Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 11:01

La nouvelle lubie des équipiers de « François III » ?

 

Personnellement, je croyais qu’on était sorti du XIXème siècle pour être enfin entrés dans le IIIème millénaire.

Fini le temps, pensais-je, où, il était de bon aloi dans les milieux intellos et éclairés par l’esprit des « lumières de la Raison », de « bouffer du curé » ou de la soutane dès le petit-déjeuner.

Où chaque « patriote » avait « son feuj » sous haut-patronage et protection, où l’on pouvait faire la chasse aux « frangins-trois-points » jusque dans les couloirs des ministères, voire un temps « la cinquième colonne » ou les « suppôts du Kominterm ».

Une République enfin apaisée de ses démons, vivant en harmonie avec elle-même dans une laïcité largement consensuelle.

Eh bien pas du tout, au point que j’en chue du haut de mon auguste (et massif) séant avec effroi, l’autre jour !

 

Parce que la ministre du Logement a pu brandir tranquillement l'arme de la réquisition comme Montebourg celle de la nationalisation, ce qui est son droit le plus strict, mais en pointant du doigt l'Église apostolique et romaine, les synagogues, temples, mosquées et autres bâtisses désertées ou inutiles !

Quel honneur que ses foudres imbéciles !

 

Bien sûr, personne ne peut reprocher à la ministre du Logement de se mobiliser pour les sans-logis ; c’est son devoir.

Tout comme il est du devoir de tout ministre du Redressement productif de sauvegarder des sites industriels.

Mais il y a l'art et la manière de le faire.

 

« Monte-bourre » l'a expérimenté à ses dépens sur le dossier Mittal.

En interpellant quelques lieux typiques de culte, dans le « Parisien », sur ses « bâtiments quasi-vides », « Sicile Du-flot-et-autres-estrans » n’a-t-elle pas ainsi obtenu l'exact effet inverse à celui qu'elle recherchait ?

Elle voulait mobiliser tous les acteurs ; elle a donné le sentiment d'en pointer un seul du doigt et créé une « mini-polémique » à contretemps.

Déjà que le Gouvernement de « J’y-aime-air-haut » (je raye, parce qu’on peut se demander s’il s’agit encore d’un gouvernement qui gouverne…) se bagarre pour son aéroport pro-domo dans sa merveilleuse province des pays de Loire.

Que déjà, il fait s’envoler les pigeons, les dindes, les moins-kons et je ne sais plus quel volatile…

Et il va jusqu’à faire insulter par son ministre les intrus proto-népalais à qui il veut refourguer des mirages Rafales…

Plus quelques autres dérapages malvenus que l’Histoire a déjà oubliés, voilà que la ministre délire de son côté !

Quelle époque…

 

On lui a pardonné cet été de faire une liste bourrée d’erreurs des soi-disant terrains et bâtisses à préempter pour « bâtir » du logement.

De même que sa prise de position partisane sur la libre-mise en vente du shit dans les officines ouvertes à toutes et tous…

Au moment même où une élue de son parti, celui où elle en était la secrétaire générale, se faisait piquer avec des barrettes chez elle et du fric au coffre.

Qu’on nous a même assené le roman « abracadabrantesque » d’une filière de blanchiment en provenance d’Helvétie avec le plus grand sérieux…

Alors qu’en général le parcours du fric concerné est exactement inverse.

On lui a fait amender son dispositif nouveau pour la construction de logements sociaux.

On lui a fait proroger de quelques mois, jusqu’en mars 2013, celui qu’elle venait de sacrifier sur l’autel du dogmatisme

On lui a fait une « niche bien à elle » pour soutenir l’action de son ministère, ou va pouvoir dégouliner des fleuves impétueux de pognon sorti de nulle part.

Et voilà qu’elle s’en prend aux lieux de culte de la première religion du pays, toute honte bue de piétiner ainsi avec ravissement le principe républicain de la laïcité ?

 

Quand on vous dit qu’il s’agit bien de « tout faire péter » dans la tête de ces gens-là, plus ou moins biberonnés aux dogmes « alter-machin » et autres « déclinistes ».

C’est bien un combat « anarcho-syndicaliste » contre démocratie qui s’installe !

 

Mais non, je n’avais pas bien compris, une fois de plus, m’a-t-on assuré depuis son cabinet !

Ce dernier s’est empressé de préciser qu'elle s'adressait tout autant aux banques, aux compagnies d'assurances ou aux entreprises. Ouf !

Lesquelles ?

Quelle banque ou compagnie d’assurance a-t-elle donc « des actifs » prêtés par leurs clients et épargnants qui s’amuserait à ne pas les faire fructifier comme la loi les y oblige par ailleurs ?

Quelle entreprise a donc assez de marge pour garder des actifs immobiliers au lieu de les remettre sur le marché pour faire les fins de mois ?

