Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 05:05

Lundi dernier,

 

J’en avais plein les bottes. 450 km et quelques, pour une réunion débile comme seuls les agents de « service-pue-bli-que », délégué cette fois-ci, savent vous les réserver, étalée sur plusieurs heures.

Des crampes d’estomac à force d’avaler des cafés et des sandwiches, et sans même un carré de sucre-rapide pour entretenir la flamme de mon unique-neurone, pour être parti avant les premières lueurs de l’aube, et sans compter les embouteillages sur l’autoroute du retour.

Je n’avais qu’une hâte, c’était de me faire une entrecôte bien saignante avec une rondelle de beurre à l’ail, de m’enfiler un verre de vin et un lit de glaçons mouillés au Cointreau, quand le téléphone se met à vibrer à plusieurs reprises.

 

« Non, je n’y vais pas ! Je vais me coucher… »

Tu ne peux pas faire ça ; il faut « faire nombre » ; elle compte absolument sur toi, etc.

Et ce qui me convainc de faire l’effort au fil du temps, des kilomètres et des « négociations », c’est qu’on m’assure que je serai pris en charge devant chez moi où une voiture m’attendrait (que je lui ai piqué la place le long du trottoir : Bien pratique !), qu’on me ramènerait après et que j’aurai droit à un steak tartare avec de la bière fraîche.

« Y’aura des glaçons… dans la bière ? »

Oui, même si ça la fait mousser un maximum.

Bref, à peine arrivé, me voilà reparti direction « rive-drôate » pour le premier meeting de la môme « Haine-cas-Aime ».

 

On n’arrive à la fin du discours de « Goût-Jonc », le buffet n’est même pas ouvert et tout d’un coup, mouvement de foule, la miss fend la troupe et chacun de scander « Niko-là, Niko-là ! » sans même me faire la bise en passant.

Dire qu’il y en a qui se pende à mon cou avec ravissement.

Faut dire qu’elle, presque naine au point que je ne l’ai pas vue directement, n’avait les yeux de Chimène que pour l’autre-petit-bout : Il a la même taille…

J’aurai dû me méfier : Il y avait trop de photographes en attente sur le trottoir (et pas assez dans le gymnase).

J’ai failli aborder un des gardes-de-son-corps pour lui demander son flingue et abattre le « nabot à talonnette » avec.

Et les autres de gueuler à plein poumon pendant qu’il traverse la « boutique » à son tour jusqu’au premier rang, ses « gardes » bousculant tout le monde, égarant même notre Diva vespérale sur le chemin de l’estrade…

Moi et moi-même, me retrouver « coincé » dans la même pièce (vaste, notez bien) que ce type-là qui a mené le pays et le parti de faillites en faillites à nous laisser en plan avec l’autre kouillon-à-lunette, je vous jure, on m’en aura fait vraiment avaler de toutes les couleurs !

 

« Mais reste ! Écoute-la au moins ! »

Bon, je reste parce que « mon chauffeur », de toute façon, il ne veut pas partir.

Et puis je vais pouvoir me rafraîchir la mémoire avec un bilan désastreux de 13 ans de délires pharaoniques de l’ère socialo-écolo, ses tramways, ses zones de HLM où l’on se bat à coup de bazooka entre « ethnies-immigrées », ses impôts qui ont doublé, sa dette qui a triplé, ses 10.000 agents supplémentaires (+ 30 % des effectifs) ses crottinettes absentes, ses poubelles à terre, les trottoirs dégueulasses, ses constructions infâmantes au « Beau-Paris », les chantiers qui éventrent la chaussée, ses bus inconfortables, ses vélibs’ et aires de livraison qui n’empêchent nullement les camionneurs de décharger au milieu des rues, ses 36 adjoints, comme autant de ministres au gouvernement du pays tout entier à caser, et à 500.000 € le bout sans compter les 40 voitures de fonction, tout le fric gâché en « festivités » diverses et ahurissantes, etc. etc. la liste est très longue, hélas.

D’ailleurs, elle n’en fait même pas le tour…

Déçu que je suis !

 

Et la voilà qui se met à minauder, micro en main (parce que bon, tout n’était pas au point sur l’estrade), entourée de toutes ses têtes de listes qui nous faisait face.

On était au fond, et elles étaient assises, les têtes de liste d’arrondissement, mais j’ai quand même pu les mâter, y compris « Rachi-dada-mimi », l’œil brillant quand elle a entraperçu ma silhouette, au loin, en se levant !

Minauder, même pas miauler, c’est ça.

Et il en a fallu des efforts pour applaudir à quelques-unes de ses « phrases choc ».

La meilleure qui m’a fait sortir un peu de ma torpeur, ça eut été : « 19 ans comme ça ? Non ! », ce n’est pas possible.

Elle a dû le redire deux ou trois fois, parce que pour le reste, il fallait vraiment se forcer pour « vibrer » un peu…

Nulle.

Archinulle !

 

Ah oui, quand elle évoque « Bling-bling », droit dans les yeux, sourire coquin aux lèvres, là les kons, ils re-scandent «Niko-là, Niko-là ! »…

Lui impassible : Pas même un geste de ce que j’ai pu en vérifier.

Il aurait pu se lever, lui faire la bise, quitte à se débarbouiller ensuite, je ne sais pas moi : Ils étaient tous là pour lui, finalement.

Et puis alors le désastre final.

