Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 04:03

Elle me fait marrer !

 

Notez que ce n’est pas une critique, pour une fois, mais plutôt un « satisfecit ».

Le bonheur d’une franche rigolade, finalement.

 

« Il a fraudé, disons les choses telles quelles sont », a-t-elle déclaré à propos de « Bling-bling » dont les comptes de campagne 2012 ont été définitivement invalidés.

Selon elle, sur BFM, il y a eu « trois transgressions ».

En premier lieu « lutilisation des moyens financiers de lÉlysée pour faire une campagne ».

Notons qu’ils l’ont tous fait…

Mais aussi « le dépassement du plafond (des dépenses) de plus dun million deuros, et pas 400.000 comme on le voit circuler ici ou là ».

Je ne sais pas comment elle compte, mais admettons : Elle a fait l’ENA et l’on suppose qu’elle y a appris au moins à lire et à compter.

Elle a enfin estimé que les «juges ont reproché en première instance labsence de sincérité. Ça veut dire que des communications sur un certain nombre de dépenses n’ont pas été faites ».

Ce qui est exact, vu le nombre des demandes d’information supplémentaire et des quelques expertises commandées par le Conseil Constitutionnel avant de se prononcer.

Pan ! Sur le bec du prétentieux qui lui a taillé une croupière en 2007 !

J’admire la « vengeance d’une brune »…

 

« Jespère au moins que le bureau (politique) de lUMP va lui demander des comptes. Car enfin il a mis son parti dans de très graves difficultés financières », a-t-elle poursuivi.

Au bord de la faillite : Reste dû quelques 55 millions d’euros (d’après « mes » sources et mes mécomptes personnels…)

« Il a des comptes à rendre. Quelqu’un qui a mis le parti en faillite, doit, je crois, s’expliquer », a-t-elle ajouté.

« Nanar-le-flambeur », il passe par la case « prison »… Mais touche le pactole pour le prix de son honneur… on ne va pas y revenir !

Certes, mais si on cause du pays, ce n’est pas demain la veille du commencement d’une reddition de compte, hélas !

« Nos élus » sont élus « irresponsables » à vie.

Ou presque !

 

Et de qualifier d’ « extravagants » les propos selon lesquels la décision du Conseil constitutionnel mettrait en danger la démocratie : « Ce nest pas le Conseil constitutionnel qui (met) en péril la démocratie. Cest la critique du Conseil constitutionnel par un ancien chef de lÉtat et par un parti de gouvernement (l’UMP) qui tient en péril la démocratie ».

Bien vu !

 

Là-dessus, les dirigeants de mon ex-parti, ils font appel à l’immense générosité des militants et sympathisants pour combler le trou (au détriment des « restau-du-cœur » qui donnent à becqueter à tous les « pôvres » qu’ils ont pu « fabriquer » en 5 ans ! Que ça continue de plus bel d’ailleurs…).

Et, paraît-il, d’amasser un beau pactole qui dépasse le double de million d’euros pour payer les salaires (des 80 fumistes qui n’avaient rien vu venir, alors que nous sommes quelques-uns à nous inquiéter lourdement depuis plus d’un an) et les échéances bancaires…

Bref, même pas du Madoff, mais carrément de la mendicité !

Le Général doit faire des loopings dans sa tombe…

 

Parce que ce pognon, on va vous dire qu’il vient de « généreux donateurs », mais on vous cachera qu’il vient de tous les « comptes-taxis » où ont été planquées les rapines de l’ère « Mythe-errant » et ultérieur.

M’étonnerait à peine qu’on n’apprenne pas dans quelques années que parmi les donateurs se retrouvent les chantiers russes qui construisent leur « Mistral » (ce bâtiment naval de commandement de conception « Gauloise » si prisé de façon opportune avant l’entrée en campagne, selon l’accord conclu en marge du G20 de Deauville) sous licence.

 

Et pourquoi donnerait-on ?

Pour défendre le pluralisme-démocratique…

Soyons sérieux, si l’UMP disparaissait, ses membres se répartiront dans d’autres partis, plus ou moins proches, ou en créeront de nouveaux.

Comme « Vil-pain » l’a fait de son côté.

Comme « Force Républicaine », le nouveau parti politique de « Fifi-le-déchu », qui se tient en embuscade.

 

On agite le péril FN, mais c’est justement du pluralisme politique, ça, même s’il peut paraître odieux.

Mais pas plus que « Mélangeons » et son « front de gôche ».

Et en réalité la présence de si gros partis nuit au pluralisme de la politique.

Si on en voulait un peu plus, on ferait ce que l’UMP et le PS ont toujours refusé à juste titre : Des élections proportionnelles.

Je ne suis d’ailleurs pas contre le principe, sauf que ça rend des gouvernements particulièrement instables et fragiles.

Deux républiques l’ont suffisamment démontré dans un passé pas si lointain pour que je m’en souvienne encore !

