Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 04:01

Au mois d’août dernier,

 

J’ai commencé l’écriture du prochain roman d’été (qui n’a pas encore de titre et qui n’a qu’une centaine de pages).

Globalement, il s’agit pour « Charlotte » (je ne vais pas non plus me faire caguer à « inventer » un ensemble de nouveaux personnages, moi qui n’ai aucune imagination) d’aller chercher les « milliards-manquants » des détournements de « Mythe-errant » des années 90.

Le « stock » est revenu et a été recyclé en douce dans le « Grand-emprunt » de « Bling-bling » notre ex « Ô combien vénéré Président » fin 2009 début 2010 (aller donc voir la loi de finances rectificative de mars 2010 : C’est marqué dedans, entre les lignes, sauf une ou deux…), de façon telle que personne n’a rien vu.

On en a déjà parlé.

Mais 22 milliards de dollars de 1991, normalement « placés » sur les marchés, notamment à acheter de la dette allemande émise pour financer sa réunification de l’époque, même à 4,96 %, de l’époque, ça fait « des petits », pendant tant d’années.

À la louche, il y en a pour 20 milliards, toujours en dollars.

Moins tout ce qui a été dépensé pendant toutes ces années pour « payer les fins de mois » de circuits occultes.

 

Vous aurez noté que ça ressort par « petits-bouts » depuis quelques temps, ici et là (les souscriptions de l’UMP, les valises de billets interceptées à la gare du Nord, les « tableaux de maître » de tel ou tel ancien ministre, les montres « Bling-bling » de tel autre qui s’est fait jeter, les gains au casino de tel « fils à papa » de ministre, les « héritages helvètes » de telle autre qui s’emmêle les pinceaux dans ses explications d’élue parigote, les centaines de milliers d’Euros de notre ministre de la fraude fiscale, etc.).

En bref, je suis aux aguets…

Et j’estime qu’il y a ainsi quelques 3 à 4 milliards d’euros « d’autoconsommation » en 20 ans.

Peut-être plus, peut-être moins, mais deux députés et un ministre actuels réclament l’affectation de 12 milliards d’euros en prolongation du « Grand-emprunt » qu’ils annoncent comme manquant.

 

Notez que si eux sont au courant du montant envisagé et des démarches de « Charlotte », qui peine à la tâche en ce moment (parce que c’est compliqué à souhait – comme j’adore ce genre d’histoire – tel que personne n’y comprend rien sauf lui), il va découvrir, probablement, que tout ce pognon revient via des dictatures (genre Kad-a-fil) ici et là, c’est qu’il y a un « grand-manitou » qui manipule tout le monde.

Je pensais qu’il s’agissait de « DLK » (David-Lévi-Kholer ou Kholberg, les noms ne sont pas encore tous arrêtés), banquier international actuellement et ministre à l’époque, mais c’est peut-être un autre personnage, finalement.

Un certain « Docteur Dark-Thalys », grand manitou actuellement, sherpa à l’époque et qui a aussi fait banquier international…

Et leurs équipes occultes.

On verra comment se développe l’histoire quand les idées viendront en les jetant sur le papier.

 

Ainsi, il est logique que je commence cette histoire comme de la suite du précédent roman (Opération Juliette-Siéra), mais avec une autre « haute-autorité » à la manœuvre.

Comme Charlotte n’accepte de « travailler » que pour l’armée, pour être un officier supérieur de réserve, avec une préférence pour la marine, justement, j’avais un amiral sous la main qui le commandait en Afghanistan à bord du CDG.

Le vice-amiral Gustave Morthe-de-l’Argentière.

Patron putatif de la DRM en fin de carrière, donc au courant de tout sur tout.

 

Et lui s’inquiète … pour être au courant de tout, de rumeurs de coup d’état de quelques « militareux agités ».

Faut comprendre : Ils ont vu passer sous leur nez les milliards de la division Daguet. Ils ont vu passer le livre-blanc de 2008 et son massacre dans les effectifs, ils voient passer celui de 2013 et le prochain massacre dans les effectifs.

