Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 04:09

Ou la longue marche vers la Liberté…

 

La « pensée-unique », mondiale cette fois-ci, nous présente le régime de Kim Jong-Un, héritier de la dernière dictature marxiste-léniniste-stalinienne du monde (avec Cuba), comme le « diable ».

Il faut dire que « le gamin », il s’agite dans tous les sens en ce moment pour faire peur à tout le monde : Il a des missiles, pas forcément « top de top », mais quand même, et dispose de munitions nucléaires (sur les plans du Docteur Khan, modèle pakistanais), dont on sait qu’elles fonctionnent.

Mal, peut-être, car les essais à vocation « politique-diplomatique », ont aussi pour objectif d’améliorer le rendement des charges qui reste aléatoire.

 

Car ce n’est pas le tout d’être capable d’enrichir de l’uranium, au moins assez pour faire fonctionner un réacteur « civil », encore plus pour une charge de qualité militaire, ni d’être capable de récupérer et d’isoler du plutonium, dont on rappelle qu’il s’agit d’une « cendre » des réactions nucléaires-maîtrisées d’un réacteur (ou d’un accélérateur de particules). Un matériau qui n’existe pas naturellement…

Il faut aussi être capable de faire péter l’ensemble au bon moment et au bon endroit, sans provoquer « d’accident » anticipé.

Pas très compliqué non plus : C’est juste un calcul et un petit bricolage d’ingénieur. On en reparlera une autre fois (dans le roman d’été 2013 ! « Parcours Olympiques »… qui vous racontera comment il n’y a pas eu d’attentat nucléaire sur Londres en juillet dernier…)

En effet, le « bricolage », s’il est « improvisé », il a juste le mérite d’initier une explosion qui disperse aussitôt le « combustible » à la vitesse de la lumière, réduisant d’autant la puissance finale dégagée.

Pour augmenter ladite puissance, il s’agit donc de faire « des essais » avec des dispositifs de plus en plus complexes qui maintiennent compacte la munition assez longtemps pour que toute la charge soit « brûlée ».

 

Bref, ils continuent de « s’agiter », à tel point que même le Japon a déployé des missiles anti-missile près de ses grandes villes, que la flotte US se tient en alerte pour intercepter tout « vecteur agressif », tous azimuts, y compris pour protéger Pékin…

De plus, si en Corée du sud on surveille les « cousins » sans trop y croire, les délégations étrangères recensent leurs compatriotes.

Pour quelques-uns de nos étudiants en « stage-Erasmus », les échanges entre universités et grandes écoles des deux pays, on rapatrie : Pas évident, parce que ces étudiants ne pourront pas passer les épreuves de validation de leurs cursus coréens ; résultat, ils suivent des cours inutiles et devront « repiquer » en « Gauloisie-de-l’intelligence » un trimestre de formation supplémentaire pour valider leurs « unités » et diplôme…

Mais c’est que les directions desdites « grandes écoles », elles y tiennent, à leurs étudiants : Ce n’est pas de la « chair-à-canon » non plus, mais du neurone à haute densité.

 

Personnellement je ne suis pas inquiet : Le « gamin » n'est peut-être pas si fou que ça, mais peut être aussi un fin politique qui prépare le terrain pour un grand changement.

Songez-y : Massacrer du coréen du sud à l’aveugle, une grande première du troisième millénaire, ce serait la fin du régime !

La communauté internationale ne pourrait pas faire autrement que de faire « front uni » pour des mesures de rétorsion et de représailles rapides et définitives.

Armée chinoise en premier : Jusque-là, Pékin tolérait un voisin « ami », jusqu’à le soutenir par des exportations de matières premières (pétrole, charbon, électricité) et de nourriture (pour les populations) de médicaments, de matériels sanitaires et de biens intermédiaires, uniquement pour ne pas avoir une frontière commune avec des alliés d’américains, comme d’un glacis.

Déjà, Taïwan, ça lui donne des boutons, un peu comme Kennedy avec les missiles de Cuba, Okinawa située un peu plus loin aussi, la flotte US au large des côtes, encore plus…

Alors un « ami-menaçant » et « agité » à une poignée de minutes de vol supersonique, ce n’était pas vraiment dans ses ambitions.

On peut comprendre : L’empire du milieu est nécessairement encerclé de toute part et de toutes les menaces, puisqu’il est … au milieu de tout le reste !

 

C’est en tout cas la dernière discussion que j’ai eu avec ma « pote-Wang », une réfugiée nord-coréenne parigote, qui a un joli coup de pinceau et survit dans la kapitale à donner des cours de barbouillages.

