Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 04:43

La folie mégalomaniaque…

 

C’est de « sœur âne » qui s’y croit déjà !

Un morceau de bravoure de « crétine-attitude » : « Je conserve, telle une « feuille de route », le message que m’avait adressé le docteur Pachauri, prix Nobel de la Paix, avec « El Gore », pour ses remarquables travaux sur les changements climatiques : « Ce que Paris accomplira dans les prochaines années, peut dessiner un modèle pour toutes les métropoles au cœur du monde urbain universel ». Aujourd’hui, plus de la moitié de l’humanité vit en ville. Et d’ici 2050, cette proportion atteindra 70 %. Faire évoluer la ville n’engage donc plus seulement le devenir de ceux qui y vivent : elle est aussi une « proposition » faite au monde, pour une vision, des pratiques, des actes, qui s’appliquent ici, mais influent également « là-bas ». À l’heure où les grandes métropoles de la planète concentrent près de la moitié du PIB mondial, c’est au cœur de ces « laboratoires à ciel ouvert » que s’élaborent les réponses aux grands enjeux du siècle.

 

(…) Je veux réussir l’alchimie entre trois ambitions : assurer la puissance et la modernité de la cité ; lui donner ainsi les moyens d’honorer les besoins de tous ses habitants ; et, ce faisant, affirmer les valeurs de Paris. (…) Le « modèle parisien » doit réaliser la transition énergétique et faire le choix des énergies propres, de nouvelles filières industrielles, de nouveaux modes de transports et de nouveaux matériaux. C’est l’objet de cet « Arc de l’Innovation » que j’entends réaliser : des milliers de mètres carrés, pour mobiliser les talents, les idées, les projets, pour se loger, pour susciter la croissance, l’investissement, l’emploi et les avancées environnementales. Il s’agit d’inventer des nouvelles façons de travailler et d’habiter. Ce choc culturel ne peut se concevoir qu’au service d’une ville bienveillante, qui offre le visage de sa diversité sociale et culturelle, un espace sûr où chacun peut élever ses enfants, étudier, se déplacer, travailler, se cultiver. Une ville, où chacun peut trouver un toit. C’est ma priorité. J’ai donc fixé un cap clair : 10.000 nouveaux logements par an pendant six ans. Cette solidarité doit répondre aux besoins des Parisiens : 5.000 places en crèche, des maisons de santé, le renforcement des aides aux seniors, aux femmes isolées, aux familles et aux jeunes.

 

(…) À travers l’Association « Cités et Gouvernements Locaux Unis », l’assemblée mondiale des grandes métropoles, que je préside, se développent des partenariats qui aboutissent à une « mise en réseaux » des villes, plus concrète, plus réactive, plus efficace qu’à l’échelon des États. Et dans ce dialogue universel entre les villes-mondes, à un moment déterminant, où les crises font douter de la politique, où les populismes prospèrent sur fond de rejet de l’autre, Paris doit jouer un rôle central, recevant des autres et délivrant un message de liberté, de progrès et d’harmonie. La Cité, comme lieu de redéfinition du lien démocratique ; la Cité, Paris comme lieu pour agir. »

Et le pire, c’est qu’elle s’y croit vraiment…

Alors que nous attendons d’elle (et des autres) de seulement pouvoir vivre tranquillement et en toute quiétude comme partout ailleurs, voilà qu’on en devient un enjeu interplanétaire !

 

« J’ai entendu dans les propositions faites par le Parti communiste à Paris, la proposition de 30 % (de logements sociaux) à horizon 2030 », déclare « sœur-âne », première adjointe « soce », chargée de tout et de l’urbanisme au premier-chef !

Et de lancer : « Moi je suis prête à m’engager là-dessus ».

Mon royaume pour un plat de lentille…

L'union entre le PS et le PCF actée dès le premier tour, et « Sœur-âne » a annoncé la construction de 100.000 nouveaux logements sociaux d'ici 2030.

Le gag pour les 330.000 existants !

 

D’ailleurs un document interne de la Direction du logement et de l'habitat (DLH) vient contredire l'optimisme béat de l'équipe sortante. Cette note tend même à prouver que le quota de 25 % de logements sociaux à atteindre dans une dizaine d'années, imposé par la loi « Du-flot-vert », risque déjà d'être très, très compliqué à atteindre.

Alors s'engager sur la construction de 25 % de logements sociaux avant 2025 revient à « créer » 60.000 nouvelles habitations, qu'elles soient construites ex-nihilo ou aménagées dans des bâtiments déjà édifiés, c’est franchement délirant.