Ils ont été calmés avec les opérations en Lybie et les primes de risque attachées, de sujétions, de patrouilles, d’opérations tomber tels que les fins de mois étaient plutôt à l’enthousiasme.

En revanche, le retrait d’Afghanistan, pour des troupes d’élite aguerries, totalement opérationnelles, avec l’élection de « François III » en capitaine de pédalo, ça ne les a pas vraiment enchanté, parce qu’annonçant la fin de la période de « double-salaire ».

Maline comme un singe, la haute-administration les a calmés avec l’opération Serval au Mali où grand-nombre ont pu aller se promener dans le désert à courser des « bandits de grands-chemins ».

Et puis, tout le monde devait se retrouver sur le chemin de Damas, derrière les américains.

Eux se préparaient (je les ai vu solder leurs permissions), mais la VIème est restée au port.

Donc, ça râle.

  

Mais ils ne désespèrent pas : Encore toute la semaine dernière, il était question d’aller filer un « coup de pouce » à la Grèce où la police, le ministère de l’intérieur et une partie de l’armée fomentait aussi un coup d’état à venir contre le pouvoir en place.

Grèves et contre-manifestations se succèdent à Athènes, au point que le pouvoir politique a fait embastiller les leaders d’extrême-droite au motif de « complot terroriste contre l’État » !

C’est dire s’ils pétochent un maximum.

 

Et pendant ce temps-là, à l’hôtel de Brienne, siège du ministère de la Défense, on annonce un gel des embauches des personnels civils en plus de milliers de suppressions de poste.

Non seulement le ministère doit encaisser 34.000 suppressions de postes d’ici à 2019, mais en plus les quelques centaines d’embauches de personnels civils prévues cette année ont été renvoyées sine die faute de crédit.

C’est la conséquence de la dérive de la masse salariale de la grande muette, même si cette dérive se réduit, a-t-on appris de sources concordantes.

Entre 200 et 300 postes seraient concernés.

 

Parce que l’année dernière, pour confirmer mon propos, les salaires du ministère ont dépassé les budgets prévus de plus de 200 millions d’euros.

Et encore, c’est sans compter les conséquences des ratés du scandaleux logiciel de paye « Louvois ».

En clair, il a fallu trouver dans l’urgence plus de 200 millions ailleurs pour assurer la paye du personnel, civil comme militaire.

Cette année, la masse salariale (le « titre II » dans le jargon budgétaire) va encore déraper, mais nettement moins.

Le ministre « Le Brian » a pris le taureau par les cornes et a dû annoncer une grande réforme de la fonction Ressources Humaines de son ministère pour mettre fin à la situation.

En attendant, le robinet des recrutements a été coupé. Certains y voient la patte vengeresse de Bercy, ce que l’on dément dans l’entourage du ministre : « Ce nest pas une mesure définitive. Le gel durera le temps quon y voit plus clair sur le titre II », ajoute une autre source proche du dossier.

 

Le recrutement des officiers sera donc réduit pour atteindre 16 % des militaires (contre 16,75 % aujourd’hui), soient 1.000 équivalents temps plein en moins chaque année, le ministère envisageant par ce biais de freiner une masse salariale marquée selon lui par « une dérive dangereuse ». Si l’on tient compte de cette mesure de « dépyramidage », les dépenses de personnel arrêtées dans la loi, dans son fameux « titre II », devraient représenter une économie de l’ordre de 4,5 milliards d’euros sur la période globale. Ce qui n’est pas rien.

 

En revanche, à la Direction générale de l’armement, les mesures même pas annoncées font déjà grand-bruit. On devait embaucher une centaine d’ICT – ou ingénieurs et cadres technico-commerciaux comme ils sont dénommés en interne – et on peut lire sur le site qu’ils « sont recrutés sous contrat (...) pour leur expertise de haut niveau». Leurs contrats sont établis pour une durée de 3 ans, renouvelable une fois, puis convertis en CDI s’ils font affaire.

Or, un quart environ de ces ICT prévus ont bien été embauchés depuis le 1er janvier, principalement dans le domaine de la cyber-sécurité, l’une des priorités du livre blanc de la défense et de la sécurité nationale. Les autres recrutements ont été ouverts, puis fermés, puis rouverts cet été, pour finir par être renvoyés sine die la semaine dernière.

« Cest de mauvais augure », regrette un ingénieur (militaire) pour qui cela pose de gros soucis sur le plan des compétences, car les départs naturels ne sont pas compensés. Comme la charge de travail reste la même, la DGA va devoir redéployer le travail, déshabillant Pierre pour habiller Paul.

 

Et dans le détail, le ministre de la Défense a annoncé les restructurations des armées à venir, et notamment les suppressions de régiments et d'unités pour 2014, prévues dans le cadre de la Loi de programmation militaire (LPM).

Présentée début août, la LPM prévoit notamment 23.500 suppressions de postes supplémentaires à la défense durant la période 2014-2019.

Les chefs d'état-major des armées étaient chargés « d'informer et d'accompagner » les personnels et le ministre doit « dialoguer » lui-même avec les élus des territoires concernés, indiquait-on mercredi dans les couloirs du ministère.

 

Parmi les premières unités touchées, le 1er Régiment étranger de cavalerie (REC) quittera Orange (Vaucluse) avec ses 900 hommes pour Carpiagne (Bouches-du-Rhône), soit huit cents familles qui déménagent. « C’est plus de 20 millions d’euros de pouvoir d’achat qui quittent le bassin d’Orange, ce sont des dizaines d’entreprises, fournisseurs et sous-traitants fragilisés ».

Carpiagne perdra en échange le 4ème régiment de dragons (qui taillaient en pièces les hussards dans une autre époque).

Sans attendre l'annonce officielle, le maire d'Orange, Jacques « Bon-part » (Ligue du sud), a appelé élus et habitants à manifester samedi dernier.

Ils n’avaient qu’à pas voter « bleu-marine », dans le secteur.

D’ailleurs, ils ne pourront plus le faire…

 

Colère également du président communiste du Conseil général de l'Allier, Jean-Paul « Du-frêgne » (PCF) qui dit avoir été informé mercredi matin de « la fermeture, en 2014 et 2015, de la base aérienne de Varennes sur Allier où travaillent 236 personnes (dont 98 civils) ».

« Je refuse une telle situation : l'Allier est déjà mutilé par toutes les fermetures d'entreprises de ces dernières années », écrit-il dans un communiqué.

Oui bon et alors ?

Ils n’avaient qu’à pas voter pour un PCF et ses niveaux de taxes locales délirantes…

 

Avec une enveloppe de 31,4 milliards d'euros par an jusqu'en 2015, le gouvernement estime avoir préservé l'essentiel de l’effort de défense du pays en période de crise, avec l'appui du chef de l'État, face aux exigences de Bercy.

C’était dans l’urgence des chaleurs estivales du mois d’août, pendant que je me faisais attaquer par des bans de méduses, en Balagne.

Sur les 23.500 postes supprimés, 9.000 doivent l'être au sein des forces opérationnelles et 14.500 dans le soutien et l'environnement des armées. Une baisse des effectifs qui s'ajoute aux 54.000 postes déjà supprimés dans le cadre de la précédente LPM (2008-2013), dont encore 9.000 à solder.

À ce sujet, le général « R’act-Ma-doux », Chef d'État-Major de l'Armée de Terre (CEMAT), a récemment déclaré, au cours d'une intervention : « C’est pour moi un véritable « crève-cœur » de voir disparaître ne serait-ce qu’un seul de nos beaux régiments ».

Que d’ailleurs, il va en perdre quelques prérogatives…

Plus qu'un régiment aujourd'hui, c'est l'équivalent d'une véritable brigade interarmes qui doit être supprimé, pour passer d'une armée de 72.000 « combattants » actuellement, à 66.000 hommes d'ici 2019.

