Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 05:08

Jean-Marc et Jean-Paul sont à la recherche d'un terrain de chasse.

Ils sont en 4X4 et arrivent près d'une ferme.

Jean-Marc s’arrête et descend de la voiture.

Il va s'adresser au fermier qui est en train de réparer son tracteur dans la cour de la ferme.

« – Bonjour Monsieur. Nous autoriseriez-vous à chasser sur vos terres ? »

Le vieux fermier répond :

« – Ça peut se faire. Mais en échange, plutôt que de vous faire payer quelque chose, je vous demanderai une faveur : Ce vieux cheval là-bas est atteint d'un cancer des testicules et doit beaucoup souffrir. Cependant, je n'ai pas le courage de le tuer. Voulez-vous bien faire ça pour moi ? »

Jean-Marc lui répond : « OK » et retourne vers sa voiture.

Tout en marchant, il se dit qu'il va faire une blague à son copain Jean-Paul resté dans le 4X4 ...

Il monte dans la voiture et quand Jean-Paul lui demande ce qu'a dit le fermier, il répond :

« – Non, on ne peut pas chasser ici, mais je vais donner une leçon à ce vieux con ! »

Là-dessus, il prend son fusil, sort de la voiture et il abat le vieux cheval et concluant par un : « Ça lui apprendra ! »

À ce moment-là, un second coup de feu résonne de l'autre côté de la voiture et Jean-Paul dit :

« – Ouais ! Moi, j'ai eu la vache ! »

 

Pourquoi les chasseurs Corses tirent-ils sur les panneaux routiers ?

« Ayo, Infree ! Pour que les aveugles puissent les lire ! »

 

Jean-Marc et Jean-Paul partent chasser le cerf dans le grand nord au Canada.

Afin de partir de leur camp situé à proximité d'un des innombrables lacs de cette région, ils prennent un hydravion.

Arrivés à destination, les deux potes descendent et s'apprêtent à vivre leur grande aventure.

« – Eh ! » fait le pilote, « je vous préviens, je repasse ici dans une semaine. Quant à votre « récolte », je ne prendrai qu'un cerf maximum par personne. Vous comprenez, ça pèse assez ces animaux, et l'hydravion n'accepterait pas une surcharge. Compris ?

– Ouais, ouais, » fait Jean-Marc. « Pas de problème.

– OK les mecs. Bonne chasse et à dans 7 jours. »

La semaine passe tranquillement et les 2 chasseurs terminent avec 2 cerfs chacun... Ils se rendent tant bien que mal au rendez-vous à l'hydravion.

Apercevant les 4 cerfs, le pilote fait :

« – Mais oh ! Je vous ai dit que je ne prendrai qu'un seul cerf par chasseur, soient 2 au total. Que faites-vous avec ces 4 ? Je refuse de vous ramener dans ces conditions ! L'hydravion ne va jamais pouvoir décoller.

– Ah, » fait Jean-Paul, « pourtant, le pilote de l'an dernier, lui, n'avait pas hésité à décoller avec 4 cerfs ...

Ah oui ? Enfin, si lui y est arrivé, pourquoi pas moi. Mais franchement, c'est la première et la dernière fois que je fais ça. Faut pas déconner. Allez, montez avec vos bestioles, et accrochez vos ceintures. »

Le moteur se met en route et l'hydravion s'élance.

Lorsqu'il a atteint sa vitesse maximale, le pilote tire sur le manche à balai, mais la surcharge est trop importante, et après avoir légèrement quitté la surface du lac, l’avion pique... pour aller se mettre en 1.000 morceaux dans la forêt voisine.

Tout notre petit monde tombe dans les pommes.

Quelques instants après, Jean-Marc reprend connaissance et demande à son pote (qui vient lui aussi de se réveiller) :

« – Mais où sommes-nous ?

– Si ma mémoire est bonne », fait l'autre en contemplant les alentours, « nous sommes à peu près à 200 mètres de l'endroit où nous nous étions écrasés l'année dernière ... »

 

Jean-Marc part pour un safari au Kenya avec sa femme et sa belle-mère.

Un soir, alors que tout le monde dort, l'épouse de Jean-Marc est réveillée par un bruit et constate que sa mère a disparu.

Elle secoue son mari pour le réveiller et insiste pour qu'ils se mettent tout de suite à sa recherche.

