Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 05:05

Faudrait peut-être vous poser la question…

 

Dans un pays où il y a 20 % d’illettrés et autant de personnes qui ne maîtrisent pas les quatre opérations arithmétiques de base (addition, multiplication, qui n’est jamais qu’une suite d’additions, et leur inverse, soustraction et division), faire une simple règle de trois de tête, c’est mission impossible.

Une racine cubique, naturellement, il n’y a que moi qui sache faire pour être déjà « I-cubique » (même si, avec mon double quintal, je suis rond en permanence).

Notez que quand il s’agit de calculer une régression linéaire, j’ai quand même besoin d’une des machines à « Bill Gates » : Merci à lui !

 

7 x 8, là comme ça, c’est combien le résultat ?

Soit on sait pour avoir appris ses tables de multiplication, soit on additionne 8 fois 7, ou plus facile seulement 7 fois 8. Normalement, on tombe sur le même résultat, soit 56.

Et pourtant, interrogé de la sorte en direct à la radio, « Besace-no », le petit facteur de « Neuilly-sur-la-Seine », tellement fort quand il s’agit de « tchatcher » sur les plateaux télévisés, Bac + 5 d’histoire, il n’aurait pas osé répondre au motif qu’il « n’était pas très fort dans ce domaine »…

Comment peut-on avoir pu faire les universités sans avoir appris ses tables de multiplication ?

Passons : Si on en est là, c’est qu’il y a une « grosse-kouille » dans notre système éducatif et plein de vide dans la tête des enseignants, manifestement.

 

Je vous l’avais d’ailleurs déjà suggéré : Quand plus des deux tiers de mes « kon-citoyens » pensent qu’ils auront autant d’argent au bout de 5 ans si celui-ci est placé à 2 %, hors les effets de l’inflation, on peut s’attendre à tout.

(L’équation est pourtant simple : 1.000 [par exemple] x 1,025 [5 pour le nombre d’année] et 1,02 pour 100 % [le capital de départ] + 2 %, [le taux d’intérêt], ce qui donne 1.104,08 [invariablement] > 1.000…)

 

Mais plus intéressant – après avoir posé la question à votre candidat local – ça reste cette étude portant sur quelques responsables politiques … je vous rassure tout de suite, dans le monde entier.

 

La question de la « compétence » des décideurs politiques est en effet un débat récurrent, notamment dans les domaines liés à l’économie, et a fortiori en période de crise, alors il y en a qui ont cherché à se rassurer.

L’idée sous-jacente est que des gouvernants incompétents auraient une propension plus forte à prendre de mauvaises décisions. En prenant ces mauvaises décisions, ils auraient engendré la crise, ou en tout cas l’auraient favorisée ou aggravée, et ils seraient maintenant incapables d’y mettre un terme du seul fait de leur incompétence.

Ce n’est pas sûr, mais ça tombe assez bien sous le sens commun…

 

Une étude américaine a donc essayé de mettre en relation compétences techniques et niveau de responsabilité.

Hélas, elle ne permet pas d’identifier un effet de cause à effet entre compétence et résultats (justement une régression linéaire avec un taux de corrélation insatisfaisant).

Pourtant, il en ressort un certain nombre de conclusions passionnantes.

 

L’étude en question concerne 1.200 décideurs politiques issus des pays de l’Union Européenne et de l’OCDE, entre 1973 et 2010.

Elle se concentre uniquement sur les postes politiques dont le domaine est directement lié à la gestion de la politique économique d’un pays, et pas aux fonctions périphériques ou régaliennes.

Et uniquement sur les périodes démocratiques des pays étudiés.

Typiquement, l’analyse du Chili ne porte pas sur les années antérieures à 1990 pendant lesquelles Pinochet était à la tête du pays…

 

Afin de comprendre, prenons le cas des Ministres de « Gauloisie-impécunieuse » des Finances qui se sont succédé depuis 1973.

L’analyse des résultats indique que seulement 10 % d’entre eux détenaient un Doctorat ou équivalent, 15 % une Licence et 20 % un Master.

