Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 11:02

Suite (et fin) des posts précédents

 

Une traduction parfois aléatoire tout de même :

 

« Dans la campagne de 2012, de nombreux Américains se sont rendu compte pour la première fois que le rôle des États-Unis en tant que puissance mondiale n'est plus incontesté. D’écouter blâmer les républicains sur leur ennemi Obama, faisant valoir qu'il n'a pas été assez agressif dans des endroits comme la Libye, la Syrie et l'Iran n’a pas été inoffensif : « Nous ne pouvons ni nous retirer du monde ni tenter de le forcer à la soumission », a-t-il dit avant d'entrer en fonctions. Une déclaration que les républicains ont interprété comme un signe de faiblesse, une condamnation, opinion dont ils se sont sentis renforcés par les retraits militaires successifs pendant le mandat d'Obama.

 

Obama veut retirer les troupes américaines d'Irak et, en 2014, de l'Afghanistan, mais il a aussi eu le choix. Les considérations de coût et de l'échec dramatique de ces deux opérations ont imposé les retraits. Contrairement à ce que beaucoup de stratèges mondiaux au Pentagone ont pu envisager, l'Irak ne s'est pas transformé en un noyau pour les nouvelles démocraties dans le monde arabe. Au lieu de cela, le pays continue à stagner aujourd'hui comme une nouvelle dictature déguisée, et il reste en proie à de terribles bombardements.

Après 10 ans de guerre, et en dépit de la collaboration d'envergure mondiale entre l'OTAN et les Nations Unies, l'Afghanistan reste un échec pour les États-Unis, qui a déjà perdu 2.144 soldats et a ramené des dizaines de milliers de GI avec des blessures physiques et psychologiques, sans être en mesure de célébrer le mondre succès tangible.

 

Les bouleversements dans le monde arabe ont pris les diplomates américains par surprise, et ils ont empêché l’offensive d'Obama dans le monde islamique.

Mais ils ont aussi montré comment mal informé et, en fin de compte, sans influence, les États-Unis sont aujourd'hui considérées dans la région. Un membre des Frères musulmans est actuellement président de l'Égypte, l'Iran reste apparemment pas découragée de faire avancer son programme nucléaire et la situation en Israël est plus précaire que jamais. Ce sont tous des signes que l'Amérique exerce une influence beaucoup moins forte que beaucoup d'Américains veulent encore le croire.

 

Ce n'est pas uniquement attribuable à un déclin américain, mais a aussi en rapport avec les changements intervenus dans la structuration du pouvoir mondial.

Le rôle unique que le pays a connu pendant une courte période après l'effondrement de l'Union soviétique a disparu. Il y avait un moment, à l'époque, dans laquelle les apologistes de la grandeur américaine avait déjà déclaré la fin de l'histoire, parce qu'ils estimaient qu'il y avait maintenant la preuve qu'il ne pouvait y avoir qu'un seul modèle d'organisation gouvernementale : L'Ouest, la démocratie libérale fondée économiquement sur la liberté.

Mais cette époque est révolue.

 

Le discours de campagne de Romney semblait particulièrement vide quand il a proclamé le XXIème siècle serait un « siècle américain », une fois de plus.

En fait, il y a beaucoup plus à dire sur l'idée que « l'âge du monde post-américain » commence.

Dans son nouveau livre « In World No One », le politologue de Washington Charles Kupchan écrit qu'il y a apparemment « plusieurs chemins vers la modernité », même si ce n'est pas ce que le vieil Ouest veut entendre. « Le monde, dit Kupchan, ne sera pas plus homogène et plus américain, mais plus variés et moins américain. »

 

La Chine est un bon exemple. Pour le moment, le pays, avec son gouvernement autoritaire, a apparemment réussi à permettre à une classe moyenne assez grande pour prendre part à son succès économique, de sorte que la majorité des citoyens chinois ne sont pas plus susceptibles de contester le contrôle du Parti communiste. Quelque 80 % des répondants à un sondage en Chine ont indiqué qu'ils étaient satisfaits de la direction du pays, contre moins de 30 % des sondés à une enquête similaire aux États-Unis.

De nombreux pays en développement se tournent maintenant vers la Chine au lieu des États-Unis comme un modèle sur la façon de structurer un pays. Ils ne sont plus à la recherche de la lumière du phare américain à l'horizon. Et à moins qu'un miracle se produise après l'élection, en particulier par le 31 décembre 2012, que la lumière qui pouvait en sortir bientôt, serait réduite à un scintillement.

 

C'est alors qu’un ultimatum expire ce que l'on appelle la « falaise fiscale», que Démocrates et les Républicains se sont fixés de régler, après l'échec dramatique de leurs négociations budgétaires de l'été 2011, et afin de ne pas conduire le budget gouvernemental contre un mur. Si les deux parties ne peuvent s'entendre sur une solution commune, les compressions budgétaires et les hausses d'impôts prendra automatiquement effet le 31 décembre pour réduire massivement le déficit de 900 milliards de dollars à venir.

 

Jusqu'à présent, les deux parties ont montré peu d'empressement à faire des compromis. Les démocrates insistent sur les augmentations d'impôts pour les riches, les républicains refusent, arguant que le budget devrait être consolidé par des réductions de dépenses seulement. Le président Obama, qui aurait pu rester en fonction jusqu'à au moins 20 janvier 2013, quel que soit le résultat des élections, a annoncé qu'il opposerait son veto à toute proposition qui ne tient pas compte des impôts plus élevés pour les riches.

Depuis, il a été réélu…

 

Le package d’économies d'urgence et automatique permettrait de réduire le déficit budgétaire de 607 milliards de dollars. Cela se traduirait par des réductions pour les médecins et les hôpitaux, les écoles et les garderies, les théâtres et les musées, les gares, les aéroports et les universités. Le pouvoir d'achat serait réduit et les investissements ne seraient pas effectué, tout cela parce que, dans l'Amérique d'aujourd'hui, des compromis politiques et l'équilibre raisonnable des intérêts ne semblent plus possibles.

 

Un programme d'austérité de cette ampleur aurait coûté à l'économie environ 5,1 % du produit intérieur brut. Pas même les pays en crise de la zone euro ont mis en place de tels programmes d'austérité aussi drastiques.

 

Selon des sources gouvernementales officielles, le pays pourrait faire face à une « grave récession » à moins qu'il ne trouve une solution à son problème de budget. L'économie, qui devrait croître d'au moins 2,5 % l'an prochain, pourrait diminuer, conduisant à un taux de chômage de plus de 9 %.

Il s'agit d'un scénario de cauchemar contre lequel même le Fonds monétaire international, normalement un promoteur de programmes d'austérité drastiques, met en garde. Derrière la falaise budgétaire, il est un gouffre béant dans lequel tous les espoirs pour l'avenir de l'Amérique pourraient disparaître.

 

C'est peut-être déjà et seulement la question de contrôler le problème et de se préparer à l'ère post-américaine.

(…)

 

Par ULLRICH FICHTNER, HANS HOYNG, MARC HUJER ET GREGOR PETER SCHMITZ. »

 

Le monde d’après est en marche : Rien ni personne ne l’arrêtera.

Retour au premier post de la série du week-end…

Partager cet article

Repost 0

commentaires