 

Donner à l’UMP, c’est donner du crédit à ce parti financièrement dévasté et tresser des lauriers à ceux qui ont ruiné le pays.

C’est également contribuer à lui donner une chance non négligeable de gagner à la prochaine élection présidentielle.

Or, que pouvons-nous donc bien attendre d’un parti qui ne sait même pas gérer ses propres finances et qui a de plus très largement contribué au déficit de l’État lorsqu’il était au pouvoir ?

Le naufrage de l’UMP est une excellente nouvelle : Le vide créé par sa disparition devenue possible pourrait permettre à de nouvelles idées d’émerger et donc de voir une vraie « droâte » construire un véritable programme politique.

 

C’est qu’il y a urgence : Au vu du bilan du PS au bout d'un an à l’Élysée, on pourrait croire que l'UMP a un boulevard devant elle.

Même pas, tellement c’est « ensemble-vide ».

 

Ceci étant dit, qu'avait fait l'UMP pendant cinq ans, entre 2007 et 2012 ?

Avant tout, des monumentales hausses d’impôts, un nombre impressionnant de créations de prélèvements obligatoires nouveaux et des lois votées par milliers, exactement comme le PS qu'ils critiquent.

Qu'a fait l'UMP pour lutter contre le socialisme quand ce parti était au pouvoir ?

Pas grand-chose.

L'UMP s'est même ralliée, sur le plan économique, aux théories keynésiennes de déficit public contra-cyclique (d'où la fabuleuse hausse de la dette publique, soutenue par le PS) et à l'idée de stabilisateurs automatiques par redistribution de « pouvoir d'achat » pour « soutenir la consommation ».

Par ailleurs, l'UMP est-elle nationaliste ou européenne ? Ou seulement patriotique et Gaulliste ?

Elle est socialiste de droite ou seulement libérale ?

Est-elle keynésienne ou de « bon sens » ?

Dirigiste et nationaliste ou tournée vers l'échange, propre à faire face aux défis globaux ?

Peut-être serait-il bon de trouver des réponses à ces questions, avant de faire un chèque.

 

Le plus incroyable dans l'histoire récente de l'UMP est que le violent affrontement pour la présidence n'ait même pas donné lieu à ce débat d'idées. Comment se fait-il, par exemple, que des partisans d'une droite dure et « décomplexée » se soient retrouvés aussi bien aux cotés de « Fifi-le-déchu » que de son rival du moment ?

Toute une (r)évolution à faire avant de financer « en blanc »…

 

Et ils avaient eu un an pour ce faire, puisque la décision du Conseil Constitutionnel était largement prévisible, pour n’être que l’appel de la commission nationale sur les comptes de campagne qui a déjà statué.

Au lieu de ça, « autistes » à leur tour, ils n’ont rien voulu voir pour seulement s’occuper de leurs nombrils et egos surdimensionnés !

Plus impressionnant, c’est le RDV d’hier soir au siège : Tous derrière « Bling-bling » qui vient leur donner la piqûre !

Fabuleuse récupération alors qu’ils devraient lui retirer définitivement sa carte (qu’il n’a plus, d’ailleurs).

Parce que bon, maintenant qu’ils ont les adresses des « généreux donateurs », ils vont pouvoir ressortir le pognon caché plus vite que le même qu’ils ont « en face ».

Et on va encore dire que c’est grâce à l’homme-providentiel, celui monté sur talonnette !

Écœurant, figurez-vous, pour un honnête homme…

 

Pour en revenir à « Ségololo », elle a dans la même séance télé violemment taclé son ancienne protégée, « Delph-Bateaux-sur-l’eau », estimant que l’ancienne ministre de l’Écologie, remerciée salement par « François III » dans ses habits tout neufs de « grand-méchant-mou », avait trahi la confiance du couple exécutif en critiquant le budget (2014, pas encore voté).

« Cest un mauvais coup qui a été porté au gouvernement ».

« Quand on est dépositaire dune confiance, on doit respecter ceux qui vous font confiance et qui vous confient des tâches éminentes.»

Gros souci : La confiance c’est en principe réciproque.

Et quand on ne la donne pas, il n’est pas étonnant qu’on n’en reçoive pas non plus !

 

Ce qui veut aussi dire par un raisonnement a contrario parfaitement justifié, que jusque-là, aucun ministre n’avait trahi ladite-confiance.

Pas même « Monte-bourre », ni « Payons », ni quelques-autres absolument torrides par leurs dires…

Au contraire donc !

 

« Quand on est ministre, on a plus de devoir que de droits. On a le devoir de continuer de se battre pour la cause qu’on est chargé de défendre » soulignant qu’on ne réussissait pas « en tirant contre son camp ou en divisant.»

Elle en sait quelque chose pour en avoir aussi été victime et à deux reprises : 2007 reste dans toutes les mémoires, quant à son parachutage manqué à l’AN et sa Présidence, elle peut en parler, n’est-ce pas !