 

La voilà qui cherche son papier et veut remercier … « papa, maman, la bonne » tous ses soutiens et têtes de liste qui l’entourent d’ailleurs, devant, derrière et sur les côtés.

En fait, elle en a plus de 2.000, (« mais il n’en voyait que deux » dixit le grand Jacques … Brel), mais on a droit qu’aux 20 noms des têtes de liste.

Et puis elle se goure.

Elle cherche le nom de « nanar-Deux-Braies » qui se tient justement dans les premiers rangs… entouré de quelques ex-ministres, députés et sénateurs parigots en exercice.

« Ah oui ! Je me demandais encore qui j’avais pu oublier. Eh bien c’est toi ! » fait-elle avec un grand sourire en guise d’excuse.

Je n’ai pas vu la tronche du type…

Et puis elle en rajoute, de ceux qui « voisinaient » du côté de « Nanar » sagement assis sur leur siège : Roger, la « Panaf’-à-roulette » et quelques autres.

Que les brelles, la partie cachée de la famille ?

Que je me marre…

C’est effectivement tellement « triste Orly, le dimanche, avec ou sans Bécaud ! »

 

Bon, là, c’était le lundi.

Quelques jours auparavant, je vous faisais un post sur « la brunasse » (qui a d’ailleurs fait buzz : 1.941 entrées en 18 heures, un record, et que si ça continue, on va encore battre le record mensuel, pour un mois de seulement 28 jours, il faut vraiment le faire).

Mon bulletin est acquis à « Haine-cas-Aime ».

Programme pour programme, ils se valent tous les deux, sauf que l’un n’entraînera pas un alourdissement démesuré de la dette municipale, alors que l’autre le creusera férocement, justement à un moment historique où c’est la Nation toute entière qui doit faire des efforts, mon choix est donc vite fait.

 

Mais là, de la voir se tortiller le cheveu dont la mèche dégouline sur l’oreille droite qu’elle remet « derrière » toutes les 30 secondes, j’ai franchement eu de la peine.

D’un côté une fille qui cause sans note ni hésitation, qui a le culot, l'insolence d’être hautement intelligente (et sait le mettre en valeur sans trop en faire), bon, brune il est vrai (qui ne compte pas pour des prunes) alors que le monde tourne avec les blondes (à en croire les chansons populaires) : Celle-là, vraiment dommage qu’elle soit « soce ».

Et l’autre qui se dit parisienne de naissance, a tourné le dos à la ville pour y revenir et qui ne sait même pas son texte, je trouve que le choix est franchement ridicule.

Et la différence se fera encore sur les abstentionnistes que j’aurai été en m’extirpant de là si je m’étais laissé convaincre par moi-même…

« Sois fort, Luke ! Résiste ! »

 

Heureusement et pour me rassurer, on reconnaît le talent d’un leader à la façon dont il s’entoure.

Les seconds couteaux de « Sœur-Âne » ne sont jamais que des troisièmes lames (elle-même en étant une seconde).

En revanche, ceux de « Haine-Cas-Aime », ce sont tous (ou presque) des caïds, des chefs de gangs, des fines lames aguerries (même autant que « L’Amour », ex-champion olympique au sabre !).

Et si le problème de « Sœur-Âne » c’est d’être entourée de médiocres (il faut les voir se trémousser bêtement sur les estrades, quand ils ne font pas fonctionnaires ou assimilés dans le civil) ;

Autant celui des caïds, c’est que « Haine-cas-Aime », elle n’écoute personne et se méfie de tout le monde…

Le travers des polytechniciens, de tous les polytechniciens limites « psychorigides », qui ramènent absolument tout problème nouveau à un autre dont les solutions sont connues.

Ils ont été formés comme ça, comme tous les ingénieurs de la planète, sans une seule once d’imagination, voire même seulement un semblant d’âme.

Triste.

 

J’ai réussi à me tirer en douce m’offrir un œuf-dur au comptoir du café du coin et ai bu un Picon-bière pour m’en remettre avant de rentrer en taxi.

Parce qu’une fois encore, j’ai eu le moral plongé dans les chaussettes : Quelle que soit le vainqueur de la séance du conseil municipale du 6 avril prochain, on s’en prend pour 6 ans et ce ne sera de toute façon pas de la tarte à avaler.

C’est vous dire si j’ai été déçu de ma journée.

Le seul avantage que j’y ai trouvé, c’est d’avoir pu garer mon « tas de boue à roulette » sans difficulté et devant chez moi, en plus.

Juste sous mes fenêtres : Des années que ça n’était pas arrivé.

 

Pour le reste, j’envisage sérieusement de déménager, désormais.

Amiens est bien côté pour sa gestion municipale… Mais c’est déjà le Nord, et à part sa cathédrale et sa fac où je fais parfois remplaçant, y’a rien.

L’Angleterre, peut-être, la Belgique, ils sont aussi fous que nous, mais c’est moins drôle parce qu’ils sont moins nombreux.

L’Helvétie, c’est exclu, il n’y a que des marins d’eau-douce et pas la mer. Et puis, la montagne, c’est froid.

L’Andalousie, c’est plus chaleureux mais mon espagnol est nul.

Reste donc mon maquis-Corsu.

Question : Fais-je mes réserves d’huile, sucre et farine, avant ou après ?

Parce que c’est une île…

Partager cet article

Repost 0

commentaires