Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 04:04

La Comtesse-au-pied-nu,

 

Nous a laissé un commentaire, lors d’une récente et trop rare visite à y apposer « sa marque » sur ce blog, qui m’a laissé pantois…

Et très interrogatif.

Elle « taxait » la « pensée-soce » de parasitisme (ou de parasite, je ne sais plus très bien).

De vulgaires poux !

 

Car en biologie, le parasitisme désigne le fait pour un organisme vivant de se nourrir, s'abriter ou se reproduire en tirant profit d'un autre organisme (l'hôte).

En électricité et en électronique, on nomme parasite un signal électrique, qui ne fait pas partie du courant électrique tel que celui-ci a été produit. En radio, on parle aussi d'interférence.

Mais le terme en sociologie définit un individu qui profite d'autres personnes (le pique-assiette, par exemple).

C’est sans doute ce qu’elle visait à dire.

 

Bon, vu le niveau de corruption de mon pays, du plus haut de l’échelle des pouvoirs, avec tous ses conflits d’intérêt non-dits, ses détournements, ses fraudes tels qu’ils s’étalent largement dans la presse quotidienne (et encore, on ne sait pas tout !), pas étonnant : Mais ce n’est pas le fait des seuls « soces », loin de là !

L’intérêt général est sans doute mort pendant le septennat de « Giskard-A-la-Barre » et n’a jamais été ressuscité depuis : Au contraire, on l’enterre toujours plus opportunément et profondément depuis au moins trois décennies, tels que nous en sommes rendus là où nous en sommes…

Et ce n’est pas fini.

 

À quelle pâture se nourrit-elle, notre Comtesse, pour l’affirmer et mieux que moi en cerner les tendances de fond de ce « parasitisme-soce », alors même que cette idéologie se veut généreuse et altruiste ?

Faut rajouter tout de suite qu’avec un ou deux adjectifs qu’il se donne pour se caractériser, n’importe quel « régime » prétend exactement l’inverse de ce qu’il est !

On se souviendra ainsi longtemps que des mots comme « démocratie-populaire » voulaient dire exactement le contraire, pour y cacher de brutales dictatures.

Que justement, la « dictature du prolétariat » n’était même pas celle d’une méritocratie, mais bien d’une « nomenklatura » parfois indigne.

 

« Socialisme », selon le même procédé, ce n’est sûrement pas « social » et encore moins « socialiste », au moins autant que « UMP » est tout sauf une « Union », de « Majorité » qu’elle n’est plus, ni « Populaire » ni « Présidentielle ».

C’est le moins qu’on puisse dire !

Ce n’est que du marketing-appliqué : Quand on vous dit « plus blanc que le blanc », même les couleurs en disparaissent.

De même quand on vous dit « Front National », ce n’est pas un front, mais des îlots épars, disséminés un peu partout pour des raisons hétérogènes.

Et sûrement pas « national », mais justement antinationaux, l’exact inverse de l’amour de sa Patrie.

Bien seulement l’exécration des autres « patriotes » quand ils viennent jusque dans nos bras bouffer la laine sur le dos de nos gosses !

Comme si à l’heure où la planète est devenue un « petit-village », on pouvait se fermer comme une huître ou plonger la tête dans le sable…

Tout le contraire d’une démarche d’intelligence.

Passons, ce n’est pas le sujet…

 

Sous cet angle, le parti socialiste, son idéologie d’un autre âge et les comportements aberrants que celle-ci induit jusque dans sa cléricature la plus élevée, doit-être révélateur d’autre chose, me fait mon « unique-neurone » toujours en alerte à la vue de la silhouette, même très lointaine, d’une « poulie-fendue » comme « la Comtesse ».

 

Il me semble que l’un des meilleurs marqueurs de la rhétorique du parti des « soces » est qu’à un problème concret et immédiat qu’il est urgent de résoudre mais dont le coût politique de la résolution s’avère dissuasif pour un simple d’esprit, on préfère botter vers un problème qui semble plus mobilisateur, plus facilement communicable et fédérateur pour le pré-carré des derniers fidèles.

D’autant mieux si ce problème reste flou dans ses contours et indéfini dans son calendrier.

 

Ainsi, on peut raconter n’importe quelle konnerie (« ce n’est pas drôle d’augmenter les impôts, je les augmenterai autant que nécessaire » ; « il fait chaud donc je taxe le réchauffement climatique » ; « j’exècre les moteurs diesels polluants, mais c’est bon pour les taxes alors j’achète plein de bennes à ordure au diesel pour la bonne ville de « De-la-Nuée » », etc.) quand on est « soce ».

 

C’est assez drôle cette « crétine-attitude » qui touche vraiment à la « l’autisme-trisomique », parce que rien que sur le réchauffement climatique (qui n’a pas eu lieu reconnaissent les scientifiques les plus persuadés d’antan) que ce dernier ne peut trouver de solution sans l’action combinée de la plupart des autres pays riches de la planète, et sur une échelle de temps qui dépasse une génération…

Passons, c’est de l’autisme-génétique que d’affirmer le contraire et notez qu’on n’a même pas commencé à ébaucher une potentielle solution dans ce sens !

 

De fait, cet affichage fait quand même illusion auprès de la prêtrise « soce », ses clercs et ses « bêlants » : Elle sonne le clairon du rassemblement sur les « basics » idéologiques où ils se reconnaissent instantanément (l’écologie, avec en filigrane, la quête du graal : La mort du « libéralisme »), tellement ils sont pré-formatés ; elle a les atours du courage tout en ne coûtant rien ni à court terme, ni à moyen terme, ni même à long terme !

Enfin, cerise sur le gâteau, elle dévie un peu l’attention des problèmes autrement plus graves et immédiats que le gouvernement est par contre incapable de contrecarrer (modèle « social-gaulois » parfaitement ruineux et perte de compétitivité impressionnante en correspondance, ruine des classes-moyennes, de celles qui font la révolution avec des tweets jusque dans les pays du sud de la Méditerranée, mais qu’on ruine chez nous comme sous Louis XVI)…

 

Il en est à peu près de même pour les mesures de moralisation de la vie politique décidées par le gouvernement suite au scandale « Cas-zut-hack » : « Les principaux responsables politiques et administratifs de notre pays devront transmettre au Président une déclaration de patrimoine et une déclaration d'intérêts, ainsi qu'une déclaration sur l'honneur de l'exhaustivité et de la véracité des informations transmises » livrées.

Là encore, la mesure décidée ne s’attaque pas directement au problème constaté, mais elle fait illusion en déportant l’angle de cette attaque vers un paradigme très chargé idéologiquement : Le « volume de capital économique » !

 

Ainsi un ministre qui a peu d’argent bénéficiera d’une sorte de « bonus de considération » irréfragable, quand bien même cet argent aura été acquis de façon crapuleuse, tandis qu’un ministre qui, par son mérite et en toute honnêteté, aura accumulé un patrimoine économique significatif se verra automatiquement suspecté de crapuleries nombreuses et répétées…

Fabuleux et pour s’en rappeler, il fallait suivre la course à l’affichage du plus petit patrimoine à laquelle les ministres se sont livrés à ce moment-là dans les medias qui en attestent.

Et que c’est « Nagea-Val-Eau » qui a gagné : Elle vient picoler ma cave quand elle veut, la minette, sans passer par la case « confessionnal » !

 

Il est par ailleurs confondant de constater que « l’exhaustivité et la véracité des informations transmises » n’est jamais sujet à contrôle, puisqu’elle est du domaine de la profession de foi : Une seule « déclaration sur l’honneur » du déclarant est largement suffisante.

Bon, ils ont essayé de se rattraper avec leur loi sur la transparence, avec commission et publicité restreinte et pénalement répréhensible, mais ça eu foiré.

Et, avec tout ça, on se moque de qui, au juste ?

 

Tout cela n’est donc qu’une illusion, une sorte d’effet d’annonce permanente à laquelle on aurait instillé quelques bonnes doses d’idéologie « soce-bien-comme-il-faut » pour étourdir le citoyen risquant de devenir par trop méfiant, tout en ne changeant strictement rien sur le fond !

L'exemple frappant, ça reste encore le « mariage pour tous » ... qui donne seulement en plus le droit de divorcer devant les tribunaux à des pacsés : torride réforme !

 

On retrouve encore la même structure rhétorique dans la proposition de « François III » d’« instaurer avec les pays de la zone euro un gouvernement économique qui se réunirait tous les mois autour d'un président qui serait affecté autour de cette seule tâche ».

J’ai failli m’étrangler de rire !

Car quand on sait combien le gouvernement de « Gauloisie-dépensière » a à perdre face à un vrai gouvernement européen doté d’une vraie autorité et d’une vraie capacité de contrôle et de pression, on comprend la subtilité de cette manœuvre intellectuelle consistant à donner des gages sur quelque chose de plus contraignant encore que le simple fait de suivre à la lettre les seules recommandations de la Commission Européenne en matière de politique de désendettement !

 

Chose sur laquelle le gouvernement actuel est incapable de s’engager,  tout en pariant sur le report ad vitam æternam de la mise en place de cette vraie gouvernance économique européenne du fait du nombre de pays concernés et de la probabilité qu’ils y soient récalcitrants de nombreuses années encore.

Bref, ce n’est décidément pas comme ça qu’on réduira de façon significative la voilure des dépenses publiques, qui jettent votre pognon et vos ressources par les fenêtres et persistent à ruiner le pays et créer des chômeurs par trains entiers ! 

 

Ce dégagement vers le futur, cet accaparement du temps à venir, cette fuite du temps présent dans une hypothèse prochaine et/ou idéologiquement re-toilettée, fonctionne comme une promesse à crédit.

Au lieu de donner des gages fiables et réels sur des actions présentes, « l’hiérarque soce » est enclin à promettre plus encore, mais plus tard, à un terme qui ne l’engage pas, et/ou sur un domaine dont l’énoncé lui-même est un coup de pub idéologique, un pied de nez qui rappelle le « catéchisme soce » dans ses racines les plus primitives, et dont l’énoncé agit comme une fausse preuve convaincante.

 

C’est la structure même de la surenchère verbale : On promet toujours plus mais plus tard, et/ou sur un autre domaine, afin de ne pas s’engager à faire de suite.

Il y a certes une dimension de procrastination évidente dans cette rhétorique.

Puisqu’on y décèle le manque de courage qui caractérise le gouvernement actuel, mais pas seulement.

Cette procrastination se combine chaque fois avec un autre élément qui vise à justifier l’inaction : Le choix d’un autre engagement spatio-temporel, c’est-à-dire soit plus tard, soit sur un autre domaine que l’on choisit pour sa conformité idéologique au patrimoine génétique soce ou pour sa capacité à faire illusion sur la pureté de l’intention qui en est à l’origine.

« L’hiérarque soce » serait donc un velléitaire doublé d’un vendeur de promesses, un magicien des mots, un illusionniste visant à masquer son inaction, parce qu’il ne veut pas agir, ou parce qu’il ne sait pas le faire, en s’appropriant le futur grâce à sa maîtrise du langage.

 

Force est de constater que ces manœuvres verbales sont habiles et particulièrement bien construites. Mais elles ont le don d’agacer ceux qui ne sont pas dupes et qui s’intéressent plutôt à la réalité des faits. Car elles sont si habiles et si bien construites qu’elles constituent la preuve que le gouvernement n’est pas seulement incapable ou sans courage, mais qu’il fait également tout son possible pour le cacher.

 

Notez aussi que les causes psychologiques de procrastination sont toujours sujettes aux débats. Mais qu’il y aurait une connexion avec l'anxiété et une très « faible estime de soi ».

D'un autre côté, on sait aussi que l'anxiété et le perfectionnisme n'ont aucune connexion ou, au mieux, une connexion extrêmement faible avec la procrastination.

À la place, la procrastination est fortement connectée avec un manque de confiance en soi (par exemple l'impuissance apprise), l'ennui et l'apathie.

 

Selon le psychologue Walter Mischel de l'université Stanford, qui a mené des expériences dans les années 1960, ce phénomène est principalement dû à un « manque d'apprentissage de maîtrise de soi », de ses désirs.

Et de son côté, René Le Senne distingue, la procrastination de « sous-type Actif » (qui fait ce qu'il doit faire indépendamment du plaisir qu'il y trouve) du « sous-type Émotif » (qui agit seulement quand il est porté par l'enthousiasme, et sur ce qui lui apporte des satisfactions immédiates), ce qui est manifestement le cas de « François III ».

 

Parce que c’est bien ce qu’on relève chez lui, qui ne s’aime manifestement pas (et il a raison : Il est trop moche à chercher à me ressembler physiquement, jusqu’à en prendre de l’embonpoint … mais il n’y arrivera jamais autant que moi et mon double-quintal), qui ne sait bien faire que devant une centaine de journalistes en « off » : Tous séduits par les cravates qui ne tournent plus !

Là, il a pris son pied. Le reste, ça ne le branche pas du tout…

 

Alors l’idéologie « soce », plus que de l’altruisme-social (manifestement inexistant à matraquer son électorat), plus que la seule magie des mots et des moulins à idées-creuses, plus que du « parasitisme », je pense pour ma part, que le « nœud de l’affaire » vient de l’essence même de la procrastination du « socesme ».

Il est né comme ça (ou l’est devenu) et tout le reste en découle définitivement, jusqu’au parasitisme !

Et la seule issue que je vois d’en guérir le pays, c’est encore de les laisser jouir de cette situation.

Jusqu’à ce que le coupe soit pleine et qu’ils se fassent virer…

 

Mais là, ce serait appeler à la rébellion, ce qui est interdit dans mon beau pays que j’aime tant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 23/07/2013 08:51


@ Jour de procastination : Peut-être, mais il n'empêche que Rostand devrait en conclure que le vice et la vertu sont deux aspects, deux faces de la même pièce de monnaie.


 


Et qu' cest justement le propre de l'Homme est de savoir distinguer, le bien du mal, la vertu du vice.


L'animal et le végétal, le microbe et le virus, semblent incapables de faire cette distinction.


D'ailleurs, les "croyants" estiment même, depuis la génèse des religions révélées, que c'est pour cette seule raison que l'homme est dit "à l'image de Dieu".


Personnellement, je doute, mais pas autant que les "soces" qui ne doutent aucunement que ne saurait exister de "valeurs suprêmes" intangibles et éternelles.


La preuve, il vont même jusqu'à vous réinventer des "valeurs morales et républicaines", dont on attend avec impatience le contenu.


 


Mais pour être en avance, il suffit de lire le bouquin du ministre : C'est une véritable religion laïque assez étonnante.


Ou comment réinventer le fil à couper le beurre (ou l'eau tiède).


 


Décoiffant de nullité.


Bref, on n'a pas fini d'en rire...

I-Cube 23/07/2013 08:37


C'est dire@ "L'ami-râle" : Un papa & une maman, ou deux papas ou deux mamans...


D'autant que les papas pourraient être du genre "mâle" ou "femelle" aimant dans chaque cas soit les "mâles", soit les "femelles" et pareil pour les mamans...


Qu'on a pas fini de s'y perdre :


Bonjour (fils ?, fille ?,) rejeton, je suis Marie ton papa, homo qui aime Pierre ta maman hétéro !


Tout va bien dans sa tête pour le résidu de bidet...


Passons !


 


Justement je ne pense pas qu'il faille attendre tant de temps que ça pour retrouver un équilibre naturel.


Bon, prenez l'exemple des Russes : Ils ont mis 70 ans pour virer leurs dictateurs, mais ils avaient réinventé les Kolkhoses et le Solfkhoses en deux temps trois mouvements pour se nourrir, sans
ça, c'état la famine avec laquelle ils ont plusieurs fois flirté.


Et toute une économie parallèle pour survivre.


Je sais, j'ai baffré durant tous mon séjour du caviar (qui sentait la pomme) à chaque repas, y compris le petit-déjeuner, payé en dollar américain trois francs six sous...


On nous obligeait d'acheter et de justifier d'avoir des roubles avant d'arriver, on repartait avec autant : Je les ai encadrés dans l'album photo à mon retour de la patrie des libertés
sociaistes.


 


En bref, la Liberté, ça ne se divise pas et le "libéralisme" va avec.


Notez d'ailleurs que la pensée "libérale" ne l'est même pas, puisqu'il s'agit en matière économique que de l'ékole "classique".


C'est dire si l'hérésie soce que vous décrivez si bien, elle s'attaque à du "dur" que pour qu'elle réussisse, il y faudra de la durée, sur plusieurs générations justement.


 


Et comme vous le soulignez, il y a "alternance" assez régulière, donc seulement du provisoire.


Ils n'y arriveront jamais en 5 ans, même poas en 10 ou en 15 ou 20.


 


Reste à recréer une "alternative" crédible.


Et jusque-là, elle reste débile.


C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils parviennent de temps en temps à avoir tous les leviers du pouvoir entre les mains : Juste pour nous montrer leurs incompétences fabuleuses.


Et nous mettre la piqûre comme d'un rappel de vaccin.


 


Enfin quoi, la dernière fois, c'était sous le front populaire et la III° république en est morte devant les chars allemands, à redonner "tous les pouvoirs" au Maréchal pourtant honni...


Depuis, y'a toujours eu le Sénat qui formait "contre-pouvoir" : Ce n'est plus le cas !


Donc, un rappel de vaccin.


 


Et notre problème, c'est de reconstruire une opposition qui ne soit pas la "droâte la plus bête du monde" : Là, on a du mal !


Mais ça va venir : Ils règlent leur problème de fin de mois (par un "lease-back" sur leur siège de la rue de Vaugirard : c'est comme ça que ça va se terminer) et il faut vraiment qu'ils ne
perdent pas de temps en virant définitivement tous les fats qui ont créé cette situation ubuesque par incompétence démesurée.


 


On en reparle à la rentrée.

jourdegloire 23/07/2013 06:42


c'est le biologiste jean Rostand qui se mit à douter de l'existaence de Dieu en étudiant les parasites.


 


de lui :


Ce qui ôte au vice un peu de sa dignité, c'est qu'il est toujours, par quelque endroit, le parasite de la
vertu.


 


On comprend mieux ainsi que le parasitisme ai été elevé au rang de vertu.

L'Ami-râle 22/07/2013 23:17


Une fine analyse de la procrastination des « Soces ».


J’admire.


 


Les « Soces » se voient d’abord des frères, des sœurs, qui ne rêvent que d’être membres d’une grande
famille égalitaire où les enfants sont tous égaux…


Pas question de partir à l’aventure, de mettre les voiles, ou de se distinguer d’une façon ou de l’autre en
quittant la famille pour prendre des risques en créant par exemple une entreprise !...


C’est là où se situe la base de  leur « Graal » :
la mort du libéralisme…


Pas question de quitter la famille protectrice !...


Cette peur de la liberté est effectivement basée sur une anxiété particulière : celle du grand
large….


Ce sont de grands enfants attachés à un papa ou une maman qui va penser pour eux !...


Et tout ça va former une grande famille pathogène avec ses boucs-émissaires car il va en falloir pour
expliquer les échecs économiques inévitables !...


 


Ce qui est amusant, c’est que la démocratie leur apporte le pouvoir régulièrement !...


Les autres ont-ils d’autres tares pour qu’il soit nécessaire de laisser le pouvoir régulièrement aux
soces ?...


Une façon de trouver un équilibre ?...


 


Actuellement, nous sommes servis car les « Soces » contrôlent le gouvernement, les régions et les
principales grandes villes !...


La mentalité soce est bien ancrée dans la population avec 70% des jeunes qui souhaitent être
fonctionnaires.


Ne pouvons-nous pas former autres choses qu’une majorité de jeunes anxieux et dotés de peu de confiance en
eux-mêmes ?...


C’est toute une éducation à revoir.


 


Il va falloir beaucoup de temps pour récupérer une telle situation.


Et effectivement, cela risque de passer d’abord par un effondrement d’un système basé sur « la grande
famille idéalisée ».


 

I-Cube 22/07/2013 18:13


Oui mais ça c'est une vieille "blague" rapporté dans mes "histoires d'en rire" (avant l'arrivée de mon Jean-Marc et ses folles aventures) !


 


Je la tiens de mon pote qui fait "Président dans le civil", qui la tient de son antenne de ses Umpistes locaux...


 


Y'a un peu de ça, finalement, mais comme c'est Dieu lui même qui a fait la répartition des "quelités" qu'Il attribuait à chaque peuple de la Terre deux pas plus, Gabriel l'archange tourvait que
c'était injuste que les "Natifs-Gaulois" en aient trois.


Et Dieu de raconter qu'en effet, Il avait été généreux...


Donc il ne saurait être question que d'en avoir chacun deux au choix.: Honnête et Intelligent excluait donc "socialiste".


Du coup, les "soces", ils sont intelligents et malhonnête, soit kons et honnêtes.


Ou pas "soces" quand ils sont honnêtes et intelligents...