Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 04:02

Parfois seulement, notez-bien…

 

Certainement pas quand ils critiquent mon beau pays que j’aime tant, quand ils spéculent contre notre monnaie (que ce soit le Franc-Pinay ou l’Euro), quand ils se gaussent de nos vins & fromages dont ils sont jaloux : Je ne les supporte pas, tout en étant bien triste pour eux.

Idem quand ils boivent de l’eau-chaude colorée avec des feuilles de thé, quand ils nous refilent leurs vieilles jusqu’à les promener mal-attifées sur la promenade de Nice qui porte leur nom, quand ils jouent au foot ou au rugby, le tout avec leurs airs supérieurs : Je les déteste.

Mais ils me font marrer.

 

À part ça, ce sont des « alliés » dont je n’oublie rien de leurs sacrifices pour ma patrie à moi-même, même si les épisodes de Fachoda et plus récemment de Mers-el-kébir (plus quelques autres) me sont restés un peu en travers de la gorge.

Après tout, Nelson y a fait don d’un œil au siège de Calvi « semper fidelis » et tout ceci vaut bien cela.

Et puis depuis qu’ils savent faire des filles dont la dentition ne galope plus après le steak, ils en redeviennent presque fréquentables.

 

Comme c’est férié encore aujourd’hui (solidarité Corsa oblige !), je vous en rapporte une bien bonne pour pas cher.

L’autre jour, j’ouvre le « Financial times » à la recherche du « tête-au-nord » (Sudoku pour les initiés), histoire de réviser mon anglais : C’est plus facile pour moi…

Et je découvre une charge de l’élite de « Gauloisie » dont je les remercie vivement.

Parce que cette fois-là, le journal économique et financier britannique a dressé un constat pour le moins peu flatteur des élites de « Gauloisie fantastique » et des écoles très prestigieuses qui les forment.

Un « ghetto, peu ouvert à l’international ».

Cinglant.

Même que j’ai dû en reprendre mon dictionnaire pour vérifier que je ne faisais pas de contre-sens : On ne sait jamais avec l’humour britannique, qui reste parmi des plus « délicieusement raffiné », bien supérieur aux blagues de « Jean-Marc ».

 

« Les énarques n’ont pas été entraînés à réussir dans le monde mais dans le centre de Paris »

Badaboum !

 

D’après eux, critiquer les élites fait partie intégrante de la culture hexagonale et depuis au moins la Révolution française, mais les énarques et autres hauts fonctionnaires sortant des toutes meilleures écoles sont devenus « une cible privilégiée » selon ce quotidien.

En l’espace « d’un an, les politiques venant de gauche comme de droite n’ont jamais été aussi méprisés », perçus comme incapables de résorber un taux de chômage au sommet ou faisant l’objet de scandales de corruption sans commune mesure avec les précédents.

 

L’élite « Gauloise » provient en grande majorité d’un nombre très restreint « d’écoles extrêmement sélectives », parmi lesquelles figurent l’ENÂ et Polytechnique.

Pendant des décennies, cette élite semblait remplir son rôle « et pouvait se targuer d’être un moteur de progrès ».

« Pendant les Trente Glorieuses, elle a mis au point le Minitel, (et le bip-bop aussi), a conçu les trains les plus rapides d’Europe, a participé à la construction du Concorde, l’avion pour passagers le plus rapide de l’histoire, a convaincu l’Allemagne de la création de l’euro ».

Il ne faut pas exagérer non plus, mais il y a un peu de ça, notamment en ce qui concerne la filière nucléaire…

« Depuis, les choses se sont considérablement dégradées » explique le journal anglais : Là, c’est certain !

 

Elle serait devenue « la plus petite élite pour un pays aussi vaste » selon les travaux du sociologue « Pierrot Bourre-Dieu ».

« Une caste » qui se reproduit de générations en générations, vivant dans les mêmes quartiers, fréquentant les mêmes écoles.

Là où un PDG d’entreprise et un écrivain à succès ne se rencontreraient jamais aux États-Unis, en « Gauloisie patriotique », au contraire, ils se fréquentent avec assiduité.

Les élites politiques, du monde des affaires et de la culture font partie des mêmes cercles d’amis, « se marient entre eux », se servent mutuellement de « pistons » (en francilien dans le texte) pour trouver du travail, s’écrivent des critiques dithyrambiques sur leurs livres respectifs et se couvrent les uns les autres en cas d’affaires de corruption ai-je pu lire dans ces colonnes.

 

Une « solidarité de classe » en somme, selon les termes des « sociologues de la bourgeoisie » que sont « Momo et Miche-elle Peint-son-Char-lot ».

Un constat !

Et dire que quand je cause de « lutte des classes » à mes potes cocos-staliniens, ils sont les premiers à me rire au nez…

 

Pour ne citer que deux exemples, le « Financial Times » relève l’écart abyssal entre les critiques euphoriques que remportent chaque fois les livres de « Baie-hache-aile » en son pays d’origine et celles, bien plus médiocres à l’étranger.

Il dénonce également les nombreux politiques très conscients de la sexualité pour le moins très débridée de « Déesse-khâ » qui ont préféré garder le secret et le soutenir dans sa course à la présidence plutôt que d’en informer le peuple des électeurs.

Préférant trahir ainsi leur pays plutôt qu’un « ami ».

 

Et le « Financial Times » pointe aussi du doigt cette élite tellement « peu préparée à linternational ».