Jean-Marc prend sa carabine et ils commencent à chercher.

Dans une clairière voisine, ils ont soudain une vision terrifiante : La belle-mère est acculée à un arbre et un lion énorme lui fait face.

L'épouse demande à Jean-Marc :

« – Oh mon Dieu ! Qu'est-ce qu'on va faire ?

– Ben, rien. C'est le lion qui s'est mis lui-même dans cette situation. Il n'a qu'à se débrouiller tout seul ! »

 

Pour les chasseurs, quelle est la ressemblance entre un chien et un renard ?

« Environ 10 bières ! »

 

Jean-Marc s'arrête, à chaque retour de chasse dans le café de Marie-Yvonne pour prendre un verre.

Il a la mauvaise habitude de poser brutalement son fusil contre le bar en tapant la crosse sur le sol.

Marie-Yvonne, la patronne, le réprimande à chaque fois :

« Un jour, tu oublieras une cartouche dedans et ce sera la catastrophe. »

Et bien sûr, un jour, le coup part.

« – Voilà, je te l'avais dit ! Aujourd'hui, la bonne est de repos et sa chambre est juste au-dessus ! Je n'ose pas aller voir. Vas-y toi ! »

Jean-Marc monte à l'étage et revient en disant :

« – Tout va bien ! La bonne était allongée sur le lit, jambes écartées. Le coup est passé entre ses jambes sans même l'effleurer !

– Ouf ! C'est un miracle avec tes conneries de brute.

– Par contre, ton mari, lui, n'a plus de tête ! »

 

Jean-Marc, un chasseur passionné, s'enfonce dans les bois tous les week-ends, avec quelques compagnons, pour ramener du gibier.

Samedi dernier, tous ses amis se sont désistés pour différentes raisons.

Le voilà seul. Qu'importe, il s’enfonce dans la forêt.

Rapidement, le ciel s'assombrit, le vent se lève et une pluie extrêmement forte le force à changer de direction.

Quelques heures plus tard, il réalise qu'il est perdu.

Comme il aperçoit une clairière, il décide de s'y arrêter pour se reposer.

Et c'est à ce moment-là qu'un ours affamé apparaît.

Jean-Marc se lève doucement et s'enfonce dans le bois.

La bête le suit.

Se rapproche.

Jean-Marc arme son fusil, pointe et... clic : Le mécanisme s'enraye.

L'ours se rapproche, se lève sur ses pattes arrière et grogne férocement.

Jean-Marc s'agenouille, terrifié.

« – Seigneur ! J'ai toujours été un bon chrétien... Ne pourrais-tu pas donner à cet animal un peu de « religion » qu'il ait pitié de moi ? »

Un éclair traverse le ciel et la foudre fait entendre un terrible grondement de tonnerre.

L'ours se couche.

Et soudain, les yeux au ciel, le féroce animal s'adresse au seigneur...

« – Mon Dieu tout puissant, merci pour le repas que je suis sur le point de recevoir... »

 

Suite aux attaques répétées des loups contre les troupeaux de moutons, une réunion entre bergers, représentants de l'état, chasseurs et écologistes a lieu à la Mairie.

Aux bergers qui réclamaient l'organisation de battues destinées à tuer le maximum de loups pour en contrôler la population, les écologistes ont présenté une alternative.

La solution « plus humaine » préconisée par les Verts est celle-ci :

« Capturons les loups vivants, faisons une vasectomie aux mâles puis relâchons les. Ainsi, les loups opérés garderont leur instinct de mâles, ils feront comme d'habitude leurs saillies sur les femelles, mais par contre, les femelles ne seront plus fécondées, c'est de cette manière que la population sera le mieux contrôlée. »

Lorsque le représentant des écolos a terminé son exposé, les bergers prirent quelques secondes pour réfléchir à la proposition.

Puis, Jean-Marc un vieux fermier-chasseur qui a fait le déplacement, se lève d'un bond, prend son chapeau et le claque par terre en s'adressant au représentant des Verts :

« Écoute gamin, je crois que t'as pas bien saisi le problème : Les loups, ils ne baisent pas nos moutons... ils les bouffent ! »

 

Bon week-end à toutes et tous !

 

I3

Partager cet article

Repost 0

commentaires