Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 05:01

Explications pour ma « Môman »

 

Voilà que l’auteure de mes jours dans les grandes souffrances de la mise-à-bas (elle s’en souvient encore…), passe dans le quartier et qu’on s’en retrouve tous les deux à picoler un « café-verre-d’eau » en terrasse : Il faisait beau mais frais.

La conversation roule sur les nouvelles aventures de « sa nichée-à-elle » et reproduite, plus quelques autres éléments rapportés, quand nous causons de façon impromptue « actualité-politique » et de la polémique qui enfle alors avant la clôture de la session parlementaire dans la perspective des prochaines élections. Ce qui rend tout le monde si nerveux dans l’hémicycle parlementaire.

« Ces gars-là, ils ont beau avoir été naturalisés Gaulois, ils en ont oublié de le devenir… », lui fis-je en parlant de notre ministre des cultes et de l’ordre public.

 

Celui-là, au « pedigree-flatteur », il fait encore l’admiration des foules béates qui le voient premier des ministres le 31 mars prochain, mais pas le lendemain : Ç’aurait pu passer pour un « poisson d’avril » et le 2 avril, il y a conseil des ministres…

Naturellement, troublée par mon propos mais déjà en garde et sur la défensive pour avoir été visée par le propos ministériel en qualité d’adhérente de la Corpo dans ses jeunes années étudiantes à la Fac de droit (Panthéon-Sorbonne), sans pour autant n’avoir jamais s’être crue fasciste, elle se sentait comme humiliée par la polémique du ministre…

C’est vrai, elle y a croisé « Le borgne de Saint-Cloud » à cette époque-là, mais c’était déjà un « excité du bocal ».

Pas tous les autres.

Alors, elle me demande de préciser ma pensée.

« Ils ont oublié l’honneur et l’amour de la patrie… Quand on est ministre de l’intérieur, avec accès illimité à toutes les notes blanches des RG et tous les dossiers policiers collectionnés par les services depuis avant Vidocq, on n’en fait pas déballage seulement pour tenter de salir l’honneur d’un élu de la République en représailles idiotes !

C’est une insulte à la représentation nationale, une insulte à sa fonction et à ses responsabilités, une insulte au gouvernement, et par-delà tout ça, une insulte au pays.

Un manque total d’amour de sa patrie ! Il lui crache dessus. »

Pas sûr de l’avoir convaincue, perturbée qu’elle était de toute façon…

 

Alors reprenons : Extraits du Compte-rendu (2ème séance) des questions au Gouvernement du mardi 25 février 2014 (publiés au JO).

« 

– Yannick Moreau, député UMP de la Vendée : « Monsieur le Premier ministre, les Français sont atterrés de tant d’amateurisme et de sévérité sélective (à propos des émeutes de Nantes…)

À la vérité, ils se demandent vraiment pourquoi votre gouvernement se montre si faible avec les durs de l’ultragauche radicale, et si dur avec les pacifiques familles de la Manif pour tous (…). »

(Perso, je vous dirais bien qu’il a d’excellentes raisons, mais vous attendrez le mois d’août prochain pour les découvrir).

– Manuel Valls, en lieu et place du Premier ministre resté coi : « Vous avez été complaisants, au cours de ces derniers mois, avec ceux qui, à quelques mètres d’ici, s’en prenaient aux valeurs de la République, au rôle du Parlement, à la majorité parlementaire (…) Ici, il y a des députés, de votre groupe, qui ont été complaisants avec ceux qui cassaient… »

– Intervention lapidaire de Claude Goasguen : « C’est vous ! »

– Manuel Valls : « … qui s’en prenaient aux policiers et aux gendarmes (…). Eh bien, ce gouvernement est ferme avec tous ceux qui s’en prennent aux valeurs de la République, qui s’en prennent aux forces de l’ordre, aux policiers et aux gendarmes. Face à l’ultragauche… »

– Claude Goasguen encore, à la volée : « Vous ne faites rien ! »

– Manuel Valls : « … face à l’ultra-droite, ou face à cette extrême droite, nous répondons. Monsieur Goasguen, vous en venez, vous, de l’extrême droite. Vous savez ce qu’il en est ! Nous, nous ne sommes complaisants avec personne ! Vous, vous êtes complaisants. Les choses sont claires, avec nous ! »

»

 

Extrême droâte pour avoir été adhérent, comme ma « Môman » à la Corpo et avec une lourde confusion avec le mouvement plus radical « Occident »…

Principal reproche fait au député UMP de Paris … qui n’y a jamais été adhérent, pour le coup !

