Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 05:03

Reprises par Jean-Marc…

 

« J’ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déjà là ! »

(De Timsit)

 

« Tu veux prouver que tout le monde est con ? Crie-donc « pauvre con » dans la rue, et tout le monde se retournera ! »

 

« Si tous les cons volaient, il ferait nuit. »

(De Frédéric Dard)

 

« Si tous les cons avaient du boulot, y aurait plus de chômage ».

 

« Si tous les cons mouraient le même jour, y aurait plus personne pour les enterrer. »  

 

« Les jeunes cons sont vraiment cons, et ça ne s'arrange pas avec l'âge ! »

(De Gelluck)

 

« Le jour de la distribution de cervelle, t'as oublié d'apporter ta gamelle ! »

 

Il y en a d’autres, bien sûr, puisque le sujet est infini…

À vous de compléter des « grands-classiques ».

 

Madame vient d'accoucher, monsieur est auprès d'elle dans la chambre, et lui tient tendrement la main. Une infirmière arrive, et leur présente leur enfant : Un petit garçon, qui est né sans oreilles !

« Ce n'est pas grave, c'est notre enfant, et nous allons l'aimer quand même ! »

Le défilé des amis et de la famille commence. D'abord les beaux-parents :

« – Alors, ça va ma chérie ? Alors, où est-il ce petit ange ? Ooooohhh… Comme il est mign… Dites, vous avez vu qu'il n'a pas d'oreilles ?

– Oui, mais c'est notre enfant, nous allons l'aimer…

– Ah, c'est bien. C'est comme ça qu'il faut le prendre… »

Et toute la journée, c’est comme ça :

« – Ooooohhh… Comme il est mign… Vous êtes au courant, pour ses oreilles ?

– OUI ! On sait ! Mais c'est notre enfant et on va l'aimer b* de m* ! »

Le père, craque.

« – Le prochain qui me parle des oreilles de mon fils…

– Calme-toi, Jean-Marc !

– Je le jette par la fenêtre…

– Calme-toi Jean-Marc !

– Et je lui balance l'armoire sur la gueule ! »

Arrive Jean-Paul, le copain « rigolo ».

« Eh ! Salut Germaine ! Dis donc, tu t'es pas beaucoup dégonflée ? Si, un peu tout de même.

Dis, Jean-Marc, on sait au moins qui est le père ? Toi ? Fabuleux ! Germaine est au courant au moins ?

Alors, où est-il, le fruit de l'amour et de la négligence ? »

Jean-Marc se crispe, attend la remarque inévitable.

« Eh, eh ! Il est un peu bouffi, non ? Jean-Marc, c'est toi tout craché. À part ça il est charmant… Dites donc, il y voit bien au moins ? »

Interloqué, Jean-Marc répond :

« – Ben… oui.

– Heureusement ! Parce que, s'il avait dû porter des lunettes … ! »

 

Variante :

« Faut que je vous raconte une chose… Il y a quelques années, j'ai eu un terrible accident de moto : Multiples fractures, brûlures, des plaies partout, bref c'est un miracle que je sois encore en vie, bien que cette opinion n'engage que moi… (C’est du « Jean-Marc »…)

Avec le temps, tout ça a fini par guérir tant bien que mal. La seule séquelle que je conserve de cette douloureuse mésaventure, c'est que j'ai dû être amputé des deux oreilles. Et ça, ça me cause un énorme complexe…

Mais la vie n'a pas que des mauvais côtés. À cause de l'accident, j'ai touché une jolie indemnité des assurances. Et comme mon rêve c'était alors d'avoir ma propre entreprise, j'ai tout investi dans l'achat d’une petite société d'informatique.

Sauf que l'informatique, moi, ça me donne des boutons. Et il a bien fallu que j'engage un type qui s'y connaisse pour faire rouler la boîte.

Après examen des CV, j'ai convoqué trois candidats.

La première entrevue a très bien marché. Le gars était vraiment sympathique et tout, compétent, sûr de lui…

Comme je suis très chatouilleux sur ce point, ma dernière question a été :

« Avez-vous remarqué quelque chose d'inhabituel chez moi ? »

Le type a répondu : « Ben, puisque vous en parlez, vous n'avez pas d'oreilles, Monsieur. » Ça m'a mis dans une telle colère que j'ai jeté cet idiot à la porte !

La seconde entrevue s'est encore mieux déroulée que la première : Ce candidat était bien meilleur que l'autre.

Mais à la fin, je lui ai posé la même question :

« Avez-vous remarqué quelque chose d'inhabituel chez moi ? »

Et cet imbécile de me dire que je n'avais pas d'oreilles…

Comme si je ne le savais pas assez !

Et encore un dehors, un !

Alors le troisième s'est amené, un type de chez Synergie-Informatique, vraiment très calé, et nul doute qu'il était le plus fort des trois.

