qu’entre Noël et dimanche d’hier, j’en ai entendu des vertes et des pas mûres : C’est que je suis entouré de « soces » pur-sucre et natifs, en plus.

D’abord, on me vilipende parce que je ne le soutiens pas dans son exil !

Moi qui suis déjà un exilé en mon pays…

Un cerveau de « gôche », ça ne peut pas comprendre : Tout est blanc ou noir, il n’y a aucune nuance utile.

Tu es pour ou tu es contre, la vie politique, ça se résume à ça !

Je suis un exilé « Corsu » à Paris-sur-plage, alors je devrais soutenir un exilé « parigot » qui va planter ses choux en « Belgie profonde » … de la mégatropole « Lille-Roubaix-Tourcoing-Quiévrain » !

N’importe quoi, mais le choix des mots n’est pas innocent, rassurez-vous.

 

Plus tard, je devrais saluer le génie de « Toronto », le type méconnu qui s’est fendu d’une lettre-ouverte de « gôche » contre l’exilé !

Grand moment de solitude : J’ai pu récupérer un peu de mes goinfreries.

« Cite moi au moins une phrase, même pas géniale, mais qui sorte un peu de l’ordinaire, de ton grand génie sur le sujet ! »

Et une quinzaine de nez et paires d’yeux et de mains de plonger sur les smart-phones et autres « i-machins », plus les deux ordinateurs branchés internet, qui se sont mis à fonctionner en mobilisant les antennes relais et autres satellites du grand-kapital pendant une bonne demi-heure de … grand silence !

Les doigts dans le nez : Moi, j’avais lu le lendemain de sa parution…

Mais je pense désormais que j’avais été le seul.

Le type a fait buzz ce soir-là pour avoir pu éructer sa « jalouseté » sur la toile et répandre son fiel sans talent.

Passons : La pensée unique, de gôche de progrès-démocratique, elle est vide dès qu’on gratte un peu !

Ils sont passés à un autre sujet pour me faire chier…

Sans rien me citer du « géant ».

Faut dire qu’il n’y a pas !

 

 

« Deux-par-deux », il n'a pas droit à peu de considération pour avoir payé 145 millions d'euros d'impôt (le kon), de quoi financer la part de l’État dans l'aéroport Notre-des-Landes ainsi que tous les salaires du premier des ministres actuel depuis le début de sa longue carrière de fonctionnaire de « gôche » de progrès & démocratique.

Pas plus pour avoir quand même créé 80 emplois dont les salariés ont de leur côté la reconnaissance du ventre, réinvestit la plus grande partie de son pognon au pays, alors que « Monte-boure » en détruit tous les jours en faisant fuir les investisseurs hors du pays.

Quant à ses « grands films », c’est à peine si c’est devenu de la crotte pour hydrocéphale de « droâte » …

Me font vraiment marrer à raconter que ce qui coûte le plus cher quand il tourne sur un plateau, c’est l’assurance du Monsieur !

Même qu’il y aurait un mek-dédié à lui servir de nounou, 24 heures sur 24, au cas où il eût les yeux dans le trou de balle à faire des konneries !

Une exigence des compagnies d’assurance, paraît-il.

« C’est exactement ce que je dis depuis toujours, un « pitit-bonhomme », moins grand et moins gros que môa » !

 

« Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent, en fait, la différence, doivent être sanctionnés » écrit-il.

Mais ils ont déjà oublié, considérant tous qu’ils ont plus de talent que lui…

Le seul talent que je lui reconnais désormais, c’est d'incarner une résistance à l'oppresseur : La toute puissante administration « soce » qui asphyxie l'énergie de notre pays jusqu'à l'agonie et voudrait, en plus, culpabiliser ses sujets de ne pas se laisser faire avec reconnaissance.

Car hélas, à l'heure où toutes les nations du monde se battent pour attirer les talents, notre Gouvernement chasse les siens sous les insultes et quolibets.

À l'heure où tous les pays d'Europe réduisent leurs dépenses publiques, notre Gouvernement en appelle à toujours plus de « solidarité » pour financer les gabegies publiques.

Ils en ont même oublié leurs leçons d’instructions civiques reçues au collège : Solidarité, ce n’est pas la devise de mon pays !

On parle de fraternité : Ce n’est pas la même chose, car c’est bien plus vaste !

 

À nous d’ouvrir enfin les yeux : Notre Gouvernement ignore les leçons de base de la courbe de Laffer. Il y a deux siècles, le très « Gaulois » J-B Say disait déjà qu'un « impôt exagéré détruit la base sur laquelle il porte ».

Aujourd'hui, la maxime est toujours d'actualité : « trop d'impôt tue l'impôt ».

CQFD : Combien de temps encore pour poursuivre dans l’autisme économique et fiscal ?

 

Et puis plus tard, je me retrouve avec mes « gens de droâte » et des « beaux-quartiers-rive-gôche ».