Selon ce quotidien, le président « François III » passé par trois écoles « Gauloises » parmi le plus prestigieuses et élitistes – HEC, Sciences-Po et l’ENÂ (mais y’avait des équivalences et c’est juste une question de fric pour régler les droits d’inscription) – « est en train de découvrir le monde » !

Ce fut la première fois qu’il mettait un pied dans « l’Empire du Milieu » lors de sa visite officielle en Chine en avril pour à peine 37 heures (dont deux payées en heures-sup).

Et les nombreux « gaulois » très brillants faisant carrière à Londres, New-York ou la Silicon Valley semblent s’écarter de plus en plus de cette élite restée strictement l’hexagonale.

 

Et ils ont des raisons : Il n’y a plus rien à attendre de tous ces « fats » imbus d’eux-mêmes.

On le redécouvre tous les jours.

Leur imagination reste bornée à se demander comment « taxer plus » (jusqu’au téléphone portable jusqu’à il y a peu, jusqu’aux « effaceurs » hier, demain les rasoirs jetables…) sans provoquer une « petite révolution » qui les mettrait en difficulté.

 

Faut dire que notre premier ministre, il est tellement admiré que, quand il se déplace hors de ses bureaux, il mobilise jusqu’à 200 CRS pour sa seule protection.

C’est moins que « Bling-bling », mais on s’étonne après que des « casseurs » viennent casser jusque dans les « beaux-quartiers » de la kapitale les soirs de match…

Faut dire que « la troupe » reste aux aguets autour d’un terrain protégé qui doit recevoir un aéroport à construire dans une province reculée.

Notez qu’ailleurs, en « Corsica-Bella-Tchi-tchi », ce sont des golfs que les autochtones ne veulent pas…

Mais là-bas, les effectifs ne sont plus assez nombreux pour protéger qui que ce soit, tellement les postes à créer peinent à trouver des financements.

 

Que je vous signale au passage, que quand on crée 5.000 emplois dans l’éducation nationale de mon pays, histoire de réduire la « dette éducative » avec bien du mal, on annonce clairement mais en catimini que 1.990 « équivalent temps-plein » seront affectés aux syndicalistes…

Mais si, mais si !

Vont être « mieux éduqués » ainsi, nos gosses.

 

Alors depuis, les « actuels » vont de renoncement en renoncement des belles promesses laissées sans suite (genre la séparation des métiers de la banque, genre les plus-values des « pigeons » et autre dindons), les « ex » ne savent même plus comment s’y prendre ni comment ils s’appellent, et au milieu des leaders, il y a toutes ces secondes mains « élitistes » qui exercent vraiment le pouvoir sans contrôle ni directive précise.

Ni même assumer leurs responsabilités, protégés par leurs statuts…

Et ça donne ce gros « kaka-mou » dans lequel on surnage comme on peut, chacun à notre tour…

 

Ce qui reste très drôle, c’est que ces britanniques-là ne sont même pas ironiques dans leur propos : Ils semblent découvrir un phénomène extra-terrestre, qu’ils n’ont jamais eu à subir, alors que nous n’en pouvons plus de nourrir indéfiniment tous nos « nuisibles ».

Depuis combien de temps je dénonce, par petite-touches tous ces fats qui ne connaissent de la vie que les ors des palais, nous balancent que des solutions qui « ne marchent pas » et font de la « méthode d’Émile Coué » leur seul credo… ?

Proverbe Shadock : « Plus ça rate, plus on a de chance que ça marche », n’est-ce pas.

 

Mais il y en a d’autres parfaitement d’à-propos !

Extraits :

« S'il n'y pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. »

« Pour qu'il ait le moins de mécontents possible il faut toujours taper sur les mêmes. »

« Tout ce qui va arriver peut et doit être prévu. Réciproquement, tout ce qui a été prévu doit obligatoirement arriver. »

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? »

« Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des konneries que mobiliser sa konnerie sur des choses intelligentes. »

« Il est beaucoup plus intéressant de regarder où l'on ne va pas pour la bonne raison que, là où l'on va, il sera toujours temps d'y regarder quand on y sera. »

« Tout avantage a ses inconvénients et réciproquement. »

« On dit des choses tellement intelligentes que le plus souvent, personne ne comprend ce qui est dit. »

« À force de taper dans rien, il finit toujours par en sortir quelque chose. Et réciproquement. »

« Avec un escalier prévu pour la montée, on réussit souvent à monter plus bas qu’on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente. »

 

On s’y croirait, non ?

 

Bonne fin de week-end à toutes et tous !

 

I3

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 17/05/2013 14:26


ABSOLUMENT INCROYABLE !


 


Ce post, je l'ai écrit mardi dernier, le 14 mai pour une mise en ligne programmé le 20.


Sur une lecture du FT daté de la veille.


Je l'ai réécrit le 16 mai, je le reprends pour l'enrichir et corriger les fate d'une écriture rapide


Bé le 17 j'apprends qu'il aurait été publié dans les "ECHOS du matin"


Mais sans mes "enrichissements".


 


Alors soit on pompe ma prose avec des accès à mes codes d'administrateur.


Soit on a les mêmes passions pour les "têtes-au-nord" (dit sud-au-kul) que moi dans les meilleurs rédactions.


 


J'opte pour la seconde solution pour qu'on  y retrouve les "mêmes mots", hors mes "enrchissements-personnels".


 


Excusez-moi de dire et redire les mêmes choses que d'autres...