Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 04:48

Le Sénat rejette la réforme des retraites à l'unanimité…

 

À peine croyable : Même eux, à majorité « soce », ils ne croient plus à « leur » réforme des retraites des « laborieux » et autres électeurs d’eux-mêmes !

Ça m’en a coupé le souffle de rire aux éclats…

Voilà qui, au-delà de la gifle infligée, dit bien combien tous ces « élus » se moquent de leurs électeurs…

 

On en parlait encore hier, sur un post préparé pour vous en début de semaine, alors que j’ignorais la claque qui chauffait au palais Médicis.

Allo quoi ? Ils ont complétement perdu leur boussole, là…

 

Si jamais ils en avaient eu une, faut dire.

De toute façon, savent-ils à quoi ça sert ?

Et depuis, « François III » et ses équipes dogmatiques de « trisomiques », ils demeurent bien incapables d’avoir un cap.

En fait, à part de vouloir marier les prêtres …, les nones… les cochons et les cochonnes entre eux, plomber le pays et jeter les foules au chômage, mettre les gosses à l’ékole même le mercredi, ont-ils vraiment « un cap » ?

Si c’est juste de faire ch… (étronner ! Caguer…) le « Gaulois-moyen » à le pousser à voter « Marinella-tchi-tchi », c’est une grosse et belle réussite !

Même s’ils tiennent à tourner en rond (et nous avec) sans visibilité par temps « chargé » en plein milieu des écueils, à se persuader qu’il y a quand même un homme à la barre du pédalo, l’attitude est franchement rigolatoire s’il ne s’agissait pas de l’avenir du pays tout entier.

Je ne sais même pas s’il y a lieu d’en rire ou de s’en effrayer à prendre les jambes à son cou.

  

En tout cas, il y en a qui l’ont fait fort courageusement, parce que même des élus « soces » ont voté contre… et s’apprêtent lucidement à demander l’asile politique à Poutine ou à Castro !

Ne rigolez pas, mais c’est vrai, parce que tellement les sénateurs avaient modifié le projet initial de réforme des retraites, chaque camp voulant le transformer à sa guise, tel qu'in fine, tout le monde l'a rejeté pour ne plus savoir si on rasait gratis demain !

Fantastique …

 

Allongement de la durée de cotisation et compte pénibilité : Ils disent niet dans un bel ensemble unitaire !

Parce qu’ils ont adopté notamment un amendement créant enfin un système de retraite par points. Or, ce n'est pas du tout l'esprit (à tort) du texte proposé à l'origine par le gouvernement !

Et de plus, ils ont rejeté ses deux principales mesures, à savoir l'allongement progressif de la durée de cotisation, destiné à sauver le système des retraites dans son ensemble, celui par répartition qu’ils défendent becs & ongles, et la création d'un compte pénibilité.

 

Le texte prévoyait donc que chaque travailleur né à partir de 1958 devrait désormais cotiser, s'il voulait bénéficier d'une retraite à taux plein, non plus 41 ans, mais 41 ans et trois trimestres à partir de 2020, 42 ans à partir de 2023, et enfin 43 ans à partir de 2035. On en était à 37,5 ans en 2000, juste pour dire les choses comme elles étaient.

M’en contrecogne : Je suis né avant et de toute façon je ne cotise à rien.

Et avec le pognon ainsi économisé, je me paierai mes propres rentes le moment venu…

Quitte même à faire des plus-values sur support exonéré et à sortir en rente-vie elles-mêmes exonérées (PEA-rente).

 

Ensuite, le texte créait un compte personnel de prévention de la pénibilité, qui visait à permettre aux salariés ayant exercé un travail jugé « pénible » (travail de nuit, températures extrêmes, bruit, fumée, environnement toxique, travail kon, entourage de débiles, gouvernement « autiste », etc.) de se reconvertir, de travailler à temps partiel et, surtout, de partir plus tôt à la retraite, à partir du 1er janvier 2015.

 

Il était prévu qu’environ 300.000 personnes devaient à terme utiliser ce compte.

Le coût de ce dispositif était estimé à 500 millions d'euros en 2020, 2,5 milliards d'euros en 2040.

Une paille quand on compte les déficits à accumuler.

Au moins, n’en profitaient pas les « traminaux-cheminots », puisque eux partent encore plus tôt que tout le monde, ni les militaires survivants du rang !

Et je ne vous dis pas le régime d’EDF négocié par la CGT « mine-énergie » : Là, c’est direct sur la facture que vous « contribuez » tous (la leur étant allégée des trois-quarts) !

Ni celui des banques… notamment la BdF et l’accord CDC…

 

Maintenant, le texte rejeté au Sénat va être soumis en Commission mixte paritaire, où il a peu de chance d'être adopté puisque la moitié des élus présents sont des sénateurs, avant d'être à nouveau soumis à l'Assemblée nationale.

Qui en fera, le moment venu, sa tarte à la crème à son tour !