Elle a même essayé de me choper à un de ses cours collectifs, mais comme elle est rétive à toute approche sensuelle, même amicale, que je n’ai pas une once de talent et qu’elle ne pose même pas nue pour ses élèves, je ne l’ai pas suivie. Sauf à échanger de temps en temps, quand nous nous croisons, sur le sort de son pays qu’elle voit avec pessimisme…

Faut dire que toute sa famille y est passée, sauf son petit-frère qui fait biffin-local !

Notez également qu’elle inspire le personnage de « Miho Mihado » dans « les enquêtes de Charlotte » : Je le crie sur tous les toits depuis si longtemps, je n’ai aucune imagination, aucun talent !

Pour raconter une histoire, même romanesque, il me faut du concret, du solide, de l’étayé, du vérifiable et quantifiable, dans les lieux, les événements d’actualité, mais y compris pour tous les personnages que je mets en scène (dans des situations qui ne sont pas les leurs)…

Je vous l’avais dit, Miho Mihado existe réellement physiquement, même si c’est un personnage fabriqué par un mixte, dont « ma pote Wang » dit aussi « le joli coup de crayon ».

 

Sachant tout cela, ne peut-on pas imaginer au contraire que le jeune dictateur, éduqué en Europe et féru de basket-ball, ne tente-t-il pas, à travers ce proto-conflit d'asseoir son autorité avant d'engager de profondes transformations, lui ai-je demandé ?

Rappelons que Kim Jong-Un est le plus jeune des chefs d’État de la planète.

Arrivé officiellement au pouvoir il y a moins de deux ans, il pourrait être en théorie le « Chef Suprême » à la plus grande longévité de l'histoire.

Mais ce pompeux titre ne garantit pas du tout une autorité et une légitimité à toute épreuve.

La Corée du Nord est de loin l’État le plus militarisé au monde avec 387 militaires et réservistes pour 1.000 habitants. Autant dire qu'il est essentiel d'être en de bons termes avec des généraux ayant uniquement connu l'endoctrinement socialiste et servi son père et son grand-père.

C’est d’ailleurs l’avis de nombreux analystes, comme Jasper Kim fondateur de « l'Asia-Pacific Global Research Group » situé à Séoul, qui estiment que les provocations actuelles ne sont faites qu'afin d'accroître sa légitimité auprès de la hiérarchie militaire : « C'est avant tout pour des raisons domestiques, car sans le support de l'armée, il ne sera pas au pouvoir longtemps. »

 

Dès lors, si l’on suit cet avis autorisé, il faut aussi se rappeler que Kim Jong-Un, et contrairement à ses aïeux, a étudié durant sa jeunesse à l'étranger, dans un pays aux antipodes du sien : la Suisse !

À l'École Internationale de Bern, où paradoxalement le programme contient de nombreux cours en « Démocratie », il côtoyait des adolescents du monde entier. Ses anciens camarades le décrivent comme un passionné de basket-ball, quelqu'un de complétement intégré et plein d'humour … helvétique.

Il est rentré en Corée du Nord en 2000, à l'âge de 16 ou 17 ans. Assez tôt pour lui laver le cerveau me direz-vous !

Peut-être… Mais il n'a cependant pas oublié son sport préféré ni ce que signifie « la démocratie », comme en témoigne le récent voyage de son « ami » Dennis Rodman.

Ou encore la venue surprise de Eric Schmidt, le président de « Gogol ».

Ce dernier a confié y être allé en Janvier pour faire une conférence sur les bien-faits de l'internet libre.

Que Kim Il-Sung et Kim Jong-Il doivent s'en retourner encore dans leurs tombes...

 

Une autre raison qui pourrait justifier un optimisme relatif est l'ouverture économique du pays.

Du temps de l'URSS, la Corée du Nord commerçait beaucoup en exportant des armes et des ressources naturelles, mais après sa chute, son commerce extérieur s'est effondré.

Cependant, depuis la fin des années 1990, il croît de nouveau et beaucoup.

Certes il demeure à des niveaux faibles, mais la tendance est claire : Le commerce inter-Corées connaît une réelle expansion.

Même si la Corée du Sud est devenue un important partenaire commercial, le principal demeure la Chine qui compte pour plus 50 % de l'aide internationale et 80 % des importations de pétrole.

Cette dépendance a d'ailleurs conduit le régime à user d'un concept capitaliste tout-à-fait nouveau, la concurrence, en nouant des relations commerciales avec l'Inde depuis 2004 ou l’Égypte depuis 2009.

