Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 05:01

Vous avez dit un « choc ou pacte » de compétitivité ?

 

C'est aujourd'hui qu'on va savoir enfin car depuis trois décennies que les gouvernements qui se sont succédés à la tête de mon pays ont compté exclusivement sur la « fée de la conjoncture mondiale » pour guérir la double impuissance gauloise sur les déficits et l'emploi.

Trois millions de chômeurs, une flambée des CDD au détriment des CDI, même dans les « grands-groupes » (un type de contrat qui va bientôt être réduit à la seule sphère publique), trois pourcents de déficit recettes/dépenses à terme, à terme seulement : On dépense 103 quand on ne finance que 100.

Trois dizaines de milliards d’effort, réparties en trois tiers égaux entreprises, ménages, puissance publique, nous annonçait-on.

Tout dans la symbolique de la trinité, décidément…

 

Et puis la déception : Quand les Allemands présentent un budget 2013 de 302 milliards alors que celui de 2012 ressortira à 312 milliards sans que la société-sociale n’explose en plein vol, sans que les entreprises ne déposent leur bilan, sans que les exportations de dévissent, sans que leur PIB ne frémisse, il y a bien 10 milliards de moins, « François III » augmente quand même le budget de la Nation de plus d’un milliard.

Et il s’agit d’euros dans les deux cas…

Même la Suède s'est attelée à la tâche avec succès depuis quelques années, mais toujours pas nous.

 

Les dix milliards d’effort des entreprises, ils n’y seront que de 6 à 7 milliards. Et encore, bien des recettes espérées s’évaporeront sous les soleils des îles exotiques et de leurs paradis fiscaux.

Quant aux ménages, non seulement on rabote leur maigre pouvoir d’achat par des taxes et impôts supplémentaires en taux, mais en plus ils payeront les « recettes de poche » quand ils iront consommer leur « petite-mousse-Picon-matinale ».

Oh non, pas fou : Les brasseurs notoirement connus ne seront pas épargnés, mais les « locaux » et « petits » pourront grandir pour ne pas payer…

Un petit coup de poignard de plus dans le jeu de la libre-concurrence d’entreprise !

 

On nous dit qu’il s’agit de ne pas tuer le « seul moteur de croissance » qui marche encore : La consommation.

Et pourtant déjà le consommateur change ses comportements : Il consomme moins, c’est insensible mais bien réel à en voir les volumes publiés par les grandes enseignes.

Ils consomment « moins riche » à en croire les récentes études Nielsen (qui vous mesurent sous toutes les coutures) en boudant les marques de l’industrie agro-alimentaires qui souffrent.

Et ce n’est pas fini.

 

C’est aussi les propos « non-tenus » (il les a démentis) du patron de Mitsubishi-Gauloisie constatant à Cap d’Antibes la supposée schizophrénie du ministre du redressement productif : « Je ne comprends pas ce ministre qui ne connaît pas ses dossiers de l'automobile qui représente 25 % des revenus de la France et 10 % de l'emploi dans notre pays, car il n'y a pas seulement les constructeurs mais aussi ceux qui travaillent par ou pour l'automobile directement ou indirectement. »

Et d’aller plus loin : « Cet abruti mental, ce débile, augmente les malus écologiques, réduit la vitesse des conducteurs sur le périphérique de Paris et pourrit la vie des automobilistes, de toutes les origines sociales... Tous le subissent ! »

« Il est bête et ne comprend rien. »

Coup de grâce : « Vous pouvez me citer sans vous inquiéter. Grâce à mes précédentes déclarations sur les chaînes de télévision nationales, j'ai déjà un contrôle fiscal ! ». Sur le dos et à gérer…

 

Je peux en témoigner : On roule moins, le marché du véhicule neuf s’effondre mois après mois, celui de l’occasion stagne et on a toujours plus de mal à se garer dans les rues de la Kapitale.

Il m’arrive même de faire Paris-province et retour en moins d’une heure aux aurores, mais de passer le reste de ma matinée à poser mon « tas de boue à roulette » tellement le « taux de rotation » des places qui se libèrent se ralentit à l’extrême : Je ne vous raconte pas les douleurs provoquées par l’envie pressante jusqu’à l’urgence de devoir faire pipi !

C’est tel qu’il va devenir plus commode de rouler en taxi d’ici sous peu : Pour le moment, c’est encore plus cher et je n’ai pas les moyens.