Des effets de fiches de police « mal-faites » ou d’une lecture trop rapide ?

 

Je penche volontiers pour la deuxième raison. La première est de toute façon invraisemblable…

Je m’en explique : « Menuet-Karlos-Valse » est né le 13 août 1962 à Barcelone (Espagne-catalane) à huit heures du soir à la clinique « La Ferroviaria », rue Campoamor dans le quartier d'Horta. Il est l'une des personnalités politiques élues en France, avec Anne Hidalgo, Eva Joly, Jean-Vincent Placé etc. à avoir acquis la nationalité « Gauloise » par naturalisation en 1982, à ses 20 ans, après n’avoir pas pu voter pour « Mythe-errant » en 1981.

Bienvenue au « club » : Je nous en félicite tous les deux !

J’ai, pour y être né « rive-droâte » (de la Seine), un pays si beau (et que j’aime tant…) que je le partage avec tous ceux qui le trouvent assez beau pour s’y intégrer volontairement.

 

D’ailleurs, il effectue son service militaire sous le drapeau tricolore dans l'Armée de terre, comme aspirant-officier au 120ème régiment du train de Fontainebleau (les planqués) en même temps qu'« Hard-No-Monte-et-bourre-la ».

Il rentre ensuite à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, où il obtient une licence d'histoire en 1986, bac + 3, donc.

Puis, en loge, en politique, en qualité de « conseiller » et trace sa voie et son chemin entre le courant « Roro-Card » et les caciques du parti.

Noniste, il milite par discipline pour le « Oui », finit par être élu et participe à la direction de la campagne de « François III » en 2012, qui le fait entrer au gouvernement à un poste de confiance « entre tous », qu’est le ministère de l’intérieur !

Tout cela est connu et archi-commenté.

Une belle « carrière » et un exemple très réussi d’intégration.

Bravo !

 

Sauf que lui, quand il parle de « Valeurs de la République », qu’il semble devoir mettre au-dessus de tout à l’encontre de « Gloaque-Guen » (je ne l’aime pas pour ses quelques turpitudes contre le « cousin-Jean » (Tiberi) et il l’a toujours su puisque je le lui ai dit à plusieurs reprises…), manifestement ce sont seulement celles qui sont écrites ici et là.

Dans les déclarations de droits de l’homme, la constitution, les lois et jusque sur le fronton des écoles qu’il a dû fréquenter : « Liberté, Égalité, Fraternité » !

J’ai les mêmes.

Donc, lui, il sait lire (pas comme moi, enfant de « l’ékole-pue-blique »).

Mais il y en a d’autres qui ne sont pas écrites, parce que globalement, elles sont innées … de naissance !

« Honneur et Patrie ».

Ce à quoi rajoute la flotte nationale : « Valeur et Discipline »

 

« La genèse de l'apparition de ces plaques sépare en deux « Honneur – Patrie » et « Valeur – Discipline ».

« Honneur – patrie » est la devise de la Légion d'honneur et du Drapeau national sous l'Empire.

Elle a été reprise à partir de 1830 par la Marine nationale.

La devise « Valeur – Discipline », est présente sur les drapeaux de l'Empire, en 1812, avant d'être reprise sur le drapeau de la Seconde République (1848-1851), puis en 1852 sur la Médaille militaire.

Si la date à laquelle cette devise vient honorer les bâtiments de la Marine est assez floue, l'hypothèse du Second Empire est plus certaine ».

 

« Honneur et Patrie », c’était aussi une émission radiophonique de la France-libre, d'une durée de cinq minutes, diffusée par la BBC durant la Seconde Guerre mondiale, à raison de deux fois par jour.

L'émission était suivie par celle très célèbre et attendue des maquisards et résistants : « Les Français parlent aux Français ».

C'est également le nom du mouvement de Résistance créé dès 1940 à Angers autour de Barbara et Victor Chatenay (1886-1985), ultérieurement sénateur puis député, maire d'Angers de 1947 à 1959 et membre du Conseil constitutionnel de 1959 à 1962.

