Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 04:05

Une authentique, paraît-il :

 

L'empereur Bokassa est en visite officielle en Grande-Bretagne.

Sa majesté, la reine Elizabeth II le reçoit avec les honneurs dus à son rang.

Notamment, elle le conduit à travers Londres dans un royal cabriolet tiré par 4 royaux chevaux blancs.

Soudain, l'un des chevaux lâche un pet aussi odorant que retentissant. La reine, confuse, se tourne vers l'empereur et lui murmure :

« – Je suis désolée, vraiment…

– Ne soyez pas désolée, majesté », lui répond Bokassa, « moi je croyais que c'était le cheval… »

 

Pendant l'été, un jeune homme s'est fait embaucher au supermarché du coin pour se faire de l'argent de poche.

Débute sa première journée : Jean-Marc, le directeur du magasin l'accueille avec une franche poignée de main et un sourire tout commercial, puis lui donne un balai et dit :

« – Tu vas commencer par balayer toute l'entrée.

– Mais... Monsieur ! J'ai une licence de l’université et je suis en classe préparatoire pour l’ENA ! » répond le gars indigné.

« Oh, pardon, je n'étais pas au courant », répond le Jean-Marc. « Dans ce cas, donne-moi le balai, je vais te montrer »

 

C'est Jean-Marc qui fait une oraison funèbre lors de l'enterrement d'un ami.

Il dit entre autres choses : « Et sa disparition laissera un vide douloureux »…

À la fin de la cérémonie, Jean-Paul lui demande :

« – Comment un vide peut-il être douloureux ?

– Tu n’as jamais eu mal à la tête, toi ? »

 

Jean-Marc à son patron :

« – Monsieur, mon salaire n'est pas en rapport avec mes capacités !

– Oui ! Nous ne pouvons tout de même pas vous laisser mourir de faim ! »

 

Deux vieilles stars de Hollywood se retrouvent à l'occasion de la cérémonie des Oscars.

La première veut se faire mousser et lâche à la seconde :

« – Tu sais que j'avais fait assurer ma poitrine pour un million de dollars…

– Ha oui ? Et tu as fait quoi de tout cet argent ? »

 

Sur une route de montagne se suivent 3 voitures : Une Lada en tête, suivie d'une Ferrari, elle-même suivie par une Porsche.

Soudain, à la sortie d'un virage sans visibilité, un camion !

La Lada se plante dans le camion, la Ferrari se plante dans la Lada et la Porsche se plante dans la Ferrari.

Les trois voitures sont bousillées.

Le chauffeur de la Porsche sort de sa voiture en pleurant :

« Ouin, 15 jours de salaire ! ».

Celui de la Ferrari, en hurlant :

« Ouin, 2 mois de salaire foutus ! ».

Et enfin, Jean-Marc, complétement atterré sort des lambeaux de sa Lada :

« – Ouin, toute une vie de labeur ! ».

– Nom de Dieu ! Toute une vie ? Vous avez les moyens vous !… »

 

Comment appelle-t-on des chaussures d'enterrement ?

« Des pompes funèbres ! »

 

C'est Jean-Marc qui veut un boulot de contrôleur ferroviaire.

On lui demande de rencontrer un inspecteur pour passer des tests.

L'inspecteur commence à lui poser des questions :

« – Que faites-vous si vous réalisez que deux trains allant en sens contraire utilisent la même voie ?

– Dans ce cas je change un des trains de voie.

– Et si la commande électrique ne répond pas ?

– Alors je laisse tomber l'électronique pour aller actionner le levier manuel sur la voie elle-même.

– Et si le levier manuel a été frappé par la foudre ?

– Alors je retourne à mon poste d'aiguillage en courant pour prévenir par téléphone le poste d'aiguillage précédant de faire le nécessaire.

– Et si la ligne est occupée ?

– Alors je quitte le poste d'aiguillage et je courre vers le poste téléphonique d'urgence situé au passage à niveau.

– Et si ce poste a été détruit par des vandales ?

– Oh... Alors je vais en courant jusqu'au village prévenir mon oncle Roger ! »

L'inspecteur est surpris de la réponse et demande :

« – Ah tiens ! Et pourquoi votre oncle Roger ?

– Parce qu'il n'a jamais vu de catastrophe ferroviaire. »

 

C'est trois samouraïs qui veulent mesurer leur adresse au sabre.

Ils se choisissent un juge qui sera le gage de l'équité de la joute qui va se dérouler entre les 3 guerriers.

Le juge, qui s'y connaît en tournoi de samouraïs, leur a apporté de quoi se mesurer : Il ouvre une petite boîte dans laquelle il y a une mouche.

Le katana du premier samouraï sort de son fourreau en un éclair, et la mouche retombe sur le sol, coupée en deux !

Le juge est satisfait par cette première performance, et il félicite le premier samouraï.

Lorsque le deuxième samouraï est prêt, le juge ouvre une nouvelle boîte et laisse s'envoler une autre mouche.

