Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où Erre-Je ?

  • : L'ignoble infreequentable
  •                                  L'ignoble infreequentable
  • : La seule question à laquelle personne ne sait répondre reste : la place de l'Etat. Quel est son rôle ultime ? Le reste n'est alors que dérives quotidiennes pour soi-disant, le "bonheur des autres" avec "le pognon des autres". Bonne lecture
  • Contact

Pas de quoi rire

Pauvre Marianne...

Un peu de pub :

Référencé par
Meta-Referencement
http://www.meta-referencement.com

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Recherche

Infreequentable en autochtone


Albanais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sq

Anglais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=en

Allemand :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=de

Arabe :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ar

Bulgare :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=bg

Catalan :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ca

Chinois simplifié :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-CN

Chinois traditionnel :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=zh-TW

Coréen :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ko

Croate :
http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hr

Danois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=da

Espagnol :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=es

Estonien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=et

Finnois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=fi

Galicien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=gl

Grec :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=el

Hébreu :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=iw

Hindi :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hi

Hongrois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=hu

Indonésien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=id

Italien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=it

Japonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ja

Letton :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lv

Lituanien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=lt

Maltais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=mt

Néerlandais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=nl

Norvégien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=no

Polonais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pl

Portugais :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=pt

Roumain :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ro

Russe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=ru

Serbe :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sr

Slovaque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sk

Slovène :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sl

Suédois :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=sv

Tagalog :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tl

Tchèque :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=cs

Thaï :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=th

Turc :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=tr

Ukrainien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=uk

Vietnamien :

http://translate.google.com/translate?prev=hp&hl=fr&u=http%3A%2F%2Finfreequentable.over-blog.com%2F&sl=fr&tl=vi

Les Ex-Archivés

Amis visiteurs !

Oui, entrez, entrez, dans le « Blog » de « l’Incroyable Ignoble Infreequentable » !
Vous y découvrirez un univers parfaitement irréel, décrit par petites touches quotidiennes d’un nouvel art : le « pointillisme littéraire » sur Internet. Certes, pour être « I-Cube », il écrit dans un style vague, maîtrisant mal l’orthographe et les règles grammaticales. Son vocabulaire y est pauvre et ses pointes « d’esprit » parfaitement quelconques. Ses « convictions » y sont tout autant approximatives, changeantes… et sans intérêt : Il ne concoure à aucun prix littéraire, aucun éloge, aucune reconnaissance !
Soyez sûr que le monde qu’il évoque au fil des jours n’est que purement imaginaire. Les noms de lieu ou de bipède et autres « sobriquets éventuels » ne désignent absolument personne en particulier.
Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    
En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !
Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 04:03

Convergence…

 

À quoi servent les « présages » ? Eh bien, m’a-t-on expliqué un jour, c’est un peu comme pour les panneaux routiers de circulation.

Ils servent à prévenir.

Quand on annonce un tournant dangereux à gauche alors que la route tourne à droite, on est ainsi prié de prendre des précautions et de ralentir pour avoir le temps de manœuvrer.

 

Or là, une période s’est ouverte le 5 mai dernier et qui se clôtura le 23 juin prochain, ce n’est pas pour nous alerter d’une météo dégueulasse, contrariant une fois de plus les prophéties des « déclinistes-réchauffistes », et rechargeant bien au passage les nappes phréatiques atones jusqu’à la gueule, mais pour dire qu’entre la pâques orthodoxe et sa pentecôte, le « monde d’après » peut basculer pour un rien.

 

On a l’habitude : La fin du calendrier Maya, la fin des prophéties de Malachie (sur les papes), celle de Nostradamus, les secrets de Fatima, les apocalypses de Jean, et diverses autres dont celle de « Jean-de-Jérusalem », celles issues des sourates du Coran, voire des « Nevi'im » (les Prophètes) des hébreux, etc., c’est du passé, de la gnognotte qui n’ont finalement jamais existé que pour éviter le pire.

Par nature je ne suis pas versé ni dans les « écritures saintes » ni dans l’ésotérisme, mais dimanche en 8, et la semaine suivante, j’ai quand même été frappé par des « convergences » inattendues.