 

Le monogramme « HP » pour « Honneur et Patrie » constitue bien sûr le motif central du grand collier de la Légion d'honneur, porté par le président de la République lors de la cérémonie d'investiture.

 

Mais là, j’imagine que les leçons de « l’ékole-pue-blique » n’ont pas été assez bien assimilées.

Il sait lire, mais comprend-il ?

Ou bien fait-il un « blanc » sur l’unique décoration de « François III » ?

 

Naturellement, au-delà de la polémique, je reste très triste que personne ne lui en ait parlé depuis que Monsieur le Ministre soit entré dans la citoyenneté qui est la mienne.

Jusqu’à me demander si « l’intégration » tant vantée et désirée est finalement si bien réussie qu’on nous le prétend…

 

Alors pour jouer au « plus-kon » (discipline où j’ai pu être champion régional-junior à un moment donné de ma vie), juste cette petite vidéo, qui rappelle combien on peut se tromper à tout-âge : http://www.youtube.com/watch?v=-CzUktC_EAQ

Même les soi-disant « les meilleurs »…

Et que certains propos mériteraient d’être qualifiés « d’emportements », justifiant ainsi d’excuses bienvenues.

 

Or, cette fois-ci, ni l’impétrant « plus kon que moi », ni son chef de gouvernement, ni le gouvernement de mon pays (que j’aime tant) ne l’ont fait, insistant ainsi tous que le propos aurait été fondé.

Au moins dans leur « krétine-attitude » à eux.

Ç’aurait été pourtant tout à leur honneur … et celui de mon pays à travers les fonctions gouvernementales des uns et des autres.

 

Terrible, n’est-ce pas ?

Et c’est tout de même très dommage…

Voire impardonnable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 08/04/2014 18:03


Oui, oui : Tout le monde n'est pas capable d'être "patron", c'est vrai !


Pas la peine de cracher dessus et dans la soupe pour autant, n'est-ce pas...


 


Par ailleurs, vous confondez "dépôt de bilan" qui est une procédure collective qui se termine dans 98 % des cas par une liquidation des actifs, et 2 % en tentatve de redressement qu'on
appelle alors "redressement judiciaire", avec mandataire, contrôle du juge et tout le bazar, et


la cessation d'activité, qui n'est pas un dépôt de bilan, même si le procédé de déclaration au greffe reste le même.


Ce qui semble avoir été votre cas : Là, on ne mesure pas, mais il faut multiplier par 10 ou par 20 (voire plus, mais on ne sait pas...) parce que tous les ans, il y a entre 200 et 220.000
"création" d'entreprise (hors les auto-entrepreneurs qui encore une autre procédure allégée) et que le "stock" d'entreprises reste toujours autour de 1,5 à 1,8 million !


Bon, depuis quelques années il est à la baisse, mais que n'explique pas les 50 à 70.000 dépôts de bilan/an... à la hausse quant à eux.


Et encore; dans le million et demi, on ne compte pas ni l'artisanat, ni les exploitants agricoles : Il faut aller chercher les chiffres, soit à "Lyne-sait" (mais on sait qu'ils sont faux pour
être corrigés au fil du temps sur plusieurs années) ou directement dans les chambres de métier et d'agriculture (puisqu'aux ministères compétents, ils n'ont pas de recensements valides).


 


Bref, à frce de mélanger des trochon et des serviettes, même les plus érudits tels que vous, ont une vision totalement faussée des réalités.


Perso, je fais encore plus simple : je tâte le terrain directement sur le terrain et si ce n'est pas scientifique, on comprend très vite qui est ou non en difficulté (régions, métiers, etc.) et
qui prospère...


Vous me direz que vous n'en avez pas le temps, n'est-ce pas !


C'est pourtant un bonne façon de "visualiser" les changements du paysage économique et social du pays.

Jacques Heurtault 08/04/2014 09:29


Allons! Allons! 70.000 dépôts de bilans ... Dont au moins 50.000 voire 60.000 concernent des "entreprises" unipersonnelles intrinsèquement non viables car créées uniquement dans le but de créer
son propre emploi! 


