Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 04:41

« Momo » m’a fait parvenir une revue de presse états-unienne.

 

Il va bien et se promène en Californie en ce moment-même. Même qu’il m’incite à le rejoindre : À l’entendre, c’est l’eldorado pour tout porteur de compétences.

J’ai décliné : Je n’ai aucune compétence reconnue, sauf en ce qui concerne le « bonheur des dames ».

Et encore…

Le pire, c’est que sa revue de presse, j’en ai lu un bout repris dans notre presse nationale : Je ne le savais pas « correspondant de guerre » (politique) !

Passons…

 

Pour lui la « chattering class » (le microcosme des experts) de Washington n'en finit pas de s'interroger sur l'ultime coup de pouce de « Baraque-A-bas-Mât » pour notre « Ô combien vénéré Président ».

D’abord, on savait que « les services » avaient accepté de refourguer « Déesse-Khâ » dans les poubelles de l’Histoire, mais parce que ça les arrangeaient bien sur le moment !

Ils ont même été récompensé au-delà de toutes leurs espérances en « récupérant » la « Chicago-girl » admirable à leurs yeux en la personne de « Kiki-La-Garde-meurt-mais-ne-se-rend-pas », qui après avoir mis à genoux le commerce extérieur de « Gauloisie hexagonale » a participé grandement au surendettement de sa finance publique : Avec elle au moins, l’Euro pouvait devenir une monnaie de singe et là où elle est, il n’est plus question de « grignoter » les positions du « Roi-dollar » !

 

Mais de là a autoriser la rediffusion de quelques minutes de leur visioconférence du 12 avril, en pleine campagne, même les démocrates de son propre camp en ont « toussé ». Car il s'y déclare « admiratif » de la « dure bataille » menée par son homologue de « Gauloisie de droâte » sur le front électoral.

Remarquez, rien de très compromettant.

Sauf qu’il n'en fallait pas plus pour semer le doute au sein des têtes pensantes des think-tanks américains. Ultime largesse du « président des 99 % » au « président bling-bling » repenti en fin de mandat ?

Vu de Washington, le grand paradoxe de cette campagne reste en tout cas que « Sarko l'Américain » fait désormais encore moins recette outre-Atlantique que l'« homme qui veut taxer les riches à 75 % ».

 

« Tels les héros des tragédies grecques, Nicolas Sarkozy fait face à un seul adversaire vraiment dangereux dans cette élection : c'est lui-même », écrivait, à ce qu’il paraît, Jim Hoagland, éditorialiste du « Washington Post » en février.

De fait, depuis l'éditorial cinglant du « Wall Street Journal » (le journal conservateur de Rupert Murdoch) sur « Nicolas Le Pen », le 13 mars, le président sortant s'est vu reprocher d'avoir trop joué sur le terrain de la xénophobie, en empruntant la « low road » (la voie douteuse) comme l'appelle le « New York Times ».

Aucun autre thème de campagne que l'immigration n'a été vraiment audible outre-Atlantique. Non que le « Romney de gauche » ne déclenche des torrents d'enthousiasme non plus…

Mais, par opposition, il fait presque figure de candidat « normal ».

Or, pour les experts américains, la « Gauloisie éternelle et profonde » veut désormais un président « normal ». C'est peu dire que la polémique sur la viande halal est mal passée outre-Atlantique.

 

Aux yeux des experts américains, notre « Bling-bling » international aurait dilapidé une partie de son capital de confiance sur la crise en abandonnant « la société métissée : avenir de la France » de « Raf-la-main-sur-le-cœur » à... « Mélangeons » !

 

C'est loin d'être le seul reproche adressé à « Sarko l'Américain ». Pour le politologue Jonah Levy, de la Berkeley University, qui s'exprimait dans le cadre d'une conférence à la Brookings Institution sur les élections gauloises, « le bilan économique du sarkozysme reste absolument désolant ».

Malgré ses deux avancées significatives sur le front des retraites et de la réforme des universités, l'absence de toute réforme du marché du travail et le différentiel patent avec l'Allemagne en termes de productivité et de chômage minent totalement son bilan.

Quant aux changements de pied du président sortant sur la gestion de la dette européenne et le pacte fiscal, ils continuent à désarçonner ses partenaires américains. « Brillant, impatient et difficile à prévoir », résumait déjà WikiLeaks en 2009.

 

Par contraste, « François III » fait aujourd'hui figure de « centriste soft » providentiel : « Le rival improbable de Sarkozy pourrait détenir précisément ce que les Français veulent désormais dans un leader : un reflet réconfortant d'eux-mêmes », résume le magazine du « New York Times ».

