Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 04:32

Mon dernier cauchemar

 

C’était la nuit récente. Un « rêve » dont je me serais bien passé, finalement, même si…

En attendant, il m’a réveillé à plusieurs reprises. Et j’en ai profité pour faire « vidange-nocturne » de la « poche urinaire-naturelle ». Mais à chaque ré-endormissement, je replongeais dedans.

 

J’étais chez moi. Mais un « chez moi » qui n’était pas vraiment chez moi : C’était plus sombre, au-dessus d’une place de ville de province nocturne et agitée d’activités festives-sur-le-pavé, avec un escalier qui n’était pas le même de chez moi.

 

Sonne à ma porte mon syndic de copropriété à qui j’ouvre : Je lui dois, comme à mon naturel habituel, diverses charges de copropriété depuis des trimestres et des trimestres, et comme c’est un homme affable, je n’allais pas le laisser moisir sur le pas de la porte à une heure pareille.

Il entre entouré de quelques sbires qui se mettent à fouiller mon appartement de fond en comble…

 

« Monsieur l’Ignoble, je suis vraiment désolé de cette intrusion nocturne, mais la loi de progrès social (LPS) m’oblige à venir vous déranger, puisque vous devez déjà plus d’un semestre de charges de copropriété… »

Oui mais nous avons un accord d’étalement des paiements en cours.

« Je sais, je sais. Mais la loi, c’est la loi : Croyez-bien que je serai mieux ailleurs que d’avoir à vous embêter à une heure pareille ! »

Sous-entendu, il a une famille avec un « grosse » à honorer de sa présence.

Et il commence pendant que ses sbires persistent à ouvrir tiroirs, portes de placards et d’armoires : Tout y passe.

 

« Nous avons été alertés par vos consommations d’eau. Pour 100 m², la « LPRN » (Loi sur la Protection des Ressources Naturelles), ne vous donne droit qu’à 11 m3 annuel. Or, vous en avez consommé 2 % de plus de date à date depuis la semaine dernière. »

Normal, « Nana-Breizh » a été expulsée de chez elle il y a peu pour d’obscures raisons de lois nouvelles absurdes votées par les « soces » (je crois qu’elle n’avait pas la carte du « micro-parti » de l’élu « soce » de son bled, ce qui est devenue une obligation nationale pour avoir un « logement-social » depuis la « LVPC » (Loi sur la Vie Politique & Civile)…). Et j’ai été ravi de la recueillir pour son plus grand-bonheur sensuel, crois-je me rappeler dans ce rêve, même si elle a débarqué accompagnée de sa petite-fille.

 

« Ah mais attendez, Monsieur l’Ignoble… » fait toujours affable le rubicond souriant… « Vous vivez à combien, ici ? »

On est donc 5 à s’entasser dans un trois-pièces-canapé-avec-moufflets. Ce qui tombe bien, parce que la norme de la « LNHU » (Loi Nouvelle de l’Habitation Urbaine) excipe un maximum de 20 m² par habitant…

« Et vous êtes le seul homme, si je ne m’abuse ! » Il n’abuse pas.

« Vous savez que vous êtes en contravention totale avec la « LMP » (Loi de Modernisation de la Parité), qui répute comme d’un délit toute personne d’un sexe donné qui vit avec plus de deux personnes du sexe opposé ? »

Eh, ho ! Je ne couche pas avec des marmots, quand même !

« Je sais bien ; mais la loi, c’est la loi ! »

Oui, mais si je vire nos « nichées » respectives pour une « parité requise », on ne serait que deux et là, on est mal avec 92 m² de surface habitable de la « LNHU » !

Un coup à risquer l’éviction administrative ou l’attribution de « cooccupants-à-titre-gratuit » désignés par la Mairie en application de l’ancienne loi « SRU » non-abrogée mais remaniée par « François III » et ses équipes de soviets.

Là, je me réveille une première fois imaginant de recaser « ma nichée » dans des logements sociaux très exigus et fort rarissimes pour lui permettre de poursuivre ses études soi-disant supérieures … et sans bourse publique, vus mes revenus déclarables, les « vrais » !

 

Le cauchemar se poursuit. Un des sbires interrompt nos conversations en tendant un sextant à bout de bras : « C’est quoi ça ? »

Un engin que je détiens d’un aïeul qui faisait de la navigation hauturière et dont j’explique qu’il servait à tirer des « droites de hauteur » et des méridiennes en haute-mer, afin de préciser sa position sur le globe.