J'étais sûr de vouloir lui offrir le poste. Il fallait cependant que je lui pose la question :

« Avez-vous remarqué quelque chose d'inhabituel chez moi ? »

Vous savez ce qu'il m'a dit ? « Ouais, je suis sûr que vous portez des lentilles de contact. »

Alors là, j'étais vraiment bluffé : « Wow ! Vous avez beaucoup de perspicacité ! Comment avez-vous fait pour savoir ça ? »

Il a éclaté de rire en me lançant : « Comment voulez-vous qu'un type qui n'a pas d'oreilles porte des lunettes ! » …

(Voilà l’explication du comment on a pu recruter Jean-Marc dans « ma » boutique quand on a racheté son bail. Depuis il nous sert de boute-en-train et le café !)

 

« – J'ai deux nouvelles à t'annoncer.

– Commence par la bonne.

– Non, non, ce sont deux mauvaises… »

 

Jean-Marc, à la richesse bien visible de l'extérieur (collier en or, santiags en croco, bagouzes en or à tous les doigts) se retrouve convoqué dans le bureau de son inspecteur des impôts.

L'inspecteur :

« – Bon, en 2012 vous avez déclaré 8 millions d’euros de revenus, exact ?

– Exact

– Et tout ça sans travailler ?

– Manquerait plus que ça…

– Comprenez alors cher Monsieur que l'administration fiscale soit extrêmement curieuse de la provenance de ces revenus...

– C'est simple : Je gagne ma vie en pariant. Je parie gros, et je perds rarement…

(Les gains aux jeux et paris, pour n’être pas reconnus par le code civil, sont exonérés d’impôt sur le revenu, de TVA et autre billevesées, sauf à devenir une activité professionnelle à part entière ! NdF)

C'est un peu gros à avaler, ça… Et sur quoi pariez-vous ?

– Je parie sur tout et n'importe quoi, des grosses sommes d'argent… Par exemple, je suis prêt à parier avec vous 50.000 euros que vous avez les couilles carrées !

– Quoi ? Cinquante mille sur mes couilles carrées ? Vous n'êtes pas sérieux ?

– Vous avez bien entendu, 50.000 !

– Eh ben, ce n’est pas le genre de la maison, mais… Pari tenu !

– D'accord, alors donnons-nous rendez-vous demain chez le notaire pour un contrat en bonne et due forme, de façon à ce qu’il n’y ait pas d’embrouille fiscale ! »

Le lendemain, ils se retrouvent tous les deux chez le notaire.

Le notaire demande donc à l'inspecteur des impôts s’il peut descendre son pantalon et son caleçon.

L'inspecteur, sûr de lui, ne se fait pas prier, même lorsque le notaire prend sa paire de couilles en main pour s'assurer de leur rotondité !

C'est alors que le notaire attrape une bonne suée et s'écrie :

« Nom de Dieu, de nom de Dieu ! »

L'inspecteur :

« – Ben quoi, elles sont rondes, non ?

– Euh oui, oui, elles sont rondes.

– Alors, il semblerait que le Monsieur qui ne perd jamais ait eu un petit problème, et qu'il me doive maintenant 50.000 euros… »

Jean-Marc : « J'ai rien perdu du tout… Hier soir, j'ai parié 300.000 euros avec le notaire que mon inspecteur des impôts se laisserait tâter les couilles… »

(C’est une vieille « revenue » qui circulait à la fac mais en francs, cours de fiscalité appliquée de J-P. Kauffmann, en introduction sur les 225 heures de TVA à suivre, écrit à coefficient 7 !)

 

Une vieille dame arrive à la station-service dans sa voiturette sans permis et dit au pompiste :

« – Je voudrais de l'essence, mais alors juste un dé à coudre, hein ! Et puis de l'huile, mais trois gouttes, pas plus, hein !

– Et pour les pneus, je pète, ma p’tite-dame ? »

 

Jean-Marc en voyage sur un bateau de croisière est sur le pont principal et parle avec le commandant de bord.

À un moment donné le bateau passe devant une île déserte en plein milieu de l’océan et ils aperçoivent au loin, sur l'île, un gars qui agite les mains en faisant de grands signes en direction du bateau !

« – Qu'est-ce qu'il a à gesticuler comme ça, celui-là ?

– On passe ici une fois par année ! Je pense qu'il n'aime pas qu'on passe devant son île… »

 

Jean-Marc fait visiter son nouvel appartement à Jean-Paul.

Ils sont dans la salle de bains et Jean-Paul demande :

« – À quoi sert cette grosse conduite en cuivre ?

– Ça ? C'est une horloge parlante. Regarde… »

Là-dessus, Jean-Marc prend un marteau, donne quelques coups sur la conduite et quelques secondes plus tard on entend une voix qui vient de l'autre côté du mur qui dit :

« C'est pas bientôt fini de faire du bruit à une heure du matin ? »

 

Encore une « revenue », mais du temps du collège, c’est dire si elle a pu tourner de nombreuses fois autour de la planète avant de « revenir » à nos oreilles :

 

C'est l'histoire d'un paysan avec sa vache, qui fait du stop au bord d'une nationale.

