Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 04:02

Suite de notre rubrique

 

On se souvient tous du débat « d’entre-deux-tours » du 2 mai 2012, où « pépère-pingouin », futur « capitaine de pédalo », mais déjà « fraise des bois » nous avait fait un numéro d’anaphore qui a failli laisser sans voix notre déjà futur « ex-Ô combien vénéré Président » dit aussi « Bling-bling » : « Moi je » !

Quinze fois, pour 15 phrases qui sonnent comme autant de promesses dans la bouche de celui que vous avez désormais porté aux commandes du pays depuis une année.

 

Petite récréation dominicale :

 

« Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Élysée. »

Promesse non-tenue !

Devant le risque de se « couper de sa base » que sont les élus PS, le président a reçu en toute discrétion une dizaine de parlementaires le 19 avril dernier, pensant sans doute que la mémoire du « Gaulois de Gauloisie » moyen ne dépasse pas celle du poisson rouge.

Et ce genre de rendez-vous pourrait se renouveler de manière régulière…

 

« Moi président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur. »

Lui non, mais certains ministres ne se sont pas privés de remettre en cause l'autorité de leur « big-bosse », obligeant ce dernier à s'affirmer.

Les exemples sont légion : « Domino Berthe-i-notti », « Sicile Du-flot-vert », « Vingt-cent Payons » et « Art-no Monte-Bourre », ont dû être « recadrés » à plusieurs reprises : De quoi faire désordre !

 

« Moi président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien. »

Il ne l’a pas fait : Faut dire aussi qu’à aucun moment il n’a eu besoin de le faire, puisque la campagne électorale est terminée depuis 1 an.

Mais sait-on jamais : Il y en a d’autres à venir…

Et je lui conseille de m’inviter dans « ma » cave élyséenne : Nous serons nombreux à y faire agapes et donations !

 

« Moi président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante. Je ne nommerai pas les membres du parquet, alors que l'avis du Conseil supérieur de la magistrature n'a pas été dans ce sens. »

La « garde-des-sots » a effectivement émis une circulaire en ce sens.

Elle prévoit que le ministre définit « la politique pénale au travers d'instructions générales et impersonnelles », mais ne donne plus d'instructions individuelles sur les affaires en cours.

« Je souhaite que le parquet, grâce à un nouveau mode de nomination où serait inscrite dans la loi l'impossibilité de passer outre à un avis négatif du Conseil supérieur de la magistrature, puisse mener une action publique efficace, cohérente à l'impartialité renforcée », peut-on lire.

Mais ces dispositions doivent encore être entérinées dans la future loi constitutionnelle portant réforme du Conseil supérieur de la magistrature.

 

« Moi président de la République, je n'aurai pas la prétention de nommer les présidents des chaînes publiques. Je laisserai ça à des instances indépendantes. »

Hélas, le pouvoir de nomination des présidents de l'audio-visuel public (Trans-Télévisions, Radio-Intox…) revient depuis 2009 au président de la République.

Même un projet de loi doit être présenté dans le courant du mois de mai afin de transmettre cette prérogative au CSA.

Et le nouveau président du CSA, « Oliver Meck-à-Schra », a été nommé en janvier par... « François III » !

Promesse non-tenue !

 

« Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire. »

Il faisait référence à des expressions et attitudes pas toujours très dignes de la fonction, comme le fameux « Kasse-toi, pôv’ kon ».

En revanche, s’il a bien un langage « châtié », hâché bêtement, même, comme s’il cherchait ses mots, personne ne lui a expliqué comment faire un nœud-cravate qui ne tourne pas.

Ni qu’il ferait bien de s’acheter des costumes une taille au-dessus de ses habituelles vestes qui lui donnent un air de fagot quand il les boutonne.

Ni qu’il n’est pas très « exemplaire » de promener sa « poupée à galipettes », divorcée seulement en 2010, sans la pacser ou la marier, et qui n’a pas repris son nom de jeune-fille, dans tous ses déplacements étrangers…

Ça encore, ce n’est pas bien grave : En revanche payer par le denier public un secrétariat complet à la dame, ça reste indécent surtout en « période de crise »…

Promesse non-tenue !

 

« Moi président de la République, j'aurai aussi à cœur de ne pas avoir de statut pénal du chef de l'État, je le ferai réformer. »

Seule l'immunité civile du président de la République pourrait être supprimée (pour l'essentiel, les conséquences de cette responsabilité sont le versement de dommages et intérêts).

Le gouvernement s'est néanmoins empressé d'encadrer cette possibilité nouvelle d'attaquer en justice le chef de l'État : Une autorisation préalable de la Commission des requêtes sera nécessaire.

Quant au volet pénal, l'immunité devrait rester la règle.

Jusqu'à aujourd'hui, en vertu de l'article 67 de la Constitution, le président ne peut pas être cité ou convoqué au cours d'un procès.

Promesse non-tenue !

 

« Moi président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire. »

Il l’a fait ! Sur les trente-huit ministres, dix-neuf sont des femmes.

En revanche, la composition des cabinets ministériels, à l'image de l'Assemblée, est avant tout masculine, notamment parmi les plus hautes fonctions. Et il n’y a pas de « transgenre » avéré, autrement dit le « troisième » ou « quatrième » sexe.

Quant à la venue d’un handicapé…

Notez qu’il semble qu’ils le sont tous, mais seulement du neurone : Ça ne se voit pas !

 

« Moi président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres. »

Un « code », non ! Promesse non-tenue !

Mais une « charte » dont nous vous avions déjà fait une « approche » de tous les non-dits.

D’ailleurs, il n’a même pas fallu un an pour qu’elle montre ses limites avec l'affaire « Cas-zut-hack » : Vous étiez prévenus.

Et ce n’est pas fini…

Dans un premier temps, tous les ministres ont été sommés, sur la base de leur seule bonne foi, de révéler au public leur patrimoine, en tout cas la partie visible, même si certains ont fait des « omissions » ou des sous-évaluations.

D’ailleurs, le Président lui-même donnait l’exemple un an avant en évaluant sa propre garçonnière méridionale à une valeur défiant toute concurrence…

Et puis, lors du conseil des ministres du 10 avril, plusieurs projets de loi ont été dévoilés : Ils ont pour objectif d'instaurer une « haute autorité, totalement indépendante », chargée de contrôler les déclarations de patrimoine et d'intérêts avec de vastes pouvoirs d'investigation (possibilité d'auto-saisine, réquisition des services fiscaux...).

Plus tard seulement, on passera peut-être par « les fistons », alliés et collatéraux et enfin à tous les élus nationaux…

 

« Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local. »

Là encore, on en rigole : L’incompatibilité est constitutionnelle avec des mandats ressortant de du domaine du pouvoir législatif. Il aurait dû dire « cumul de mandat local exécutif ».

Si les ministres ont dû démissionner de leur fonction de maire, maire-adjoint ou président de collectivité territoriale (comme « Valse » à Évry, par exemple), ils peuvent toujours rester « simples » conseillers.

Et continuer, ainsi, de cumuler fonctions nationale et locale.

Promesse non-tenue !

Ce dont certains ne se gênent pas, même si « J’y-Aime-Air-Haut » n’arrive plus, et depuis au moins un an, à tracer ses pistes à « Notre-Dame-des-landes » : C’est dire l’incompétence l’incapacité du bonhomme…

 

« Moi président de la République, je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d'un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés. »

Il aura fallu attendre le 10 avril dernier pour voir arriver trois projets de loi distincts qui constituent l'« acte III de la décentralisation ».

À l’ordre du jour du parlement fin mai.

Un « tronçonnage » censé réduire les oppositions des élus, qui défendent leurs prérogatives locales…

Néanmoins, les propositions ont déjà été largement édulcorées par rapport aux promesses formulées sur la feuille de route du candidat. Par exemple, elles ne suppriment aucun échelon administratif du fameux « mille-feuille territorial ».

Elles en créent au contraire un nouveau, avec l'apparition de la notion de « métropoles » au statut particulier (Paris, Lyon et Aix-Marseille-Provence) : Promesse non-tenue !

 

« Moi président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats, et que nous puissions régulièrement avoir une discussion sur ce qui relève de la loi ou de la négociation. »

Le vote par l'Assemblée du projet de loi sur la « flexi-précarisation-sécurité » de l'emploi de l’accord signé avec retard le 11 janvier dernier seulement entre les partenaires sociaux (du côté du patronat : la CGPME et l'UPA ; du côté des syndicats de salariés : la CFDT, la CFTC et CFE-CGC) en témoignerait.

L'essentiel du projet a déjà été validé par les députés, mais des voix se sont élevées parmi certaines organisations qui dénoncent les coups de griffe portés au texte par certains amendements !

Quant à la CGT et à FO, elles sont carrément hostiles à l'accord.

Quant à la « régularité » promise : Ensemble vide !

D’ailleurs, on a rien vu sur les lois de finances de la sécurité sociale, l’âge du départ à la retraite, le CICE, et quelques dispositions de lois de finances qui concernent quand même les syndicats salariés et même patronaux…

Promesse non-tenue !

 

« Moi président de la République, j'engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l'énergie. Il est légitime qu'il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens. »

Le « débat national sur la transition énergétique » (DNTE) ainsi promis est actuellement mené par la ministre de l'Écologie « Delph’-Bateaux ». Mais jusque-là c’est un débat cantonné par quelques « technocrates-de-sachants » en diverses commissions qui discutent entre eux de l’avenir, sans véritable participation des citoyens…

Alors, grand, grand, grand, c’est surtout long et silencieux !

Quant à d’autres domaines de compétence, comme le « mariage pour tous » par exemple, le débat se déroule seulement dans la rue entre flics et « manifestants pour tous »…

Promesse non-tenue !

 

« Moi président de la République, j'introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour celles de 2017, car je pense qu'il est bon que toutes les sensibilités politiques soient représentées. »

Le rapport commandé à « Tonton Yoyo » préconisait en novembre une dose de proportionnelle de 10 % pour les législatives.

Depuis, la proposition est sortie des écrans radars... Notamment parce que chacun a pu en mesurer tous les dangers en 1986 !

Très logiquement : Promesse pas encore tenue !

 

« Moi président de la République, j'essaierai d'avoir de la hauteur de vue pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais je ne m'occuperai pas de tout et j'aurai toujours le souci de la proximité, avec les Français. »

« Ne pas s'occuper de tout » entraîne « ne pas paraître assez concerné » !

Pour la proximité, il se réveille seulement depuis le début de l’année…

Et dans les esprits, l'éloignement s'agrandit de plus en plus entre le peuple des électeurs et leur élu : Seuls 24 % d'entre eux lui font encore confiance au début du mois…

Selon d’autres simulations, si ç’avait été à refaire, on aurait même eu un second « 21 avril » : C’est dire !

Autrement dit, il était temps qu’il tienne sa promesse en son entier.

 

En conclusion, sur 15 « promesses », neuf sont « non-tenues » !

Comme pourrait dire « l’autre » causant de « l’ex-ministre de l’intérieur » : « C’est soit un voleur (…) soit un menteur ! »

Rien que du très « normal », finalement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires