Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 05:02

AMENDEMENT N° 410

 

Présenté par le Gouvernement.

ASSEMBLÉE NATIONALE : 3 décembre 2013

ARTICLE ADDITIONNEL : Adopté.

Il fallait donc lire au moins jusque-là…

 

« APRÈS L'ARTICLE 33, insérer l'article suivant :

Les créances détenues sur la Société nouvelle du journal L’Humanité au titre du prêt accordé le 28 mars 2002, réaménagé en 2009 et imputé sur le compte de prêts du Trésor n° 90305, sont abandonnées à hauteur de 4.086.710,31 euros en capital. Les intérêts contractuels courus et échus sont également abandonnés. »

Ces sommes étaient une « aide d’urgence » consentie par « Tonton-Yoyo » à l’époque d’une « majorité-plurielle »… qui a ensuite explosé en plein envol !

 

« EXPOSÉ SOMMAIRE

L’article 24 de la loi organique relative aux lois de finances précise que « toute échéance qui n’est pas honorée à la date prévue doit faire l’objet, selon la situation du débiteur :

- soit d’une décision de recouvrement immédiat, ou, à défaut de recouvrement, de poursuites effectives engagées dans un délai de six mois ;

- soit d’une décision de rééchelonnement faisant l’objet d’une publication au Journal officiel ;

- soit de la constatation d’une perte probable faisant l’objet d’une disposition particulière de loi de finances et imputée au résultat de l’exercice dans les conditions prévues à l’article 37. Les remboursements ultérieurement constatés sont portés en recettes au budget général. »

 

Or, la Société nouvelle du journal L’Humanité ne peut faire face au remboursement de sa dette contractée auprès de l’État (prêt du fonds de développement économique et social – FDES), sur le capital et les intérêts, parce que ses résultats financiers sont très faibles et qu’elle ne possède plus d’actifs.

Par conséquent, il est nécessaire d’abandonner cette créance détenue par l’État sur cette société.

Ce prêt a été initialement accordé à partir du compte de Trésor n° 90305 « Prêts du fonds de développement économique et social». Les opérations portées sur ce compte ont été reprises sur le compte de concours financiers « Prêts et avances à des particuliers ou à des organismes privés » dans le cadre de la loi de finances pour 2006.

Les créances détenues sur la Société nouvelle du journal L’Humanité au titre du prêt accordé le 28 mars 2002, réaménagé en 2009 et imputé sur le compte de prêts du Trésor n° 90305, sont abandonnées à hauteur de 4.086.710,31 euros en capital. Les intérêts contractuels courus et échus sont également abandonnés.

Une nouvelle formule du quotidien sera lancée fin février ou début mars, avant un nouveau site Internet mi-avril. »

Assez sublime, s’il en est…

Ou « petits-arrangements » entre « potes »

Ou encore « petit cadeau » de « Air-Eau » dans une « crétine-attitude » absolue pour sauver ce qui peut encore l’être des « archéo-staliniens ».

 

Les députés ont donc voté sans frémir l'effacement d'une dette de plus de 4 millions d'euros contractée par le quotidien en 2002, avec de l’argent pas à eux (et qu’on n’a pas payé).

Principal et intérêts… Comme pour les pays surendettés du quart-monde !

« Il s'agit d'un des trois prêts que nous avons contractés en 2001-2002 quand nous étions proches de la cessation de paiement », explique Patrick Le Hyaric, président du directoire et directeur de L'Humanité.

« Nous avons remboursé les deux premiers mais nous étions dans l'incapacité de rembourser le troisième.»

En 2002, la restructuration de L'Humanité imposait de s'endetter. Le journal avait sollicité l'aide de onze banques qui ont toutes refusé de lui prêter le moindre centime. Il n'avait d'autre choix que de se tourner vers l'État et de garantir ses emprunts sur ses biens immobiliers. Or, la donne a changé fin 2007 quand L'Humanité a vendu son siège à Saint-Denis. Le montant de la vente (15 millions d'euros) avait alors permis d'apurer la totalité du passif du journal et de lui dégager des capacités d'investissement.

Mais il lui restait à rembourser son dernier emprunt.

D’autant que bon gestionnaire, l’État n’a pas fait valoir ses garanties comme l’aurait fait un banquier, sûreté, hypothèque, gage, caution…

Je vous jure qu’avec ma TVA à trois-balles-six-sous, ils en font largement plus !