Une grosse moitié (32.000) a d'ores et déjà été identifiée par les services de la mairie. Mais selon la DLH, une partie d'entre eux se situe dans des arrondissements où le taux de logements sociaux est déjà supérieur à 30 %, mettant à mal la mixité sociale : Eh oui, l’effet des ghettos…

La moitié des arrondissements sont en dessous des 10 % quand seulement trois sont au-dessus des 25 %. « Le problème est que l'on construit là où c'est facile de construire. Dans le 19ème et 20ème par exemple, le prix au mètre carré est moins cher que dans le 16ème, ce qui facilite l'implantation de logements sociaux ».

Alors ? Vers de ghettos de pôvres entourés de murs et de barbelés ?

 

S’il faut trouver 28.000 nouveaux logements, deux possibilités s'offrent à l'équipe sortante si elle est élue : Acheter des terrains appartenant à l'armée, à la SNCF et à Réseau Ferré de France (RFF) – l'État a par exemple cédé à la Ville de Paris la caserne de Reuilly (12ème) pour 40 millions d'euros – ou surélever des immeubles déjà existants et pas conçus pour ça.

« La possible future maire devra véritablement « chasser le foncier », car les espaces inoccupés (ce dont elle s’occupe depuis de nombreuses années avec les résultats que l’on sait…) se font très rares dans la capitale. À chaque parcelle identifiée, tous les promoteurs se précipitent pour obtenir le projet, ce qui donne lieu à surenchère. Tout cela au détriment des ménages parisiens (70 % sont éligibles au logement social) qui in fine subissent la répercussion des prix de revient à la vente ou à la location », sans compter que ces opérations pourraient coûter très cher, entre 3,2 et 4,3 milliards d'euros.

Un travail de luxe…

 

Les arbitrages précis ne sont pas encore réalisés mais au total, 7.000 logements, dont 40 % en social sont en cours.

Jadis cantonné aux arrondissements limitrophes (19ème, 20ème et 13ème), qui comptent à eux trois 46 % du parc parisien, le logement social se diffuse dans tous les quartiers. Surtout depuis que la municipalité a décidé, pour contourner l’obstacle de la rareté du foncier, de multiplier les réhabilitations d’immeubles anciens. En tout, « 30.000 logements sociaux auront été construits sous la première mandature, et 40.000 sous la deuxième ». Le tout pour une enveloppe actuelle de 500 millions par an, soit 75 K€ le logement… !

Je n’y crois même pas…

 

Secteur sauvegardé ? Le 7ème arrondissement n’est en principe pas concerné par la loi obligeant à installer 25 % de logements sociaux dans toute construction neuve de la capitale de plus de 800 mètres carrés…

Protection théorique, car l’équipe municipale envisage de modifier cette disposition : Il ne sera pas dit que l’arrondissement le plus cher de Paris échappera longtemps aux coups de pioche des bailleurs sociaux. « Une aberration », confie-t-on, au sein même d’un de ces organismes chargés de gérer des HLM : « Cela a-t-il un sens denvoyer ces familles boulevard Saint-Germain, dans des quartiers sans commerces(mais bourré de ministères) ? Chaque appartement coûte largement plus de 10.000 euros le mètre, et au final, cest le contribuable qui paie »…

Avec quel pognon ? Celui qu’on n’a pas encore gagné honnêtement ?

 

« Cela correspond à un vrai objectif et à une vision de la ville. 15% de la population parisienne aura bénéficié dun logement social pendant toute cette période. Nous avons notamment acheté 13.000 logements aux institutionnels: on la fait àla fois pour protéger des populations, menacées de ventes à la découpe, et pour maintenir le parc locatif, très important à Paris.» Quant aux préemptions (plus de 400 immeubles depuis 2001), elles se sont soldées par des prix d’achat inférieurs de 50 % à ceux du marché : Du vol organisé ?

Là non plus, je ne le crois pas…

 

Face à un stock de demandeurs qui ne cesse de gonfler, avec la flambée des prix du secteur privé et la précarité du travail (135.000 ménages sont en attente d’un logement social, contre 96.000 fin 2011), « sœur-âne » a abattu ses cartes : Paris atteindra l’an prochain le seuil de 20 % des résidences principales en logements sociaux, avec six années d’avance par rapport à la loi.

Et se dirige déjà vers le cap des 25 % en 2025, et de prolonger la courbe jusqu’à 30 % à horizon 2030. « 30%, cest une vraie décision politique. Cela correspond à un rythme de 7.500 appartements par an, contre une moyenne de 6.000 l’an sous la deuxième mandature (…). Ilfaudrait même décliner les objectifs par arrondissement. Car l’effort ne peut pas reposer que sur le nord et l’est de la ville. » 

 

L’objectif de 30 % est fraîchement accueilli par nombre de professionnels et d’élus, qui dénoncent des effets pervers sur un marché immobilier parisien déjà particulièrement tendu. « On natteindra les 30% que si les opérations peuvent sortir (…). Par le jeu des péréquations, plus la proportion du social est élevée, plus le non-social se renchérit.»Car dans les programmes mixtes, désormais obligatoires, « on affecte très peu de charges foncières au logement social, beaucoup moins qu’au logement libre, d’où un transfert de charges ». Du coup, « cela a été très compliquéde trouver l’équilibre économique. Nous ny sommes arrivés quen vendant cher le logement libre », relate un promoteur.