Les autres, ma foi… ont-ils eu seulement leur certificat de fin d’études… primaires ?

D’autant qu’un « docteur » détient par la force des choses au moins une licence et un master !

 

L’observation indique que la grande majorité des premiers ministres qui se sont succédés depuis 1973 dans les pays étudiés ne détenaient aucun diplôme universitaire en économie !

Je vous le fiche en mille : Confirmation pour notre « grand-queutard » de « Déesse-khâ », à peine diplômé « avocat », mais qu’on consulte comme un gourou en économie alors qu’il n’a même pas pensé à faire écrire un bouquin sur ce thème par quelques « nègres » et qui fait encore illusion dans nombre d’esprits-faibles.

Notez, il est né « feuj » (pas de sa faute), et ça vaut peut-être tous les diplômes…

 

Le constat est le même pour les Ministres des Finances, même si la proportion est néanmoins un peu plus élevée.

En revanche, la grande majorité des banquiers centraux détenaient au moins un diplôme universitaire en Économie.

Allez savoir pourquoi…

 

Mais ce n’est pas tout : Il y a des tendances de fond heureusement « correctrices », quoique…

Dans les conclusions qui suivent, le sens de « compétent » doit être entendu comme « diplômé en économie » :

 

1 – Les décideurs politiques ont tendance à devenir plus compétents lorsque le pays est touché par une crise financière…

 

2 – Les pays de la zone euro sont les pays avec le moins de premiers ministres compétents…

 

3 – Plus les pays sont une démocratie récente, plus les décideurs politiques sont compétents…

 

4 – Les gouvernements de gauche sont moins compétents hors période de crise mais plus compétents en période de crise !

 

5 – Les systèmes présidentiels ont des Ministres des Finances plus compétents.

 

6 – Plus le gouvernement est en poste depuis longtemps, moins les Ministres des Finances sont compétents, mais plus les banquiers centraux le sont.

 

7 – Plus le niveau général moyen des diplômes tous domaines confondus est élevé parmi les décideurs politiques, plus le niveau de compétence technique en économie est faible…

 

Curieux, n’est-ce pas !

En tout cas, tout pourrait ne pas être définitivement perdu pour mon pays, celui que j’aime tant…

 

Mais il faut « relativiser »…

Il est par ailleurs généralement reconnu deux qualités à un décideur politique : Sa probité et sa compétence.

Autant le critère de la probité est difficile à évaluer et revêt un caractère parfois très subjectif, autant celui de la compétence peut être évalué au regard de critères objectifs : Les diplômes dans une spécialité donnée !

 

Dès lors, même si le critère du diplôme n’est pas forcément pertinent pour évaluer la compétence d’un homme, il permet néanmoins d’appliquer une grille de lecture objective permettant de réaliser des comparaisons.

 

Car le critère de compétence ne garantit pas l’efficacité des politiques.

En effet, au-delà du caractère pertinent ou non des mesures prises, l’efficacité d’une politique tient au moins autant à la capacité de s’entourer qu’à la compétence intrinsèque du décideur politique.

 

Ainsi, le fait de maîtriser un domaine donné (ici l’économie) n’implique pas nécessairement la capacité à comprendre et à utiliser à bon escient les rouages de l’administration pour rendre efficaces les politiques menées.

Enfin, un bon technicien peut également être un piètre politicien, qui ne réussit pas à faire accepter ses réformes et les changements dans la société, autrement dit la forme est souvent aussi importante que le fond dans les sociétés démocratiques.

 

La compétence des décideurs politiques semblerait, toujours d’après cette étude, plutôt correspondre à une logique d’offre et de demande.

 

En effet, du côté de la demande, il ne faut pas oublier que dans les sociétés démocratiques, c’est le choix du peuple qui détermine les dirigeants politiques d’un pays.

Autrement dit, même si les postes en question ne sont pas forcément issus du suffrage universel direct, il n’en demeure pas moins que les décideurs politiques en poste sont généralement le reflet du souhait né d’un vote démocratique.

