Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 04:02

Le GIEC, dans son dernier rapport,

 

S’il nous bassine encore avec son ignorance manifeste des phénomènes climatiques qu’il étudie avec du « pognon pas à lui » notamment en :

– N’expliquant pas la cause du « plateau » des hausses de températures moyennes constaté depuis au moins 15 ans ;

– En élargissant sa fourchette des prévisions de hausse de température (plus ils étudient, plus l’aléa s’accroît),

Vient d’en rajouter une couche en certifiant que, dans la pire des hypothèses « sérieuses », le niveau des mers va augmenter de 86 cm !

Si…

Et tout le monde d’avaler sans tousser la belle fable, reprise en boucle dans la presse !

 

Mais savent-ils vraiment compter ?

Surface des océans, mers et Cie : 360.700.000 km²

Je n’invente rien, puisque notre planète est recouverte à 70,71 % d’eau plus ou moins salée…

 

Si l’on compte correctement, 360.700.000 km² x 0,86 m, soit 360.700.000.000.000 m² x 0,86 m ça veut dire que 310.202.000.000.000.000 m3 d’eau douce, actuellement sous forme de glace, d’iceberg, de glacier qui iront rejoindre les océans d’ici la fin du siècle, la faute au réchauffement climatique (engendré par l’activité humaine et-cæteri et-cætera).

 

Or, d’après les études les plus sérieuses, et des plus anciennes aux toutes dernières, il semble que les ressources de ce précieux liquide destiné à nous noyer soit seulement de 35.200.000 km3 (35.200.000.000.000.000 m3), dont 68,7 % se trouve dans les glaciers, 30,1 % dans les nappes phréatique et souterraine, le reste dans le permafrost et l’atmosphères (0,4 % chacun).

Vous aurez noté qu’entre 310.202.000.000.000.000 recherchés et 35.200.000.000.000.000 en stock, il y a comme un écart de 1 à 8,8…

Autrement dit, si « tout fondait » et partait à la mer, on n’aurait qu’une augmentation de l’ordre de 11,34 % des 86 cm prévus … dans le pire des pires des cas !

D’où mon inquiétude légitime : Savent-ils compter au GIEC ?

Et ailleurs ?

 

Car d’ailleurs, il conviendrait même de ne pas prendre en compte les banquises (15.000 km3 en arctique au plus bas actuellement paraît-il, et les 30.000.000 de km3 en antarctique, semble-t-il) puisque justement cette masse de glace, elle flotte déjà en mer, au moins largement.

 

Et quand bien même si tout devait fondre totalement et ne plus jamais toucher la terre ferme, à en dessécher totalement (nappes phréatiques incluses) toutes les terres émergées, 35,2 + 30 + 0,015 = 62,4 km3 ne peut mécaniquement faire augmenter le niveau de la mer et des océans que de 17,3 cm, si je ne m’abuse (et si la calculette de Windows 7 ne dékonne pas…)

Pour « faire » 86 cm de plus, rapporté à cette catastrophe planétaire promise, il faudrait 5,78 fois plus de flotte qu’il n’en existe.

 

Mais on nous assène, sans broncher aucunement, de nouvelles lois sur la mathématique des volumes du niveau du CE1, dont manifestement personne ne se souvient plus.

Quand même aberrant de payer autant de professeurs des ékoles d'élite avec du bon impôt et plein de déficits publiks, pour que pas un seul, absolument pas un seul « sachant », ou même kouillon-diplômé, sur les 60 millions en âge de compter, ne tousse pas et le rapporte dans le moindre canard de la presse aux ordres !

 

L’omertà absolue : « Si tu causes, t’es mort ! »

Perso, j’en cause, parce que je suis déjà mort depuis bien longtemps, et, de plus, plusieurs fois…

 

Donc, donc, les océans montent dangereusement de partout, c’est marqué comme ça dans le texte du GIEC, à cause que… et-cæteri et-cætera.

D’ailleurs dans le délire « écolo-bobo » on nous fait trembler de trouille jusqu’à me faire paraître pour un ignoble assassin (ignoble j’en suis un, assassin, pas encore, mais ça eut failli quand je me suis retrouvé face à la konnasse qui fait campagne sur mon marché dominical à présenter le mek-vert pour qui je ne voterai jamais), m’imputant la catastrophe à venir due à mon scepticisme, pour cause de réchauffement :

– Les catastrophes naturelles (cyclones ouragans, tornades, inondations),

– La fonte de la banquise Arctique et les pauvres ours blancs qui vont se noyer,

– La fonte des glaciers et la montée des eaux qui va éliminer les petites îles et entraîner un flot de « réfugiés climatiques » par millions (250 exactement… estimés),

– L’acidification des océans, qui va dissoudre les animaux à exosquelette ou à coquille,

– La disparition massive des espèces,

–... Je vous laisse compléter la liste, elle est longue.

 

Des fables pour gamins imberbes et même pas encore boutonneux.

La « menace de la montée des océans », comme on vient de le voir est absurde.

Et pourtant ils nous racontent que « le CO2 fait monter les températures, donc fondre les glaciers, donc monter les eaux, donc noyer les îles », ce qui paraît tellement imparable, logique et angoissant que, submergé par l’émotion de la catastrophe ultime avec ses 250 millions de « réfugiés climatiques », on en oublie de préciser de qui il s’agit.

D’ailleurs et avant toute chose, et pour donner du corps à l’argument, on lance des satellites pour mesurer, « avec précision », la hauteur moyenne des océans afin de vous apporter la preuve saignante de nos méfaits d’ignare, et provoquer notre contrition même pas rédemptrice.

On trouve alors que le rythme moyen d’élévation du niveau des mers est de « 3,2 cm, + ou – 0,4 mm/an » !

25 ans à ce rythme, on a déjà atteint les 86 cm fatidiques…

Qu’avez-vous donc vécu assez longtemps (un quart de siècle) pour constater vous-même ces 3,2 cm/an ?

Où a-t-on pu noter, dans les éphémérides des marées ou les données récoltées, sur le terrain, par les 1.398 marégraphes du monde entier dont les données sont collectées par PSMSL (Permanent Service for Mean Sea Level) créé en 1933, pareille « inflation » ?

 

Juste dans l’imaginaire des victimes climatiques !

Ainsi, des alarmistes climatiques patentés, financés par vos impôts à travers l’ONU, seront allés évangéliser les habitants des îles « menacées d’engloutissement », pour leur expliquer tout le bénéfice qu’ils pourraient tirer de leur situation de victimes potentielles d’un cataclysme hypothétique.

Ces futures victimes éventuelles font dès lors autant de bruit que possible dans toutes les assemblées internationales en poussant des cris de gorets qu’on égorge. Ils sont petits, mais nombreux en vote (à l’ONU, 1 État = 1 vote).

Pour les faire taire, les pays les plus riches, ou les plus influençables, leur promettent des sous, ce qui renforce le pouvoir de l’ONU et des ONG qui vont ainsi avoir à gérer les dizaines de milliards extorqués…

Un « bon business » !

 

C’est ainsi que, dès 2002, le premier ministre Tuvalien a, de concert avec les Kiribati et les Maldives, menacé de traîner les États-Unis et l’Australie devant la cour internationale de justice pour ne pas avoir ratifié le protocole de Kyoto.

On peut aussi rappeler l’épisode cocasse du président des Maldives tenant un conseil des ministres sous-marin juste avant la « dernière chance de sauver la terre » de Copenhague en 2009.

Vous vous souvenez de « Hull-haut », la mine catastrophée à ce fameux sommet ?

Le dernier épisode en date est la « Déclaration de Majuro », initiée par la réunion des États du Pacifique qui s’est tenue le mois dernier aux îles Marshal.

Cette déclaration presse le monde entier de prendre dans l’urgence les mesures adéquates pour arrêter le réchauffement climatique et en tout cas à les aider (des sous !...) à préparer la confrontation avec l’irrémédiable.

Cette déclaration sera officiellement présentée à l’ONU dans les jours qui viennent…

 

Ainsi, une organisation nommée AOSIS (Association Of Small Island States) se définit elle-même comme : « Une coalition de petites îles et d’États maritimes peu élevés, qui partagent des problèmes similaires de développement, spécialement leur vulnérabilité aux effets négatifs du changement climatique global. »

Elle fonctionne principalement comme un lobby ad-hoc et une voix de négociation pour les petites îles en voie de développement au sein de l’ONU.

L’AOSIS comporte 39 États membres (sacré lobby à l’ONU – 1 État, 1 vote) situés dans les océans Atlantique, Indien et Pacifique.

 

Là, tout d’un coup, j’ai compris un peu mieux le fond du débat et les rapports d’étape du GIEC, qui fait la part belle à la sinistre farce des îles inondées et des 250 millions de réfugiés climatiques tout droit sortis d’un mauvais scénario de science-fiction…

Cette écologie-là, c’est de la démence pure en vue d’une triple escroquerie, intellectuelle d’abord, électorale ensuite, financière enfin.

Tout ça parce que personne n’a appris à compter ni dans mon pays, ni même ailleurs !

Fabuleux, non ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 12/10/2013 08:24


@ Inco : Et puis 0,02 % de "dilatation" par 10 degrés celsius, si la profondeur moyenne des océan est de l'ordre de 1.000 mètres, même de 2.000 mètres, ça ferait à peine un maximum de 40 cm, pas
de 86 !


Et on n'est pas à 2.000 mètres, ni même à + 10 ° C, à peineun ou deux dixième...


Le GIEC a donc faux !


 


D'ailleurs, confirmation dans les niveaux des marées, années après années, siècles après siècles...

I-Cube 11/10/2013 19:29


Bé c'est la même (écrite différemment) !


Applique-lui une constante ci-avant et c'est bon : Ton pastis ne débordera du verre glaçon fond !

Incognitototo 11/10/2013 17:48


Aucun rapport avec la choucroute ton lien... mais bon, pas grave (bis)...

Va plutôt lire ça : coefficient de dilatation

I-Cube 11/10/2013 16:45


Juste pour te rassurer :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Fluide_incompressible


 


En te signalant que le nombre de Mach reste justement la variable qui vient perturber la constante "empirique".


Il est de 341,21 m/a dans l'air au niveau du sol et température de 19°C et de 1.550 m/s dans de l'eau de mer.


 


Là encore, c'est dû à la fois à la mécanique de propagation des ondes (dans un fluide, un matériau, tout ce que tu veux), en l'occurence sonores mais ça peut être n'importe quelle onde de la
mécanique ondulatoire (vitesse dans le vide = c, soit envron 299.792.458  m/s, mais dite vitesse limite relatviste ; 298.000 km/s dans l'eau), justement pour des raisons d'incompressibilité plus ou moins importante.


Par exemple dans l'acier, la vitesse du son est de l'ordre de 7.000 m/s, ce qui fait qu'on entend de très loin un train arriver si tu colles ton oreille près de la voie.

I-Cube 11/10/2013 16:28


Ah non justement !


Au mieux, j'en ai toujours autant, mais c'est dilué.


Au pire, j'en ai moins parce que ça s'évapore...


Ps beaucoup, mais quand même.


Mais de toute façon il n'en reste jamais assez pour comparer, puisqu'il est sifflé  avant la fin de l'expérience !