Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 05:03

Dans la salle des fêtes du palais de l’Élysée

 

Mon « chez-moi » en 2017, missionné par le peuple pour écluser la cave avec quelques potes-choisis.

Moi, j’ai décliné l’invitation.

Mais mon double-quintal, mes yeux et mes oreilles y étaient et j’ai ensuite participé au pillage en règle du buffet dressé à mon intention et celle de quelques autres…

Même que j’avais emmené mon « doggy-bag » que j’ai consciencieusement rempli pour le voyage du retour et la soirée de « ma nichée » à suivre.

Et puis c’était l’occasion de croiser quelques « collègues », les uns en uniforme, la casquette sous le bras, les médailles au vent, les autres « en civil », des fois que les plantons ne les aient pas reconnus… la rosette en boutonnière !

 

Et mes oreilles se sont régalées. Même que j’ai cru à un moment que le guignol debout derrière son pupitre, ce n’était pas « François III », mais bien plus « Pompon-Pie-Doux », avec le bafouillage en plus !

« Flanby-à-la-fraise-des-bois », il nous a fait un super-numéro vaguement résumé par la presse aux ordres le 7 janvier dernier, donc.

Édulcoré, quoi !

 

Et de nous affirmer que nous allons faire face (et conduire) une profonde réforme d’un État devenu « trop lourd, trop … lent, trop… cher » et qui obéit parfois même à une organisation trop « … mystérieuse ».

Exhortant tous les meks présents (et quelque poulies-fendues pas de la première fraîcheur), à faire des économies, par la simplification ou décentralisation.

Se réveillerait-il enfin ?

 

En tout cas, il nous a affirmé qu’il n’y a point de salut dans les impôts, dont il reconnaissait, lors de ses vœux de la Saint-Sylvestre aux Gaulois, qu’ils étaient devenus « trop lourds » aussi (c’est beau les effets de la méditation…), car le chef de l’État entend ainsi tailler dans les dépenses publiques pour réduire les déficits.

Il était temps, non ?

 

« Cinquante milliards d’économies d’ici 2017 », nous a-t-il lancé, devant les représentants de la fonction publique réunis quasiment en son entier (les chefs, hein, les « Hors-Cadres ++ », pas les manants), pour la première fois depuis 2005, à l’occasion des vœux aux « corps constitués ».

Le mien, de corps, il est constitué de … doubles en tout.

Des économies, a-t-il encore prévenu, « nous en ferons partout où elles seront possibles ». Je veux ! D’autant qu’on peut faire fondre ma surcharge pondérable sans problème et sans trop d’effort.

 

Mais lui, il dit ça sans se marrer… Ce gars-là, contrairement à ce qu’on dit, il n’est pas né pour se bidonner de tout et de rien.

Mes « yeux » ont regardé les yeux de mon voisin, qui se retenait de pouffer de rire…

Perso, quand mes « oreilles » ont enregistré le message après l’avoir décodé, j’ai cru que le ciel (ou plutôt un astéroïde, une comète, un avion) allait nous tomber sur la tête, que Jésus allait sortir de derrière une porte dérobée, que Vladimir Ilitch Oulianov allait applaudir bruyamment depuis derrière le dernier rang…

Mais non, même pas une nuée ardente, façon « Esprit-Saint », de venir s’installer au-dessus du nabot qui causait !

Vous parlez d’une surprise…

 

« Chacun devra y prendre sa part : État, opérateurs, organismes sociaux mais aussi les collectivités locales », a-t-il encore averti.

Pour être « plus efficace », a-t-il résumé, l’État doit « dépenser moins ».

La révélation du millénaire balbutiant, tiens donc.

Et pour ne rien gâcher de son virage stupéfiant, et comme ses prédécesseurs de droite qui s’y sont essayés avec plus ou moins de bonheur, le Président s’entend dire lui-même, selon sa propre expression, « réformer l’État, le mettre en mouvement ».

« Allo, quoi ? »

« Non-mais », il n’y était pas déjà, alors ?

 

Comme eux, il s’agace à son tour des pesanteurs de la fonction publique, de « trop de circulaires » (était-ce un jeu de mots avec un figure géométrique, ou avec toutes ces notes pondues dans tous les sens et en dépit du bon sens depuis trois décennies ?), de centralisation, de « perte de … temps, on l’a vu encore … pour les … catastrophes… naturelles ».

Et lui, le grand « je sais tout », d’avouer son ignorance sur le chiffre des « 6.000 indicateurs » réclamés par les ministères aux « services déconcentrés » pour étancher une soif inextinguible de statistiques.

En fait, le dernier qui savait, il est mort récemment.

Depuis le lendemain de cette événement tragique, plus personne ne sait le « vrai » chiffre…

 

« En même temps … qu’il est sollicité – c’est le paradoxe … que l’on connaît bien dans notre … pays – l’État est jugé trop lourd, trop … lent, trop… cher » tandis que « son organisation apparaît … de plus en plus … mystérieuse, avec ses agences, ses … opérateurs, ses … autorités », a-t-il assené.