On vit dans quel pays et quelle époque au juste : Regorge-t-on de tant de richesses immobilisées qu’il est possible d’en « geler » une partie, ou vit-on dans un pays en crise profonde et structurelle, qui ne fait pas ses échéances et plonge toujours plus vite dans la faillite ?

C’est à se demander, finalement…

 

D’autant qu’à l'égard de l'Église, ses propos sont plus pressants, voire menaçants et tout autant imprécis mais pas diffus : « Il semble que l'archevêché de Paris possède des bâtiments quasi-vides », lance-t-elle, « semblant » à son tour n'avoir d'autres informations que les allégations du « Canard déchaîné » et ignorer totalement le paysage juridique du pays où ce sont de nombreuses congrégations qui sont propriétaires d'immeubles, et elles ne dépendent évidemment d’aucun diocèse.

La confusion des entités juridiques est là, une de trop pour une ministre censée maîtriser son sujet.

 

Pire : « Je ne comprendrais pas que l'Église ne partage pas nos objectifs de solidarité », ajoute-t-elle.

Si elle savait que personne dans le monde caritatif (religieux, athée, agnostique, ou simplement huguenot, papiste, « feuj » ou même mahométan et bouddhiste) avait attendu, parfois depuis des siècles, la venue au monde et au gouvernement pouvoir de cette ministre du Logement-là…

C’est une injure éhontée à tous ces bénévoles qui accueillent tant bien que mal, parfois dans des locaux qui n’ont jamais été prévus pour ça, toute la misère du monde, par simple « amour d’autrui ».

Et quand ce n’est pas de l’amour, c’est au moins du respect !

Sait-elle seulement de quoi il s’agit au juste ?

 

Elle induit du coup l'idée d'un rapport de force, voire d'une résistance de la part d'une institution qui est, et de loin, la plus engagée au service des sans-logis, y compris par la mise à disposition de locaux et de logements, allant jusqu’à ne rien à attendre en retour, ni reconnaissance de « l’assisté », ni d’une quelconque autorité, serait-elle laïque ou religieuse, pas plus que la moindre subvention.

Elle aurait quand même pu éviter l'agacement de diocèses et de responsables d'associations, si elle avait au moins reconnu ce rôle social et fait parvenir sa lettre au diocèse de Paris avant de la donner à la presse.

Je ne sais pas moi, mais quand je vois tous ces « bénévoles » qui se mobilisent pour tous les « cas sociaux » (je sais, j’en dirige bénévolement par ailleurs), ça force à l’admiration…

Pas un mot de soutien, rien que, même pas un silence !

Mais  seulement du propos imprécateur et inutilement agressif qui passe loin de sa cible, d’ailleurs. D'ailleurs, ailleurs qu'à Paris, n'a-t-elle pas la vue assez largeour imaginer que le pays ne se réduit pas à sa seule Kapitale ?

Pas un mot...

 

Un mode de communication, désastreux, partiel et partial, qui touche à l’amateurisme des oukases d’antan, celui des préjugés dogmatiques et autistes, qui arrivent en plein climat de tension entre le gouvernement et l'Église sur la question du mariage.

Après les auditions bâclées, éhontées et musclées des responsables religieux, à l'Assemblée, menées de façon « choquante » voire tellement irrespectueuse, la semaine dépassée, qui furent expéditives et ont davantage ressemblé à un procès stalinien qu’à une audition, sur le sujet du mariage pour tous qui touche pourtant un des piliers de notre civilisation plurimillénaire, nombre de « papistes » s'inquiètent de la montée de la « catholiphobie », selon l'expression de « Krikri-Bout-thym ».

Même involontaire, l'impair de Duflot ne contribue pas à « l'apaisement » souhaité par « François III », c’est le moins qu’on puisse constater.

Bien au contraire.

 

Plus globalement, quant au principe même de la réquisition, par ailleurs, si on peut en discuter, le trouver brutal ou inefficace, cela fait bien partie de l’arsenal « normal » des mesures prévues par la loi et à la disposition du gouvernement : Le Maire de Paris ne se gêne pas pour en faire un emploi judicieux et parcimonieux (qui friserait la « frilosité » pour certains…)

Et c’est vrai que la réquisition, c’est un outil indispensable dès l’arrivée des premiers froids : On ne peut pas s’en passer.

Même si ensuite il faut envoyer les CRS pour déloger les squats et entreprendre les travaux de réhabilitation pour rendre à leur destination normale les locaux ainsi « empruntés ».

Quand il ne s’agit pas de refaire en entier un gymnase ou des salles de classe…

La ministre écologiste a semblé cibler l’entité la moins contestable en la matière, moins en tout cas que l’État lui-même ou les collectivités locales.

Et c’est bien là que c’est dommage pour son avenir et la crédibilité du gouvernement de « J’y-aime-air-haut ».

 

Une fois encore, l’épisode « Sicile-Du-flot-et-autres-estrans », en soi ce n’est guère très grave.