 

Ici, on préfère continuer, par exemple, à arroser le sable immobilier avec des carottes fiscales tout en durcissant chaque jour les contraintes réglementaires et d'urbanisme du secteur.

On a même eu droit à l’épisode invraisemblable du mélange des genres en matière de cafouillage sur la loi de de « Sicile-Du-Flot », tellement c’est « grand-n’importe-quoi » à tous les étages de son administration, déjà taclée sèchement pour avoir inventé un inventaire pas à jour des surfaces disponibles à la construction !

C’est encore un rapport de la Cour des comptes sur la gestion du parc locatif des logements sociaux parigots (ça s’étend jusqu’en deuxième couronne de banlieue) qui constate que le taux de rotation des logements qui se libèrent est jusqu’à dix fois inférieur à celui du reste du pays. Il est parfois nul dans certains quartiers. Comme les place de parking à bagnole certains jours.

Là encore je peux en témoigner : Dans « près de chez-moi », y’a 60 logements de la Ville de Paris et … quelques Mercédès rangées au parking attenant !

Comme autant de témoignage d’échecs d’une « politique de la pénurie » par la préemption.

 

S'agissant de l'emploi, la tentation est là aussi grande de guetter la croissance, avec quelques rustines de droite ou de gauche selon les cas pour colmater les brèches les plus béantes. Les pouvoirs publics ayant peu de prise sur la conjoncture chinoise, le prix du pétrole ou la démographie, ayant épuisé jusqu'à la corde la ficelle des emplois aidés, le chômage ne pourra être traité que par une évolution du fonctionnement des marchés du travail et des biens et services.

Mais non, on persiste à stratifier et fossiliser ledit marché du travail, allant jusqu’à menacer les entreprises qui recourent aux CDD aux pires des rétorsions.

Y’en a même qui depuis bien longtemps font la grève des embauches.

Et ça enfle.

 

Et Ô drame : Désormais, on parle de coûts du travail, et du « hors-coût » du travail dans ce pays en pensant que la solution viendra des exportations.

Non seulement ça ne veut rien dire (c’est juste une formule d’un obscure énarque qui fait dans « les nuances » : Une spécialité de tout juriste de droit public bien formé), mais s’en remettre au seul climat économique général et mondial, pour des anti-mondialisates, c’est comme une piqûre dans une jambe de bois (et espérer qu’elle vous en fera des dos de « foie-gras-poêlés-au-miel »).

Les exportations, il nous en faudrait plus, c’est une évidence, mais en soi, c’est une ineptie : Il vaut mieux produire à l’étranger avec des coûts locaux pour vendre à l’étranger et rapatrier les profits (quand ils ne sont pas re-taxer une seconde fois empêchant le financement d’investissements créateurs de valeur), tant que notre industrie n’est pas compétitive.

Ce qui demandera des années et des années…

Il vaudrait mieux réduire nos niveaux d’importation, dès qu’il ne s’agit pas de matière-premières indispensables, en y substituant nos productions locales.

 

La solution, vous la connaissez, puisqu’il s’agit de la « CSPM » inventée ici même en juin 2007…

Là, on aurait eu un « véritable choc » de compétitivité, où d’ailleurs chacun y retrouve son compte (simulations à préciser).

Au lieu de ça, nos gouvernants persistent à retaper des recettes cuites et recuites qui ont toute en commun d’avoir affiché leur inefficacités… depuis au moins trois décennies.

 

« Le changement, c’est maintenant » qu’il disait.

C’est vous dire combien je suis déçu…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 07/11/2012 18:35


Merci Michel !


Moi je "dépiaute" encore...


 


Mais c'est quoi cette revendication ultra-confidentielle et catégorielle comme panacée à tous nos mots, l'ami ?

Michel Martin 07/11/2012 10:35


Maintenant que le rapport est paru et que le gouvernement a dit ce qu'il en ferait, j'ai fait un billet à commenter sur le choc de compétitivité ...à retardement.

I-Cube 07/11/2012 08:51


@ Cédric : D'abord, bienvenue au club des commentateurs assidus !


Une 'recrue nouvelle", ça fait toujours plaisir à l'ego...


 


Ensuite, j'ai entendu à la "radio qui voyage" hier dans la journée à bord de mon "tas de boue à roulette", qu'effectivement nous aurons une hausse de TVA pour un "pacte de compétitivité".


Devant financer une baisse "étallée dans le temps" des charges sociales.


 


Si j'ai bien pigé, il s'agit de 0,004 point pour le taux normal (ce qui est indolore our le porte-monnaie et bien plus simple pour les calculs mentaux d'un  prixHT vers un prix TTC et
inversement),


Mais de 3 points sur les produits de "première nécessité", hors quelques-uns d'une extrême nécessité qui resteront, soit à 7¨%, soit retournerons à 5,5 % soit à 2,10 % comme l'urgence qui soigne
de l'imbécilité telle la presse.


Konnement, il n,'y aura pas de taux zéro, comme je le préconisais.


 


En  revanche, ce qu'on ne rapporte que mollement dans la presse, c'est qu'il va y avoir une fiscalté-verte sur les importations.


On ne sait pas encore comment ni combien, mais c'est un vrai droit de douane nouveau (qui sera retoqué dans les années de fin de quinquennat) qui ressemble à s'y méprande à ma CSPM, mais sans
basculement vers le pouvoir d'achat des "locaux".


Dommage : Que les côtés négatifs.


 


Par ailleurs, la solution qui consisterait à remettre sur la feuille de paye l'ensemble des charges sociales pour que le salarié en dispose à sa guise, soit individuellement (là, je rêve, je sais
: les "cafetaria-plans" ne sont même pas dans les esprits...) ou collectivement après négociations avec les syndicats (après tout ils gèrent "paritairement" le volet dépense des
assurances-sociales, donc ils sont bien placés pour "savoir"), il n'en est hélas pas question.


Une fois de plus.


 


Parce que chacun s'imagine qu'il s'agit de taxer le travail.


Certes les charges sociales sont des "prélèvements obligatoires" et en amont de façon à ce que ce soit indolore (avec pour conséquence que personne ne sait compter combien lui coûte sa santé, sa
retraite, etc.), mais économkiquement il s'agit pourtant d'une "REMUNERATION DIFFEREE" : Elle appartient au prolétaire.


Ni à l'Etat, ni à l'empoyeur.


Pour l'avoir oublié, tout le monde se plante sur les solutions qui iront donc à l'échec.


C'est tellement prévisible que cette solution réapparaît comme d'un replâtrage absurde, une fois de plus !


Hélas.


 


Un rapport "Galle-oie" parfaitement décevant.


Mais nous y reviendrons...


 

I-Cube 07/11/2012 08:35


@ Jacques : OUI sectaire parce que vous me reprocher de critiquer un gouvernement au motif qu'il appliquerait son programme, voire vous me le défendriez !


Désolé, mais je le critiquais déjà avant les élections et je continuerai, au même titre que je critiquais "Bling-bling" d'avoir fait à l'envers de son propre programme contre les intérêts du
pays.


Je reste Libre de mes opinions, que vous le vouliez ou non !


 


Car quand une mesure est mauvaise pour le pays (même si elle est bonne pour un parti), elle doit être critiquée.


Sans ça, la démocratie serait déjà lettre-morte.


Et moi je prendrai mon maquis Corsu...


 


Par ailleurs, je n'ai aucune honte à être étiqueté : C'est un exercice réservé aux micro-céphale d'une facilité telle qu'elle est à leur portée.


J'ai assez enduré de passer pour un gôchiste chez les gaullistes, un facho chez mes potes coco de la CGT, un crypto-coco au PS, un frontiste au MRG.


Et un enkulé chez les verts (aussi et pas longtemps : Mais j'étais de la campagne de René Dumont, figurez-vous).


 


Or, il me semble que parce que je dérangeais un peu partout, pour ne pas rentrer dans le dogme, à part le RPR où j'étais encarté, je suis resté libre et, comme dirait l'autre, "droit dans mes
bottes".


Tout le monde ne peut pas en dire autant, à prêcher ceci ou cela et leur contraire.


Ne vous a-t-on pas entendu faire l'apologie du Modem et ensuite leur cracher dessus, par exemple ?

Cédric 06/11/2012 23:42


à aucun moment je n'ai mentionné le fait d'être POUR ou CONTRE la TVA "sociale".


je suis par contre à peu prêt sûr que, autant l'augmentation de 0,40% sur l'ensembles des produits de consommation on va la sentir passée, autant la baisse de 0,50% sur les produits de "premières
nécessité" va faire l'objet d'arrondis qui feront que la différence n'ira pas dans notre poche.


ce n'est que mon avis bien sûr, sans doute pas des plus optimistes, et tout cela dans l'hypothèse (pour moi peu réaliste) qu'aucune dégradation de l'économie n'intervienne avant fin 2013.


bref : qui vivra verra !