 

Quatre sites de l’armée de l’air sont aussi touchés par ces restructurations prévues par la LPM. La base aérienne (BA) 116 de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) va perdre son escadron de défense sol-air qui sera dissous et connaîtra une baisse de l’activité des Mirage 2000 qui sont stationnés sur cette base. « Lactivité aérienne permanente » de la BA 102 de Dijon sera « arrêtée » au grand soulagement des riverains.

L’emprise du détachement air 277 de Varennes-sur-Allier (Allier) sera fermée entre l’été 2014 et l’été 2015. Enfin l’unité de commandement de la BA 279 de Châteaudun (Eure-et-Loir) sera transformée en un « élément air rattaché » (AER) à la BA 123 d’Orléans-Bricy.

Notez que dans le Nord, Cambrai et Arras sont fermées, pour cette dernière depuis des années et des années, mais les pistes (de l’Otan) entretenues…

 

Le précédent plan de réforme avait décidé la fermeture de 83 implantations militaires et le déménagement de 33 autres, sur 471 sites existants, entre 2009 et 2016.

Celui pour 2014 concernerait une dizaine de sites supplémentaires.

 

Les pilotes de chasse ne voleront plus que 160 heures par an en 2013, alors que les prévisions budgétaires leur en attribuaient 180.

Les pilotes de transport passeront 260 heures aux commandes, contre 400 prévues !

Des voix particulièrement inquiètes s'étaient élevées dans la marine : Elles disaient craindre que le nombre de jours à la mer des bâtiments de combat soit réduit de 20 % en 2014 et de 50 % en 2015 par rapport à l'activité de 2013.

Soit 97 jours de navigation pour les bâtiments de plus de 1.000 tonnes (contre 99 en 2011 et en 2012). Et 88 jours en mer pour ceux de moins de 1.000 tonnes (contre 90 en 2011 et en 2012).

 

Par ailleurs, l'un des postes les plus dispendieux des armées n'est autre que l'entretien programmé des matériels.

Les vieilles machines ne sont pas toujours très opérationnelles et la disponibilité technique moyenne des matériels de l'armée de terre n'est que de 60 %, tout en coûtant fort cher.

On rappelle que « les filtres à huile du VBCI sont facturés 96 euros lorsque l'équivalent (civil) coûte 16 euros dans le commerce » et que le maintien en condition du drone Harfang de l'armée de l'air coûte 15.000 euros pour chaque heure de vol !

Les disponibilités des matériels sont parfois inquiétantes (36 % pour le char AMX-10 RC, 39 % pour les avions Atlantique 2), mais quelques rares éléments donnent des occasions de se réjouir. Par exemple, les avions de transport stratégiques de l'armée de l'air (Airbus A340 et A310 notamment) ne sont utilisables qu'à 42 % de leurs capacités, alors que la flotte de transport gouvernemental (Airbus A330 et Falcon) est pour sa part disponible sans limitation !

Toujours est-il que la loi de programmation mettra l'accent sur l'entretien programmé des matériels, qui va mobiliser 3,4 milliards d'euros en moyenne annuelle, contre 2,9 milliards d'euros précédemment.

 

Ce qui inquiète aussi les industriels, qui peinent à vendre leurs matériels hors les frontières, comme tout récemment le Rafale en Inde, depuis le décès opportun par crise cardiaque inopinée de l’unique responsable du programme d’achat.

Je rappelle que l’Inde était partante pour acheter plein de Rafale, alors même qu’elle finance 50 % du T 50 Russe autrement plus performant (chasseur multi-rôle de 5ème génération) et bien moins coûteux.

Cherchez donc d’où vient le pognon, SVP…

Comme je le présumais ci-dessus, on le réinjecte comme on peut dans l’industrie de « Gauloisie » du moment que ça ne se voit pas, comme pour le « Mistral », ce bâtiment de commandement acheté par Medvedev en marge du G 20 de Deauville…

Un beau bâtiment, que les russes savent construire sans problème et qui reste une cible parfaite pour tous les missiles Air-Surface.

Je sais, je l’ai vu à Toulon…

Bref, du « blanchiment » dispendieux.

