Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 05:01

Celle-là, vous ne l’aviez pas vue venir…

 

Moi non plus, faut dire, quoique… J’y reviens !

Alors, en attendant, merci à « Bord-l’eau », qui n’a décidément rien compris à l’écologie, mais tout à la taxe…

 

Si j’ai bien compris les dires d’un de mes premiers flirts (y’a très longtemps et c’est prescrit), l’écologie, c’est quelle que part se comporter comme la nature.

La nature, nous en dit Reeves, ne génère pas de déchets. Plus exactement, tout ce qui est « déchet » est immanquablement retraité, ré-ingéré dans le cycle du vivant.

Vu d’un point de vue du « bon-sens-en-marche » et de l’économie, il s’agit d’une économie-matière en cercle.

Qui se referme sur lui-même.

Bon, les « homo-sapiens-sapiens », ils ont encore du boulot pour y parvenir, faut pas se raconter d’histoire.

 

Et tous nos « sachants », eux n’y voient rien que plus de contraintes à facturer, aucunement des aides (notamment industrielles) à se comporter mieux ;

Tout juste quelques « marchés-nouveaux » à ouvrir par voie de réglementations sublimes et contre-productives, comme les efforts pour le photovoltaïque, l’éolien, le « plus-durable », les économies d’énergie, dans la rénovation du bâtiment notamment (comme si on n'avait pas déjà assez de sous pour fournir un toit à tout le monde...), etc.

 

Et puis quantité de taxes nouvelles : On causait de la taxe-poids-lourd, y’a encore pas si longtemps (qui reviendra en son temps et dans le cadre d’une remise à plat de la fiscalité, nous dit-on…), mais on peut aussi causer de la taxe de balayage, de la taxe du traitement des eaux usées, de la taxe d’acheminement d’électricité, de la taxe au poteau électrique, des taxes de raccordement, d’accès aux réseaux, etc. etc.

Vous les payez sans le savoir et en plus on vous taxe à la TVA sur l’ensemble…

Double peine que de la « taxe sur de la taxe », me direz-vous !

Bé oui : C’est vous qui avez voté pour « ça »…

 

Un vrai délire de taxations : Plusieurs milliers, bien cachées sur votre farine, l’huile de palme, vos sodas, votre viande, votre pain, votre vin et vos alcools, le lait et tant d’autres.

Il n’existe pas encore d’inventaire complet : Même moi, j’en découvre toutes les semaines !

Et pourtant, à la base, c’est mon métier-premier…

 

Bon, là, il s’agit de la taxe sur la pluie.

Demain le soleil, n’est-ce pas !

Son nom officiel : « Taxe annuelle pour la gestion des eaux pluviales urbaines ».

Vous n’en avez même pas cauchemardé mais eux, ils l’ont faite !

 

Un vrai bonheur !

« La loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement (article 165) donne la possibilité aux communes, aux établissements publics de coopération intercommunale ou aux syndicats mixtes d’instaurer une taxe annuelle pour la gestion des eaux pluviales urbaines. »

Je pensais pour ma part que la taxe sur les surfaces imperméabilisées (toits, routes, trottoirs, parkings, d’urbanisme, de création de bureaux, de surface de vente, qui font donc double-emploi…) aurait été suffisante pour calmer leurs appétits de taxation tous azimuts.

Bé pas du tout ! Et tout le monde sera concerné, peu ou prou, y compris toutes les entreprises.

C’est d’ailleurs confirmé par un synoptique récent-tout-nouveau, qui la décrit et explique même le détail du formulaire idoine qui existe même … déjà !

 

Parce qu’en douce, sous le pilotage de la CCI France, un mode d’emploi a été conçu par les plus grands cerveaux des organisations patronales MEDEF et CGPME qui se sont joints à ceux de la FENARIVE et du PERIFEM.

Et qu’au passage, je découvre deux nouveaux « comités Théodule », deux nouvelles structures, la Fédération Nationale des Associations de Riverains et Utilisateurs Industriels de l’Eau (FENARIVE) et la PERIFEM créée en 1980 en tant qu’Association Technique du Commerce et de la Distribution, loi 1901, afin d’offrir des solutions techniques répondant aux préoccupations exprimées par les professionnels (dixit leur site).

Je ne raconte pas les bouffeurs de subventions cachées, parce que celle-là, je ne l’ai pas retrouvée dans ma base de données dont on causait encore mercredi dernier.

 

Ces cinq organisations ont rédigé le « mode d’emploi de la taxe » d’un commun accord sans en référer à qui que ce soit d’un peu démocratique.

Pensez-donc !

Le document est complet avec synoptique donc, croquis, exemples, conseils pratiques et l’inévitable « Les aides financières » pour payer moins de taxe.

 

En préambule, ces quatre feuillets expliquent :

« Les propriétaires sont redevables de la taxe. La taxe n’est pas répercutable directement sur les locataires. Il conviendra d’échanger entre propriétaires et locataires toute information concernant d’éventuels dispositifs de rétention ou de limitation de débit ou de traitement des eaux pluviales ainsi que l’évolution des surfaces imperméabilisées afin de justifier de bonnes pratiques et de dresser l’état du terrain au regard de la problématique eaux pluviales, afin de pouvoir bénéficier des abattements. ».

Fabuleux…

 

Cette nouvelle mécanique fiscale infernale a été conçue dans la discrétion des réunions sur tapis-vert des salons feutrés du syndicalisme-étatique discret et la collusion des apparatchiks.

Ceux de l’État siphonnent la richesse de l’entreprise, ceux des organisations patronales expliqueront que les tomates seront meilleures grâce à eux, d’autres espèrent des revenus nouveaux pour leur structure et sucer encore plus de subventions…

De l’écologie bénie et bien comprise qui va jusqu’à transformer l’eau pluviale en manne fiscale.

Admirable !

 

Et ce n’est qu’un exemple des dizaines de taxes nées du « Grenelle de l’Environnement », ce prétexte à crimes économiques contre l’entreprise et leurs clients.

Là, nous atteignons un summum : Aucun gouvernement n’avait osé « taxer la pluie ».

Bé l’équipe à « Bling-bling » l’avait fait voter…

Celle à « Flanby-à-la-fraise-des-bois » la met en place.

Et vous voulez que je les encense les uns et les autres ?

Même pas dans vos rêves !

 

Que s’il le fallait, je revoterai pour Cheminade et aux deux tours.

Lui au moins, s’il avait levé une taxe nouvelle, ç’aurait été pour tracer une autoroute à voie unique et sens-interdit vers Mars et y envoyer tous les fats-suffisants d’eux-mêmes de la planète s’y faire cuire des œufs à notre santé (et bien-être).

Nettement plus utile, à mon sens !

Partager cet article

Repost 0

commentaires