Je veux, du-Schnock.

Et pas que d’hier ni d’aujourd’hui…

Et il était temps qu’il y en ait au moins un qui écoute ce qu’on lui dit.

 

Mais ce n’est pas tout : Il s’est refusé à supprimer un échelon local, mais concède aussi : « il est exact que … l’enchevêtrement des … compétences avec les collectivités … locales paraît de plus en plus … indéchiffrable ».

Et Du-konno » table donc sur un « second mouvement … la décentralisation » clarifiant les « attributions de chacun ».

Y’avait un mille-feuille ; on va le couper en quatre, comme les cheveux, mais dans le sens de la longueur … pour faire plus joli !

 

On rappelle qu’il avait donné le ton le 31 décembre, affirmant vouloir « simplifier la vie » des citoyens et surtout des entreprises par des mesures visant à réduire la bureaucratie au pays.

Son mot d’ordre, qu’il martèle sur tous les continents : « renforcer l’attractivité de l’économie » de la « Gauloisie-impétueuse ».

Trop tard jeune-homme…

J’en suis déjà à chercher un associé et sa secrétaire à Folkestone, pour louer des bureaux à la sortie du Tunnel-sous-la-Manche où on accueillera, en domiciliation seulement, au moins le tiers de l’activité des services du pays sur quelques mètres carrés, à terme, mais avec de la TVA à l’export vers le continent…

 

Selon de nombreux analystes politiques, « François III » affirme et revendique de plus en plus ouvertement sa fibre « soce-démocratouille » me précisera-t-on un peu plus tard sur le gravier, pour de nouveau prôner la « stabilité des règles fiscales » pour les entreprises.

Qu’elles n’y croient même plus.

De toute façon, le fisc, actuellement, il « harcelle » tout le monde. Tu n’as même pas fini d’envoyer tes déclarations et télé-règlements dans les délais, que déjà tu reçois une amende par retour du courrier, au cas où…

 

« C’est le sens du pacte de responsabilité » qu’il leur a été proposé le 31 décembre, a-t-il souligné.

Une plate-forme de négociation qui doit être détaillée lors de sa grande conférence de presse semestrielle, le 14 janvier à l’Élysée.

Et tout le monde de déjà attendre pour voir et de fourbir les lames acérées par précaution…, chauffer l’huile et rougir l’acier à tremper !

 

« Pour être fidèle à …lui-même, c’est-à-dire à ses … missions, à ses valeurs, … l’État doit changer pour être … utile au pays », a-t-il encore souligné en insistant : « L’État … n’est pas un but en … soi, … c’est un instrument au … service de la nation ».

Surréaliste…

C’était quoi au juste l’État « post Louis XIV », jusque-là ?

Vous savez, l’histoire du mek qui vient d’inventer l’eau tiède…

 

Bon, faut dire qu’avant son laïus, on a eu droit à celui du vice-président du Conseil d’État, qui avait pris la parole au nom de tous les hauts-fonctionnaires, décrivant un État dans une situation « difficile et dans certains secteurs, critique ».

Il n’a pas osé le mot « catastrophique », mais tout le monde l’a presqu’entendu…

« L’État est comme descendu du piédestal sur lequel des siècles d’histoire l’avaient installé », a-t-il déploré, évoquant une « crise » des grands services publics qui « affecte leur légitimité et parfois même leur existence » et appelant à une « refondation de l’action publique ».

Un vaste programme pour le gouvernement, s’il en est.

 

Bon, parce que ne me faisant pas d’illusion, de la coupe aux lèvres, je sais qu’il y a du chemin à parcourir.

Je serai mort depuis quelques décennies, qu’on y sera toujours…

« On se revoit l’année prochaine, l’Ignoble ? Même lieu, même heure, même discours ? »

Si tu veux… « Mais je prends un acompte au buffet, en attendant que les choses tendent à s’améliorer… » ai-je répondu à mon voisin.

De toute façon, j’avais « le » neurone en effervescence d’avoir pu « décoder » ce que mes oreilles venaient d’entendre… et il me fallait quelques glaçons mouillés à quelle que chose d’un peu « hors-norme » pour le rafraîchir en urgence.

Et puis la minette blonde, à gôche au fond, c’était une de mes anciennes étudiantes (de celles qui ont pu réussir), se frayait déjà un passage dans ma direction avec un large sourire radieux des plus aguicheurs aux lèvres et des moulinets du bassin, slalomant de la poitrine pour remonter impérieusement la foule jusqu’à moi.  

Finalement, j’avais bien fait de venir jusque-là…

Puisque je suis resté plus que prévu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 12/01/2014 17:05


Ok !


 


YES : Et un de plus !


 


LOL...

Jacques Heurtault 12/01/2014 10:49


Ca y est! C'est décidé ... Quoi qu'il arrive, même si c'est positif, je vais, d'une façon ou d'une autre, censurer cette "majorité" ... Il faut, en effet, impérativement, marquer le coup!