Cette fois-ci, le deuxième samouraï donne deux coups de sabre dans l'air, et la mouche retombe, coupée en quatre !

Cette fois, le juge est vraiment impressionné.

Et il le dit au deuxième samouraï.

Mais il reste un troisième concurrent. Lorsque celui-ci est prêt, le juge ouvre une troisième boîte contenant une troisième mouche...

Le dernier des samouraïs sort son sabre, dessine une arabesque dans l'air, et range son sabre, mais la mouche continue à voler...

Le juge dit alors :

« – Mais la mouche vit toujours !

– C'est vrai, » répond le troisième samouraï, « mais elle ne pourra plus jamais se reproduire. »

 

Jean-Marc entre chez le coiffeur avec un petit garçon.

Il se fait couper les cheveux puis dit au coiffeur :

« Coupez les cheveux du petit, je vais faire une course. »

Une heure passe et Jean-Marc ne revient pas.

Le coiffeur dit au petit garçon :

« – Il ne revient pas ton papa ?

– C'est pas mon papa ! C'est un monsieur qui m'a pris par la main dans la rue. Et il m'a dit viens gamin on va se faire couper les cheveux à l'œil ! »

 

C'est un jeune cadre dynamique qui s'apprête à quitter son bureau vers les 20 heures, lorsqu'il croise le directeur général de sa boîte en face du broyeur de documents, une feuille de papier à la main...

« – Ah, Jean-Marc ! Vous allez pouvoir m'aider avant de partir : Ceci (en montrant son papier) est très important et ma secrétaire vient de partir ; sauriez-vous faire fonctionner cette machine ?

– Certainement Monsieur. »

Et il branche la prise, insère le papier dans la fente et celui-ci est aussitôt broyée.

« Excellent ! » dit le Directeur Général alors que son papier disparaît. « Une copie suffira… »

 

Un repris de justice est convoqué comme témoin...

«  Vous êtes en retard. Quand on est convoqué à 10H00, il faut arriver à 10 heures !

– Ben oui, mais je me suis perdu dans les couloirs du palais de justice, sinon, j'étais à l'heure.

– Pourtant, si je me souviens bien, je vous ai déjà vu en d'autres circonstances dans cette salle…

– Oui, oui, vous avez raison. Mais cette fois-là, j'étais arrivé par l'entrée des artistes… »

 

Jean-Marc se présente dans un restaurant et propose un deal au patron :

« Écoutez, moi je n’ai pas d'argent, mais je vous propose un pari : Vous me présentez une assiette propre, et je vous devine ce qu'il y avait dedans avant de la laver. Si je devine, vous m'offrez un repas, sans ça je m’en vais sans avoir mangé. »

Intrigué et joueur, le restaurateur accepte.

Il pose devant Jean-Marc une assiette propre.

« – Mmmmh, ça c'était du civet de lièvre aux champignons. »

Et effectivement, ça c'était ce que l'assiette avait contenu !

La scène se répète 1, 2, 3 jours suivants.

Au bout d'une semaine, le restaurateur commence à en avoir marre de devoir donner à manger gratuitement à ce gusse.

Dès qu'il le voit arriver, il va dans la cuisine du restaurant et demande à la cuisinière :

« – Ginette, vite, baisse ta culotte !

– Mais enfin, patron !

– C'est pour faire une blague Ginette, baisse ta culotte et frotte-toi la chatte contre cette assiette, vite ! Après tu la laves et tu me la donnes. »

Une fois l’assiette nettoyée et essuyée, le patron retourne auprès de Jean-Marc assis à sa table et la lui donne.

Jean-Marc renifle une fois, deux fois l'assiette, interloqué, et il demande enfin :

« Mais, mais… la Ginette, elle travaille ici ? »

 

L’épouse de Jean-Marc se plaint à son médecin de la fatigue sexuelle de son mari.

Il lui prescrit donc un remontant sous forme de pilules concentrées.

Posologie à ne pas dépasser : Une pilule par jour mélangée à une sauce quelconque.

Elle rentre chez elle, écrase 3 pilules dans un pot de moutarde et entreprend de préparer une choucroute.

Son mari rentre, se met les pieds sous la table et commence à manger sa choucroute.

Sa femme attend patiemment dans la cuisine que son mari arrive et lui saute dessus, quand elle l'entend hurler de rire.

Elle va dans le séjour et demande à son mari, toujours hilare, ce qui se passe :

« J'ai mis de la moutarde sur la saucisse, elle a défoncé toute seule le kul du chat ! »

 

Je sais, je sais, toujours d’un niveau très lamentable.

Que voulez-vous, il s’agit de notre Jean-Marc national, par le pisse-froid de « Air-Haut ».

Et puis au bureau, il détend l’atmosphère en nous les racontant…

Ça réconforte en ces temps si difficiles.

 

Bonne fin de semaine quand même,

À toutes et tous !

 

I3

Partager cet article

Repost 0

commentaires