 

1 + 1 faisant en général 2, sauf à proximité des vitesses de la lumière, il ne faut pas être grand-clerc pour comprendre les risques d’une surchauffe des grognards aguerris de la Biffe, des cocoïs et des paras, pour peu qu’ils se trouvent quelques « grandes-gueules » encadrant une poignée de sous-off’ de confiance, l’ensemble se sentant trahi par « les politiques ».

Vous nous mettez une ou deux manifestations dégénérantes là-dessus, où, comme à Saint-Lazare, tel konnard de gôche est capable d’agresser tel autre konnard de droâte sur les trottoirs et que ça se finit en bain de sang, et les jours de la République seront comptés.

Rassurez-vous, Charlotte veille.

Je ne sais pas encore comment, mais il parviendra probablement à éviter le coup d’état prévu pour le 14 juillet 2014.

En attendant, il me faut, une fois de plus écrire deux fins : Une où il y a, et une où il n’y a pas de coup d’état.

Comme pour le dernier roman vous relatant ses aventures : Parcours olympiques.

 

Pour l’heure, si je mets en ligne ce post « déroutant », c’est parce que je sais que je suis lu par « 175 robots », tous les jours.

Que dans le tas, il n’y a pas que des « moteurs de recherche », mais bien quelques « grands-oreilles » qui réagissent à des mots-clés, comme « coup d’État », « sédition », « Bou-Bouche » ou « Clipe-à-Pinton », etc.

C’est pour avertir de ce qui reste fort probable, même pour un béotien comme moi.

 

Merci de votre compréhension : Mon pays a des tares et des « tarés ».

C’est normal comme je l’expliquais encore hier, puisque c’est une démocratie-représentative.

Mais j’aime mon pays et je ne voudrai pas qu’on lui fasse du mal.

Alors prenez-y garde, SVP.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 07/10/2013 12:05


Notez quand même que les avions qui transportent nos dirigeants politiques ont un taux de disponibiités maximales : On ne leur refusent rien alors même que notre réseau ferré et routier est
particulièrement dense...


Si nos armes sont en si piteux état, c'est faute de moyen financier.


 


Et que globalement, sauf à mettre 200 millions sur la table (pour quelques opérations de police dans les déserts africains), notre armée ne défend plus rien qu'elle même.


C'est tout le paradoxe de notre Nation...


Car en plus, par tête d'habitant, on dépense quatre à cinq fois plus que les chinois de Pékin !


 


Notez par ailleurs, que c'est la suite logique de maintenir à la fois les effectifs de fonctionnaires et d'embaucher 60.000 instituteurs, et 10.000 juges et flics de plus : Les effectifs
superfétatoires de compensation, il faut les trouver par ailleurs...


Là, on en a la moitié : Reste l'autre moitié à trouver dans toutes les autres administrations (préfectorale, santé, territoriale, etc.) : Les "efforts" à venir !

Jacques Heurtault 07/10/2013 11:10


Il parait particulièrement paradoxal de disposer, sur le papier, de certaines forces, pour constater que, dans les faits, le taux d'opérationalité n'est que de 50% (environ) ... Même si,
quoiqu'on fasse, il n'est pas possible d'atteindre 100% d'opérationalité, on pourrait songer à améliorer l'opérationalité réelle. Une seule solution : le désarmement effectif de certains
matériels ou, à défaut, leur mise "dans la naphtaline" ... C'est un travail de spécialistes mais même un couillon comme moi est capable de se rendre compte qu'il y a des incohérences dans la
gestion technique de nos armées.


Combien de temps faut-il pour remettre en opération un char Leclerc qui aura été plongé dans la naphtaline depuis deux ans? J'ai lu quelque part qu'il y a des problèmes de corrosion absolument
inévitables ...


Combien de temps faut-il pour mettre en production une unité de fabrication industrielle de chars Leclerc à partir de ... rien (sauf les plans ...)? Je ne sais pas répondre.


La mise en place d'une armée européenne (avec les seuls Etats qui le souhaitent) est une bonne réponse ... qui n'est pas prête de voir le jour!