J'en sais quelquechose : je suis passé par la case "création d'entreprise". J'en suis sorti lorsque je me suis rendu compte que je n'avais pas le profil pour diriger une entreprise. Je sais faire
des choses (enfin, je crois!) mais pas diriger une entreprise ... J'ai eu l'honnêteté d'abandonner AVANT le dépôt de bilan! Beaucoup de patrons le fond DANS LE BUT d'escroquer l'URSSAF, le Trésor
public et leurs fournisseurs quand ce ne sont pas leurs salariés ... Quand ils sont interdits de gestion (quand même!), ils recommencent avec un prête-nom! J'ai même eu, naguère, entre les mains,
un livre dont la thématique était "Comment organiser un dépôt de bilan?" dans lequel "on" expliquait que le dépôt de bilan était un acte de "gestion" ... Du temps de Napoléon (date de refonte du
régime des faillites), un failli allait directement en prison car il était assimilé, avec raison, comme un véritable escroc.

I-Cube 08/04/2014 07:45


Répartir de la richesse !


Vous n'y êtes pas, ou alors vous avez une carte au front de gôche, voire bien pire...


Et on en connait hélas les effets (cités plus haut)


 


N'importe système économique est OBLIGE de vendre ses richesses produites à une DEMANDE SOLVABLE !


Sans ça, c'est la faillite du système en question.


Et peu importe la façon de rendre solvable la demande, d'ailleurs, prélèvements obligatoire pour redistribuer ces moyens (autrement dit nationalisation de la demande et donc des productions, tôt
ou tard), ce que l'on constate chez nous actuellement !


Ce qui mène l'économie à sa faillite dans notre pays et "ses agents" toujours plus dépendants (tiens, tiens, de l'esclavage légal ?) des subsides nécessaires...


Jusqu'à l'effondrement final ?


Ou chacun de se "trouver" une place dans le cycle production/consommation.


 


Quant à votre pamphlet "anti-patron", sachez que trop souvent ils se ruinent : 70.000 dépôts de bilan (des patrons ayant "tout perdu" y compris leur outil de travail) l'année dernière pour
un "stock" de 6.000.000 de chômeurs, en augmentation d'un million en 12 mois !


Vous appelez ça une réussite ?


Merci, mais je n'en veux plus...

Jacques Heurtault 08/04/2014 00:22


L'économie ne doit avoir qu'une seule finalité : produire de la richesse DANS LE BUT de la répartir convenablement entre tous, y compris les plus humbles, les plus déshérités, les plus abîmes de
la vie ...


Si des patrons en ont vraiment marre d'être patron, ils peuvent toujours redevenir des esclaves! Curieusement, il n'y en a pas beaucoup qui font se choix ...

I-Cube 07/04/2014 19:48


C'est bien ce que je dis : Vous mélangez tout au moins autant que les rachitiques du neurone qui nous gouvernent encore et ceux pour qui vous allez voter le 25 mai !


Un ouvrier est un patron en puissance au moins autant que chaque biffin a son bâton de maréchal dans la besace.


Mais ce n'est plus du capitalisme, mais du libéralisme.


Passons : Le meilleur d'entre-eux, c'était encore Ford, vous savez, le "fordisme".


Et ça existe encore dans nos belles entreprises, quand vous voyez un peu les comptes de Ricard, de Fleury-Michon, de l'Oréal pour ne citer que le soft et la cochonaille, mais on pourrait faire le
tour de nos "industrieux" aussi.


Et de vous rappeler que tous les excès son mauvais, autant ceux du communisme que de toute autre idéologie.


Les marchés n'ont pas d'idéologie, juste des nécessités.


 


Aux Etats de contrôler les excès et pas de se servir de la puissance publique pour tomber dans les excès !


Flûte vous le voyez encore tous les jours, là sous votre nez, quand on veut taxer les camions, quand on encadre les loyers, quand il faut quantité de déclaration pour avoir seulement la
permission de se mettre à son compte au lieu de rester "esclave salarié", qu'on en détruit les statuts qui le permettraient, bé vous vous retrouver avec quoi ?


La ruine des peuples et du chômage en pagaille qui ne finaceront pas votre retraite !


C'est ça VOTRE politique ?


 


Merci bien !