 

Première élément de convergence : Mon « Beauf’ », celui qui fait grec dans le civil (et le meilleur tarama du monde, qu’on se déplace depuis les antipodes pour le déguster, réservé aux seuls « connaisseurs »), qui me rapporte l’essentiel des rumeurs de la Plaka pour avoir des antennes jusque là-bas.

Il faut dire que les grecs ont plusieurs millénaires de « vie de la cité » (Polis) derrière eux, qu’ils en ont eu un empire qui allait au-delà du Tigre et de l’Euphrate et nous ont légué les arts, la philosophie et toute une civilisation : Ils ont l’habitude des affaires communes.

Et le voilà qui annonce des « ruptures brutales » depuis la Pâque orthodoxe et durant les 50 jours suivants : Lui voit des émeutes sévères.

 

Deuxième élément de convergence : Des « financiers » (costume trois-pièces cravate assortie) qui me racontent le « présage de Hindenburg » au moment où le Cac-40 dépasse le seuil symbolique des 4.000 points durant quelques minutes : J’étais en salle des marchés, tous les traders sur place ont vivement réagi sur le coup de midi, vendredi dernier…

À 11 h 55, exactement.

En prenant 0,58 % sur le niveau de clôture de la veille, à 4.002,07 points, l'indice s’est offert un retour à son niveau de début juillet 2011, avant les soubresauts de la crise de la dette de la zone euro.

Il dépasse les 4.020 points…

Eux avaient le neurone en ébullition, et leurs chefs gardaient la tête froide, justement… 

 

Car il faut se souvenir que le 16 avril dernier, le « présage de Hindenburg » signalait une forte chute possible en Bourse. « The Hindenburg Omen » en anglais dans le texte, est, en matière financière, une analyse technique qui tente de prédire un futur krach boursier.

Son nom fait référence à la catastrophe du Hindenburg, durant laquelle un zeppelin allemand prit feu et s'écrasa en mai 1937 : Vous n’étiez pas nés pour la plupart, moi non plus, mais je me souviens encore !

C’est l'alignement de plusieurs facteurs techniques mesurant la condition sous-jacente des marchés financiers – plus particulièrement le New York Stock Exchange – telle que la probabilité qu'un krach boursier ou d'une baisse sévère des valeurs boursières soit plus élevée que la normale.

La logique derrière cet indicateur repose sur le fait que, dans des conditions dites normales, un nombre substantiel de valeurs atteignent leur cote la plus élevée sur l'année alors qu'un large nombre de valeurs atteint leur cote la plus faible sur cette même période.

Ce type de configuration aurait précédé la quasi-totalité des krachs des 25 dernières années. C'était le cas avant le krach boursier de l'automne 2008.

Une fois le Hindenburg activé, le krach à environ 75 % de se réaliser.

Car, est-ce bien normal de voir autant d'entreprises faire des plus hauts alors qu'autant réalisent des plus bas historiques ?

 

Cette configuration boursière, statistiquement très rare, présage de la probabilité d’un krach de la bourse à Wall Street dans les 36 jours, (le 22 mai calendaire), voire « 36 jours de bourse » (le lundi 27 mai, dernier jour des déclarations-papier d’IR en « gauloisie fiscale »).

Or, dans la séance du 16 avril dernier, 84 titres atteignent leur plus-haut de 52 semaines et 84 actions sont au contraire sur leurs plus bas des 12 mois écoulés, tout pour présager un violent effondrement boursier.

 

Mais pour que le « présage de Hindenburg » soit valide, il faut aussi remplir deux autres conditions : La valeur du NYSE doit être plus élevée que 50 jours de bourse plus tôt et la moyenne à 10 semaines doit être croissante, alors que « l’oscillateur de McClellan » doit être négatif.

Cet « Oscillateur dit de McClellan » est construit à partir de la différence entre deux moyennes mobiles exponentielles (une courte et une longue) des progressions moins les déclins des indices synthétiques.

Pour le calcul des moyennes mobiles exponentielles on utilise généralement comme pourcentage exponentiel 10 % et 5 %, ce qui correspond à des périodes de 19 et 39 jours.

C’est un indicateur qui permet d’apprécier la force et la viabilité d’une tendance sur un indice.

On peut rappeler, pour les béotiens, que le calcul de la moyenne mobile exponentielle s’effectue en multipliant la dernière donnée (le dernier cours) avec le pourcentage exponentiel. On ajoute à ce résultat la multiplication entre la dernière moyenne mobile exponentielle (celle de la veille) et le solde du pourcentage exponentiel (100 % – le pourcentage exponentiel).

Ce qui était également le cas.

 

Et on m’explique gentiment ce jour-là que statistiquement, quand toutes les conditions du « présage d’Hindenburg » sont réunies, dans 25 % des cas, il ne s’est rien passé.

En revanche la probabilité d’une « vente-panique » est de 41 % et celle d’un krach boursier majeur de 24 % !

C’est de « l’historique » : Et mes hôtes s’y connaissent bien mieux que moi…

Vous êtes donc prévenus…

 

Troisième élément de convergence : Martin Armstrong, un « gourou » américain des cycles économiques, politiques et monétaires, a annoncé un retournement majeur des marchés pour après la mi-mai.

Qu’on attend encore…

Pour beaucoup, comme les marchés n’ont fait que monter depuis des semaines, il n’y a aucun doute possible : Un retournement annoncerait une longue vague de baisse des marchés.

Si le « gourou » met en garde ses propres clients, essentiellement américains, d’une chute des marchés pour mi-mai, les marchés européens pourraient s’effondrer.

Le « rounding top » du CAC 40 serait alors dans les starting-blocks.

 

Rappelez-vous comme d’une répétition générale :

– Il n’a pas fallu deux jours pour que le cours de l’once d’or perde 200 US$ du 12 au 15 avril où il s’est stabilisé autour de 1.270 US$, crevant ainsi son plancher support de 1.550 US$ l'once. Nous y reviendrons peut-être.

Dans la foulée, toutes les matières premières ont eu des cours erratiques…

– Le 16 avril dernier, le « présage de Hindenburg » signale donc l'éventualité d'un krach boursier dans les 30 jours.

Certains considèrent que ces 30 jours doivent être considérés comme des jours de bourse, ce qui au plus tard le vendredi prochain, le 24 mai.

– Le 23 avril, des hackers ont envoyé sur Twitter un message annonçant un attentat à la Maison Blanche, faisant plonger Wall Street verticalement du fait du « speed-trading » : Le marché est mûr pour un plogeon.

– Le 25 avril, jour d'expiration des options, le CBOE, la plus grande plate-forme de trading d'options du monde, a prétendu avoir un problème informatique.

Elle n'a été ouverte qu'avec plusieurs heures de retard rendant tout le monde particulièrement nerveux.

– Le 9 mai, un nouveau message sur twitter annonçant la fin du QE de la Fed faisait brièvement plonger les marchés, affectant tous les indices de Wall Street, mais également les devises, les obligations du trésor et les métaux précieux.

La répétition d’un effondrement majeur ?

 

1 – Nous pourrions donc voir apparaître cette courte semaine des articles préparant le terrain annonçant une éventuelle hausse des taux longs américains dans un futur proche, puis annonçant ce mouvement comme potentiellement imminent.

Une réunion de la Fed et une fausse fuite orchestrée durant cette réunion et transmise par le réseau Twitter serait le détonateur.

 

2 – Nous pourrions voir également une très brutale chute des matières premières, des métaux précieux, des indices et des monnaies face au dollar, comme pour l’or à la mi-avril.

 

3 – Une opportune panne de logiciels du CBOE bloquerait les vendeurs à l'approche des points bas, empêchant ceux-ci de sortir de leurs trades et interdisant aux spéculateurs (non agréés) de rentrer dans « le long ».

 

4 – Prétextant la lutte contre la volatilité, le Comex et les différentes places de trading organiseraient une hausse de leurs marges, limitant drastiquement les effets de levier, pour empêcher les spéculateurs de jouer la hausse à plein.

 

Alors, idéalement un vendredi à l'approche d'un jour férié pour limiter les mouvements du grand public, nos banquiers se défausseraient de leurs positions courtes pour rentrer dans « le long ».

Le lundi de Pentecôte n'est pas férié en GB et aux USA alors que le lundi 27 mai, l’est aux USA où c'est le « Memorial-Day » et le « Spring Bank holidays » au Royaume Uni.

Donc vendredi prochain, le 24 mai, journée d’échéance boursière, serait une date idéale.

 

Car nos « banquiers d’affaires » connaissent sur le bout des doigts leur histoire boursière et se préparent à « manger » le prochain choc, déjà anticipé.

Ils se souviennent parfaitement de la chute très violente des marchés de 1987 où la Fed avait annoncé une remontée des taux d'intérêt à Long-Terme, ce qui avait déclenché une vente panique avec une baisse de 22,6 % de Wall Street dans la journée.

Voire du « flash-krach » informatique de 2010 durant lequel le Dow Jones avait perdu 998 points avant d'en regagner 600 entre 14 H 42 et 14 H 52 : Une baisse de 9,2 % en 10 minutes !

Et comme certains ne sont pas à une manipulation des marchés près, et qu’avec les « robots-traders » quelques minutes suffisent, avant la publication de démentis officiels, pour faire et défaire des fortunes, tous les scénarii en préparation depuis la semaine dernière sont déjà rodés.

 

Il s’agit seulement d’expurger les positions courtes pour se positionner sur des positions longues de trade…

Bref, mettre à l’abri vos avoirs sous forme de dépôts bancaires, par exemple.

 

Parce que par ailleurs, il faut bien noter quelques curiosités :

– D’abord les QE de la Fed, les mêmes de la Bank of England, les « accommodements » de la BCE et depuis récemment les déclarations de la Banque centrale du Japon, ont eu pour conséquence de déverser sur les marchés des quantités astronomiques de « fausses monnaies », de la « monnaie-papier ».

Normalement, ce type de politique amène tôt ou tard à une hyperinflation.

Or, depuis 2009, il n’en est rien…

La monnaie ainsi créée n’est pas revenue dans « l’économie-réelle », c’est pourquoi il n’y a pas d’inflation !

 

– En revanche, toutes les banques commerciales se sont renforcées et passent désormais les « stress-tests ».

C’est justement parce que l’industrie financière ne fait plus son métier auprès de « l’économie-réelle », mais se nourrit elle-même de ces « fonds-fictifs » pour retrouver ses équilibres.

 

– Par ailleurs, il y a manifestement un autre découplage, celui entre « l’or-physique » et « l’or-papier ». Ce dernier est devenu fou et n’est garanti par rien que « la confiance ».

Or, la Chine a encore importé plus de 2.200 tonnes d’or-physique en avril dernier : Des sommets inimaginables !

 

Jusque-là tout va bien : Le « système tient ».

Mais, mais … il est une autre guerre systémique à plus long-terme : Le roi-dollar survivra-t-il dans sa position dominante, face à la montée du Yuan garanti par de « l’or-physique » ?

Pour y répondre, a eu lieu « l’attaque du 12 avril » où le cours du métal-jaune a dévissé juste deux jours après que Goldman-Sachs ait préconisé de se porter vendeur sur l’or alors à ses sommets et jusque-là encore depuis des mois et des mois, en pleine ascension…

Une façon comme une autre de faire un clin d’œil aux autorités de Pékin : Les rois de la finance restent les maîtres absolus !

 

Mais, mais, mais … user ainsi toujours des mêmes « astuces », tirer toujours les mêmes balles, alors que l’analyse systémique démontre que la « planète-finance » est elle-même déconnectée des réalités peut inversement mener à la déconfiture du système tout entier.

Et alors, le « monde d’avant » finira de s’écrouler…

 

Rappelons aussi que le lundi 23 juillet 2012, selon le Wall Street Journal, 100 valeurs ont fait de nouveaux plus-hauts annuels tandis que 94 inscrivaient des plus-bas annuels. Autrement dit un « présage d’Hindenburg ».

Et cet épisode-là a été parfaitement géré, puisque le Dow-Jones avait continué de grimper jusqu’en septembre, puis s’est rapidement dégradé « sans choc », pour finalement retrouver sa valeur de juillet début octobre et poursuivre ensuite son envolée …

Rien de catastrophique : Il avait suffi de balancer encore et encore quelques centaines de milliards de dollars-fictifs sur les marchés.

Les contre-feux sont au point et fonctionnent !

 

Bref, l’urgence de ce « petit-post » sans intérêt, c’est que même si les « augures-grecs » prévoient les cours de bourses, c’est de toute façon pour avant la pentecôte orthodoxe !

Vous avouerez qu’en qualité de spectateur qui n’attend rien de rien de tous ces acteurs et vedettes, ce serait assez formidable si par hasard ça se passait comme que le disent les « religieux » (qui ne sont même pas des « papistes » !).

La perspective est décidément trop drôle …

 

Je pense qu’à terme, nous devrions suggérer à « François III » de se convertir avec assiduité à cette religion : Il débusquera son « ennemi-intime » plus facilement, au lieu de faire semblant d’avoir droit au chapitre…

Au moins, nous aurons enfin l’impression d’avoir un vrai « capitaine-à-la-barre ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène 24/06/2015 18:07

Malgré tout, rien ne sert de courir, il faut savoir attendre que l’or remonte, ce qu’il a toujours fait depuis des décennies. Le métal précieux doit être considéré comme un placement à long terme, et rien d’autre, au risque de se brûler les ailes.

I-Cube 24/06/2015 19:08

... ou faire des provisions de boîtes de conserve : L'or ne se mange pas !

Pour ma part, je préfère des parcelles de terrain. Ca paye les impôts quand c'est cultivé, exploité.
Et ça donne à manger aux "sans-dents", au moins un peu.
Et la ville finit par les rattraper : Ca devient constructible et là, c'est le jackpot.

Comme vous le dites, charmante Hélène, il suffit d'attendre !

I-Cube 06/06/2013 16:22


La crise est ... "imminente" depuis de fort nombreux mois !


Boursière, c'est une évidence, tellement les bourses ne représentent plus rien qu'elles-mêmes à gérer les excédents de liquidité qu'on ne retrouvent pas dans l'économie réelle !


D'ailleurs, il n'y a pas vraiment d'inflation qu'auraient dû générer les montagnes de QE larguée par les banques centrales.


Il faut se rappeler quand même que les capitalisations boursières, représentent plus du PIB mondial, recyclent les dettes de tous genres et "tourne" jusqu'à 6 fois dans une année en changeant de
main tous les 2 mois pour leur totalité.


 


Une "industrie" qui repose sur du vent et les marchés de l'or et dans une moindre mesure de l'argent et de beaucoup de métaux, en témoignent : Il y a plus d'or-papier sur les marché que
d'or-physique dans les coffres.


Tout cela est hautement spéculatif et finira bien pas s'effondrer : "L'économie finit toujours par se vender" !


 


Alors oui, le "détonateur" peut être n'importe où, peut survenir n'importe quand.


Mais on peut noter qu'avec le "présage d'Hindenburg", alors que toutes les conditions ont été réunies pour le déclencher, il n'y a eu finalement que le Nikkei qui y a laisser des plumes !


Ce que je traduis par "une excellente gestion des acteurs" pour étouffer la crise annoncée par les présages.


Ces gars-là, commencent à connaître leur métier plus que je ne l'imaginais et je m'en réjouis.


Idem pour l'or ?


 


A suivre...


 


Merci d'être passé et bienvenue au club "limité" des commentateurs.

RE 06/06/2013 15:56


Les instruments financiers anti-crise sont souvent les premiers a être liquidés au début dune dite-crise. La chute du prix de lor et de largent sont selon moi un présage dune crise boursière
imminente.

I-Cube 25/05/2013 08:02


Quand vous étiez prévenus que tous les traders, brokers et banquiers connaissaient tous leurs propres ressorts et qu'ils aveint eux-mêmes préparé les contre-feux à une catastrophe
boursière...


Eh bien le CAC 40 a terminé en légère baisse et le Dow Jones s'est même offert une "sortie" légèrement positive en fin de séance pour saluer la performances des "acteurs" du marché qui n'ont pas
paniqué.


Pourtant, la tendance était tendue à la baisse toute la journée à Wall-Street.


 


Bravo à tous !


On est dans le 24 % "où il ne se passe rien" !

I-Cube 24/05/2013 12:45


Toujours pas de chute à midi 30 (le 24/5) !


 


Une légère baisse, c'est tout : Les meks, savent-ils donc "gérer" leur trous-d'air à la perfection ?


Y'a que le Nikkei qui a vraiment flanché !


 


Superbe, mais à suivre encore...