Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 04:01

Alors pour son plaisir, je le reprends enfin.

 

Parce qu’il date du mois d’avril dernier…

Et nous remet dans une hypothèse de « politique-fiction » qui n’a pas perdu de son actualité : Et si un « Maggy » de relève était élu à la tête de mon pays, que ferait-il ?

Tout un programme …

 

Parce que lorsque Margaret Thatcher est arrivée au pouvoir en Grande-Bretagne en 1979, l'île était en faillite, étouffée par une économie étatisée.

Une situation qui rappelle celle de la « Gauloisie-failliteuse » en 2013.

Malheureusement, je ne vois pas de pasionaria de la liberté parmi les dirigeants politiques les plus en vue actuels, loin de là :

 

« En attendant, rien ne nous empêche de réfléchir à ce que pourrait être ce programme de réformes économiques courageuses, mais que je souhaiterais plus libéral que celui de Margaret sur le plan politique, grâce à la démocratie directe.

 

J'ai regroupé les principales réformes en 5 chapitres, en commençant par la libération du travail, si nécessaire pour redonner du pouvoir d'achat aux salariés et lutter contre le chômage.

 

1/ Libérer le travail.

– Augmentation de tous les salaires nets de 50 %.

Comment est-ce possible ?

Les charges sociales prélevées sur les salaires en France atteignent 82 % du salaire net, contre 20 à 30 % dans les pays occidentaux les plus performants (Suisse, Grande-Bretagne).

En limitant les prélèvements aux cotisations retraite et chômage, et en autorisant pour la santé les assurances privées (comme c'est la règle partout en Europe) il serait possible de rendre près de 50 % de pouvoir d'achat aux salariés ! »

 

Personnellement, ce n’est pas tout-à-fait comme ça que je verrais les choses : J’irai plutôt droit au but, à savoir « restituer » aux salariés le vrai prix de leur travail, autrement dit le « super-brut », soit le net-payé, plus les charges salariales, plus les charges patronales… plus tous les autres périphériques de rémunération.

Après, à chacun de s’organiser au choix et individuellement, au sein d’un établissement, d’une entreprise, d’un groupe d’entreprises ou même d’une branche d’activité pour avoir la meilleure utilisation des fonds rendus disponibles.

 

« – Suppression du Code du Travail.

L'hyper réglementation du travail, illustrée par le très épais Code du travail (3.350 pages), est l'une des causes du chômage car il crée un ensemble de contraintes compliquées et antiéconomiques pour les entreprises. Irréformable, cette usine à gaz doit être supprimée, pour rétablir la liberté de contrat entre salariés et employeurs, comme elle se pratique dans de nombreux pays. Par exemple en Suisse, pas de code du travail, juste quelques dizaines de pages de règles à respecter. »

 

Perso, j’en suis d’accord et propose carrément l’absorption du Code du Travail par le Code de la fonction publique, avec de larges aménagements par branches d’activité ou contrat, mais, du coup, applicable à tous les « laborieux ». Ex : BTP + DDE ; hôpitaux + cabinets médicaux, etc.

En gardant toutefois le cœur de quelques règles de d’ordre public incontournables.

 

« – Suppression des 35 heures.

Les 35 heures ont fait beaucoup de mal à l'économie française, tout le monde le sait, et pourtant aucun parti n'a le courage de remettre en cause cette législation antiéconomique. Plutôt que de remonter la limite légale à 39 ou 40 heures, on peut envisager de la supprimer, et de confier aux entreprises et éventuellement aux accords de branche le soin de définir – en accord avec les salariés – les horaires et les conditions de travail les mieux adaptés à chaque activité.

 

– Suppression du Smic.

La France fait partie des pays qui interdisent l'embauche en dessous d'un salaire minimum (à la différence de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne etc.), et de plus le Smic français est plus élevé que partout ailleurs. C'est l'une des raisons majeures du chômage, car beaucoup de personnes, notamment des jeunes, ne sont pas assez qualifiées pour justifier le coût d'une embauche au Smic. Avec la disparition du Smic, les smicards actuels ne souffriraient pas nécessairement, leur salaire pourrait rester inchangé. Mais les chômeurs peu qualifiés auraient une meilleure chance de trouver un emploi, fût-il mal payé, et pourraient progresser par la suite.