« On a des GPS, vous savez, maintenant, Monsieur l’Ignoble ! » te me raconte le syndic qui en arrête de fouiller mes courriels sur « août-look » à la recherche de quelques subversions électroniques putatives (Loi sur les Libertés Publiques Élargies) qui a remplacé Hadopi.

Oui mais … c’est un objet qui date de plus d’un siècle. 1880 pour être précis – c’est marqué dessus – et ils n’avaient pas de GPS à l’époque pour se démerder avec un simple sextant, les éphémérides et un peu d’intelligence géométrique euclidienne appliquée.

« Vous avez le certificat d’origine ? ».

Comme si en 1880 mes ancêtres avaient pu imaginer que ces « konnards de Gauloisie » allaient élire un « François III » qui aurait pondu une « LRMR » (Loi sur la Récupération des Métaux Rares) exigeant des certificats à chaque achat d’objet « moderne » pour l’époque, devenus des « antiquités » depuis pour avoir plus d’un siècle d’âge (et donc échappant à l’Impôt-Stupide-des-Franchouillards).

« Arrêtez : C’est du bronze, ça n’entre pas dans la liste de la LRMR ! »

Ah ça, il faudra vérifier : « On l’embarque pour l’analyser à vos frais. Si c’est un alliage, on vous le rendra. Sauf si vous avez le certificat d’origine. Excusez-moi Monsieur l’Ignoble, c’est la loi et ça ne m’enthousiasme pas plus que ça d’avoir à l’appliquer pareillement… »

La « LGODMSA » (Loi Générale sur les Obligations et Devoirs du Métier de Syndic et Assimilés) oblige : Je suis au courant pour suivre un peu tout ça avec les publications du JO de « MA » République en qualité de « juriste-fiscaliste ».

 

Justement, l’inventaire se poursuit : « C’est normal tous ces vieux journaux entassés dans ce coin-là ? » Il y en a aussi ailleurs, mais il ne les a pas encore vus, le bigleux de mon cauchemar.

La « LRVP » (Loi sur la Revalorisation des Vieux Papiers) ne s’applique pas au « JO de la République », puisqu’ils portent la LRVP elle-même.

« Et les consultations internet, vous savez que ça existe aussi pour prendre connaissance d’un texte de loi ? »

Encore faut-il en avoir repéré les références avant sur le papier…

« Je suis désolé, mais vous m’obligez à revenir sous huitaine pour vérifier que cette pile a été recyclée conformément à la « LRVP », avec un certificat authentifié par le commissariat de police, s’il vous plait ! »

Et puis se sont des matières inflammables prohibées hors un local étanche spécialement équipé de « sprinkler » où on peut d’ailleurs fumer tranquillement en évitant de les déclencher avec la fumée de tabac ! Sans ça, c’est la douche assurée.

Et je n’ai pas : Je fume sur le balcon, jetant mes cendres aux vents, en contravention de la « LRPA » (Loi Renouvelée sur la Protection de l’Air).

 

Un autre sbire apparaît avec le vélo de « Miss-Nana-Breizh », stocké provisoirement sur ledit balcon : Elle n’a pas eu le temps de finaliser la procédure d’attribution d’une place de parking à vélo municipal sis dans l’espace public.

« Monsieur l’Ignoble, les véhicules ayant des roues de plus de 15 cm de diamètre ne peuvent pas être parqués en appartement. C’est la « LDU » (Loi sur les Déplacements Urbains) dont nous avons intégré les dispositions dans le règlement de copropriété à l’occasion de votre dernière Assemblée Générale.

Je suis obligé de le confisquer jusqu’à ce que vous présentiez un certificat d’attribution de parking pour celui-ci. »

On paye assez d’impôts pour avoir droit au parking à vélo quand même, me fais-je à moi-même, mais seulement quand Miss aura fait valider son installation chez moi auprès de la préfecture, « LLNF » oblige !

(Loi de Lutte contre le Nomadisme Fiscal…)

Naturellement, les frais d’entreposage seront à mes frais entre-temps, à payer en sus sur le prochain relevé de mes charges de copropriété.

 

Arrive le troisième sbire : « C’est normal ce paquet de capotes dans votre armoire à pharmacie ? »

Bé oui quoi.