Pour eux l'hystérie du pouvoir et de la bien-pensance, c'est que ce gouvernement et ses affidés ont une fâcheuse tendance à se croire propriétaire du pays et des bœufs qui y vivent :

Seuls propriétaires de la nationalité, qu'il pourrait révoquer (proposition du député « Yann Gars-lu », une grande première depuis Pétain…) ;

Seuls propriétaire des biens, qu'il pourrait confisquer (récente innovation juridique de son collègue « Jéjé L’an-bert », comme au bon vieux temps de Lénine…) ;

Propriétaire des talents, qui n'auraient jamais pu émerger sans lui (car, comme l'écrit d’ailleurs « Toronto », c'est bien sûr grâce aux subventions de l’État que l’ingrat a pu enchanter des générations de spectateurs) ;

Propriétaire de la Nation comme l'a fait « François III », en dénonçant les « antipatriotes » ou, notre ministre de la culture, un « déserteur ».

Il est vrai que quand Victor Hugo ou Voltaire fuyaient hors de nos frontières, le pouvoir en place avait exactement la même attitude à leur égard : Mais c’était un autre régime, royal voire impérial.

Finalement, c’est rassurant : Rien de change au pays !

Juste, ce ne sont plus le mêmes qui emploient les mêmes mots et les mêmes procédés…

 

Comme si les mots « liberté, propriété, sûreté et résistance à l'oppression », depuis inscrits dans notre Constitution, n’avaient aucune valeur de celles pour lesquels nos « anciens » se sont battus toute une vie, parfois jusqu’à en mourir, justement pour des « Deux-par-deux » en use : Ce qu’on lui reproche…

 

« En qualifiant de « minable » l’exercice de (son) droit inaliénable à l’exil, le gouvernement hexagonal a gravement dérapé » dit-on jusqu’en Helvétie.

Car finalement me dit le conseiller fédéral croisé récemment : « Ce n’est pas seulement son droit au départ qui est remis en question par les remarques déplacées des ministres, c’est la souveraineté fiscale d’États tiers qui ont su gérer correctement leurs finances publiques contrairement à ton pays qui, depuis 1976, n’a plus connu un seul exercice bénéficiaire. »

Du petit-lait !

 

« Ton pays a choisi la voie de l’asservissement à un État vorace et pléthorique, alors que nous préférons les libertés individuelles et la sobriété des dépenses collectives. »

« La libre-circulation des personnes permet une concurrence fiscale qui nous donne droit de choisir le lieu où nous voulons vivre, faire notre vie et payer nos impôts. C’est ça que d’être patriote. »

« Ubi bene, ubi patria » disaient déjà les romains-antiques qui ne se gaussaient pas de discrimination artificielle ni de problèmes de migrants…

Et plus tard : « Vous étiez le pays de la Liberté, vous êtes devenu un univers carcéral à l’échelle du pays tout entier ! »

Dur, le conseiller fédéral…

Mais d’une limpidité irréprochable.

D’autant que ce calviniste bon teint, il n’en dit pas plus : Devoir de réserve de sa fonction oblige.

Et pas moyen de le saouler pour le faire déraper !

Pas « huguenot-hérétique » pour rien non plus…

 

Pour ma part, j’aspire à ce que cette affaire retombe là où elle n’aurait jamais dû sortir : Le caniveau fiscal.

Et pour parler de choses enfin sérieuses : « Dreyfus était-il coupable ou réellement innocent ? »

Ambiance en attendant le Père-Noël, cette année-là …

Le pire, c'est qu'on remet ça ce soir et demain !

Bonne saint Sylvestre à toutes et tous : à l'année prochaine, la jeunesse !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 04/01/2013 08:31


C'est effectivement ce qu'il y a lieu de redouter !


Et c'était parfaitement prévisible avant même la désignation de "Fraçois III" comme candidat à la présidentielle :


 


On a eu le "think-tank" Terra-Nova qui développait une vision euthanasique de l'avenir du pays.


On a eu le "Gracques" qui oscillaient entre une politique économique centre-gôche et gôche-centriste.


On a mêle eu au sein du PS des débats entre "démocrates-sociaux" et "sociaux-libéraux" : A un moment, entre "Ségololo" et "De-la-nuée", c'était à celui qui était le plus "libéral".


Puis on a eu "Pikety" et se révolution fiscale, bourrée de contre-sens voulant démontrer coûte que coûte que notre système fiscal était "dégressif" et non pas progressif avec la crooissance des
revenus.


Sauf que c'est juste une question de présentation : Le seul système réellement "progressif" reste celui de la "flat-tax", au-delà il devient "confiscatoire".


Et c'est ce que nous constatons...


Et enfin, on a eu les "déclinistes", issu du monde "alter-machin" avec le plus "pointu" qui reste "La-Roue-Tout-Roux", l'homme des 35 heures de "Titine-Eau-Brie" qui sévit toujours : Ca êut
se résumer en un slogan "Partageons la pénurie" !


Je vous en avais fait une série de posts...


Diabolique !


 


Diabolique, parce qu'au lieu de créer de la croissance pour tous, au bout du bout, pour se maintenir au pouvoir, on en vient à créer de la pénurie (par le réglement, la loi, les normes, etc.) et
que les gens en viendront à se taper sur la gueule pour en avoir un bout.