 

Elle a également jugé « scandaleux et choquants » les propos tenus par son ancienne porte-parole lors de la campagne présidentielle de 2007 qui a dénoncé le tournant de la rigueur du gouvernement qui « prépare la marche de lextrême-droite ».

Bé pas moi : C’est bien le « plan-en-marche » dont on va voir les résultats pas plus tard qu’en mars prochain et puis à l’occasion des Européennes du mois de juin suivant, l’année prochaine.

Faut pas se leurrer, mais en 2014, si ça continue comme ça, le premier parti de « Gauloisie-impétueuse », ça va être le FN de « Marinella-tchi-tchi ».

Je vous en cause comme ça, mais les « retours de terrain » actuels semblent vouloir le confirmer de toutes parts.

1ère étape, les municipales où la « gôche » va se prendre une raclée masquée par des triangulaires.

2ème étape, un vote à la proportionnel sans enjeu décisif pour le pays, croit-on, qui va démontrer l’ampleur de l’exaspération des « classes-moyennes » ruinées jusqu’au dernier sou et des « prolos » qui s’appauvrissent au même rythme soutenu.

Pensez donc, près d’un million de foyers-fiscaux, sur 33 millions, qui ne payait pas d’IR jusque-là, qui sont désormais mis à contribution, forcément, ça va faire du bruit !

 

« Si un ministre pense ça en étant au gouvernement, il ne fallait pas y rentrer ou il fallait le quitter beaucoup plus rapidement. On ne peut pas dire des choses pareilles ».

C’est vrai qu’en ce beau-pays qui est le mien, on ne doit pas penser : On obéit.

Et que « Bateau-sur-l’eau », au lieu de claquer du pognon du kontribuable à se vautrer sous les ors des palais gouvernementaux à « faire ministre », elle aurait dû ne pas y entrer ou dégager aussi vite avant de l’ouvrir.

Une mal-élevée, finalement !

 

Puis concernant la pression fiscale, Miss Ségololo nous raconte que maintenant il faut « arrêter les augmentations d’impôts » et commencer « par faire rentrer toute l’évasion fiscale ».

Confirmation : Elle n’y connaît donc décidément rien dans la conduite des affaires d’une Nation.

« Dabord », a-t-elle ajouté, « parce que, même si cest infime, psychologiquement, cela pèse sur les acteurs économiques, alors que l’évasion fiscale va bien au-delà de ce que donneraient des rentrées fiscales dues aux augmentations d’impôts ».

« Il faut donner de la sécurité aux chefs dentreprise », a-t-elle insisté.

Rigolote, va !

C’est « infime » ou c’est plus que les augmentations d’impôt ?

Faut le faire pour se contredire dans la même phrase…

 

Pour lutter efficacement contre la fraude fiscale (et sociale), il faut simplement des taux de prélèvement bas et une fiscalité simplifiée pour être lisible : Dans ces conditions, ça devient trop compliqué de persister à frauder pour des nèfles.

En revanche, plus les taux de prélèvements obligatoires grimpent, plus la fraude devient « motivante ».

C’est dire si elle n’a rien compris…

 

Évoquant d’autre part les réformes visant à réduire les multiples « strates » administratives, elle a même déploré que : « cela fait 20 ans quon en parle (...) Il reste à faire une mutation institutionnelle forte ».

« Pourquoi cela ne se fait pas ? », a-t-elle enchaîné. « Parce quen période de crise, cest très difficile de bouger les institutions. En période de croissance, on peut bouger les institutions ».

Les crises, c’est même une de leur seule vertu.  

Car justement, les crises poussent à des changements radicaux qui n’ont pas été fait auparavant.

Et puis elle exagère un peu : Depuis « Babar-iturique », la croissance est morte dans ce pays, phagocytée par les « bulles » successives et nourrie seulement de l’inflation.  

 

Mais non, pas pour elle : « Perturber des territoires, en plus en période de crise, ça déstabilise ».

Mais cela n’empêche pas, à l’heure actuelle, d’ «être plus efficaces et plus économes sur le plan local », en combattant par exemple « les doublons » administratifs, a-t-elle dit.

Faudrait savoir…

 

Car c’est aussi quand elle a eu été ministre du sous-développement-scolaire, sous le règne de « Tonton-Yoyo », que la décentralisation a pris toute sa mesure, jusqu’en « Corsica-Bella-Tchi-tchi ».

Et de noter, là encore, qu’avant d’être ministre du « déclinisme-écologique », elle a été longtemps conseillère de « Mythe-errant » qui a initié le mille-feuille administratif…

 

Serait-elle donc dotée d’une mémoire de poisson-rouge ?

Moi pas, et elle m’a fait bien marrer, à l’occasion.

Merci à elle !

Partager cet article

Repost 0

commentaires