Et l’affable d’enchaîner : « Monsieur l’Ignoble, vous avez entendu parler de la « LPSP » (Loi sur la Prévention et de Santé Publique) qui n’autorise la détention et l’usage de préservatifs que sur avis médical et pour le seul motif d’homosexualité ou de MST avérées. Vous êtes homosexuel ? »

Non mais c’est un vieux stock acquis antérieurement.

« Vous êtes atteint d’une MST ou du Sida ? » J’avais envie de lui répondre que si ça l’amusait, il pourrait toujours me faire une pipe pour vérifier in vivo, mais comme ce n’est pas « mon truc », même avec ce genre de « trou-duk affable », j’ai répondu non !

« Confisqué pour destruction : Vous savez bien que les préservatifs sont réputés par décret comme usagés dès lors qu’ils ne sont pas conformes à la norme postérieure. Et la détention de préservatifs usagés m’oblige à vous dénoncer comme contrevenant auprès des autorités sanitaires. J’en suis vraiment désolé ! D’autant plus navré que vous risquez non seulement une forte amende mais aussi l’expulsion pour ce motif… »

Pour le coup, je me réveille une nouvelle fois et vais au frigo-local pour vider une partie de l’eau-gelée qui y fond gentiment…

 

Sitôt rendormi, le cauchemar se prolonge : Un quatrième sbire se pointe de la cuisine l’air affolé.

« Monsieur, monsieur, je viens de compter au moins 60 bouteilles de vins et liqueurs dans un placard. Avec la bouteille de white-spirit, celle à alcool à brûler pour les fondues et quelques autres produits inflammables ou toxiques, on dépasse très largement la limite autorisée ! »

Sans compter mon mètre-cube de vieux journaux officiels…

Le cauchemar, vous dis-je !

 

L’affable en perd même sa bonhomie : « Mais vous êtes fou, Monsieur l’Ignoble ! Vous ne savez pas qu’il est interdit de posséder des produits dangereux pour les pompiers, dans les appartements ? »

(Loi Moderne de Sécurisation des Immeubles-Bâtis – « LMSIB »…)

Sauf pour sa consommation personnelle… fis-je remarquer.

« Parce que 60 bouteilles de vins pour huit jours de consommation, vous pensez vous en tirer comme ça ? Ça fait six cent soixante-quinze gramme par jour de consommation de produit tombant sous le coup de la nouvelle « LSULA » (Loi de Salubrité Urbaine et la Lutte contre l’Alcoolisme) qui n’autorise que 0,5 g/jour par adulte ! Je suis contraint d’en référer aux autorités de police, Monsieur l’Ignoble. J’en suis vraiment navré ! »

Mais, mais, ce sont des vins de garde… Et j’ai des « piques assiettes » à contenter parmi mes amis qui peuvent encore passer « à nocturne » pour posséder des sauf-conduits (rendus obligatoires par la Loi sur la Prévention de la Délinquance Nocturne – « LPDN ») !

Il ne veut pas le savoir : Il s’agit de la sécurité de tous les habitants de l’immeuble et même de celle des pompiers en cas d’intervention !

« C’est véritablement criminel de votre part ! »

 

« Je vous conseille d’envisager de déménager en milieu rural, Monsieur l’Ignoble : Vous êtes un vrai danger public urbain ! »

Mais pour déménager, il me faut trouver un autre logis.

« Louez celui-ci ou vendez-le ! »

Bé voyons !

Si je vends, je me ferai préempter au tarif municipal, autant dire rien.

Si je loue, je me retrouve avec des nèfles pour payer mon nouveau logement.

Et en milieu rural, loin de tout, il me faudra une voiture électrique (en application de la « LMTTF » : Loi de Modernisation des Transports Terrestres et Fluviaux) pour accéder au minimum vital depuis le milieu des champs…

 

Or, qui dit aussi électricité, dit « taxe de raccordement » dont les montants viennent de décupler par l’effet de la « LSEN » (Loi de Soutien aux Énergies Nouvelles) qui prescrit cette seule solution « technique » quand la pose d’une éolienne ou de panneaux solaires est interdite par la commune par l’effet de la « LPER » (Loi de Protection des Espaces Ruraux).

 

Avec quel argent ?

« De toute façon, vus vos comportements abusifs et néfastes à tout le monde, vues les sommes que vous devez à la copropriété, je ne peux que recommander impérativement aux autorités d’envisager de vous expulser ! »

Et la vente forcée de mon appartement : Ce qui paiera les arriérés de charges.

Car en sus, c’est moi qui paye cette visite inopportune au tarif des heures de nuit et à cinq qu’ils s’y sont mis !

Sans compter mes impôts à travers l’augmentation de TVA et de Taxe-Carbone sur les produits agricoles qui permet de pondre toutes ces lois absurdes…

 

C’est ça : Je t’expulse de mon cauchemar, pour commencer !

On verra après.

Il était 4 plombes du mat’ : Je me suis levé avant le soleil, j’ai ouvert l’ordinateur pour y coucher ces lignes et sorti le chéquier pour payer mes charges de copro.

 

Le seul intérêt de ce cauchemar, c’était la présence diffuse de « Nana-Breizh » (http://nana-breizh.eklablog.com/) : Je crois même l’avoir entre-aperçue dans le chambranle de la porte de la chambre ! Même pas un rêve érotique à vous coller « la béquille » !

Nuit de m… (étron scatologique)…

À en rire ou à en pleurer ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 29/05/2012 09:58


Non, non, Comtesse : Je ne rapporte que ce qui m'est revenu en tête, rien de plus.


Mais les rêves sont fugaces (alors que les cauchemars sont persistants), peut-être l'ai-je "inventé" aussi, mais je ne m'en souviens plus, alors...


 


Ce qui me navre, c'est que si ça avait été un rêve, je vous aurais bien mis dans une autre pièce en personne "soi-même".


Mais c'était un cauchemar : Vious n'y étiez donc pas !

ComtesseÔPiedNu 25/05/2012 12:10


Félicitations pour le récit de votre cauchemar très cauchemardesque qui nous y plonge aussi.


C'est vraiment horrible ! Surtout l'épisode des bouteilles de vin. Songez que votre contrôleur aurait pu vous imposer à la place,  du lait 100% bio alors que tout le monde sait que boire ce truc laitier est contraire à l’évolution ! Ah non, je ne vais pas rajouter l’horrible vision à
l’ignoble, ce ne serait pas chrétien de ma part.  


 


Heureusement aussi, que le contrôleur
n'ait pas retrouvé chez vous les livres interdits ainsi que les pamphlets sur le très grand Normal Président de la Normalité.


Ils auraient pu aussi vous épingler au nom de la loi sur le communautarisme avancé (LCA) de ne pas héberger la quote part obligatoire de co-résidents d'origine
exotique (les mots immigrés et étrangers  ayant été supprimés de tous les textes et dictionnaires; le gouvernement très éclairé ayant fait voté la
suppression de mots générateurs de tous les maux ainsi plus de problèmes, ce qui fait l’économie de solutions mais pas de sinistres ministres).


 


Je constate également une perquisition onirique quand même un peu bâclée, ou alors vous avez passé sous silence votre carte de membres payants de la fondation
institutionnalisée «  Des Esperants ». où l’Espoir dirigé doit toujours être valorisé aujourd’hui et seulement aujourd’hui, ainsi on gagne du temps.


 


Bon. Sur ce, je vous souhaite une prochaine bonne nuit avec l’Espoir hein ? Parce que le changement c’est maintenant Il a dit !

I-Cube 25/05/2012 12:01


Bé ça, c'est l'effet de l'élection de "François III" la semaine dépassée, ça, "Ami-râle" !


Notez que j'ai mis fin au cauchemard par anticipation, justement pour éviter à miss "Nana-Breizh" l'exode "au milieu de rien", une forme raffinée de "goulag mderne & champêtre".


Entre faire un rêve érotique où elle en aurait pris le centre de gravité et l'exode-réglementaire, bé j'ai manifestement hésité longtemps...


Trop longtemps, même : Un vrai cauchemar comme j'en fais heureusement assez peu.

L'Ami-râle 25/05/2012 11:46


Quelle horreur !...


Tomber aux « Pays des Soviets » pendant son sommeil !...


Un peu plus et vous alliez en « rééducation  », au Goulag…

I-Cube 25/05/2012 11:45


Toi aussi : Pourquoi tu n'avais pas payé ta "micro-carte" du micro-parti des élus bretons ?