Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 04:06

Le boucan effrayant de ces silences insupportables !

 

Vous les avez entendus, tous ces « petits-fats » se la péter avec délectation, le trémolo de circonstance dans la voix ?

Là, une poignée de morts sur un quai, quelques blessés encore entre la vie et la mort, d’autres mutilés et traumatisés dans leur chair et leur esprit parce qu’une éclisse a coincé un aiguillage…

 

Une pièce de métal d’une dizaine kilos, normalement boulonnée aux rails par quatre gros-écrous qui n’était pas à sa place.

Et pas un pour expliquer que les cheminots, quand ils ne font pas grève, ils « sacrifient la sécurité à leur profit ! »

 

Bé non, ce serait inconvenant, indécent, impossible, politiquement incorrect, d’abord parce que ça fait des décennies qu’ils n’ont pas fait un kopek de profit !

Ensuite parce que la sécurité est leur priorité première à claquer du pognon qu’ils n’ont pas gagné sur leur exploitation ;

Et enfin parce que c’est l’État qui dirige la « boutique » depuis 1937 !

Et qu’à l’époque, l’État, c’était « Blum-Blum », le front populaire, les syndicats, etc. que des « braves-gars » de gôche, absolument pas des graines d’assassin, naturellement.

Et je veux bien le croire et leur donner l’absolution plusieurs décennies plus tard.

 

D’ailleurs, ils sont tellement braves que quelques 700 agents ont été mobilisés dimanche matin, oui un dimanche et de fête nationale en plus, pour passer en revue les 5.000 éclisses du même type que celle incriminée dans ce déraillement.

Des fois que…

Et pas une autre de défaillante, c’est dire que « nos vies leur sont plus précieuses que leurs maigres profits » aux syndicalistes pro-front-de-gôche.

Mais là, plus personne ne la ramène chez « Mélangeons » et « SUD-rail ».

Ou ils sont devenus inaudibles…

 

Alors qu’il faut quand même savoir, que le rail c’est une cinquantaine de morts par an en moyenne.

Dans la plupart des cas, la faute aux automobilistes qui se jettent sous les trains aux passages-à-niveau par amour du rail…

On jette des centaines de millions d’euro par an pour supprimer les passages-à-niveau dangereux…

Mais ils sont tous dangereux.

 

Quand ce ne sont pas les piétons : Tous les jours, il y a des drames.

Salauds de piétons-suicidaires !

Voire seulement des caténaires qui tombent sous leur propre poids avec l’aide du vent ou de la neige.

Sur le réseau du métro-parigot, c’est quasi en permanence qu’il y a « interruption de trafic » pour cause « d’usager » sur l’une quelconque des 14 lignes (hors justement la ligne automatique n° 14) !

Et j’en passe.

 

L’aiguillage incriminé avait été contrôlé le 4 juillet, même pas dix jours plus tard, il cède.

Deux convois venaient de passer dessus dans la journée…

Il paraît, maintenant mais seulement maintenant, que tous les conducteurs de la ligne ressentaient un tressautement au niveau de cet aiguillage, dans leur machine, tous les jours…

Mais que depuis 2009, ils ne signalaient plus rien, tellement la « sécurité est leur premier objectif » et qu’ils se frittaient avec les responsables de RFF.

Mais oui, « leurs absences de profits ne valent pas autant que nos vies ! »

De qui se moque-t-on au juste… ?

 

« Bizarre, curieux » que « les boulons aient tous sauté en même temps » en déclare le Président de région un peu étonné.

Même « François III », expert en tout, nous indique que l'hypothèse d'un acte de malveillance n’est pas privilégiée, même si « on ne doit rien écarter, mais ce n'est pas l'hypothèse que, aujourd'hui, je privilégie. Je pense que nous sommes devant une défaillance matérielle », a-t-il dit lors de son interview du 14 Juillet.

La veille, le ministre de l'Intérieur avait également écarté un acte de malveillance.

C’est donc le manque d’entretien ?