 

Au moment où seuls 18 % des ménages franciliens de 25 à 45 ans peuvent acquérir un bien correspondant à leurs besoins à « Paris-sur-plage », le fait de retirer des immeubles entiers du circuit classique n’est pas du goût de tout le monde. « Chaque préemption à Paris, cest une offre qui disparaît du marché. (…). Ça irait si on pouvait produire un nombre équivalent de logements neufs ailleurs, mais ce nest pas du tout le cas aujourd’hui ». Dans le secteur libre, seuls 800 appartements neufs ont été livrés l’an dernier dans la capitale, contre 8.000 en 2000, à l’époque du vote de la loi SRU.

Problème exacerbé « par les 800.000 mètres carrés de bureaux inoccupés, que lon ne peut pas reconvertir à cause du prix dissuasif de la mise aux normes!»

Hérités de l’ère du « Chi »…

Oui, mais au moins, la ville vivait alors avec des salaires élevés qui maintenaient les commerces de proximité, l’artisanat, l’art de vivre parigot, les lieux de loisirs, un haut niveau touristique.

Avec la crise, les difficultés de circulation, ce n’est devenu qu’un souvenir…

 

« Demander des loyers à10 ou 12 euros le mètre là où le marché classique est à 25 ou 30 euros, ça ne peut pas marcher ». La nécessité absolue, c’est de rétablir les logements intermédiaires qui manquent cruellement : En quelques années, le parc immobilier détenu par les grands assureurs est passé de 42.000 à 7.000 habitations, non sans raison. « Il est donc vital d’avoir un parc locatif pour les gens qui dépassent les plafonds de revenus, avec des loyers de l’ordre de 16 à 18 euros. Et arrêtons de raisonner sur les vingt arrondissements, il faut une vraie approche métropolitaine. »

 

Autres aspects : Outre la paupérisation des habitants « sociaux » qui nuisent à l’activité économique d’une ville dynamique et la formation de ghettos de non-droit (on se tirait dessus au bazooka dans la barre des Périchaux dans le 15ème à l’été 2012) à forte proportion de foyers aidés, au chômage, etc. ;

Non seulement on renchérit le coût d’accès excluant des « votants » naturellement de droâte des classes moyennes, mais la mairie centrale fédère ainsi des électeurs de « gôche » affidés pour se maintenir coûte que coûte.

Et mène droit à la faillite la plus belle ville du monde !

Et je sais de quoi je cause, j’y habite dans mon ghetto de « bourges » et de grosses limousines, entouré de rastaquouères qui causent « anglo-saxon », « Europe de l’est », russe, ukrainien, japonais ou autre.

C’est flagrant…

 

Comment il disait, l’autre nobélisé ?

Ah oui : « Ce que Paris accomplira dans les prochaines années, peut dessiner un modèle pour toutes les métropoles au cœur du monde urbain universel ».

C’est fait : Voler le bien d’autrui ou y installer seulement des « non-votants » qui n’y vivent pas ou des affidés-aidés.

Autrement dit, faire mourir une ville et son histoire.

La faute à qui ?

De là à mettre en pièce, en charpie ce qui fait que « Paris » est le troisième mot le plus connu au monde, c’est assez lamentable.

Et vous voulez que je vote pour « Sœur-Âne » ?

Vous rigolez, espère-je !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 12/11/2013 08:26


Tiens une revenant !


Bonjour jour d'éclipse...


 


Pour tout vous dire, je suis enfin revenu à l'heure légale d'hiver...


Même que j'ai fait grasse-matinée aujourd'hui : Fabuleux.


C'est dire que j'ai déjà dépassé l'éclipse mentionnée !





 


Bon, je sais, je suis un cas à part, question métabolisation des bols alimentaires :


Totalement addict !

Jourd'éclipse 11/11/2013 09:05


I cube, seriez vous à l'aube d'un "eclipse de foie" = Quand le foie passe devant l'estomac ;o)


 

I-Cube 11/11/2013 08:25


J'ai un foie plus gros que mon cerveau, moi !


Pas de danger !

Jacques Heurtault 10/11/2013 19:41


L'abus d'alcool est dangereux. Consommez avec modération!

I-Cube 10/11/2013 08:58


C'est fait !


Hips !