Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 05:04

C’est le dernier opus de « Tome-as Pi-ket-t’y-dans-ton-assiette »

 

Y’a un gros malin qui a cru bon de me l’offrir – pour que je le lise, naturellement – avec ce bon mot : « Lis et tu vas comprendre, au lieu de raconter des konneries sur ton blog » !

Piqué au vif, j’ai donc fait la grimace, j’ai pris le bouquin et je me suis installé dans la cuisine, un bol de glaçons à portée de main, une bouteille à portée de l’autre et un verre à portée de lèvres, pour lire.

Enfin, feuilleter, parce que pour une analyse plus poussée, dont je ferai vraisemblablement un jour ou l’autre un « post » à vous mettre entre les dents, faudra attendre : C’est un gros, très gros pavé.

 

Globalement, je n’avais pas aimé son premier opus relatant la « révolution-fiscale » que « François III » et son clergé réuni autour de l’évêque « Air-Eau » ces deux dernières années ont tenté de mettre en place.

Vous avez pu remarquer qu’au lieu d’apporter bonheur, bien-être, développement et tout plein de bonnes choses absolument extraordinaires et paradisiaques à mon pays et ses résidents, cette politique-cléricale n’a juste qu’accélérer la « désindustrialisation » de mon pays, plongé encore plus de monde dans la trappe à chômage, appauvri « les riches » sans enrichir « les pôvres » devenus encore plus « pôvres » et dont le nombre a pu grandir.

Du coup, au lieu de résorber l’écart de train-de-vie en terme de revenu voire de patrimoine, en fabricant des « pôvres », on a creusé les déficits tout en augmentant les écarts de patrimoine.

La politique est une arme inefficace contre la pauvreté quand il s’agit … d’argent !

Il n’y a rien à faire, hélas.

Mais le reconnaître enfin, reconnaître même que toute politique fiscale « agressive » pour être « non-neutre », reconnaître cette inefficience, serait reconnaître que la « religion officielle » est fausse, là où « Pike-t’y » dit qu’elle est juste et fondé scientifiquement.

 

Pour quelle raison ce « grand écart » entre théorie « économique » scientifique et réalité, « économique » ?

Oui, parce que le bonhomme s’est auto-réputé « économiste », au moins autant que les « déclinistes » dont on causait encore il y a quelques jours

Tout simplement parce qu’à comparer des choux avec des chèvres, tout ce qu’on démontre, c’est qu’on est incompétent à traiter d’économie et plus encore à théoriser dessus.

C’était déjà marqué, imprimé comme ça dans son premier opus, où flux et stock, carotte et fromage, étaient bien mélangés de façon « à démontrer » l’indémontrable.

D’ailleurs, je n’ai pas souvenir d’avoir fait un post sur ce premier volume, laissant plutôt le soin à l’actualité quotidienne de démontrer toute seule que ce n’était qu’un ouvrage d’illettré qui ne sait pas compter…

Passons, même si j’ai finalement eu raison.

 

Le problème, c’est que le sieur, au lieu de demander l’asile politique au gouvernement de « Coconuts-Islands », il nous remet donc ça avec l’ouvrage précité.

Et puis pas culotté pour un sou, il s’en va aux USA faire la promotion de son pavé…

Je vous demande un peu.

Et que même la presse hexagonale en relate par bribes qu’il y reçoit un formidable succès !

 

Je cite, parce qu’il y en a qui ne manque pas d’air : « Son livre est en tête des ventes aux États-Unis. L'ouvrage a été salué par le Nobel d'Économie Paul Krugman comme « l'un des plus importants de 2014, voire de la décennie ». » !

Magnifique, n’est-ce pas ?

 

L’auteur aurait même été reçu par le secrétaire américain au Trésor et des conseillers de « Baraque-Au-Bas-mât ».

Sans surprise, n’est-ce pas !

Mais qu’on nous raconte quand même que si le bonhomme fait un tabac, naturellement, il fait « caguer » quelques-uns taxés immédiatement de sales types affreusement « conservateurs ».

Logique pour la « pensée unique » de mon pays (celui que j’aime tant) peuplé de trisomiques du « progrès en marche » !

 

Qu’est-ce qu’il dit, le « Tome-as ».

Il épluche 200 ans de données pour prouver que l'ADN même du capitalisme creuse les inégalités sur le long terme.

Réplique des affreux-capitalistes sauvages :

 

– C’est un marxiste !

C'est l'accusation la plus facile, et celle qui revient le plus souvent. Forbes, le Wall Street Journal, les blogs Red State et The Weekly Standard, tout le monde emploie le même gros mot : Marx !

Il faut dire que le titre du livre lui-même est un clin d’œil volontaire au « Das Kapital ».

Fallait donc s’y attendre…

 

Dans leur ensemble, les critiques zappent les 500 premières pages de données.

Et c’est dommage, parce que c’est là que l’auteur est, et de façon la plus flagrante, contradictoire avec lui-même, trompant son lecteur (où ayant oublié de se relire, je ne sais pas…).

Ils s'attaquent principalement à la dernière partie du livre, dans laquelle l'auteur expose les solutions politiques, selon lui, nécessaires pour réduire les inégalités.

Le WSJ ironise sur un impôt à 80 % pour les plus riches, soulignant que la perspective des 75 % de « François III » a suffi à faire fuir « Gérard Deux-par-deux ».

« Ces méthodes de redistribution ont déjà été essayées dans des pays où vous ne voudriez pas vivre », enfonce The National Review.

Pourtant l’auteur s’attaque à Karl Marx et à Milton Friendman (le conseiller de Ronald Reagan) avec la même ferveur : Il leur reprocherait d'avoir basé leur théorie sur leurs a priori et pas sur des données, nous fait-on savoir dans la presse « Gauloise ».