 

Car loin de s'arranger, la situation de L'Humanité s'est par la suite plutôt aggravée. Entre 2009 et 2011, le titre a été le plus subventionné par l'État (0,48 euro par exemplaire vendu à 1,40 euro) selon la Cour des comptes (nous en parlions justement encore récemment), touchant 6,8 millions d'euros par an en moyenne. Le titre a parfois été près de l'équilibre, mais plus souvent en pertes : 1,9 million en 2011, 200.000 euros en 2012 et sans doute plus cette année, pour un chiffre d'affaires de près de 30 millions.

« Le manque à gagner publicitaire devrait atteindre 300.000 euros en 2013 et nos recettes de diffusion sont également touchées », indique Patrick Le Hyaric, le boss de ce « truc-là ».

Sur un an, la diffusion payée de l'Humanité a baissé de 7 %, à 41.623 exemplaires. Plus embêtant, les abonnements (environ 31.000 pour l'édition en semaine et 51.000 pour L'Humanité dimanche) s'inscrivent en baisse depuis le printemps.

Et il y a encore 50.000 « débiles-lecteurs », dont les avions de ligne et les mairies « cocos », qui achètent ce laïus paléo-stalinien ?

10 millions pour satisfaire 50.000 « autistes », c’est cher à 200 euros le bout…

« Un effet direct de la crise : Les ménages se serrent la ceinture à tous les niveaux », vient me contredire le « boss »…

Que je me marre !

Eux se la serrent, mais le kontribuable, pas du tout, n’est-ce pas ?

 

Si L'Humanité bénéficie de cet effacement de dette, il pourra envisager 2014 avec plus de sérénité. Une nouvelle formule du quotidien sera lancée fin février ou début mars, avant un nouveau site Internet mi-avril. Ce sera une grande année pour le titre, qui célébrera son 110ème anniversaire, le 18 avril, et les 100 ans de l'assassinat de Jean Jaurès, son fondateur, le 31 juillet…

Que de chemin parcouru dans les dénis de réalité, depuis !

 

Il y a plusieurs choses assez extraordinaires dans cette affaire :

 

– D’abord, c’est que dans une situation économique particulièrement difficile, à un moment où le gouvernement trouve chaque jour une nouvelle mauvaise idée pour augmenter les prélèvements obligatoires et ne jamais s’occuper des dépenses à ne pas faire, voici qu’il s’attelle à effacer purement et simplement une dette de plus de 4 millions d’euros pour permettre au journal de continuer d’exister.

Effacer la dette, cela veut dire que ce sera nous, les non-abonnés depuis toujours, qui paierons !

Une fois de plus ils « osent tout » !

 

Oui mais c’est pour assurer un « pluralisme préservé » m’a-t-on dit … au détriment d’une indépendance bafouée, me répliquerez-vous !

Car dans le monde de la presse, un tel événement ne peut que laisser perplexe et mitigé. D'un côté, le bon, l’État respecte et fait respecter la liberté de la presse en laissant en vie L'Humanité. Si le pluralisme est sauvegardé, la « démocratie » le sera avec m’assure-t-on.

Il aurait été mal vu de voir disparaître le principal journal d'un courant défini, en occurrence, ici, le courant communiste. En quelque sorte, l’État applique cet adage : « À chaque parti, son journal ».

Euh, ça existe encore le PCF, depuis que l’UMP s’en va faire des alliances « stratégiques » avec le PCC ?

 

Oui mais alors, pourquoi pas « France-Soir », « Le Monde », « Le Figaro », « le Parisien » (qui en a oublié d’être libéré), « Les Échos », « La Tribune », la « Cote Défossé » décédée, qui ont changé de mains à plusieurs reprises, ont été renfloués par de la finance du privé, ou ont carrément disparu… ?

Pas assez « démocratiques » à leurs yeux, peut-être ?

Passons : On est bien dans le domaine des « idées » des « autistes-trisomiques » du moment…

 

– Un prêté pour un rendu ? Mais oui, et c’est même ce qui explique le « silence-courtois » de toute la presse et autres formations politiques !

Car, souvenez-vous, l’opération de sauvetage de l’UMP, que j’évoque ici-et-là pour me réserver le « morceau de bravoure » pour plus tard, il a coûté 11 millions « aux généreux-donateurs »…

Qui se feront un plaisir de pratiquer la réduction d’IR de 66 % du montant de l’opération « fin de mois »…

Soit 7,26 M€ en moins à venir à l’avenir dans les caisses « pue-blik » !