Si ce dernier n’est pas en faveur de personnalités compétentes, il n’y a pas de raison pour que les décideurs politiques reflètent un choix différent de celui du peuple.

Autrement dit, on a bien les dirigeants politiques, reflets du peuple, que l’on mérite et pas mieux !

 

Enfin, du côté de l’offre, il faut d’une part que les pays en question aient suffisamment de personnes compétentes, et d’autre part, il faut que les partis politiques traditionnels proposent aux électeurs ces personnels compétents.

Et là, ça n’a rien d’évident, peut-on constater.

 

Ce sur quoi, finalement, au fil de l’actualité et du filtre de la probité, bé là encore, on peut se poser la question du sort des urnes.

Si, comme beaucoup, on considère que l’on rentre tranquillement et patiemment dans une ère de « totalitarisme-mafieux » qui brouille les cartes et capte toutes les créations de richesse au profit de quelques-uns, jusqu’à désormais exiger plus de transparence (et presque à faire entrer des magnétophones dissimulés dans les chambres à coucher), forcément, on aura de plus en plus de surprises dans les années à venir !

 

En attendant, questionnez donc de ma part quelques-uns des candidats qui se présentent à vos suffrages, si l’occasion se présente.

Vous direz que c’est pour un « sondage » national initié par « l’Ignoble » !

Ils vont apprécier, j’en suis sûr.

Et vous n’aurez pas loupé une occasion de rigoler.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 21/03/2014 07:55


@ Jacques : Ce n'est pas ce qu'on peut déjà constater, après tout ?


 


Ce qui veut dire a contrario qu'ils ont pété depuis un long moment, et que finalement ils ne sont pas moins kon que d'autres !


 


Et vou avez raison : On peut gueuler, ça ne s'entedn pas, l'air est devenu irrespirable, par épisodes récurrents, et les "ékolos" y crois plus que jamais !


 


Dingue !

Jacques Heurtault 20/03/2014 21:51


Si les cons se mettent à pêter, ça va avoir des effets dévastateurs!


1. On ne va plus pouvoir s'entendre à cause du bruit des pêts


2. L'atmosphère va devenir irrespirable à cause de l'odeur


3. Et - cerise sur le gâteau - les écolos vont se mettre à brailler deux fois!


- une fois parce qu'ils pêtent au moins autant que les autres


- une deuxième fois parce que les gaz à effet de serre (le méthane) vont détruire la nature!


C'est vraiment sans fin!

I-Cube 20/03/2014 18:20


Bien sûr "Ami-râle", je sais bien la limite de l'étude, sujet de ce post (par ailleurs assez rigolatoire, finalement) : Un diplômé de quelque chose n'a jamais voulu dire qu'il était compétent
dans cette" chose-là" !


On rencontre tellement de médecins qui tuent leurs patients par inexpérience, tellement d'experts, même comptables, qui se plantent lamentablement dans la compréhension d'une mécanique
micro-économique qu'est une entreprise, jusqu'à parfois le tuer, d'avocat qui font perdre leurs procès à leurs clients, etc...


Même dans l'administration fiscale (que je connais un peu mieux), vous seriez effaré de savoir qu'onpeut faire tomber jusqu'à 90 % de redressements notifiés ... si on s'en occupe réellement !


 


Peter avait théorisé sur le "niveau d'incompétence".


Et même au sortir d'une haute ékole, on diplôme toujours 10 % de vrais kons dans le lot, 30 % d'abrutis qui n'évolueront que lentement, mais 50 % de personnes qui s'en sortiront d'une façon ou
d'une autre et 10 % de "brillants" (et encore, je suis optimiste.


Que l'ékole soit l'Ena, HAC, l'ESSEC ou Polytechniques, Ponts, Centrale etc.


Même dans mes troisième cycle de fiscalité, qui est pourtant une matière assez simple pour que même moi je m'en sorte, bé quand on a un seul étudiant, un seul sur une promo de 50 à 150 têtes, on
est franchement ravi : Ca paye tout le reste.


Mais bon, c'est rare.


 


Le diplôme, ça ne veut rien dire, effectivement.


Sinon que le gars a été capable d'être "moyen" dans toutes les matières, ses carences compensant ses excellences.


Bémole pour les "grandes-ékoles" avec admission sur concours : Le gars est impérativement "fort en math".


Vous le savez, même pour les pilotes de lignes. Sauf que là, on exiqge aussi qu'il maîtrise l'anglais...


 


Alors "François III" énarque (concours préparé par Science-Pô) et HEC, des matheux, btenu par équivalence, c'est typique du profil du mel qui ne sait rien faire.


Même pas "ingénieur", dans le sens de créer quelle que chose d'innovant : Il ne fait que répéter ce qu'on lui a appris.


C'est pourquoi, lui, il ne peut pas faire autrement que de reproduire ce qu'on lui a expliqué que c'était bien, même si ça foire totalement...


Il ne peut même pas le détecter et de toute façon, il n'a pas les prérequis pour "inventer" autre chose, avoir d'autres références : Incapacité devenue biologique par trépanation du sens commun,
lobotimisation du neurone créatif.


C'est pour ça que j'en parle comme d'un trisomique atteint d'autisme : C'est assez frappant, d'ailleurs !


 


Là-dessus, il n'y a pas de diplôme de liberal, d'éthique, de lucicité, d'intégrité et de courage.


Désolé.


Quant à la capacité de coaching, elle n'est pas difficile à appliquer avec des moutons : Il suffit de tenir un bâton et une carotte !


 


Le tirage au sort ne fera pas pire que les diplômes politiques... Quant on est kon, on le reste.


C'est pourquoi on peut le faire.


Mais aussi parce que vous savez d'autres études qui ont montré que les chimpanzés, qui ne savent pas ce qu'ils font, pouvaient "boursicoter" au moins aussi bien et parfois mieux que les
traders archi-matheux diplômés...


Au mieux, ces derniers font presque aussi bien que le hasard : C'est dire le niveau de performance requis !

l'Ami-râle 20/03/2014 10:59


Des élus « Kons-pétants » ?...


Bien sûr !...


 


D’ailleurs, j’ai même créé le blog « Alerte éthique » tellement j’en suis persuadé…


 


La « compétence économique » d’un dirigeant, c’est-à-dire un diplôme, signifie-t-elle que celui-ci
fera les choix économiques les plus judicieux pour l’avenir du pays ?...


 


Prenons l’exemple de « François III ».


Il est diplômé d'HEC Paris et de l'Institut d'études politiques de Paris et est ancien élève de l'École
nationale d'administration (ENA), promotion Voltaire en 1980.


De 1988 à 1991, il a été professeur d'économie à l'Institut d'études politiques de Paris !...


 


Mais, malgré tout cela, sa politique est celle du « plus d’impôt », alors que même un
« âne-économique » comme « l’Ami-râle Pad-Ock » sait que depuis Laffemas « Plus d’impôt tue l’impôt… » !...


C’est vérifié tellement de fois qu’on peut se demander comment « François III » peut encore nous
ressortir des doctrines économiques « soces » qui ont toutes prouvé leur inefficacité, pour ne pas dire leur nuisance.


Il faut voir le nombre de fermetures d’entreprises pour réaliser la catastrophe économique qu’il nous
prépare…


 


Aussi je vois d’autres facteurs à prendre en compte pour avoir
un « bon » dirigeant dans le domaine économiqueet parmi ceux-ci je vois l’amour de
la Liberté, l’intégrité, l’éthique, le courage, la lucidité, la capacité à entraîner les autres c’est à dire à convaincre (Vaincre les Kons…).


 


Le système doit aussi éviter de créer des oligarchies, les partis politiques, qui deviendront inévitablement,
un jour ou l’autre, des structures mafieuses si les contre-pouvoirs ne sont pas assez puissants.


On en revient au tirage au sort d’une partie des représentants du peuple….