Jean-Marc s'arrête et le paysan monte dans sa voiture.

Le conducteur lui demande :

« – Et votre vache ?

– Ne vous inquiétez pas, on va l'accrocher derrière ; elle a l'habitude de suivre. »

Et ils partent.

À 40 km/h, la vache suit.

Jean-Marc accélère alors un peu à 60 km/h. La vache suit.

À 80 km/h, la vache suit toujours sans problème apparent.

Jean-Marc commence à s'énerver, et accélère encore.

Le petit jeu se poursuit jusqu'aux limites permises par la route.

À 160 km/h, Jean-Marc regarde dans son rétroviseur puis, triomphant, s'adresse au paysan :

« – Elle fatigue, votre vache ; elle tire la langue !

– De quel côté ?

– Euh ? À gauche.

– Alors, c'est qu'elle veut doubler… »

 

À méditer :

« L'intelligence artificielle n'est rien à côté de la stupidité naturelle. »

 

Bon week-end à toutes et à tous !

 

I3

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 25/11/2013 10:46


Notez que c'est justement ce qui se passe déjà avec "les normes"...


 


Le mek qui s'est tué dans un ascenseur a sauver le secteur des ascensoristes : Ils sont tellement débordés d'activité, que la remise aux normes nouvelles est repoussées d'année en année.


Et ça casque un maximum pour des prunes, au passage.


 


Quant aux handicaps, c'est assez marrant, mais pratiquement aucun bâtiment public n'est accessible avec un fauteuil roulant.


Surtout dans les étages quand il faudrait refaire les asccenseurs, dans pratiquement toutes les préfectures : Mais là, c'est l'impôt qui casque.


Et y'en a pas assez.


Et je ne vous dis pas quand il faudra recreuser le métro parigot.


 


Pour la petite histoire, "Rachi-dada-mimi", mairesse du 7ème parigot, s'est battue comme une chienne enragée pour avoir une rampe d'accès à l'église du coin, mais oui !


280 K€ de claquer le long de l'escalier d'accès principal, défigurant toute la façade près de sa mairie, alors que les "fidèles" handicapés passaient jusque-là par l'accès de côté...


J'adore les débiles !


 


Pour 280 K€, perso je te vous fais une crèche de 60 places...

Jacques Heurtault 25/11/2013 10:25


J'ai une autre idée! Le BUT étant de créer du TRAVAIL (et non pas de la richesse!), on casse méthodiquement toutes les barraques et tous les immeubles insalubres (en faisant preuve d'une grande
largesse de vue dans l'appréciation d'insalubrité), pareil pour les immeubles mal isolés ... La nature ayant horreur du vide, cela génère de l'activité "à tour de bras" et donc participe à la
résorption du chômage!


Génial, non?

Jacques Heurtault 25/11/2013 10:12


La voilà, la solution : en Pologne, ils ont des plombiers, aux Etats Unis aussi (Watergate). Nous, nous avons un site sidérurgique à maintenir en activité (Florange ou Gandrange, je ne sais plus
très bien). On fabriquera donc les tuyaux qui seront posés par des plombiers polonais encadrés par les plombiers-chefs américains!

I-Cube 25/11/2013 08:26


Ah si : Ca a vachement bien marché, puisque la Loi devait créer 3 millions d'emplois en claquant dans les doigts !


Et figurez-vous q'uils ont vraiment été créés, pas tout de suite il est vrai, pour une partie toutefois.


Comptez bien :


500.000 à 600.000 ddans les fonctions publiques, territoriale notamment, et hospitalière ensuite, mais immédiatement (ou presque) dans la fonction publique natironale ;


Plus 2,5 à 2,6 milions dans le privé...


Mais à l'étranger !


Ils la bénisse d'ailleurs, en Allemagne, en Belgique, en Suisse (et leurs frontaliers) et même en Angleterre/


 


Mais si on compte bien, il faudrait aller voir jusqu'au Maroc, en Pologne (et leurs plombiers), en Ukraine et ailleurs, jusqu'au Sri-Lanka...


 


Géniale l'idée !



Jacques Heurtault 24/11/2013 10:26


La "réforme" de Titine ne pouvait pas fonctionner puisque, dès le départ, elle a été conçue non pas comme un partage du temps de travail (financé par la mise à contribution de TOUS les revenus et
de TOUS les patrimoines) ni comme un partage du travail (financé par ceux, et seulement ceux, qui sont exposés à la perte d'emploi, c'est à dire beaucoup moins de contributeurs et encore moins de
masse contributive) mais comme un avantage salarial supplémentaire accordé à tous, y compris à ceux qui n'auraient, selon le concept de "partage du travail", pas été appelés à contribuer.