Ça vaut bien un retour d’ascenseur tel que non seulement, tout le monde est d’accord sur les bancs de la représentation « populaire & démocratique », et surtout, que personne n’en cause !

Pas une seule critique de la décision dans la presse, même de « droâte » !

C’est-y pas magnifique cette belle « kamaraderie des conjurés » désintéressée ?

 

D’autant que j’attends de voir les comptes de l’UMP pour y revenir, mais déjà, il y a comme un caillou qui traîne dans ma savate, sur ce sujet-là.

Réfléchissez : On nous a dit que le don moyen des « sympathisants » était de 800 euros par foyer-fiscal.

Mais que d’un autre côté, le parti revendiquait 324.945 adhérents au 18 novembre 2012, il y a un an.

Qu’avec cette opération-là, ils en auraient enregistré 8.000 de plus…

 

Vous savez jouer avec les multiplications/divisions ?

11 Méga-€ sur les adhérents, ça fait 33 euros chacun. Pas la mer à boire, d’autant que c’est moins cher que les 50.000 lecteurs de « l’Huma » !

Mais 11 Méga-euros par 800 € de dons, ça fait seulement 13.750 kouillons !

Vous avez trouvé l’erreur ?

D’autant que même ma « môman-auteuse-de-mes-jours », alors qu’elle a été sollicitée plusieurs fois par jour pendant la période pré-électorale de février à mai 2012, elle n’a jamais reçu la moindre sollicitation pour sauver le parti à « Bling-bling »…

 

Si vous avez trouvé, vous aurez tout compris que nous sommes en plein « mafieuserie-appliquée » et qu’une chape de plomb vient décidément de nous tomber dessus.

Ça et l’article 13 de la LPM, ça fait quand même beaucoup en 8 jours chrono, ne trouvez-vous pas ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 17/12/2013 10:57


Merci pour ces précisions, Vladimir !


 


Je ne lis plus le Figaro depuis le traitement qu'ils ont fait au sujet de la mort de mon père (celui qui me fait toujours frémir quand je l'évoque), il y a plusieurs décennies maintenant.


Ni Libé, qui était encore pire...


Passons, c'est du passé, presque lointain, mais j'ai la rancune tenace contre tous ces "frangins-trois-points" qui persistent à pondre des laïus improbable.


Donc je ne peux pas venir en rajouter, sauf à te remercier.


 


Bien sûr que la presse écrite évolue et évoluera encore sous la pression de l'analphabétisme-pue-blik : L'ékole n'apprend plus à lire depuis bien longtemps...


Parfois, les "journaleux" en font mention, mais aucun ne s'insurge vraiment.


Il y aura donc encore des morts dans ce secteur d'activité.


 


De là a subventionner des torchons antique balançant des contre-vérités en permanence (je lisais "L'huma" quand je prenais l'avion... histoire de faire tâche en première-classe : j'ai toujours
été ignoble et infreequentable voire iconoclaste !) avec de l'impôt qu'on n'a pas encore payé, ni même gagné les sous pour le payer, y'avait quand même plus urgent, non ?


 


Mais si personne ne s'insurge, c'est bien parce qu'ils ont tous pire à redouter en remuant la boue !


CQFD !


 


Les heures sombres sont encore devant nous...


Qualques mois à patienter, et nous verrons bien !

Vladimir Vodarevski 17/12/2013 10:36


Il y a un groupe qui a réussi, mais ça ne se voit pas trop, c'est le Figaro. Si l'on considère que ce groupe est avant tout un vecteur de publicités et de petites annonces. Il avait deux grandes
sources de revenus: les annonces immobilières, et les offres d'emplois. Très intelligemment, il a racheté des sites dans ces domaines, ou s'est allié. Alors, évidemment, officiellement le site
internet est moins rentable que le journal papier. Mais, globalement, l'internet est certainement plus rentable.


Aujourd'hui, le journal se transforme. Il étoffe les rubriques santés, il a un site sportif, etc, ce qui lui permet de cumuler de l'audience, même si LeFigaro.com a moins d'audience que le site
du Monde en lui même, le cumul est plus important. Et, surtout, il investit et met en avant la vidéo. Evidemment, c'est plus rémunérateur.