« Pour ce que je sais d'ores et déjà, c'est une défaillance matérielle : est-ce qu'elle a été provoquée par un défaut d'entretien ou de vétusté ? Cela nous obligera à tirer des conclusions. »

En attendant, il y en a qui ont payé de leur vie…

Autant de trop !

 

Mais ce n’est pas de cela dont je veux vous parler, non : Il y aura toujours des accidents, dus aux circonstances, à l’erreur humaine, aux défaillances des matériels les mieux entretenus, révisés, bichonnés ou même vétustes.

Le zéro défaut, ça n’existe pas ailleurs que dans les livres.

Et les livres ne disent jamais la vérité du quotidien : Ils sont là juste pour nous faire « tendre » vers cet objectif idéalisé et s’adapter aux aléas.

 

Non le vrai sujet de ce post, c’est l’immense fatuité des « sachants » qui gueulaient en accusant les anglais d’avoir bradé British-Railways en octobre 1999.

« Regardez donc ce qu’il ne faut surtout pas faire ! »

Le libéralisme et la privatisation tuent !

Les infects fats…

 

Car au matin du 5 octobre 1999, dans une collision entre deux trains à Paddington, dans la banlieue de Londres, environ trente voyageurs sont tués et plusieurs centaines blessés.

Aussitôt bruissaient en « Gauloisie-prétentieuse », sur toutes les ondes, à la Une de tous les journaux (qui en crèvent d’ailleurs à se faire caisse de résonance de toutes les imbécillités venues, nous y reviendrons), toute la journée, les mêmes commentaires : « Depuis la privatisation des chemins de fer britanniques, les nouvelles compagnies propriétaires ou concessionnaires, mues par la seule recherche du profit, ont économisé sur les dépenses consacrées à la sécurité, notamment dans les infrastructures et la signalisation ! »

Conclusion qui va de soi : Les victimes de l'accident anglais ont été assassinées par le libéralisme anglo-saxon (à honnir).

Heureusement, chez nous, personne ne veut de ça : Nous voilà rassurés !

 

Ces abrutis-là avaient déjà oublié les cent vingt-deux morts dans l'accident ferroviaire de Harrow en 1952, qui furent assassinées par le … le socialisme, puisque les British Railways étaient alors nationalisés.

Après quelques heures d'enquête à Paddington, il s'avéra que le conducteur de l'un des trains avait négligé deux feux jaunes qui lui enjoignaient de ralentir et grillé un feu rouge qui lui enjoignait de s'arrêter.

L'erreur humaine, semble-t-il, et non l'appât du gain, expliquait donc le drame.

 

Que nenni ! rétorquèrent aussitôt les « anti-libéraux » de mon pays, car le train fautif n'était pas équipé d'un système de freinage automatique se déclenchant dès qu'un conducteur passe par inadvertance un signal rouge.

Ils avaient aussi oublié qu’en pleine gare de Lyon, le 27 juin 1988, un train percute un convoi arrêté : Cinquante-six tués et trente-deux blessés, victimes évidentes, par conséquent, de la nationalisation des chemins de fer français en 1937, donc assassinées par le Front populaire, qui était pourtant équipé du dispositif de sécurité ultime.

Ils avaient oublié que le 16 juin 1972, la voûte du tunnel de Vierzy, dans l'Aisne, s'effondre sur deux trains socialistes : Cent huit morts.

Là non plus, l'entretien des structures ne paraît pas avoir été d'une perfection éblouissante, tout étatisée que fût la compagnie qui en était chargée.

Sans même parler de l’incendie dans le tunnel sous la Manche tout neuf d’une société privatisée, rappelons encore que le 2 avril 1990 en gare d'Austerlitz à Paris, un train nationalisé défonça un butoir, traversa le quai et s'engouffra dans la buvette.

Pour y picoler un coup !

 

Ajoutons à ces quelques rappels que les chemins de fer britanniques, même du temps où ils appartenaient à l'État, étaient réputés dans toute l'Europe pour leur médiocre fonctionnement, leurs retards constants et la façon aléatoire qu’ils avaient de circuler : Pire qu’en Italie, c’est dire.

Enfin, leur privatisation ne s'est achevée qu'en 1997 !

Comment la déficience des infrastructures et du matériel roulant se serait-elle produite de façon aussi soudaine et rapide en moins de deux ans ?

En réalité, British Railways a légué aux compagnies privées un réseau et des machines profondément dégradés, qui mettaient en péril la sécurité depuis plusieurs décennies.

C’est même une des raisons de leur privatisation…

 

Il est vrai qu’une société privée est toujours soupçonnée d’être capable de faire courir des dangers à ses clients par recherche du profit.

Même si c’est très exceptionnellement le cas, tellement les conséquences sont énormes : Cf. Spanghero qui n’a pourtant tué personne…

C'est à l'État de l'en empêcher, et cette vigilance fait partie de son véritable rôle régalien, que précisément d'ailleurs, le plus souvent il ne joue pas.

 

Le problème empire quand l’État lui-même cumule les deux rôles, de contrôleur et d’exploitant.

Il n’y aurait pas la menace « écologiste » qui surfe à outrance et constance au-delà du dégoût sur les peurs des populations sciemment désinformées, disons que ça ne s’étonnerait même pas qu’il y ait plus fréquemment des accidents nucléaires dans notre parc vétuste, remis « aux normes » en permanence et à grands frais.

 

C’est dans la nature des choses : Quand les pouvoirs judiciaire et législatif se confondent avec le pouvoir exécutif, on parle de confusion, de collusion, de régime « autoritariste » pour ne pas dire de « dictature » !

Au moins de conflits d’intérêts potentiels.

Pas pour la SNCF, cet État dans l’État, avec ses prébendes et « avantages-acquis », ses privilèges et ses « emprises foncières » qui restent autant de friches désolantes dans mon beau-pays !

Et personne de n’en dire un mot depuis vendredi dernier.

J’en suis honteux, figurez-vous.

 

D’ailleurs, c’est dit en transe-lucidité par le ministre des transports (qui devrait réfléchir avant de l’ouvrir) : « Le constat est sévère avec une dégradation ces dernières années, faute de moyens consacrés aux lignes classiques, même si, sur la ligne Paris Austerlitz-Toulouse, où s'est produit l'accident, près de 70 millions d'euros ont été investis en 2013 (qui n’est pas encore terminée), soit le double des investissements de 2012 », a-t-il tout de suite précisé pour dédouaner son autorité de ministre.

Et alors ?

Ce qui n’a décidément pas empêché le pire…

 

Pendant des décennies, ils se sont tous préoccupés de vitesse et de ponctualité en matière ferroviaire et pas assez d’entretien et de sécurité du système, nous dit-on pour justifier les choix de la cohorte d’ingénieurs « ++ » qui dirige l’entreprise publique avec votre pognon.

Fascinés qu’ils nous ont transformés par les performances du TGV, tout a été sacrifié au culte de la grande vitesse négligeant le fait qu’un réseau de près de 30.000 kilomètres impose un entretien permanent ainsi qu’une remise à niveau périodique.

Résultat, pendant que l’on consacrait des milliards d’euros à rapprocher nos grandes métropoles, le reste des infrastructures vieillissait.

Un choix « politique » de prestige.

Le résultat de la confusion de pouvoirs…

 

Depuis 2008, la rénovation en profondeur du réseau est engagée. Chaque année, ce sont plus de 1,5 milliard d’euros qui y sont investis.

Le retard accumulé est pourtant trop important, nous affirme-t-on sans gêne.

Le gel de nombreux projets de lignes nouvelles décidées le 9 juillet irait dans le bon sens, si les crédits dégagés étaient réaffectés.

Il faudrait concentrer les moyens disponibles sur le cœur du réseau en fermant certaines liaisons peu ou pas utilisées, même si cela doit froisser l’orgueil de quelques élus.

Ce qui ne sera pas le cas : C’est « François III » lui-même qui exige des économies.

Ou tout le poids du « politique » sur les choix d’une entreprise qui devrait être saine.

 

La vraie et seule réforme à engager, d’ailleurs demandée par l’Europe depuis des années et des années, ne serait-elle pas de redonner son rôle d’encadrement de toute activité à l’État dans ses prérogatives régaliennes au nom de la sécurité des personnes ?

Car en s’occupant de tout, y compris de l’exploitation des hommes et des matériels, de toute façon l’État ne fait pas mieux que l’initiative privée.

Au contraire !

 

Mais lui, personne ne peut le boycotter.

Alors qu’une entreprise privée, les lobbies réactionnaires (ONG, associations, « écolos-bobos ») ne se gênent pas pour dénoncer tel ou tel…

Un monde merveilleux qui démontre son incompétence chaque jour un peu plus.

Mais pensez donc, priver quelques-uns de leur pouvoir sur tant et tant de bataillons de salariés « sous les ordres » des corpsards de l’État, ce serait insensé.

Une vraie révolution !

Elle reste à faire, celle-là.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 21/07/2013 07:44


Ca alors, "Ami-râle" !!!


J'en suis "tout chose"...


 


"Ils" remettraient ça ?


Avec en "plastron" les anti-nucléaires...


C'est asbolument fabuleux et appelle une "suite" d'Opération Juilette-Siéra.


 


Je la monte "dans la tête" et les fameux 12 milliards annoncés par le gouvernement "J'y-aime-Air-Haut"...


C'est assez fabuleux, mais il semble bien qu'il n'y ait pas de hasard, finalement.


 


En attendant, merci pour l'information passée complètement sous silence ("effrayant"...).


Là encore, les gouvernements changent, mais on reste toujours sur les mêmes logiques.

L'Ami-râle 20/07/2013 23:50


@ I-Cube


 


Le boucan effrayant de ces silences insupportables…


 


Ajoutons au dossier un autre déraillement qui a eu lieu le même jour, le 12 juillet, et qui s’est produit à
Bessines-sur-Gartempes, à Fromental, en Haute Vienne, sur le tronçon ferroviaire qui relie la ligne Paris-Limoges-Toulouse au site nucléaire d'AREVA.


 


En effet, une locomotive a déraillée le matin du 12 juillet 2013, suite au déboulonnage complet d'une éclisse
sur un des rails de cette voie ferrée. Elle ne tirait pas de wagon, mais dès l'après-midi, la SNCF informait le maire de Fromental de ce sabotage… car il n'y a aucun doute pour la SNCF, et pour
AREVA, c'était bien un sabotage !...


Aucune reprise dans la presse et les médias nationaux…


 


Pourtant, il aurait été possible de faire un rapprochement  avec
le groupe de pression à caractère terroriste AZF qui avait placé en 2004 un engin explosif sur le viaduc de Rocherolles, à Folles, juste avant l’aiguillage qui engage la voie ferrée vers ce
centre Areva.


 


Et cela fait, le même jour, deux déraillements causés par une éclisse dévissée.


Dont un déraillement situé près de l’emplacement où se trouvait la bombe d’AZF…


 


Curieux.


 

I-Cube 19/07/2013 10:57


@ Roger : ce n'est évidemment pas faux et la remarque reste pertinente.


 


C'est un peu les "effets feed-back" qu'on découvre à l'oeuvre et décrits par l'analyse systémique.


Parce que tout n'est finalement que symbiose, voulue ou imposée.


 


"L'analyse situationiste" explique parfaitement de son côté : Quand on est en situation de faire, où un rapide calcul des "risques avantage/inconvénient" montre que ça reste raisonnable, on fait
!


Ne pas faire, c'est obéir à des règles de qualité supérieure.


 


Et c'est justement ce que veut dénoncer "l'Ami-râle" : Il n'y a plus d'Ordre  de qualité supérieure.


Toutes les "destructions de valeur" (qui ne sont pas encore créatrices sur le plan moral ni même éthique), telles qu'on les vit tous les jours à travers les "incivilités" sur trottoir, mais
également jusqu'au plus haut-niveau de "l'autorité" (supposée) de la "potestas", du pouvoir démontre à l'envi qu'il nous manque une "refondation" au moins Républicaines (& laïque) qu'on
attend notamment de "Payons" (qui veut s'en charger), pour la création d'un homme-nouveau ...


Vous savez, cette lubie ahurissante d'un "genre humain" marxiste sur lequel serait assis l'espèce sans le savoir...


 


Personnellement, j'attends de voir sur pièce.


Même si c'est effectivement une évolution (pas une "révolution") à faire.


 


Par ailleurs, pour l'heure, les caciques de l'UMP m'ont affirmé avoir déjà recueilli 7 millions sur les 11 manquant.


De ce que j'ai pu en voir, il n'y a pas de "triche", mais comme je n'ai pas tout vu ni pu refaire les totaux, je reste encore dubitatif.


En fait, ils espèrent obtenir 3 à 4 millions d'autorisation de découvert supplémentaire de leurs banquiers pour passer l'échéance.


Même la CDC pourrait être du "tour de table" (touts ceux-là sont "potes" depuis les années fac et science-po, ou ENA, des deux côtés de la table).


En bref, ils reculent pour mieux pouvoir durer.


Je me demande jusqu'où et combien de temps.


 


Peut-être même jusqu'en 2017 : Des grands rêveurs, à mon sens, parce que d'ici là, il faudra faire oublier les années "Blling-bling" et tant qu'il ne se sera pas décidé à demander
l'exil-politique à Castro où à la Georgie, je ne voit pas comment ça pourrait se faire.


Sauf si "François III" accélère dans la "trisomique-attitde", naturellement...

roger nimo 18/07/2013 23:40


a lamiral


au 1er degré ça choque l'âme normalement constituée, j'en conviens, mais ne jamais oublier que le mal porte les racines de sa perte en lui-même.


 


je trouve que ces rakail du bas ont un rôle apostolique, en effet combien de français se sont levés matin les uns socialos, les autres sans-idéaux et ont vécu leur chemin de Damas en croisant ces
"chances pour la France" ?


 

I-Cube 18/07/2013 18:07


"Ami-râle", j'avais lu ce "détail" avant d'écrire ce post !


Il m'a paru tellement affreux, inhumain au sens "hors de l'humanité", que je n'ai pas eu le  courage de le reprendre voire pire de le commenter.


 


C'est dans la "Prophétie de Jean de Jérusalem", celle de l'an mil après l'an mil...(que vous avez en lecture pour avoir déjà "pompé" le texte du mois d'août prochain.)


Exactement l'impensable qui y était déjà marqué 900 ans plus tôt !


 


Je ne sais même pas s'il faut défoncer la tronche de tous ces pôv'-meks-là.


D'autant que ça n'émeut même plus les foules.


Pas le moindre sourcillement.


 


Mais vous qui avez lu, vous savez que quand "l'an mil après l'an mil sera dépassé", il y a un monde nouveau qui naît.


Le "monde d'après", radicalement différent.


 


Quand ces jeunes-là comprendront que quand l'un souffre, c'est tous les autres qui souffrent, quand l'un est pillé, c'est tout le monde qui est pillé, ils arrêteront d'eux-mêmes.


 


Mais le "plein de l'an mil après l'an mil" n'est pas encore fait.


Et une génération n'y suffira pas, tant que nous n'aurons pas nettoyé les écuries et porcheries de nos travers diaboliques contemporains, notamment de ceux que vous citez.


 


Je vous le dis, j'attends qu'on m'explique comment l'UMP va faire l'échéance de la fin du mois, là demain, après-demain.


Le dernier "coup" qui va les tuer !


 


Après, on pourra s'occuper de nos gosses et des gosses de nos gosses.


Pour l'heure, nous ne sommes même pas crédibles quand on le leur dit.


Regardez, même un "élu" comme Jacques Heurtault, il ne veut pas voir, ne veut pas comprendre et détourne même les propos qu'il parvient à déchiffrer.


C'est dire le chemin à faire, effectuvement.