 

Ce qui reste assez drôle, c’est l’ampleur du problème. Si rien n'est fait pour modifier le système actuel, de toute façon le déficit du régime général (CNAV) devait frôler les 8 milliards d'euros d'ici 2020.

Il y a donc urgence à trouver des solutions.

Même si depuis les reformes de 2003 et 2010 (vous n’étiez pas nés ? Celles de « Fifi-le-déchu » et de « Bling-bling », tous les deux réunis à la seconde sucée), ont déjà fait repousser l'âge de départ à la retraite !

La moyenne est désormais de 61,8 ans chez les hommes et 62,5 ans chez nos femmes.

 

Et encore, heureusement qu’elles bénéficient de nos pensions de réversion quand elles nous poussent à partir les pieds devant à ne plus pouvoir supporter leur mauvaise humeur.

Notez qu’à une époque, c’était automatique, maintenant, c’est sous condition de ressources, mais les majorations dues quand elles nous faisaient des jolis bébés demeurent.

 

Et puis souvenez-vous quand même, ce n’est pas si lointain que ça, que pendant sa campagne électorale, « François III » avait promis « une réforme durable préservant le système des retraites par répartition ».

Que c’est assez mal-barré pour le « capitaine de pédalo » en chef…

Son objectif était de ramener à zéro le déficit du système des retraites en 2020. Finalement, une fois les chiffres révisés, le déficit pourrait n'être plus qu'un mauvais souvenir à partir de … 2040.

Si tout va bien.

On aurait rien fait, de toute façon il aurait été épongé vers 2025…

 

Rappelons quand même que tout cela n’est pas que théorique : En 2012, 13,2 millions de personnes touchaient une retraite du régime général, pour un peu moins de 20 millions de cotisants (les autres ont des régimes spéciaux, sont fonctionnaires ou au chômage), soit une hausse de 1 % par rapport à l'année précédente.

Et le montant des pensions versées a seulement augmenté de 4 % en l'espace d'une génération.

Quant aux taux de cotisations, ils n’ont pas suivi : La fameuse allergie aux « prélèvements obligatoires », parce que là, on touche à un effet manifeste d’asséchement des assiettes !

La machine à créer de la valeur est durablement grippée faute d’huile dans les rouages !

N’en déplaisent aux brillants cerveaux de ce pays, « Trop d’impôt tue l’impôt » !

Et c’est même vrai pour les cotisations de la « redistribution ».

 

À en tuer la solidarité nationale et sociale.

Bref, à ce rythme-là, pas étonnant que les déficits se creusent indéfiniment !

Et dire qu’il y en encore qui croient à des lendemains qui chantent.

J’admire la cécité du « bon peuple » des « Gaules de Gauloisie »…

Faut dire aussi, que c’est tellement inconfortable d’être borgne quand tout le monde est aveugle autour de soi : Je peux vous dire, j'en sais quelque chose…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacques Heurtault 07/11/2013 19:03


Vous me faites douter! Attendons de voir ...

I-Cube 07/11/2013 17:13


Vous verrez que si !


C'est obligatoire...


 


La dernière fois qu'ils s'en étaient passés, le Conseil constitutionnel a censuré.

Jacques Heurtault 07/11/2013 12:44


Non! Il n'ira pas en commission mixte paritaire puisque le texte amendé a été rejeté!

I-Cube 07/11/2013 12:28


Je n'ai jamais dit que les "soces" étaient majoritaire au Sénat.


En revanche si l'ensemble de "droâte", UMP, DVD, centre-droit et autre est minoritaire, je veux bien savoir ce qu'est une majorité gouvernementale...


 


Peu importe, ce n'est pas seulement le Sénat qui fait les lois.


En l'occurence, le texte va retourner en commission mixte paritaire, sera rejeté et l'AN sera la seule à prendre la responsabilité d'adopter tel quel tout le projet de loi, sans même l'amender.


N'est-ce pas ce que cherchait le gouvernement ?

Jacques Heurtault 07/11/2013 12:02


hélas pour vous, c'est faux!


Les amendements ont été adoptés par l'oposition de droite soutenue, parfois, par le groupe communiste et, parfois, par les écologistes.


Les sénateurs socialistes n'ont pas la majorité au Sénat! Il s'en faut même de beaucoup puisque, toute la gauche n'a que 5 voix de plus que cette majorité (donc 10 voix d'avance sur la Droite).


Mais soyez tranquille : après les municipales de 2014 et le prochain renouvellement de la moitié du Sénat qui va suivre en septembre, la Droite va retrouver sa majorité traditionnelle ...


Un texte rejeté ne passe jamais en commission paritaire ... Il retourne, purement et simplement, devant l'Assemblée nationale qui travaille sur le texte qu'elle a elle-même envoyé au Sénat. Il
s'ensuit que la deuxième lecture est réduite à sa plus simple expression.