Maintenant, la qualité éditoriale est en baisse. Sur internet, comme sur papier, les articles sont moins longs, écrits plus gros, très aérés. LeFigaro. com vend des reportages plus long a ses
abonnés. Il a aussi une rubrique financière pour laquelle il faut être abonné. J'ai lu quelques reportages payant (sur le quotidien papier que j'emprunte par ailleurs). Il peut y avoir de bonnes
choses, mais trop rarement pour justifier un abonnement. Ce que je reproche, c'est le manque de reportages internationaux.


Globalement donc, le groupe Le Figaro a su évoluer et évolue encore. Mais avec un modèle dont on ne parle pas, finalement. Ce n'est pas simplement la question de monétiser l'audience. C'est aussi
d'avoir su récupérer d'une autre manière les revenus des annonces immobilières et de l'emploi.

I-Cube 17/12/2013 09:48


Malgré les aides en tous genres et en grand nombre, la presse écrite se meurt !


Pas toute, effectivement Chris.


 


L'hebdomadaire survit cahin-caha et phagocyte les budgets publictaires : Forcément, un hebdomadaire est feuillté plusieurs fois par semaine.


La quotidienne est mis à la poubelle, avant d'avoir été lue in extenso.


Donc l'investigation va vers l'hebdomadaire...


Même si la presse quotidienne a encore de beaux jours devant elle, mais au niveau local : On y apprend ainsi mieux parce que plus largement diffusé, que sur "fesse-book" que le petit dernier
d'une telle a fait sa première dent... la veille !


J'aurai à monter un journal, je ferai un hedomadaire et une édition spéciale à thèmes mensuelle.


 


Parce qu'il ne faut pas se voiler la face :


1 - Les jeunes ne savent plus lire. Ils ont leurs alertes internet sur leur GSM et leurs BD...


Tous les "kiosqués" te le diront.


2 - Les "vieux" ont les yeux qui fatiguent et la télé.


Ca ne salit pas les doigts (ni les fesses).


 


La presse quotidienne est donc finie, hors quelques titres comme "L'équipe".


Frappant d'avoir vu à la fois "France-Soir" périr et ne pas arriver à percer sur Internet, alors que "Médiapart", "Rue89" et quelques autres s'en sortir parfaitement sans papier.


Même "Métro" et "20 minutes" y parviennent très bien.


"La tribune" n'a pas réussi dans le domaine de la presse économique, alors que "Les Echos" s'en sortent.


Idem pour des sites comme "Le Figaro" et "Le monde".


Y'en a qui n'ont pas tout pigé.


 


Pas plus que nos "trisomiques-sachants" qui ont quand même scié la branche de a presse écrite avec les journaux gratuits, sans compter les délires des journaux de rue tels que SDF, ou quelques
autres qui relève de la mendicité...


 


Enfin bref, tout un monde qui périt pour n'avoir pas su s'adapter au IIIème millénaire.


Et si tu as des sous à investir, je crois qu'il reste un créneau à capter : La presse en ligne étrangère (pralant de la Gauloisie aussi), comme sait le faire, avec seulement des copier/coller
l'hebdo "Courrier International".


La seule réussite sur ce créneau, que je ne sais pas comment ils ont eux aussi loupé la vague internet.


 


Bon, j'imagine que tu préférais un journal féminin, ou un autre pour les chaînes télé : le rendement est plus "sûr" du point de vue financier, sauf que c'est déjà saturé.


 


Bonne journée à toi, le lève tôt !

chris 17/12/2013 06:51



Les médias français sont très mauvais et l’Huma nullité aussi. Ils livrent des analyses partielles et partiales, mettant leur sens critique au service unique de l’idéologie plutôt que de la
vérité.
Les médias en tant qu’entreprises et les journalistes en tant que professionnels ont en réalité deux possibilités : être un relais de l’opinion des citoyens et l’alimenter de faits et d’analyses,
ou tenter de la façonner. Ils ont choisi leur camp et sont dûment récompensés.
Sans les connivences entre le monde politique et le monde médiatique, nous aurions une presse plus libre, nous aurions plus de journalisme d'investigation. Pour illustrer ce commentaire on peut
remarquer que l'arrivée d'Internet a modifié la donne. Aujourd'hui des sites d'investigation comme médiapart peuvent damer le pion aux grands média avec des moyens plus modestes. L'indépendance
financière leur donne une liberté plus grande.