Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 04:09

Du coup, je passe le commentaire d’arrêt hebdomadaire…

 

Car en Corée (du sud, parce qu’au nord, ils n’en sont pas encore là mais appellent à la signature d’un traité de paix après avoir joué aux mariolles et aux missiles-menteurs), des magasins flottent au-dessus des passants !

Mais si !

Regardez donc en cliquant ici !

 

« E-mart », c’est une enseigne de grande distribution coréenne. Un peu leur « Carrouf » local.

Les meks, en panne de « progressives » ont lancé une opération marketing innovante pour conquérir des consommateurs pressés et peu enclins à se déplacer en magasin.

D’autant que le foncier est cher comme partout ailleurs en centre-ville…

Des ballons volants équipés de Wi-Fi facilitent l'accès à la vente en ligne.

Délirant : Ils ne savent plus comment vous piquer votre pognon en vous vendant leurs camelotes !

Perso, je trouve ça génial…

 

Tu as un ballon qui se balade dans la rue accroché à un vélo. Pof, tu branches ton « smart-truc » sur le wifi-passager et divagant, et au lieu de venir surfer jusque sur ce blog, tu te fais tes courses, tu payes et tu te fais livrer en rentrant chez toi.

Pour un peu, t’aurais même le droit de te faire servir la vodka-glacée au bureau avant de rentrer du boulot en bagnole !

Fabuleux, non ?

 

C’est que chez eux, les « mystérieux ballons » gonflés d’hélium se baladent dans les allées commerçantes ou jusque dans les couloirs du métro.

Et sous leurs allures enfantines et rigolotes, ils constituent un nouveau pan de la stratégie marketing de choix d’« E-mart »

Ils offrent aux utilisateurs de Smartphones une connexion gratuite à un réseau Wi-Fi.

Une fois connectés, le « mobinaute » ne reçoit pour l’heure que des bons de réduction à valoir aux caisses des magasins « E-mart » ou sur l’application marchande mobile de l’enseigne.

De quoi attirer les consommateurs vers les services de vente en ligne !

 

La preuve dans ce pays « hyper-connecté » (je le sais parce que je n’y suis pas encore allé, mais je connais le type qui a vu « Momo » rencontrer celui qui y est allé pour vous), l’intérêt n’est pas d’offrir un accès mobile à Internet : Ils ont déjà tout ce qu’il faut.

En revanche, comme les Coréens sont très « travailleurs-acharnés » (eux, et même chez leurs fonctionnaires, assez peu nombreux au demeurant) ils consacrent finalement très peu de temps de temps à faire leur shopping.

Donc il est difficile pour une enseigne de distribution de les confronter à ses produits.

 

Alors, les ballons-Wi-Fi font office de « magasins volants » qui viennent chercher le consommateur au cœur de son quotidien.

Résultat : Les « ventes-online », d’après « E-mart », ont bondi de 157 % en janvier 2013 par rapport au mois précédent.

Mieux encore, certains consommateurs se sont déplacés jusqu’à un magasin physique et réel pour dépenser leurs bons de réduction : Les « ventes-offline » ont augmenté ainsi de 9,5 % sur la même période.

 

« Les consommateurs ont été agréablement surpris par les ballons et se sont connectés au Wi-Fi offert par « E-mart », » observe l’homme qui a vu l’homme qui a vu la bête, également « analyste » à l’Atelier BNP-Paribas Asie.

« 45.000 personnes ont participé à l'opération durant le seul mois de février ». L’application de vente sur mobile a également été téléchargée plus de 50.000 fois depuis le début…

 

En fait, « E-mart » répond aussi et ainsi une agression de « Homeplus » (du groupe « Tesco », leader du monde anglo-saxon et d’ailleurs), son principal concurrent sur le marché local.

Pour qui le foncier est aussi cher, comme partout ailleurs en centre-ville…

Ce dernier avait marqué un grand coup en 2011 avec ses « supermarchés virtuels » placardés dans les couloirs du métro : Le consommateur est invité à scanner sur l’affiche les produits qui l’intéressent à l’aide de son Smart-truc-phone, puis il est redirigé vers une application mobile de vente en ligne pour passer commande.

Le temps d’attendre son métro et les courses sont faites.

En vidéo pour le plaisir des yeux… Cliquez donc !

 

Qui s’inspirera de la Corée à Paris, Lyon ou Marseille ?

Eh bien je peux en témoigner : Au moins les lisboètes de chez Lisbonne soi-même du Portugal des « portos » le long du Tage !

Parce qu’eux aussi sont en avance sur le « parigot » et ont couvert presque toutes leurs stations de métro (antédiluvien mais qui marche bien, quoique un peu bruyant aux abords des stations, que même ça doit être fait exprès pour que les sourds-dingues s’écartent aussi des bords de quai) de vitrines virtuelles !

 

Des « trompes-l’œil » assez attractifs, tels que quand on est pas averti, on cherche la porte d’entrée de ce que l’on croit être un supermarché, en vue d’acheter au moins des « bons-becs » à sa « nichée » !

On a les distractions que l’on peut dans les allées de leurs métros, hein, et je me suis fait avoir comme un bleu !

Mais on reste déçu quand on ne dispose pas immédiatement de la bouteille rafraîchie à portée de vue qui fait tant envie sur le moment.

 

C’est qu’à Lisbonne, le métro ne livre pas immédiatement comme dans les nôtres, même en mettant la « pièce-dans-la-fente ».

Pas de consigne-type du terminal de paiement, genre : « Introduisez-vous dans la fente », « Patientez encore un peu ! », « Tirez votre coup en tapant votre code », « Retirez-vous » une fois la carte vidée de son crédit.

Ou « Décharge non-autorisée », veuillez contacter votre banquier…

Parce qu’il n’y en a pas.

Mais l’avantage du métro lisboète, c’est que sans avoir à « enfiler-dans-la-fente » son ticket, on peut profiter des escaliers mécaniques « qui montent ».

En ce qui me concerne, ça tombait plutôt bien : Je n’aime pas « monter », pour cause de surcharges pondérales imposantes (et au pluriel).

 

Descendre, ça va, d’autant que s’ils ont aussi des escaliers mécaniques qui « descendent ».

Ils ont surtout des tramways absolument extraordinaires pour faire le tour de la ville en tous sens, qui se faufilent dans les rues étroites même les plus pentus, se mélangeant avec joie à la circulation automobile et piétonne (les velib’, là-bas, ça n’a pas bien pris pour cause de … pentes ! D’ailleurs, un cycliste, c’est forcément un touriste qui ne sait pas encore ce qui l’attend).

Sur certaines lignes, on les croirait sortis d’un vieux film des années 30, mais en couleur, avec leurs aménagements en bois vernis du meilleur effet…

Un pur délice de sensations diverses et oubliées, de celles du temps de nos illustres métros aux banquettes en bois (les derniers roulaient sur les lignes 10 et 12 : Vous ne pouvez pas savoir, vous n’étiez pas né(e)s.)

 

Au pays des « matins calmes », ils ont donc encore frappé : L’idée est assez géniale, même si ce n’est qu’une « petite-avance » marketing sur la Lisbonne aux sept collines.

Partager cet article

Repost 0

commentaires