 

De fait, si les experts n'excluent pas quelques soubresauts sur les marchés en cas de victoire du candidat socialiste, sur le terrain crucial de la crise de la dette européenne, ses critiques du pacte budgétaire européen (« fiscal compact »), qu'il a promis de renégocier, sont plutôt perçues comme un signal positif outre-Atlantique.

Alors que notre « Ô combien vénéré Président » reste enfermé dans son pacte fiscal avec « Mère-Quelle », « François III » est crédité aujourd'hui d'une bonne dose de « flexibilité ».

Une bonne petite politique de relance keynésienne pour une accélération de la croissance serait même plus en ligne avec les vœux de l'administration démocrate : « En cas de victoire, François Hollande pourrait négocier un protocole additionnel sur la croissance européenne qui aurait toutes les chances d'obtenir le soutien des autres partenaires européens et de l'administration Obama, soucieuse de ne pas voir la reprise américaine menacée par une récession en Europe », résume Justin Vaïsse, chercheur à la Brookings Institution.

 

En revanche, des frictions ne sont pas à exclure sur l'Otan et le retrait anticipé des troupes françaises d'Afghanistan à la fin 2012.

 

Non que les doutes sur le « Mitt Romney gaulois », comme l'éditorialiste du « Weekly Standard », Christopher Caldwell, a baptisé le député de Corrèze, soient entièrement dissipés.

Lui aussi est parfois jugé trop mouvant et imprévisible. Les marchés pourraient devenir nerveux en cas d'ouverture de négociations avec « Mélangeons » du front de gôche.

L'hypothèse qu'après Standard & Poor's une autre agence de notation dégrade à son tour la note de la dette souveraine de « Gauloisie financière » est très loin d'être exclue. Mais nul n'ose vraiment croire là-bas que « François III » appliquera réellement sa promesse d'un taux marginal d'imposition à 75 % sur les revenus annuels supérieurs à 1 million d'euros.

Car le candidat « normal » a pris le dessus sur ses propositions hérétiques ou irréalistes, comme celle de la séparation des activités bancaires spéculatives et « socialement utiles ».

Sans avoir forcément lu les travaux de Piketty et Saez (nous y reviendrons, parce que décidément, nous avons l’art, chez nous de faire prendre des vessies pour des lanternes) sur la fiscalité optimale, la plupart des banquiers de Wall Street semblent désormais résignés à un alourdissement « inéluctable » de l'impôt sur les revenus du 1 % le plus favorisé.

 

Au final, « si François Hollande est élu, la continuité devrait prévaloir sur la plupart des questions centrales de la relation franco-américaine », assure Justin Vaïsse.

Certes, la prudence reste de mise dans les chancelleries. Mais que le candidat du taux marginal à 75 % puisse être pratiquement accueilli comme une fatalité outre-Atlantique, au moment même où le Sénat américain a recalé l'impôt minimum de 30 % pour les millionnaires voulu par « Baraque-Au-bas-Mât », en dit long sur le chemin parcouru de chaque côté de l'Atlantique, estime « Momo ».

 

Je veux : Quelle que part, à leurs yeux, il me semble que nous restons toujours de « martiens », navigant joyeusement dans notre « exception » !

 

Merci à toi Momo : Au moins tu témoignes que « nos élections » sont suivies par le monde entier qui reste « suspendu » au génie de la patrie des « doits-de-l’Homme ».

Ça me rassure…

 

Tu reviens commenter ce blog quand, au juste ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 30/04/2012 10:20


Ton lien ne mène nulle part, Michel !


 


Pour ce qui est du thème, tu as dû te planté de post...


 


J'en suis bien d'accord : La répartition telle qu'elle existe aujourd'hui est une arnaque.


Mais justement à cause des "décrets" successifs.


Alors que le calcul devrait être "mécanique" !


 


Alors et alors seulement, nos régimes seraient sauver à jamais : Mais c'est bien trop simple pour des "hommes de pouvoir" (sur les autres) et leurs "sachants" !

Michel Martin 27/04/2012 14:25


Oui, aller jusqu'au bout de la retraite par répartition, je suis bien d'accord avec cette direction. Pouvoir actualiser l'équilibre du système par décret en fonction des performances économiques
me semble aussi indispensable pour l'équité et éviter les conflits de génération.


La proposition de retraite flottante par points répond
à tous ces critères.