Un reproche parfaitement justifié pour lui-même d’ailleurs, mais que personne ne relève !

 

– Sa méthode ne serait pas rigoureuse.

Il faut dire qu’il s'est principalement concentré sur l'analyse de documents des impôts.

Or, selon le gérant de portefeuilles Mac Robertson, « unifier des agrégats de différentes sources de revenus écrase le dynamisme de la distribution ».

Beaucoup de conservateurs rétorquent aussi que le modèle des « 1 %/99 % » n'est pas statique, ce qui n’est pas faux.

Aux USA, il y a un va et vient, tel que selon une étude de l'université de Washington, sur un demi-siècle, plus d'un Américain sur deux passera au moins une année dans le top 10 % des revenus annuels.

Et si les inégalités se creusent, le niveau de vie global a progressé pour la majorité (espérance de vie, accès à la technologie etc.), souligne Red State.

 

Nous verrons, parce que j’ai déjà lu pour partie cette partie-là, qu’en définitive, le modèle américain réduit la masse des « exclus » économique sur une longue période bien mieux que nulle par ailleurs, et plus rapidement.

Nous y reviendrons, bien sûr.

Ce qui me semble important de dire, c’est que pour un économiste, la démarche consistant à partir principalement des données fiscales est une erreur : On fait dire ce qu’on veut, et seulement ce qu’on veut, aux « données du fisc ».

Qui sont fausses par ailleurs et à tous les étages…

J’en notais d’ailleurs la récurrence durant mes années d’étude entre deux sources « officielles » sur l’état des revenus et des patrimoines des « Gaulois » dans les années 80/90.

« Lyne-sait » nous faisait déjà des études sur le sujet. Et je travaillais comme vacataire au « Centre d’Études des Revenus » (un « machin » repris sous son aile par « Roro-card », alors ministre du plan… Le dernier, je crois), qui faisait une étude annuelle sur ces deux points et analysait les évolutions au moins aussi finement que « Lyne-sait ».

Bé, systématiquement, les deux organismes ne disaient pas la même chose, aussi incroyable que cela pouvait paraître…

Alors quant aux données du fisc « Gaulois », je ne vous raconte pas non plus : Il y a trois services distincts qui font le même boulot à Bercy, et leurs conclusions font systématiquement le grand-écart depuis toujours !

Il suffit de faire son choix, ou de ne piquer que ce qui intéresse ignorant le reste, et le tour est joué.

 

– Naturellement, les conclusions sur l'origine des inégalités sont fausses, vous diront les plus censés.

C'est d’ailleurs la critique la plus intéressante qui circule.

Le raisonnement de l’auteur de l’opus se fait en trois temps :

Le constat n° 1 : Les inégalités se creusent.

Le constat n° 2 : À l'exception d'une anomalie de 30 ans après la Seconde Guerre mondiale (totalement ignorée quant à ses causes « théoriques »), les revenus du capital R (immobilier, actions, dividendes etc.) ont été supérieurs à la croissance C.

Conclusion : le capitalisme aggrave les inégalités par un effet boule-de-neige.

Puisque quand R > C, ceux qui ont de l'argent investissent, deviennent plus riches et transmettent leur fortune par héritage pendant que la classe moyenne et les plus pauvres font du sur-place avec leur salaire qui stagne.

 

Pour le conservateur Andrew Breitbart, qui ne discute même pas ces deux constats, il serait peut-être plus fertile de s'interroger sur l'origine des inégalités.

Globalement, elles font partie de « tout système humain » et pas simplement du capitalisme : « Il y a des inégalités financières, génétiques et technologiques », écrit-il.

Pas seulement : Il y a des grosses, des blondes et des cageots !

Et selon un rapport de The Economist, on arrive à un stade du développement de nos sociétés et économies où seules la science et la technologie génèrent une forte croissance.

Une majorité d'emplois (fermier, ouvrier, analyste financier) sont déjà occupés par des robots ou machines et tout le monde n'a pas les capacités pour devenir ingénieur ou chercheur.

Parfois même de surveiller (ou valider) le travail de la machine.

Conclusion véritable : « Les nouveaux super-riches ne sont pas des rentiers mais des innovateurs ».

« La solution n'est pas d'augmenter les impôts. Il faut investir dans l'éducation. »

 

Sauf que si sur ce point-là, ils sont tous d’accord, il se trouve que c’est encore bien plus compliqué que ça et que naturellement, ça ne peut pas se dissoudre ou se restituer seulement que par l’impôt, voire au contraire…

J’entends que je trouve naturellement beaucoup plus intelligent un type qui réussit en quelques années à devenir milliardaire dans mon pays (je ne le cite pas, parce qu’il a emprunté une partie de mon nom d’InFREEquentable pour nommer sa boutique sans ma permission), qui peut optimiser ce qu’il veut pour croître encore et encore, mais qui a la bonne idée de « restituer » en créant une université des technologies-avancées d’accès gratuit !

Ça, c’est franchement génial, au moins autant que l’ont toujours fait les « multimilliardaires-américains » et même, maintenant, chinois.

 

Chez nous, on écrase d’impôts et de charges les start-up, on réglemente l’activité des « jeunes-pousses » innovantes et créatrices qui ont pourtant besoin de liberté.

Autrement dit, en taxant les rentes et les futures rentes, on tourne le dos au développement, à la croissance, à l’emploi et en définitive à l’impôt et aux revenus de substitution : Chapeau « Tome-as » !

Et tout ça parce que le diagnostic est faussé par un dogme prérequis…

C’est quand même dommage, finalement, pour ce pays que j’aime tant, même si les trisomiques y croient encore…

Partager cet article

Repost 0

commentaires