S’il ne contribuait pas à alimenter ce sentiment réciproque de défiance généralisée qui monte en puissance du fond du pays, de perte totale de confiance dans l’élan de mai dernier.

Et franchement, ce n’est pourtant pas le moment, compte tenu de la situation du pays, incapable de soutenir son économie qui s’effondre, de l’Europe incapable de voter son propre budget, du monde qui persiste à détruire de la valeur en engouffrant de la monnaie toujours plus abondante dans l’économie virtuelle.

 

Faut dire que la faute en revient aussi, et au moins partiellement, à « Bling-bling » et surtout ses héritiers se déchirant les ruines : Quand les chats ne sont pas là, les souris dansent.

Je prends le pari que la petite-souris qu’est « Sicile-Du-Flot-et-autres-estrans » va se faire balayer à l’occasion d’un prochain remaniement ministériel…

Qui approche.

Qu’elle n’oublie pas qu’elle est élue députacrouille à « Paris-sur-la-plage » par le seul bon vouloir de « Titine-Eau-brie » qui n’est plus rien, contre l’avis des « soces-parigots » qui lui gardent une dent.

Au mieux, elle est remplacée par « Placez » chez « JM II », au pire elle finira dans la gloire des aigris, telle « Voie-née »…

Belle destinée qu’elle se souhaite-là !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 06/12/2012 08:16


Si "François III" se la joue "fine", effectivement il aura obtenu le même résultat.


 


Mais les "écolos" ne sont pas "cocos" : En plus, eux ils savent ce passé-là.


Je ne suis pas sûr qu'en interne, il n'y ait pas quelques ambitieux qui veulent qu'on les appelle "ministre" tout de leur vie restant.


 


Mais ce sera la preuve à mes yeux (donc à ceux d'autres) que ce n'est qu'une façon de se faire valoir pour des gens qui ne savent rien faire.

Jacques Heurtault 05/12/2012 20:04


Je viens de suivre le 19 Heures de LCP. Il me semble de plus en plus clair que les écolos sont en train d'organiser leur départ du gouvernement. Ils ont juste un problème à résoudre : comment se
faire virer sur décision de Hollande/Ayrault plutôt que de décider de partir d'eux-mêmes? Car selon le schéma retenu, la responsabilité politique de la rupture n'est pas portée par les mêmes!
C'est, politiquement, ceux qui rompent l'union qui sont responsables devant les électeurs ... Et ce sont donc eux qui sont sanctionnés dans les urnes!


 


Revisitez le contexte "historique" dans les relations entre le Parti Communiste (qui voulait rompre tout en donnant l'impression que c'était le Parti Socialiste qui prenait l'initiative) et le
Parti Socialiste (qui voulait que ce soit le Parti communiste qui décide publiquement de rompre et qui y a fort bien réussi ... ). Savante dialectique!


Mitterrand avait eu, à deux moments séparés, deux phrases :


1. "La seule raison d'être du Programme Commun de gouvernement, c'est de prouver que, désormais, sur cinq millions d'électeurs communistes, trois millions peuvent voter socialiste"
(Internationale socialiste, à Vienne, le lendemain de la signature du programme commun en Juin 1972).


2. "S'ils restent (les communistes au gouvernement/NdR), ils perdent! S'ils s'en vont, ils perdent aussi!" (dans la période du plan de rigueur gouvernemental 1982/1983/1984).


Deux exemples éclatants de la phénoménale dimension de stratège de celui que vous appelez Mythe Errant qui aura été tout sauf un mythe et pas davantage un "errant" ...


Electoralement, combien pèse le Parti Communiste? Et depuis combien de temps? Beaucoup moins que deux millions de voix (cf 5 millions moins 3 millions)!

I-Cube 05/12/2012 17:12


Excusez, c'était bourré de faute dès la première ligne...


Tellement emporté par mon élan !


J'ai dû reprendre le texte.


Vous pouvez même le "copiter/collager" à votre guise si ça vous chante.


 


Mais le plus important, c'est que plus on y réfléchit, moins on peut donner de chance de survie à ces attelages-là.


 


"Sicile", j'en ferai peut-être mon quart-heure si elle me le demande gantiment et si je n'ai que d'autres choix que la baignoire, mais franchement, je vais éviter de la croiser : Il n'y a rien
dans sa tête (au contraire de bien d'autres élu(e)s...), donc il n'y a pas grand-chose ailleurs.


 


Je me demande d'ailleurs si je ne commence pas à comprendre comment on en finit par faire de la politique :


C'est parce qu'on ne sait rien faire...


Et pas seulement rien, faire d'autre (comme je le croyais encore benoîtement jusque-là...)!

Jacques Heurtault 05/12/2012 14:58


Bien envoyé! Bravo et merci! C'est exactement ce que je pense ... (y compris le "débarquement" rapide sur les côtes vert-émeraude (puisque "du flot") de la Sicile, le soleil en moins!


Elle commence à me chauffer sévère!