Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 04:02

Réforme finale des retraites et autres assurances-sociales.

 

Avant de m’envoler vers les territoires ibères, il faut que je vous narre ce que serait, à mon humble avis, la réforme définitive de nos régimes de retraite et autres assurances sociales, tellement je suis persuadé que si vous entendez parler cette semaine d’une catastrophe aérienne, vous pouvez être sûrs que je suis dedans.

La dernière fois c’était limite : C’est l’avion « arrivant » qui nous a bloqués en entrée de piste pour un atterrissage d’urgence. Le pilote avait vu une lumière s’allumer (ou au contraire ne pas s’allumer, je ne sais plu). Du coup, tout le trafic aérien s’est immobilisé une bonne heure pour lui laisser l’unique piste à disposition. Et les pompiers avaient investi les abords.

Le plus drôle, c’est qu’une fois arrivé … en urgence, il vide ses passagers par les toboggans et se tire lui-même avec les clés de l’A320 planté au milieu de rien !

Il a fallu remorquer son avion flambant-neuf avec des équipes qui n’étaient pas sur place, ce qui a pris encore une bonne plombe de plus, que même notre zinc a dû en rentrer au parking pour refaire les niveaux… pour lui changer son ampoule !

Donc, cette fois-ci, il y a tout lieu de croire que c’est pour moi.

 

Alors que je vous ai un peu laissés en rade l’autre fois avec mon plan de redressement des finances publiques de mon pays (paragraphe 1), en tout cas en ce qui concerne les régimes sociaux (laissant aux partenaires le soin d’équilibrer comme ils l’entendent le niveau de prestation avec le niveau de cotisation), j’y reviens.

En fait, j’y suis revenu la semaine dernière à l’issue d’une réunion sur les conséquences de l’éventuelle élection de « François III », que ça en fait frémir et baliser plus d’un, autour d’une table fortement arrosée : Ils savent compenser leurs angoisses, « ces gens-là » !

Et que je crée la surprise quand j’affirme que le seul régime social qui vaille (contrairement à ce que j’affirmais jusqu’ici d’ailleurs – sans doute les effets des alcools ingurgités au cours du repas – étant plutôt un partisan des « cafeteria-plans » échevinant mixant répartition comme système de socle et capitalisation pour tous les accessoires et notamment les retraites complémentaires), c’est la répartition, « la vraie ».

« Jusque-là, on n’est pas allé au bout de la répartition… Nos « sachants d’énarque » et autres « éliteux », ils sont restés au milieu du gué et c’est le bordel ! »

Chaud devant…

 

J’explique : « On fait de savants calculs pour tenter de trouver un équilibre entre « droits-acquis » et ressources financières qui se traduit par une équation du style « P : 50 % de SR x T/164 ». » (Ou « P » représente la pension, « SR » le salaire de référence plafonné à la première tranche de la SS, réévalué au tarif de l’inflation des 25 meilleures années de cotisation, plus les bonifications diverses et « T » correspond au nombre de trimestres de cotisation du bonhomme arrivé à l’âge de la liquidation de ses « droits acquis »).

Et si ce n’est pas ça, ce n’est pas loin.

« Et on fait pareil pour les complémentaires ou chaque euro de cotisation permet d’acquérir des « points » qu’on transforme tous les ans en rentes à verser en euros. »

Sauf que là, la valeur d’acquisition du point – tout comme la revalorisation des pensions versées par la CNAV – est fixée par décret (au lieu d’être un calcul d’actuaire), majoré de 25 % pour payer la gloire de cotiser et que la valeur de la rente ramenée aux « points-acquis » l’est tout autant (environ entre 1/11ème et 1/12ème de ce qui a été cotisé) arrêté par … arrêté.

Et le tout est figé pour chaque quidam au moment de sa demande de liquidation de retraite.

 

Notez au passage que je montrais déjà il y a dix en en amphithéâtre que quand on faisait le total des cotisations versées et qu’on plaçait le tout à la caisse d’épargne trimestre après trimestre, le quidam avait de quoi se payer une « rente-à-vie » équivalente à ce qui y avait été amassé.

Ça n’a pas dû s’améliorer depuis…

Naturellement, dans la « capitalisation », il y a « plus malin », en ouvrant un PEA (ou un autre dispositif équivalent) et en transformant le tout en rente exonérée … à vie au moment de la liquidation des droits !

Le rendement final est supérieur à la pension versée par la CNAV et autres caisses complémentaires, c’est dire si l’escroquerie est patente !

Passons…

 

« Le calcul des droits, je m’en tamponne. Ce qui est important c’est l’équilibre où le « P » de toutes les pensions doit être égal à « C », le total de toutes les cotisations. Ça, ce serait de la vraie répartition ! »

Par malchance, vous aurez noté que ce n’est pas le principe qui préside à nos systèmes de retraite et plus généralement à nos couvertures sociales.

« P » reste un socle, comme d’un « plancher » qu’on ne veut pas crever, et à juste titre : C’est tellement « si peu » après toute une vie de labeur ; « C » varie si peu que c’en est indécent quand on sait qu’il y a toujours plus de pensionnés et toujours moins de cotisants (au moins jusqu’à 2025/2030), alors tout le monde se bagarre autour de l’âge de liquidation !

 

Là encore, c’est indécent : Entre le mek qui aura bossé toute sa vie dans le fumier des étables, les poussières de gypse, la sciure de bois, ou simplement l’aura passée à soulever des charges, et le mek bien planqué au chaud dans un bureau à compter des sous qui ne lui appartiennent pas ou à distribuer des formulaire derrière un guichet de poste ou des impôts, on ne peut pas dire que l’un survivra 11 ans et qu’il est bon de le faire cotiser un an de plus pour « pensionner » un an de moins !

Ou quand le « prolo » vole la vie d’autres prolos, du fait des « sachants », j’ai une forte envie de gerber…

 

Y’en a un qui me renvoie dans mes cordes en me disant que c’est justement comme ça que ça se passe : « Les actifs cotisent pour les inactifs ! »

Les bien-portants pour les malades et les valides pour les invalides, les capables pour les incapables, les riches pour les pôvres…

Fume mon gars !

« D’abord si c’était le cas, je veux dire celui d’une stricte égalité financière, il n’y aurait pas de déficit ! »

Pan dans les dents : Il y a du déficit et récurrent, d’autant mieux qu’il y a toujours moins de cotisants pour toujours plus de pensionnés…

CQFD : Va voir là-bas si j’y suis. Et si je n’y suis pas tu y restes et tu attends que j’arrive !

 

Le fat m’interrompt en tentant de m’expliquer qu’il y a des prestations qui n’entrent pas en compte dans la cotisation du fait de la loi : Ce qui est parfaitement exact !

« Tu es donc d’accord avec moi : Il y a des prestations indues puisque « ta répartition », justement elle donne plus que la cotisation ne peut fournir ! »

C’est l’État qui paye ! Mais oui, avec de la TVA sociale qu’il va finir par me dire.

Finalement non : Il connaît ses classiques et ne s’aventure pas sur ce terrain.

 

D’accord, mais ce n’est plus de la stricte répartition : « Pour l’assurance vieillesse, on cotise toujours pareil et on ne parvient plus à faire évoluer les salaires pour garantir le paiement des rentes, tellement il y a de chômeurs ! C’est la faillite de la répartition… », m’exclame-je !

Oui mais, oui mais, comment faire ?

(Ça, c’est au bout d’un long moment que je vous épargne…)

 

« En faisant de … la répartition : Ce n’est quand même pas compliqué de faire le total des pensions dues en théorie (on peut imaginer un système d’Unité de Compte – « UC » – à l’identique des « points » des régimes complémentaires) sur un trimestre et de faire le total des cotisations-retraites qui sont rentrées dans les caisses pendant la même période. Il suffit d’ajuster et c’est bon, il n’y a plus jamais de déficit ! »

Aussi kon que ça…

 

Bon, ils n’ont pas tout compris tout de suite, mais ça eut fini par rentrer quand ils se sont rendus compte qu’en fait, la variable d’ajustement, l’unique variable, c’est le rapport entre l’argent qui entre (un taux, une assiette un nombre connu de salaires versés) = l’argent qui sort (la pension individuelle étant alors au prorata de sa quotité personnelle rapportée au total des quotités personnelles de tous les ayant-droits).

Si on veut augmenter le « P » de la pension, soit on augmente les salaires cotisants, soit on augmente le taux de cotisation, soit on augmente le nombre de cotisants.

Ou un peu des trois…

Dans le cas où l’une des trois « variables » citées ci-avant diminue, et bien les pensions diminuent mécaniquement.

À moins d’un réajustement des taux décidé par les « partenaires sociaux » entre eux !

De la bonne idée originelle de la répartition que tout le monde a oubliée en cheminant sur les sentiers tortueux du paritarisme.

 

Et idem pour tous les autres « risques », maladie, incapacité, invalidité, décès, dépendance.

C’est d’ailleurs le moment historique de se remettre à la « vraie répartition », parce que justement « Bling-bling » sort l’assurance-familiale du champ de l’assurance sociale en la refourguant sur le dos de la « TVA sociale ».

C’est une énorme konnerie, parce que bon, si on peut bien sortir les accidents du travail et maladies-professionnelles (c’est un « risque » qui s’ajuste cas par cas, ou par branche d’activité avec des taux de cotisation qui ne sont pas forcément les mêmes d’une entreprise à une autre), la politique familiale, ce n’est pas pour rien qu’elle a été jusque-là sur le dos des « travailleurs » et leurs salaires versés par les entreprises, et non pas sur la consommation du pays.

 

Parce que quoi, dans la répartition, « la vraie », ce sont les gosses qui payent les retraites des vieux. Ce sont eux qui vont cotiser toute leur vie d’autant mieux s’il en naît beaucoup, qu’ils sont bien soignés, bien éduqués et qu’ils poussent correctement et sans tare médicale…

D’autant que si c’est la main d’œuvre de demain pour les employeurs, ce sont aussi les futurs consommateurs qui font autant de « débouchés » domestiques pour les produits desdits employeurs…

Pas fou, hein !

La boucle est ainsi bouclée formant une vaste solidarité intergénérationnelle…

Que « Bling-blingg » vient de jeter aux orties !

 

Alors que de financer la politique familiale avec de la consommation, rien n’est gagné, d’autant que les gamins, se sont de gros consommateurs qui appauvrissent en premier leurs parents : Je sais, j’en ai eu à supporter !

Et un gosse, une fois qu’il est fait, il faut le supporter toute sa vie…

 

J’avais le neurone en ébullition : « Et puis il va falloir m’expliquer comment on va faire quand on aura un million de naissances par an (c’est prévu pour autour de 2020, même pas deux quinquennats) : Si 10 milliards suffisent pour 5,1 millions de marmots (850.000 par an x 6 ans pour des gosses de 0 à 6 ans), avec soi-disant 1,6 point de plus de TVA, comment tu vas faire avec 6 millions de chieurs ? Passer à la TVA de 21,5 % au lieu de 21,2 % jusqu’à plus soif ? »

Ça va faire cher le « bout-de-chou » au bout d’un temps…

Déjà qu’à 10 milliards ça fait à peine 163 €/mois d’aide et assistance, PMI incluse, par tête blonde…

Mais ce n’était pas le sujet.

 

Parce qu’entre-temps, y’en a qui avait pigé au bout que « le droit acquis » à la retraite, avec mon mécanisme de « répartition intégrale », finalement, ce sont les pensions qui vont varier en plus ou en moins en fonction de l’état général de l’économie, et notamment du monde salarié.

Autant dire qu’après avoir peut-être ajusté à la baisse, il se pourrait qu’en « achetant français », les « droits acquis » augmentent plus vite que le niveau des salaires au fil de la croissance ainsi auto-entretenue : Une belle perspective, effectivement.