 

– Arrêt des subventions aux syndicats.

Les syndicats, patronaux et salariaux, n'ont de légitimité que s'ils vivent en toute indépendance, des cotisations de leurs adhérents. L'arrêt des subventions et le retour au travail des dizaines de milliers de « permanents », notamment dans les entreprises publiques, serait une mesure éthique.

 

2/ Révolutionner l'impôt.

– Impôt unique de 13 %.

L'impôt sur le revenu, la myriade de taxes (TVA, habitation, télé, disques durs, boissons gazeuses, etc. ... il y en a des centaines), l'impôt sur les plus-values, celui sur la fortune, tous ces impôts pourraient être remplacés par une taxe uniforme de 13 % sur tous les revenus. Cela produirait un montant de recettes pour l'État égal au système actuel d'après certains calculs qui doivent être confirmés. Tous les citoyens deviendraient contribuables à partir du moment où ils ont des revenus, même modestes, ce qui favoriserait le développement d'un esprit civique. Les niches actuellement exemptées, telles que la plus-value sur la vente d'une résidence principale ou d’œuvres d'art, seraient taxées au même taux de 13 %. La France, au lieu de faire fuir les entrepreneurs et les investisseurs, les attirerait, ce qui relancerait vigoureusement la croissance.

 

Ce n’est pas kon, sauf que la « bonne » dose est de 15 % (en comptant les « indirects »), même si ce n'est pas tout de suite.

Idem pour la protection sociale de base…

Et la meilleure façon d’y arriver est d’inventer, comme pour la réforme allemande des années 80, un régime super-simplifié de flat-tax au côté des régimes actuels, plus la mise en place d’un « bouclier » dont on fait rentrer au fil du temps toutes les taxes et impôts, tous les prélèvements obligatoires et dont on diminue au fil du temps le taux…

Par ailleurs, la « suspension » de toutes les niches fiscales rapporterait ipso-facto 77 (à 85) milliards d’euros au Trésor, soit l’équivalent de la mise en place de la « flat-tax ».

Et en gagnant en simplicité, visibilité, prévisibilité pour tous les acteurs…

 

« – Suppression des subventions et niches fiscales.

Les subventions et « niches fiscales » accordées aux entreprises n'ont plus lieu d'être à partir du moment où le niveau des charges sociales et des impôts est réduit. De même pour les particuliers sauf pour les personnes incapables de subvenir à leurs besoins. »

 

Nous en sommes d’accord…

 

« 3/ Diminuer le coût de l'État.

– Suppression de l'ENA.

Je n'ai rien contre les grandes écoles (j'ai fait Centrale), mais je suis fondamentalement opposé à l'idée d'une école qui forme les dirigeants de l'État. Car cela crée une caste qui dispose de la réalité du pouvoir, quelle que soit la couleur du gouvernement. C'est un concept soviétique. L’ENA il ne faut pas la réformer, comme on en parle régulièrement, il faut purement et simplement la supprimer. »

 

Voilà qui est un peu débile : L’ENA est un sésame qui ouvre toutes les portes. Une simplification du régime de recrutement par concours divers d’antan et de formation des compétences.

Le concours ne devrait pas être à l’entrée, mais seulement à la sortie, gage de pragmatisme de meilleure réussite.

 

« – Suppression des ministères inutiles.

On compte 15 ministres dans le gouvernement Merkel, 18 dans le gouvernement Monti, 7 dans le gouvernement suisse, ... et 37 dans le gouvernement Ayrault. Les 2/3 de ces ministères, qui servent surtout à distribuer des postes et des avantages aux amis politiques, pourraient être supprimés sans grand dommage.

 

– Diviser par quatre le nombre de députés et sénateurs.

