Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 04:19

Fini de rire…

 

Le gouvernement va devoir très vite trancher sur au moins dix dossiers clefs, tous particulièrement épineux.

Le soutien à l'automobile, les dépassements d'honoraires médicaux, le coup de pouce au SMIC, la révision des prévisions de croissance, la hausse des tarifs du gaz...

Autant de sujets sur lesquels les décisions des pouvoirs publics, très attendues, ne pourront pas, à l'évidence satisfaire tout le monde.

 

1. Croissance : De combien réviser les prévisions ?

Pour 2012, le collectif budgétaire abaissera la prévision de croissance du pays à + 0,7 %.

Mais faut-il la mettre au niveau du projet PS (+ 0,5 %) ou plus probablement la rapprocher du consensus des économistes (+ 0,3 %) ?

Et quid de 2013 ?

La prévision de croissance de 1,7 % ne pourra être maintenue (l'OCDE et Bruxelles tablent sur 1,2 % et 1,3 %).

L'exécutif devra statuer début juillet, dans quelques jours. Il en découlera l'ampleur des hausses d'impôts nécessaires pour ramener le déficit public à 3 % de PIB.

De toute façon, trop ou pas assez, comme on cherche 10 milliards de recettes fiscales en plus, tout le monde va encore se planter : Si j’en pique trop, y’aura moins de recettes plus tard, si je n’en pique pas assez, il y aura plus de déficit tout de suite…

 

2. SMIC : Le risque de ne satisfaire personne !

Entre les attentes des syndicats (CGT et FO en tête), les réticences du patronat et la réalité de la situation économique, « François III » va devoir agir finement pour honorer sa promesse d'un coup de pouce au SMIC.

« Il devra rattraper ce qui n'a pas été accordé cette dernière année. Nous devrons aussi veiller à ce que cela ne déstabilise pas les entreprises », avait indiqué le président fin mai.

Le niveau du coup de pouce sera annoncé avant la conférence sociale de juillet. Avec le risque de ne satisfaire personne.

En bref, là c’est assez facile : ce n’est pas le gouvernement qui paye.

Au mieux, ce sont les entreprises qui vont mourir de ne pas pouvoir répercuter sur leurs marchés à prix fixé par avance ; leurs clients si elles peuvent répercuter sur les prix de vente.

De toute façon, ça se paye en inflation et ça détruit pas mal au passage…

 

3. Sauver l'automobile : Les perspectives sur le marché européen se sont encore détériorées.

Les usines de PSA et Renault tournent en moyenne à 60 % de leurs capacités et ont renoué avec le chômage technique.

La fermeture de l'usine PSA d'Aulnay (3.000 salariés) est plus que probable.

L'État viendra-t-il à la rescousse, comme l'a suggéré le numéro deux de Renault ?

La marge de manœuvre du gouvernement n'est plus la même qu'en 2009, où il avait soutenu les constructeurs avec des prêts bonifiés et une généreuse prime à la casse.

Et puis « intervenir » comme d’un pompier, une énième fois, même sous la pression syndicale, n’est-ce pas la porte ouverte à deux travers bien connus de l’État-providence : Une nouvelle « prise en charge des pertes » par les fonds publics pour mieux privatiser les profits, bousculant une fois de plus le jeu normal d’une concurrence-saine ;

Hier les banques, aujourd’hui l’automobile, quoi d’autre demain ?

 

4. Trancher sur la hausse des tarifs du gaz : Après avoir été gelés en avril pour cause d'élection présidentielle, les tarifs du gaz pourraient connaître une nouvelle augmentation au 1er juillet.

Si l'on applique la formule tarifaire actuelle, la hausse devrait être d'environ 5 %, du fait des prix élevés du pétrole en début d'année.

Mais, au plan politique, cette hausse pourrait s'avérer difficile à faire passer, à peine deux semaines après les élections législatives.

Y’en a qui vont être content d’avoir voté « soces ».

Moi, je m’en tamponne le coquillard : Pas de gaz à la maison à intoxiquer « ma nichée » qui joue avec les boutons.

Quand j’ai froid, je brûle les ordures dans la cheminée pour faire de l’eau chaude et quand il n’y en a plus, j’abats un arbre dans un jardin public à nocturne…

 

5. Sanctionner les licenciements boursiers : Le gouvernement et les partenaires sociaux auront à définir précisément ce que sont les « licenciements boursiers », ceux « qui ne sont pas justifiés économiquement et ont pour seul but de faire augmenter les dividendes », selon « Sa-pin ».

Pour les dissuader, l'exécutif planche sur un renchérissement de leur coût.

Avec une traduction législative à la rentrée.

En attendant, les plans « suspendus » vont ressurgir en marée montante durant tout le début de l’été… et jusqu’à la rentrée.

Avant la loi, tiens donc !

Après, on trouvera bien les moyens de mettre la clé sous le paillasson et de délocaliser les productions et profits.

Quant à ceux qui ne seront pas assez rapides, de toute façon, ils sont déjà moribonds…

Ce sera le coup de grâce !

 

6. Compenser les créations de postes d'enseignants : En 2013, de nombreux ministères devront réduire leurs effectifs pour compenser la création de 12.000 postes dans l'Éducation et 1.000 autres à l'Intérieur et à la Justice.

La Défense sera la plus sollicitée : Quelques 7.500 suppressions de postes par an déjà programmées devraient être maintenues.

Bercy supportera aussi une grande part des efforts.

Bref, on garde notre porte-avions, mais on jette le « petit-personnel » qui fait les décollages…

 

7. Les fonctionnaires veulent être augmentés : Après deux ans de gel, les syndicats attendent une revalorisation du point d'indice, base de calcul du salaire.

Durant la campagne, « François III » a prévenu que les efforts sur les créations de postes dans l'Éducation impliqueraient une grande prudence salariale.

Mais il paraît difficile de ne pas ouvrir des négociations sur le sujet : Après tout, ce sont eux qui ont voté « pour » !

Il ne s’agit pas que cet électorat naturel n’aille voter pour un des deux « fronts »…

 

8. Heures supplémentaires : Qui va payer ?

L'exécutif va mettre fin à la défiscalisation des heures supplémentaires.

Mais les allégements de charges patronales seront maintenus pour les PME de moins de 20 salariés.

En revanche, pour compenser la perte de pouvoir d'achat des salariés, le gouvernement veut imposer une bonification plus importante des heures.

Au risque d'un clash avec le patronat.

Ce qui va faire faire de l’embauche : Les chasseurs d’heures-sup !

À charge pour eux de passer les bureaux et les ateliers au Karcher une fois l’horaire dépassé !

 

9. Plafonner les tarifs médicaux : La négociation sur les dépassements d'honoraires des médecins va débuter à la fin du mois.

Si elle n'aboutit pas, le gouvernement prendra des dispositions législatives d'ici à la fin de l'année.

Il s'agit de trouver un compromis entre l'assurance-maladie, les médecins et les mutuelles, alors que le chantier a déjà échoué à plusieurs reprises.

Là, on ne voit donc pas comment ils vont faire.

Le système de soin de mon pays est absolument abominable.

Y’a un patient (qui patiente) à qui on ne demande rien et qui se pointe chez un toubib diplômé en se plaignant de douleurs au ventre.

L’homme de science pose un diagnostic, qu’il va « ordonner » de se faire confirmer auprès du spécialiste, du radiologue ou du biologiste.

Le patient s’exécute et ça fait autant d’actes de plus à payer.

Qui qui paye ?

Le patient un peu, le reste, c’est le type qui n’a le droit de rien dire sur la dépense, à savoir le gusse de la CPAM-locale : Il s’en fout, il est payé pour payer…

Et c’est qui qui fait rentrer l’argent ?

Encore un autre qui est payé pour encaisser les chèques signés à l’ordre de l’URSSAF et plus personne ne contrôle plus rien.

Un vrai bonheur à gabegies éternelles.

Bref, un « truc » ou tout le monde y trouve son compte et qui n’est pas près de disparaître.

 

10. Relever le nombre de jours travaillés à l'école : « Vincent Payons » (quan on parle de payer…) veut accroître le nombre de jours travaillés dans le primaire, plus faible en « Gauloisie éducative » que dans les autres pays.

Il mise sur la semaine de cinq jours.

L'ajout d'une demi-journée, de préférence le mercredi matin, va faire l'objet d'une concertation plus globale sur les rythmes scolaires.

Car en plus des profs’, des parents d’élèves, des académies, les collectivités locales auront aussi leur mot à dire !

Je ne vous dis pas le pataquès à venir : Faire bosser plus des « prof’s » qui s’illustrent déjà par leur 16 semaines de congés-payés, leur 15 à 25 heures hebdomadaires de cours devant leurs élèves (je sais, il y a des « infortunés », mais plus on monte dans la hiérarchie à l’ancienneté, moins on bosse : J’en connais même un qui fait « écolo-dans-le-civil », ça fait 5 ans qu’il n’a pas vu un gosse), ce n’est pas gagné.

D’autant que tout ce petit-monde-là, il déteint grand-teint sur l’activité touristique et les loisirs sportifs du pays…

 

Quant au reste, la réforme des retraites, la loi sur le harcèlement, on sait déjà que l’une est reportée à plus tard et que l’autre va faire l’objet d’une procédure d’urgence.

L’effort est d’abord mis en douce sur le collectif budgétaire et ses quelques mesures phares, comme la taxation des très hauts-revenus à 75 %, la limitation des salaires des dirigeants sociaux des entreprises dont l’État est actionnaires, etc.

Bref, les « paillettes » en attendant les choses sérieuses, finalement.

D’ailleurs, la réforme de la fiscalité est renvoyée à un peu plus tard.

 

En bref, il me semble qu’on se mélange un peu les pinceaux, au « château », dans l’ordre des urgences !

Il faut dire que le calendrier des réunions internationales imposait jusque-là aussi sa cadence : Ne jetons donc pas encore « le bébé avec l’eau du bain ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

I-Cube 28/06/2012 18:46


Oui, j'ai hésité, Michel... Parce qu'au bout du jeu de mot, il aurait pu s'appeler "D2R2", "Air-0²", c'est déjà pas mal et déjà difficile à identifier.


Comme il y aura un "Air-Haut-III" à la rentrée, on n'en aurait pas fini s'il faut comme "Fifi-le-déchu" qui était le quatorzième du nom en 5 ans !

Michel Martin 28/06/2012 18:00


RO2, c'est bien aussi, ça fait un peu formule chimique.

I-Cube 28/06/2012 17:05


Le problème de "Bling-bling", c'est que si c'était un "meneur", lui même était mené par sa braguette, si il était exigent avec ses maîtresses, il ne l'a jamais été avec lui-même, bien au
contraire, quant à savoir s'il était vraiment compétent, on aurait peut-être pas pris en 5 ans 50 % d'endettement supplémentaire, là où il avait fallu 26 ans pour réunir les deux tiers !


 


Mais ce que j'en dis, n'est-ce pas...


Parce qu'il n'est pas du tout évident qu'on arrête un jour de saigner le pays avec bonne conscience et les mesures qu'on nous préparent sur le sujet : On y revient dès lundi matin : J'ai pu me
glisser entre deux feuilles de l'ordre du jour du prochain conseil des ministres, et ce n'est pas triste.


 


Mais revenez dimanche : que j'y cause qu'on va enfin gagner de l'argent avec nos retraites.


Que je me demande encore comment personne n'y avait pensé avant...  !

ComtesseÔPiedNu 28/06/2012 16:38


Je préfèrerai toujours
l’hyper à l’hypo Président.


On n’a pas besoin d’un
« père » comme repère mais d’un meneur exigent et efficace.


Mais que peut-on
attendre de débiteurs de fables et d’enfonceurs de portes ouvertes, alors qu’il n’y a même plus de portes.

I-Cube 28/06/2012 15:56


@ Ma comtesse aux orteils si délicats :


Entre un ventilateur omniprésent, omniscient, omnicompétent, effectivement, ça nous change d'air !


 


Mais je m'inscris en faux : Un "Président normal", il ne pionce pas (ou alors à vos côtés et encore, il ne s'agirait pas de pioncer, justement), mais il va à la cave et il picole pour oublier !


 


Contrairement à ce qu'on veut bien raconter, ce gars-là n'a rien de "normal".


C'est seulement un autiste avec des oeillières dogmatiques.


Enfin, j'espère pour mon pays que je me trompe lourdement...