Bref, je ne me souviens plus de la fin du film : On en était déjà à arroser notre « pousse-café » quand les secrétaires s’inquiétaient de ne pas nous voir revenir signer les papelards dont on avait décidé en matinée avant l’heure de l’apéritif.

Dire qu’on leur avait dit que nous étions pressés.

D’autant pire qu’étant équipé d’un « alcooltest » électronique « made in China » en bandoulière de mes clés de « tas de boue à roulettes », j’ai dû attendre encore un peu avant de reprendre la route du retour en la Kapitale de mon beau pays.

En espérant que l’idée aussi « sotte que grenue » du midi allait enfin prendre quelques racines dans quelques esprits…

 

En attendant, parce que eux aussi étaient aussi « éméchés » que moi, même si je supporte mieux que d’autres (je suis tellement gros beau que j’ai nécessairement plus de 5 litres de sang, moi), je vous livre donc cette ultime solution à venir.

Parce que bon, elle est teintée d’assez de bon sens pour être applicable tout de suite : Faites suivre à notre prochain Président !

Le précédent, il s’est arrêté en chemin quant à la réforme des retraites : Notez que « Fifi pas encore XIV », quand il était ministre du boulot sous le « Chi », il avait dit qu’il faudrait y revenir en 2012, mission parlementaire à l’appui.

Bref, rien de « définitif », histoire de repasser la patate chaude à son successeur.

Nous y sommes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 30/04/2012 11:41


@ Michel : La retraite, c'est une rémunération différée.


On cotise tout de suite pour glander plus tard.


 


Personnellement, je laisserai bien le choix à chacun (sauf la partie "smic") : Après tout, quand tu ne cotises pas, tu n'as certes pas de prestation différées à attendre, mais avec le pognon que
tu as en plus immédiatement, tu peux "fabriquer" tes propres rentes en investissant...


Notamment dans ton outil de travail (et pas forcément dans des maisons de loisirs...), voire dans la dette publique de ton pays.


 


Avec la répartition intégrale, tu ne peux pas !

I-Cube 30/04/2012 11:39


Précisions à "l'Ami-râle" :


"François III" n'a jamais dit qu'il augmenterait le nombre de fonctionnaire, au contraire.


Ses embauches seront faites "à effectifs constant".


 


Je vous en ai même fait un "post" où calcul fait, ça revient à alourdir le "1 sur 2" à "1 sur 2,75", si je me souviens bien, hors l'éducation Nationale...


Qu'on se demande même bien comment il va faire (même si la défense paraît être un ministère qui va écoper lourdement...).

I-Cube 30/04/2012 11:35


@ "L'ami-Râle" : Faut savoir si c'est le "petit-voyant-rouge" ou le manque de sommeil qui est la cause de tout...


Dans le second cas, le pilote devient inutile, dans le premier il est indispensable...


 


Mais en attendant, c'est embarrassant pour tout le monde : L'avion, c'est un moyen pratique et rapide de voyager, je reconnais.


Mais ce n'est quand même pas "naturel".

I-Cube 30/04/2012 11:33


@ Chris : J'ignorais ces propositions.


Des gens de bon sens.


 


Notamment en ce qui concerne les "régimes spéciaux" qui sont vraiment des arnaques de première catégorie !


 


J'y reviendrais de toute façon, parce que quand j'émets l'idée de suprimer purement et simplement le Code du travail pour le fusionner-total avec celui de la fonction publique, bien naturelemment
il s'agit de remettre sur les rails les fonctions publiques, face à leurs réalités spécofiques !

Michel Martin 27/04/2012 14:32


Aller jusqu'au bout d'un système de retraite par répartition, je dis oui. Pouvoir équilibrer le système en fonction des performances économique me semble équitable et ne donne pas de grain à
moudre à un conflit de génération. Que les retraites moyennes soient moins élevées que les salaires moyens me semble légitime, ne serait-ce que parce que quand on bosse on a quand même un peu
plus de frais.


Tous ces points sont compatibles avec cette proposition de retraite flottante par points.