Les importations provenant de ces deux pays pèsent respectivement 288 et 269 millions de dollars.

 

D'où provient cette croissance du commerce international ? De certaines mesures politiques, initiées par Kim Jong-Il mais maintenues pour le moment par son fils, qui rappellent certaines réformes prises par la Chine de Deng Xiaoping à la fin des années 1970.

La zone industrielle de Kaesong, frontalière avec la Corée du Sud a été formée en 2002. 123 entreprises du « frère ennemi » y sont installées et emploient plus de 53.000 personnes.

Les salaires sont malheureusement directement versés au gouvernement...

Même si elle est fermée depuis le 3 avril, cette zone est un symbole de coopération économique qui n'a cessé de croître jusqu'à aujourd'hui.

Un projet similaire est en suspens avec la Chine dans la zone administrative de Sinuiju.

 

La Zone Spéciale Économique de Rason, au nord, est en contact avec la Russie et la Chine. Elle a été établie au début des années 1990.

Elle comporte un port stratégique (en eau-chaude) et de nombreuses infrastructures développées et gérées par les deux voisins.

Cette zone échappe à la centralisation de Pyongyang car il est estimé que 20 % seulement des décisions politiques concernant la zone y sont prises.

L'usage des devises étrangères y est autorisé et une foire a même été organisée en 2012 pour les investisseurs internationaux.

Pour terminer, la zone touristique de Kumgangsan est un parc naturel qui accueille de nombreux touristes sud-coréens, dont le million a été dépassé en 2005.

Sont-ce seulement des expériences ou encore et seulement un moyen pour le régime d'obtenir les ressources nécessaires à son maintien ?

Peut-être. Mais les ouvertures économiques de l'Histoire ont toujours amené un progrès des libertés.

 

En dépit du bruit médiatique et des menaces, la Corée du Nord semble avoir pris une tendance encourageante depuis une quinzaine d'année. Peut-être suis-je trop optimiste, mais je me permets d'imaginer que la rhétorique belliqueuse actuelle n'est qu'un moyen d'endormir les vieux pontes, pendant que se prépare une véritable ouverture et l'éradication finale du stalinisme.

 

C’est de toute façon exactement ce qu’on a vu fleurir en Chine après l’affaire de la « bande des quatre », qui a fini par ramener Hong-Kong dans le giron de Pékin sans que rien ne l’y oblige : Les échanges, entre « les colonies » et les villes chinoises autour « des territoires », étaient tels que « l’assimilation » était déjà factuelle.

Et le droit suit souvent les faits, ne serait-ce que pour les constater et leur donner un cadre.

Principe du « droit des marchands & des foires », déjà une réalité dans le bas-moyen-âge en Europe des rois-ennemis…

 

Reste les défis : Le « gamin » n’est pas seul et l’endoctrinement des masses et militaires est aussi raffiné que les reportages de l’ex-URSS quand il s’agissait de critiquer les puissances occidentales : On a tous pu voir ces images nord-coréennes sur la « Vie à Paris », filmant des SDF dans nos gares, des étals vides de nos épiciers, des files d’attente débordant sur les trottoirs devant chez Paul ou Poilâne, nos boulangers des beaux-quartiers…

Un grand classique de propagande, dont on sait où elle a abouti à Moscou et dans tous les pays du Pacte de Varsovie…

Si les coréens en sont arrivés là, si en plus les échanges familiaux sur la situation économique avec le sud s’intensifient, comme étaient connus ceux entre les deux Allemagnes, la « transition » en cours ne peut aboutir qu’aux mêmes effets.

Ne reste plus aux chinois et américains qu’à s’organiser pour qu’il n’y ait pas de « vainqueur » dans la reconfiguration de l’archipel des « matins calmes ».

Et de laisser le « gamin » de reclasser tous ses propres apparatchiks et lui-même.

 

Espérons donc avec optimisme : Le pire n’est jamais certain et la « grande sagesse » des peuples reste incontournable.

Il n’y a pas eu d’attentat à Londres à l’occasion de l’ouverture des JO d’été 2012 : C’est dire si l’ère des conflits et du terrorisme (même d’État) semble désormais révolue, en tout cas en régression.

L’ère de la réduction à quelques zones de troubles seulement, jusqu’à leur disparition définitive.

C’est là la grande puissance de la démocratie…

À nous de l’encourager et de faire le ménage dans la nôtre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires