Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 04:02

Et diverses.

 

Jean-Marc entre dans son restaurant préféré, et s’assoit à sa table habituelle.

Il lance un regard furtif aux alentours et découvre une jeune-femme magnifique à une table toute proche.

Elle est toute seule.

Jean-Marc appelle le serveur et lui demande d’envoyer à la jeune-femme la bouteille de champagne la plus chère qu’ils aient en réserve, pensant que si la jeune-femme accepte la bouteille, elle se rendra immédiatement à ses pieds.

Le serveur apporte la bouteille à la table de la femme :

« C’est de la part de l’homme à cette table », dit-il, montrant Jean-Marc de la main.

La jeune-femme regarde la bouteille avec froideur durant une seconde, puis décide d’envoyer un petit mot à Jean-Marc.

Elle le donne au serveur qui l’envoie immédiatement au destinataire.

Le mot dit :

« Pour que j’accepte cette bouteille, vous devez avoir une Mercedes dans votre garage, un million de dollars à la banque et 20 cm dans votre pantalon. »

Après avoir lu le mot, Jean-Marc décide de répondre.

Il donne à son tour un mot au serveur qui l’apporte à la jeune-femme.

Le message dit :

« Pour répondre à votre requête, je pourrais revendre ma Ferrari Modena 360 et ma BMW 850 pour qu’il ne me reste que la Mercedes 600 SEL dans mon garage.

Je pourrais également investir même les 2 des 3 millions de dollars que j’ai sur mon compte pour qu’il n’en reste qu’un seul.

Mais… Même pour une femme aussi belle que vous je ne me couperais jamais 5 centimètres !

Bien cordialement,

J-M

P.S. Rendez-moi la bouteille ! »

 

Jean-Marc est en pleine action, la pression commence à monter...

Elle : Vas-y sauvagement !

J-M : Oui, oui !

Elle : Continue ! Continue !

J-M : Oui, oui !

Elle : Ne sois pas timide !

J-M : Oui, oui !

Elle : Montre que tu es un homme !

J-M : Oui ! Oui !

Elle : Dis-moi des choses bien dégueulasses !

J-M : La cuisine, la salle de bain, les chiottes, le salon, la bagnole....

 

Jean-Marc fait la rencontre d'une très belle femme…

Après quelques heures, ils conviennent de passer la nuit ensemble moyennant un montant de 500 euros que Monsieur versera à Madame.

Au petit matin, Jean-Marc dit à la très belle femme qu'il n'a pas d'argent sur lui mais que sa secrétaire lui enverra un chèque de 500 euros pour motif de « location de logement ». 

Sur le chemin du retour, il regrette et estime que cela ne valait finalement pas autant.

Lorsqu'il arrive à son bureau, il demande donc à sa secrétaire d'envoyer un chèque de seulement 250 euros à la dame avec le message suivant :

« Je n'ai pas envoyé le montant convenu parce qu'en louant votre logement je croyais qu'il n'avait jamais été occupé, qu'il était beaucoup plus chaud et qu'il était assez petit pour m'y sentir chez moi.

Malheureusement, j'ai découvert qu'il avait déjà été souvent occupé, qu'il était difficile à chauffer et qu'il était trop grand. »

Sur réception de cette note, la femme lui renvoya le chèque avec le message suivant :

« Cher Monsieur,

Comment avez-vous pu penser qu'un si bel appartement ait pu rester vacant jusqu'à votre arrivée ?

En ce qui concerne le chauffage, il n'en manque pas, il vous suffisait simplement de l'allumer.

Enfin, pour ce qui est de l'espace loué, je vous assure qu'il n'est pas plus grand qu'ailleurs : ne blâmez donc pas la propriétaire si vous n'avez pas assez de mobilier pour le remplir convenablement ».

 

Ce matin-là, Mohammed va trouver son patron et lui dit :

« – Patron, ji ni peux plus travailler chez toi, tous tes employés sont di racistes !

– Quoi ? Qu'est-ce que tu racontes là Mohammed ? Qu'il y ait un ou deux « blackos » qui soient racistes, je veux bien, mais pas tous quand même !

– Si, si. Ji til dis qu'ils sont tous racistes ! D'ailleurs, ji ai fait un test : ji liz ai tous posé la mime question et tous m'ont donné la mime réponse.

Ils sont tous racistes, ji ti l'dis.

– Mais, quelle est cette question ?

– Et bien, ji leur ai demandé ci qu'ils diraient si on exterminait tous liz arabes et tous li boulangers... »

Jean-Marc hésite et puis répond :

« – Les boulangers ?... Pourquoi les boulangers ?...

– Ah, ti vois... toi aussi ! »

 

Dimanche 7 heures du matin, Jean-Marc se lève sans faire de bruit pour ne pas réveiller son épouse.

Il charge son vélo sur la voiture et s'en va en randonnée.

Arrivé sur la place il se met à tomber des trombes d'eau.

Sa matinée est foutue, il décide de rentrer chez lui.

Il revient, se déshabille sans faire de bruit, et se recouche doucement tout près de son épouse et lui chuchote à l'oreille :

« Il pleut comme vache qui pisse ! »

Et elle de répondre :

« Quand je pense que l'autre con est en train de pédaler ! ».

 

Un ventriloque qui fait la tournée des clubs, s'arrête dans une petite ville pour une représentation.

Il commence son show en racontant des blagues sur les blondes, quand une très belle jeune femme blonde se lève et crie :

« Mais j'en ai assez de vos blagues stupides sur les blondes, espèce d’enfoiré !