Il faut comprendre le cycle désatreux de la "pénurie" : Moins il y en a, plus il faut partager pour garder un minimum.


Mais on en a plus individuellement quand on partage avec un nombre qui va en diminuant : Exactement tout ce qui a, et toujours et de tout temps, provoquer les guerres (il faut se souvenir de
la théorie de "l'espace-vital" de Hitler...), mondiales ou même civiles.


 


Ce pourait être là où l'on va, finalement...


Je ne sais pas !

L'Ami-râle 03/01/2013 22:43


C’est curieux cette « chasse aux riches » !...


 


Cela me rappelle les années 1997/1998 où la direction « d’Air Transe » avait décidé de "casser" les pilotes, les
"riches" des compagnies
aériennes.


Cela avait commencé avec la renégociation des conditions de travail – y compris les temps de repos en escale – pour augmenter la
productivité.


Ensuite, c’était l’échange obligatoire  "salaire-action" qui avait conduit à la
grève très dure de juin 1998, pendant le Mondial de Foot, et qui avait donné lieu à une virulente campagne "anti-PN"  dans la presse et les
TV.


Cette grève s’est soudainement arrêtée, sans explication
raisonnable, sauf celle développée dans une « lettre à Déesse-Kha », ministre des
Finances.


Et il était temps, car les « Soviets »
de l’époque, dont le ministre « Gay-sot », en s’attaquant aux "riches", commençaient à détruire la compagnie !...


 


En effet, la réduction du temps de repos en équipage, notamment
sur long-courrier en Cargo 747, dépassait les limites de résistance des navigants et plusieurs pilotes, dont moi-même, ont été complètement brisés par l’abus de décalage
horaire.


J’avais demandé au Conseil Médical de
l’aéronautique civile que soit adressé un « avertissement » à Air Transe sur les conditions de travail sur long-courrier en précisant que la fatigue engendrée était telle que cela
mettait en cause la sécurité des vols, et qu’un crash pouvait très bien avoir lieu.


Cet avertissement a été adressé à « Air
Transe » au début 1999 par le président du CMAC.


 


Deux semaines plus tard « Air Transe » perdait
un 747 Cargo à Madrasparce que la roulette de nez n’avait pas été sortie, suite à une panne voyant de train et à une lecture "loupée" de la check-list
d’urgence-secours.


L’enquête a conclu que l’équipage n’avait pas
dormi depuis 3 jours et que c’était la principale raison de l’erreur de lecture de la check-list !...


 


La conclusion que je tire de tout cela est que
cette chasse aux "riches-pilotes", à la culpabilisation de ceux qui ont réussi, a bien failli détruire « Air Transe ».


 


Et bien c’est la même chose pour notre
pays.


La désignation au public, en tant que
bouc-émissaires,  de tous ceux qui ont réussi et gagnent très bien leur vie, ne peut conduire qu’au crash de la
« Gauloisie » !...

I-Cube 03/01/2013 09:39


Ouais, exactement !


 


A new-York, dans le bâtiment de l'ONU, je me suis senti "chez moi" !


Citoyen du monde et responsable de celui-ci et des gens qui y habitaient...


 


Mais "mon" choix (de naissance, c'est dire si je n'ai pas vraiment choisi...), c'est d'être "Gaulois-Corse" !


Parce que je me sens bien, parce que je connais bien, parce que j'apprécie d'y être, de comprendre, d'apprécier, même s'il y a d'autres lieux où j'aime à m'y retrouver.


Mais pas à y vivre.


 


Et j'en accepte les devoirs et charges, tout autant que les bénéfices et droits : Pas forcément ailleurs.


C'est pourquoi je porte la nationalité, la citoyenneté de ce pays, avec honneur et respect, et pas seulement comme d'une étiquette adminiistrative.


 


Franchement, j'aimerai bien que tous les citoyens du monde aient le même respect pour leur propre pays.


Quant aux autres, peu importe : dès qu'ils violent les règles d'un pays, à leur propre choix, ils ne font plus partie de la même communanuté de ceux qui les respectent, par choix global de
nationalité.


C'est un constat, tu sais !

Dj 03/01/2013 01:19


Meme si ce n'est pas le prince...


Car aucune loi ne peut supposer la "nationalité" comme un simple droit ou devoir.


Ou alors (tout est possible) il faut la redéfinir et donc redéfinir carrément la place de n'importe quelle personne sur toute la planète et non dans un seul pays.


Définir une supra-nationalité intangible "terrien" avec des droits et quelques devoirs puis plus finement par pays qui peuvent jouer à leur guise avec leur partie correspondante qui ne serait
plus qu'administrative, quasiment réduite au simple passeport; inutile à terme.


Etape intermédiaire exmple définir une nationalité européenne en dehors de la juridiction de tout pays. Bizarre que ce ne soit pas déjà en place!!


Sinon c'est big-brother!

Dj 01/01/2013 10:37


Je t'avais déjà dit qu'utiliser la nationalité comme moyen de repression était la galvauder...

I-Cube 02/01/2013 11:29



Et tu n'as pas tort !


Mais seulement quand c'est le "fait du prince", à mon avis...