Les États-Unis, plus de 300 millions d'habitants, élisent 435 représentants et 100 sénateurs. La France, 60 millions d'habitants, se paye 350 sénateurs et 577 députés ! 50 sénateurs, et 150 députés ne seraient-ils pas suffisants, avec moins d’absentéisme ? »

 

Il oublie de dire que les USA, c’est 51 États, avec chacun deux chambres d’élus et 51 exécutifs et autant de prébendes locales…

 

« – Fusion des départements et des régions.

Tout le monde le reconnaît, le mille-feuille administratif français coûte trop cher, il faut réduire le nombre d'étages administratifs. Cette mesure avait été partiellement envisagée par Sarkozy, qui a reculé face à la bronca des élus locaux.

 

– Réduire le nombre de fonctionnaires.

La France compte 90 fonctionnaires pour 1.000 habitants, l'Allemagne seulement 50. Est-ce que l'administration française fonctionne mieux ? Je ne crois pas. Beaucoup des fonctionnaires français vont partir à la retraite dans les 10 ans à venir, c'est une chance. En ne les remplaçant pas, l'hexagone pourrait se rapprocher du niveau de l'Allemagne en une dizaine d'années. »

 

Le vrai problème n’est pas dans le nombre, puisque ce n’est qu’une des conséquences du périmètre des « missions » qui leur sont confiées par la Loi…

 

« 4/ Limiter l'assistanat.

– Indemnités chômage limitées à 1 an et maximum 2.500 euros/mois.

Le chômage coûte d'autant plus cher que la France a la durée d'indemnisation la plus longue (2 ans, et 3 ans au-dessus de 50 ans), et le montant d'indemnisation le plus élevé (le maximum est à plus de 6.000 euros/mois). Évidemment ce système n'incite pas à se battre pour retrouver rapidement un emploi. Il faut revenir à un niveau de protection plus raisonnable. »

 

Le problème serait réglé avec la réforme à faire avec les « super-bruts » signalée ci-avant !

 

« – Attribution du RSA-socle sous conditions.

Deux millions de personnes touchent le RSA, certaines avec une activité, la majorité sans aucune activité, en tout cas déclarée. Pour ces personnes il semble juste de conditionner l'attribution du RSA-socle à un travail d'intérêt collectif (par exemple à mi-temps), selon les besoins définis par les mairies.

 

5/ Libérer le débat public.

– Suppression des subventions à la presse.

La presse française est sous le contrôle du gouvernement qui lui distribue des aides de manière arbitraire, pour un montant annuel de 1 milliard 200 millions d'euros. Il faut mettre un terme à cette dépendance, la presse deviendra plus libre et devra se réinventer pour retrouver des lecteurs et s'adapter à Internet.

 

– Privatisation des media publics.

À l'époque d'Internet, conserver de coûteuses télés et radios publiques n'a que très peu d'intérêt. Ces media ne se différencient guère des media privés, si ce n'est par un parti-pris idéologique comme France-Inter et France-Info.

 

– Referendum d'initiative populaire.

Sur le modèle de la Suisse, le referendum d'initiative populaire serait institué. Les Suisses votent sur toutes sortes de sujets 3 ou 4 fois par an, ce qui favorise un bon niveau de conscience politique dans le peuple, qui tranche directement les débats économiques ou de société. Leur système, éprouvé, pourrait être repris tel quel :

- Pour déclencher un referendum contre un projet de loi du gouvernement, la barre serait fixée à 500.000 signatures (c'est 50.000 en Suisse). Cela permettrait d'éviter de mettre la France dans tous ses états à propos de retraites ou de mariage gay. On discute, on vote, et c'est décidé.

- Pour soumettre un projet de loi nouvelle aux électeurs, il faudrait 1 million de signatures (100.000 en Suisse).

J'en suis convaincu, le meilleur moyen de faire évoluer une société, et d'éviter la confiscation du pouvoir par les castes, c'est bien de donner au peuple souverain le droit de légiférer. En France ce droit a été confisqué. »

 

C’est une bonne approche globale, mais seulement un petit-bout des choses à faire en urgence.

Pour ma part, je n’en démords pas : Quelle est donc la place de l’État (et de la puissance publique) dont on veut qu’elle s’occupe en exclusivité ?

C’est la première des marches de la démarche.