Qu'est-ce qui vous permet de stéréotyper les femmes de cette façon ?

Quel rapport peut avoir la couleur de cheveux d'une personne avec sa personnalité et son âme ?

Ce sont de pauvres gens comme vous qui empêchent des femmes comme moi d'être respectées professionnellement et humainement.

À cause de vous et de vos préjugés les gens continuent de répandre ce genre de légende.

Vous êtes un retardé pathétique et pitoyable, et ce que vous faites est non seulement contraire à la loi sur la discrimination de tout pays civilisé mais également extrêmement offensant pour toute personne sensible.

Vous devriez en mourir de honte ! »

Jean-Marc commence à bafouiller des excuses quand la blonde l'interrompt :

« Vous ... restez en dehors de ça ! Je parle à l'imbécile qui est assis sur vos genoux. »

 

Jean-Marc et Jean-Paul veulent faire la tournée des bistrots, mais ils n'ont que deux euros en poche.

Soudain Jean-Marc dit :

« – J'ai une idée ! On va acheter une saucisse et je vais la mettre dans mon pantalon. On boira un coup, et puis au moment de payer, tu te mettras à genoux, j'ouvrirai ma braguette, et tu prendras la saucisse dans ta bouche.

Et là, c'est sûr on nous flanquera à la porte.

– Excellente idée ! » répond Jean-Paul.

Avec leurs deux euros, ils achètent une saucisse, puis ils vont dans un premier bistrot, boivent un verre, et quand l'autre s'agenouille et met la saucisse dans la bouche, le patron scandalisé les jette dehors immédiatement !

Ils font la tournée des cafés et ça marche à chaque fois.

En sortant du quinzième, Jean-Paul, celui qui s'agenouille, dit :

« – Je commence à avoir mal aux genoux, et puis je n'ai plus soif. Par contre j'ai une petite faim. Si on mangeait la saucisse ?

– La saucisse ? Ben je l'ai perdue au second bistrot ! »

 

La fille de Jean-Marc, 17 ans rentre penaude chez ses parents au petit matin.

« Papa, maman, j'ai couché avec un homme et je suis enceinte... »

Jean-Marc devient fou, prend et brandit son fusil, demande qui est le coupable et jure qu'il va le plomber.

La gamine :

« Mais c'est un type bien, il va prendre ses responsabilités ».

Sur ces entrefaites une grosse berline entre dans la cour de la fermette et un grisonnant ultra-classe en descend.

Il salue, s'assied à la table et s'adresse aux parents de la petite :

« J'ai eu commerce avec votre fille et mes obligations familiales m'interdisent de prolonger notre relation, cependant je suis un homme d'honneur et je tiens à ce qu'elle et son enfant ne soient pas laissés dans le besoin, c'est pourquoi je vous propose l'arrangement suivant :

– S'il naît un garçon je lui ouvre un compte que je crédite d'un million d'euros, et j'ajoute une chaîne de 5 concessions de Rolls-Royce dans tout le pays.

– Si en revanche il lui naît une fille elle aura la même somme et une chaîne de 10 salons de coiffure à Lyon et Paris.

– Par contre, si elle perd l'enfant.... »

Jean-Marc lui pose la main sur l'épaule et l'interrompt :

« Tu la rebaises ! »

 

Jean-Marc se trouve dans la banque au moment où un homme y commet un hold-up.

Le voleur prend les personnes présentes en otage et demande au premier d'entre eux :

« – M'avez-vous vu voler la banque ?

– Oui ! »

Le voleur lui tire une balle dans la tête.

Il passe au 2ème otage, lui pose la même question

« – M'avez-vous vu voler la banque ? »

Jean-Marc répond :

« – Moi ? Non, mais ma femme a tout vu ! »

 

Jean-Marc entre dans un bar et aperçoit Jean-Paul, l'air désœuvré et avachi sur le comptoir, avec 4 ou 5 verres vides devant lui.

Il s'assoit à côté de lui et lui demande ce qui ne va pas.

« – Eh ben, tu te rappelles de cette nana au boulot, avec qui je voulais sortir ? Celle qui me file une érection pas possible à chaque fois que je la vois ?

– Oui, bien sûr !

– J'ai finalement eu le courage de lui demander rendez-vous par e-mail et elle a accepté...

– Eh bien, mais c'est génial ! Quand est-ce que vous avez ce rendez-vous ?

– C'était ce soir il y a une heure... Je suis allé chez elle mais j'avais peur d'avoir une érection devant elle, alors j'ai pris du gros ruban adhésif et je me suis scotché la bite le long de la jambe, pour ne pas que ça se voie au cas où je bande...

– C'est une belle marque d'attention !

– .... Enfin, j'arrive à sa porte, et là elle m'ouvre, habillée avec une jupe hyper courte et un décolleté incroyable !

– Et alors ?

– Je lui ai envoyé mon pied dans la gueule... »

 

Deux petites vieilles se croisent dans la rue d’un village.

« – Comment vas-tu Marguerite ?

– Oh ! Je n’ai pas le moral… Je viens de perdre mon mari !

– Ah bon ! Qu’est-ce qui s’est passé ?

– Je l’ai envoyé dans le jardin chercher des carottes et des poireaux pour faire la soupe. Il a été pris d’un malaise. J’ai appelé les secours, quand ils sont arrivés, il était déjà mort. Une crise cardiaque…

– Qu’est-ce que tu as fait alors ?

– Des pâtes… »

 

Bon week-end à toutes et à tous !

 

I3

Partager cet article

Repost 0

commentaires