En contre-point, dans quels domaines la puissance publique est réputée définitivement incompétente ?

 

De l’État par tout où nécessaire. De la liberté partout ailleurs où c’est indispensable.

 

Voilà, VCRM, c’est fait.

Avec beaucoup de retard, reconnais-je !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 25/07/2013 07:40


@ Poussière : Tiens, tiens : Un nouveau venu au clube des "commentateur" !


 


BIENVENUE à vous !


Et à vous revoir souvent.


 


L'idée est à retenir.


Mais aura-t-il donc la volonté de faire face jusqu'au bout ?


 


Il faut dire aussi que le problème est tellement large et profondément inscrit dans les gènes de MA République à moi (mais que je partage volontiers tellement je sais qu'elle peut être belle et
sublime), au moins depuis l'ère "Mythe-errant", qu'on va confer la tâche à "Charlotte" l'année prochaine.


 


Mais peut-être aura-t-il besoin d'un sapiteur efficace.


J'y songe de mon côté et lui en ferai la suggestion, si par hasard j'en ai l'occasion.


 


A vous revoir souvent sur nos lignes !

Poussière 24/07/2013 22:01


6) Embaucher un jimmy Saville pour tenir la porcherie ?

I-Cube 24/07/2013 16:07


Ah bon, tu me rassures !


 


Mais arrête de dire que les "libéraux" sont des sauvages !


Pour ma part, les sauvages sont les dictatures, les coupeurs de tête de nos journalistes, les violeurs de norvégienne, les types qui enferment leurs femmes dans des cages de tissus, les salopards
qui cailliasent ou agressent nos flics jusque dans nos banlieues, qui lapident leurs femmes adultères ou les touristes qui ont un penchant pour les boissons distillées ou fermentées, qui ne
manqgent pas de cochon ou de vache en laissant crever leurs gamins faute d'eau potable, ou qui gazent leurs civils et j'en passe.


Et ils n'ont rien de libéraux à ce que je sache.


 


Mais je te signale qu'ils ont été aussi les mêmes dont se réclament encorez quelques "foreces de progrès démocratique" jusque chez nous, de ces sauvages qui n'ont pas hésité un seul instant à
massacrer leur propre population au Cambodge, en Russie, à déporter en Chine ou en Allemagne nazi. à une autre époque.


 


Tu comprends, le mot "sauvage" et la différence avec un type qui constate qu'après avoir tout essayé en se trompant depuis des lustres, peut-être faudrait-il esssayer aussi autre chose ?

Incognitototo 24/07/2013 15:59


Qui a dit que je pensais que notre "modèle" est le meilleur ??? Sûrement pas moi ! Par contre, quand on m'affirme que le sauvage-libéral est le meilleur, ça me fait vraiment rigoler... et de la
peine pour tous ces intégristes qui refusent de voir les réalités...

I-Cube 24/07/2013 15:54


Tu es en train de m'expliquer que la "civilisation", c'est nous et nos tares, avec trois fois trop de fonctionnaires que nos voisins allemands (dont on sait bien que l'administration des services
publics est une catastrophe bien connue...


Et que chez les autres, ce sont rien que des sauvages ?


C'est ça ?


 


Alors explique-moi donc pourquoi chez nous on en est à vilipender les quelques "exilés" réputés fiscaux et que notre "beau modèle-social", que le monde entier nous envie, personne, même pas les
italiens, les espagnols et autres ne nous copierait pour rien au monde, préférant garder le leur ?


 


Passons, l'ami : Le dogme t'empêche de rester critique utilement.


Il y a des choses à "piquer à autrui" et des choses qu'il nous faut conserver.


Mais je refuse cette dialectique imbécile qui ressemble plus à de la croyance religieuse et qui t'empêche d'écouter même ce que les "sauvage" viennent t'apprendre.


 


Pour ma part, je préfère rester éclectique.


Et d'ailleurs, je critique aussi dans mon post, les dires dudit "sachant".


Il ne fait pas le bon diagnostic et finalement ne fait que de la politique-fiction.


Ne te laisse pas prendre à ce piège là !